L'existence des démons;l'avis éclairé d'un sage...à qui j'avais demandé son avis.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'existence des démons;l'avis éclairé d'un sage...à qui j'avais demandé son avis.

Message  Arathos le Jeu 12 Avr - 20:21

Le nom de ce sage de la tradition du bouddhisme tantrique tibétain restera caché (bien qu'il soit connu...dans plusieurs pays) vous comprendrez aisément que c'est rare qu'il s'interresse à un forum...

<<J'ai enfin trouvé et pris le temps de lire les liens que vous m'aviez envoyé.
Je trouve cela intéressant, et à la fois, comme vous le savez, je suis plutôt du genre à rester silencieux sur toutes ces choses et à plus mettre l'accent sur la pratique elle-même que sur la discussion. Car elle -la discussion- implique que l'on reste à la surface et que l'on ait tendance à saisir les concepts. De plus, on ne se comprend pas forcément même si on emploi les mêmes mots...!
Par exemple, dans la voie bouddhiste, Matchik Labdreun dit qu'on ne devrait même pas parler de "démons" sans avoir en permanence la vue ultime :
-de leur absence de réalité intrinsèque,
-de l'absence de nature propre du sujet -je- qui en parle,
-et de l'absence de nature propre de l'action de parler ou écrire ou employer des mots et des concepts qui sont eux-même dénués de nature propre.
Et si on a la réalisation de leur absence de nature propre, on ne les conçoit même pas. Mais pour enseigner, on peut quand-même utiliser ces concepts avec le but final de -selon les voies- les éblouir, les pacifier, les détruire, etc.
Sans la présence de cette vue, qui doit aussi s'accompagner d'une motivation altruiste, le chemin comporte encore plus de dangers ou d'obstacles, et le fruit ou le résultat sera difficile à atteindre.
La vraie vue, c'est que vue, chemin et fruit sont eux-mêmes des concepts dénués de réalité intrinsèque. Le fruit n'est autre que la réalisation de cette vue. Comme vous l'avez écrit avec vos mots, le fruit est déjà là, omniprésent et transcende toute dualité. les moyens pour le réaliser doivent être adaptés à chaque personne, d'où la nécessité d'un maître. Et quand on suit un Maître, le disciple n'éprouve aucun autre besoin que de suivre ses instructions personnelles, donc pas de besoin de discuter non plus au niveau de la compréhension intellectuelle qui est sans fin, mais qui ne nous sera d'aucun secours au moment de la mort.
Ensuite, chaque chemin, chaque voie, a son système initiatique particulier, même si tous ont des similitudes et des symboles qui se recoupent -ce qui est d'ailleurs merveilleux, rassurant aussi, encourageant, et cela nous relie tous.
Voilà mon point de vue personnel quant aux faits et au sens profond.
Quant au sens de ce que vous écrivez il me semble toujours correct (même s'il faut rester très prudent avec l'emploi du mot "entité", surtout en l'appliquant à Vajrapani qui ne peut être considéré comme tel, bien que cela dépende du sens que l'on met derrière ce concept d'"entité").
Le fait important est que chacun comprend seulement en fonction de son niveau de compréhension, d'expérience, etc. et qu'un des obstacles sur la voie est de s'attacher au chemin lui-même et à ses moyens.
La claire lumière éblouit complètement dieux et démons, bien et mal, positif et négatif... Les démons ne peuvent échapper à la claire lumière, donc il n'y a pas de mal à en parler sur votre forum me semble-t-il ! C'est logique. Et la voie aussi englobe tout et doit tout englober, sinon elle demeure incomplète.>>

Voilà mes petites réflexions.
A bientôt.
-----------------------------------Fin de citation.
1000 Mercis à lui.
je tenais à vous en faire profiter...frat.Arathos.

_________________
ni dieu ....ni maitre...
...Aham asmi...
avatar
Arathos

Messages : 1853
Date d'inscription : 13/12/2010
Localisation : France

http://planetefrabato.forumforever.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence des démons;l'avis éclairé d'un sage...à qui j'avais demandé son avis.

Message  Invité le Jeu 12 Avr - 22:36

Merci Arathos, et merci à Monsieur! Very Happy

Par réflexe, j'avais envie de dire que ça fait réfléchir... Mais non, pas du tout, ça fait méditer! Smile

Bien à vous!




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence des démons;l'avis éclairé d'un sage...à qui j'avais demandé son avis.

Message  Invité le Ven 13 Avr - 11:35

Bonjour,

Merci Arathos de nous avoir communiqué l'échange que tu as eu avec ce tantrika.

Il y a beaucoup d'éléments intéressants qui mériteraient d'être développés. En effet, le "fruit", qui est "Matchick Labdreun", etc sont autant d'éléments qui en limitent la compréhension aux personnes qui ne sont pas familiarisées avec le vocabulaire des voies tibétaines.

Je souhaiterai pour ma part revenir sur un concept important :

Arathos a écrit:Et si on a la réalisation de leur absence de nature propre, on ne les conçoit même pas.

Lorsqu'il parle des démons et qu'il dit ceci, le tantrika en citant Matchick Labdreun ne dit pas :

"Et si l'on a la compréhension de leur absence de nature propre, on ne les conçoit même pas".

Hors, c'est exactement ce qui a été fait dans nos échanges, chacun peut le vérifier de lui même. C'est d'ailleurs ce que le tantrika souligne très justement. Là nous sommes purement dans le mental. C'est un premier pas et c'est très bien puisqu'il faut déjà commencer par là. Le Moi accepte la possibilité que le Soi existe et que tout en définitive, lui y compris n'est qu'illusion. C'est le B.A BA des études Bouddhiques et Bönpo. En somme, si nous disons "les démons sont illusion" (ou autre chose c'est exactement pareil), nous devons être capable de dire, "je et tout ce qu'il représente est illusion". Nous en revenons à nos histoires d'Absolu et de relatif. Au fait qu'un démon n'ait pas de réalité intrinsèque (Absolu), mais qu'il soit néanmoins capable de posséder un corps physique humain (relatif).

Il y a une très grande différence entre avoir la compréhension et "avoir" la réalisation.

Cette différence s'appelle l'Eveil.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence des démons;l'avis éclairé d'un sage...à qui j'avais demandé son avis.

Message  Invité le Ven 13 Avr - 18:10


Bonjour,

Je lis ces notions d'absolu/relatif avec beaucoup d'intérêt, mais j'ai encore du mal à bien saisir.

Accepterais-tu de développer un peu ces notions?

Merci !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence des démons;l'avis éclairé d'un sage...à qui j'avais demandé son avis.

Message  artisanfr le Sam 14 Avr - 10:14

Cher tous,

Mes observations personnelles:

-Tout d'abord je pense qu'il faut remercier ce Monsieur de son intervention.

-Sur son école en particulier, je ne peux rien dire, car je ne la connais pas spécialement. Néanmoins, on peut tous donner notre point de vue de l'éveil, ou de l'Union avec D.ieu, puisqu'elle existe aussi dans le système de Bardon

-En lisant son intervention, je me suis dit que finalement ceux qui ont suivi l'entraînement de Franz Bardon ont un avantage, c'est d'avoir du apprendre à fonctionner seul pendant des années : qu'est ce que la force vitale, dans quelle plan se meut t'elle, qu'est ce que telle force? Maîtriser tout ça a l'aide de quelques instructions, c'est finalement très utile lorsqu'on arrive à ce demander qu'est ce que tel ou tel état de conscience, des dizaines d'années après.

-Pour l'éveil, dans ma conception personnelle, cela se fait par étape, c'est progressif. Mon expérience est qu'il y a d'innombrables états entre l'éveil complet à la siddartha , et les expériences de non-dualité et de non retour: je sais que ça a fait réagir beaucoup sur se forum, mais la non dualité n'est pas quelquechose d'exceptionnel, et tout kaballiste , pour que son art ait un minimum d'influence, se doit d'en avoir au moins un modeste apperçu.

-Finalement, un autre avantage du système de Bardon, c'est de chercher l'union avec Dieu dans le plan Astral. En effet cela ne me semble pas toujours bien clair dans d'autres traditions. Au moment de la mort ou quand on perd conscience, au bout d'un certain temps les formes disparaissent, et le contrôle sur l'esprit universel aussi : ce qui est dans le subconscient est plus vivace : et là la pureté du corps astral acquise dans le système de Bardon protège le pratiquant car cette longue habitude de purification se reflète alors dans le subconscient qui sera plus lisse et amènera une réponse plutôt positive pour l'incarnation suivante.

En conclusion je pense que bien des textes orientaux éclairent utilement les enseignements de Bardon, et que à la finale, les enseignements de Bardon sont bien adaptés aux occidentaux, même s'il faut pouvoir dépasser certains petits "pièges" : c'est de bonne guerre, on parle d'Initation magique, et pas de "recettes" utilisables sans contrôle.

Bien sur tout celà n'est que mon avis et mon expérience, et n'engage que moi, il est totalement normal que d'autres personnes aient des avis, des pensées , ou des expériences, différentes voire totalement opposées.

Bien à vous

artisanfr

Messages : 428
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence des démons;l'avis éclairé d'un sage...à qui j'avais demandé son avis.

Message  artisanfr le Sam 14 Avr - 10:25

Ayin,

Pour absolu / Relatif, je peux te donner ma réponse personnelle. Bien sûr, ça dépend des mots.

Pour moi, l'absolu, dans ce cas là, c'est la réalité.

Et le Relatif, c'est en quelque sorte, ce que l'on ne peut pas éviter, même si cela "s'oppose" à l'absolu/réalité.

Exemple: un méditant marche dans un parc. A la fois sa conscience est le parc, les oiseaux, les fleurs, et son corps : il peut avoir l'impression de marcher dans lui même : l'absolu, c'est qu'il est tout , qu'il n'y a pas de différence entre lui et le parc.

Le relatif : une voiture arrive et le renverse : il sent la souffrance dans son corps et même si la "voiture" était aussi "lui", ça n'empêche pas que la voiture écrase son corps et qu'il ressent une grande souffrance.

A cela je rajouterai la conscience : Le méditant peut avoir la conscience de l'état de non dualité imparfait qu'il a atteint, du fait qu'il ne peut pas empêcher son corps de souffrir, mais ce qui fait la différence dans ce cas ce n'est pas si il évite ou non la voiture, c'est l'état d'esprit qu'il a au moment de l'accident.

Le but n'est pas toujours de rester dans les formes que nous avons, c'est l'égo qui veut ça, de la même manière que les formes du monde astral en rêve se dissolvent, de la même façon, il faut parfois accepter de quitter une forme physique de la même manière : l'état d'esprit que l'on a est plus important que la circonstance qui arrive à notre corps physique

Les démons sont "relatifs" :
c'est à dire que pour celui qui a le niveau de conscience, ils les soumettra ou il les dissolvera sans effort, ou ils s'endormiront ou bref, d'une façon ou d'une autre la situation s'arrête
Soit pour celui qui n'a pas la concience leur existence est relative, ils ne peut pas les éviter, ils sont une illusion au niveau absolu, mais au niveau relatif, malheureusement, la personne de l'exemple ne peut pas les éviter : pour elle , cette "illusion" est temporairement réelle relativement, le temps qu'elle puisse atteindre le niveau de conscience permettant de "dissoudre" tout ça

Bien à toi

artisanfr

Messages : 428
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence des démons;l'avis éclairé d'un sage...à qui j'avais demandé son avis.

Message  Invité le Mar 17 Avr - 16:50

Bonjour Artisan,

artisanfr a écrit:Pour l'éveil, dans ma conception personnelle, cela se fait par étape, c'est progressif. Mon expérience est qu'il y a d'innombrables états entre l'éveil complet à la siddartha , et les expériences de non-dualité et de non retour: je sais que ça a fait réagir beaucoup sur se forum, mais la non dualité n'est pas quelquechose d'exceptionnel, et tout kaballiste , pour que son art ait un minimum d'influence, se doit d'en avoir au moins un modeste apperçu.

Selon la Philosophie Orientale, il peut y avoir d'innombrables étapes pour parvenir jusqu'à l'Eveil. Ces différentes "escales" correspondent généralement à une purification de nos véhicules inférieurs, à une stabilisation de ceux-ci et donc à une avancée certaine. Plusieurs techniques issues des soutras ou des tantras ou équivalentes pour d'autres courants peuvent nous permettre de les expérimenter. Cependant pour la Tradition Bouddhique et Bönpo ces étapes ne sont pas l'Eveil mais les marches d'un escalier qui y mènent. En effet, ou tu es en Rigpa ou tu n'y es pas : le ½ Rigpa, le ¼ Rigpa, l' 1/8 de Rigpa ou autres … n'existent pas. Je tiens à préciser que ce n'est pas ma conception, mais celle de cette Tradition.

artisanfr a écrit:Finalement, un autre avantage du système de Bardon, c'est de chercher l'union avec Dieu dans le plan Astral.

Selon les traditions précitées et en faisant un lien avec la tradition Kabbalistique (vu que tu t'y intéresses), Rigpa, "Dieu", serait Ayin. Selon la tradition Dzogchen en particulier, il est possible de rejoindre "Dieu" complètement et de s'y absorber par l'entremise de la réalisation du Corps Arc-en-Ciel. Lorsque l'Adepte réalise cela, il devient alors un Bouddha. Pour "nous" les Dogchenpa, nous ne rencontrons donc pas Dieu sur le plan astral. De plus, il me semble me souvenir tout en restant dans la tradition Kabbalistique qu'un contact sur le plan astral (yetzirah) ne se fait non pas avec Dieu lui même mais avec le Démiurge (Adam Kadmon) ce qui est sensiblement différent. La Création en effet selon les Kabbalistes est une erreur du Premier Adam qui par précipitation et par inexpérience a laissé trop de lumière s'écouler par ses orifices faciaux. De mémoire, c'est la lumière des yeux qui n'a pu être contenue et qui a engendré la brisure des vases. L'erreur qui est l'origine du mal dans la Kabbale puisqu'elle a créé les qlipoths ne pouvant venir directement de Dieu (Ayin) puisque Dieu est parfait.

Ayin,

Pour ce qui concerne l'Absolu et le relatif, je n'ai pas besoin de développer puisqu'Artisan l'a très bien fait avant moi. C'est super en plus, je trouve personnellement les exemples qu'il a proposé très pertinents.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence des démons;l'avis éclairé d'un sage...à qui j'avais demandé son avis.

Message  artisanfr le Mer 18 Avr - 7:24

Bonjour Palcebard

Selon la Philosophie Orientale, il peut y avoir d'innombrables étapes pour parvenir jusqu'à l'Eveil. Ces différentes "escales" correspondent généralement à une purification de nos véhicules inférieurs, à une stabilisation de ceux-ci et donc à une avancée certaine. Plusieurs techniques issues des soutras ou des tantras ou équivalentes pour d'autres courants peuvent nous permettre de les expérimenter. Cependant pour la Tradition Bouddhique et Bönpo ces étapes ne sont pas l'Eveil mais les marches d'un escalier qui y mènent. En effet, ou tu es en Rigpa ou tu n'y es pas : le ½ Rigpa, le ¼ Rigpa, l' 1/8 de Rigpa ou autres … n'existent pas. Je tiens à préciser que ce n'est pas ma conception, mais celle de cette Tradition.

Tout d'abord merci beaucoup pour ton message. Ma vision personnelle ne s'oppose pas à cette Tradition : on a tous un vocabulaire différend. Le plus important pour moi était qu'on accepte le fait que des expériences de l'unité, même imparfaites, soient accessibles à ceux qui s'entraînent, sans qu'il faille pour cela avoir atteint l'état final "parfait" (dans le cas de cette Tradition : Rigpa). Ma vision des choses ne semble donc pas s'opposer avec cette tradition.

Selon les traditions précitées et en faisant un lien avec la tradition Kabbalistique (vu que tu t'y intéresses), Rigpa, "Dieu", serait Ayin. Selon la tradition Dzogchen en particulier, il est possible de rejoindre "Dieu" complètement et de s'y absorber par l'entremise de la réalisation du Corps Arc-en-Ciel. Lorsque l'Adepte réalise cela, il devient alors un Bouddha. Pour "nous" les Dogchenpa, nous ne rencontrons donc pas Dieu sur le plan astral. De plus, il me semble me souvenir tout en restant dans la tradition Kabbalistique qu'un contact sur le plan astral (yetzirah) ne se fait non pas avec Dieu lui même mais avec le Démiurge (Adam Kadmon) ce qui est sensiblement différent. La Création en effet selon les Kabbalistes est une erreur du Premier Adam qui par précipitation et par inexpérience a laissé trop de lumière s'écouler par ses orifices faciaux. De mémoire, c'est la lumière des yeux qui n'a pu être contenue et qui a engendré la brisure des vases. L'erreur qui est l'origine du mal dans la Kabbale puisqu'elle a créé les qlipoths ne pouvant venir directement de Dieu (Ayin) puisque Dieu est parfait.

Ce que tu dis est parfaitement juste. Je pense cependant que chaque système initiatique a ses pièges ou ses secrets, et mon avis personnel et mon expérience me poussent à considérer, que l'importance de réaliser les Qualités Divines dans le corps astral est d'une importance déterminante, même si dans certains systèmes, cela est tu.

Bien sur, ce n'est que mon avis, même si tout de même il correspond à ce que professe Franz Bardon.

Je pense que nous sommes des êtres mentaux, et nous avons perdu du fait certaines vérités : Le Maître Koot Hoomi disait, que les seules choses qui sont immortelles, sont l'amour et la haine, ce sont des sentiments, et non des idées du plan mental.

Il y a quelque chôse à méditer la dessus, en tout cas, en ce qui me concerne.

Je suis heureux de voir que pour l'absolu et le relatif, nous ayons des visions proches : comme l'a dit le Monsieur qui est intervenu sur ce forum, il est rassurant de voir, qu'avec des techniques et des traditions parfois très différentes et opposées, nous parvenions, in fine, à des visions identiques.

Bien à vous tous!
Artisan

artisanfr

Messages : 428
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence des démons;l'avis éclairé d'un sage...à qui j'avais demandé son avis.

Message  Invité le Mer 18 Avr - 15:26

Je pense que nous sommes des êtres mentaux, et nous avons perdu du fait certaines vérités : Le Maître Koot Hoomi disait, que les seules choses qui sont immortelles, sont l'amour et la haine, ce sont des sentiments, et non des idées du plan mental.

Il y a quelque chôse à méditer la dessus, en tout cas, en ce qui me concerne.


J'ai vécu une experience d'unité, peut être ce que certains ici appellent la non-dualité, ou au moins un début, à un certain degré... pour moi l'éveil ce n'est pas binaire du genre éveil/pas éveil. Après je penses comprendre ce que dit Palcebard quand il dit qu'il n'y a pas de 1/2 Rigpa etc... Sachant que Rigpa c'est déjà quelque chose de précis. Mais pour moi, l'éveil commence déjà avec toutes les petites étapes intermédiaires, meme si l'on ne peut pas appeller cela l'Eveil Absolu, il y a comme meme une évolution, diverses étapes qui peuvent survenir avant d'entrer dans certains états de conscience. Et l'on peut donc dire que l'on s'éveille peu à peu. Mais bon, ici bien sur, il ne s'agit que de "problèmes" de languages, de mots... On se comprend.

Juste pour dire donc que l'experience que j'ai vécu, où je me sentais en unité, en fusion avec ce qui m'entourais, où j'avais cette sensation que j'étais ce qui m'entoure, se passait au niveau du ressenti et non du mental. Tout était dans la sensation, dans le Coeur spirituel, l'energie, le "feeling" etc... Donc pas du tout mental dans le genre: "Bon OK! Je comprend que je suis cela etc..." Smile , cela rejoint donc ce que dit Palcebard quand il dit que Compréhension et Réalisation n'est pas la meme chose. La compréhension à mon avis se situe au niveau purement mental, alors que la réalisation englobe la profondeur meme de notre être, notre présence meme, nos sensations, intentions etc... En sommes donc les choses les plus profondes en nous, proches du centre, du Coeur, alors que le mental se situerait plutôt à la périphérie.

Je connais vraiment très peu le Bouddhisme, cependant je voudrais parler de la compassion. Cela fait parti il me semble de la tradition Bouddhiste. La compassion est l'exemple meme d'une chose non mental. Ce n'est pas avec nos pensées que l''on pourra ressentir de la compassion (meme si des pensées peuvent l'accompagner...), mais bien en nous meme, sous la forme de quelque chose de profond, concret, présent en nous avec une certaine force sous forme d'energie... Dans nos actes quotidiens, il y a une différence entre agir "à la va vite" périphériquement, donc plus avec le mental, et agir de manière profonde avec ce qu'il y a de plus profond en nous.

Après, je ne sais pas, peut être y a t il encore d'autres formes d'éveils, je ne suis sur de rien. Cependant il me semble qu'en ce qui concerne l'éveil, cela se fait plus avec le Coeur qu'avec la Tete.

Donc voilà selon moi, la différence entre ce que l'on appelle communément Absolu et Relatif. C'est un peu le Fond et la Forme. La différence se situant pour moi dans le Coeur.




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence des démons;l'avis éclairé d'un sage...à qui j'avais demandé son avis.

Message  artisanfr le Lun 23 Avr - 7:00

Merci Ermite!

Je pense que nous avons la même vision.

Mais tu as tourné les choses plus justement que moi en mettant en évidence que la Compassion Bouddhiste a des effets similaires que l'obtention des Qualités Divines dans le corps astral pour le système de Bardon.

Dans certains écrits indo-tibétains, il est question de Dévotion, ou de Sincérité de la Dévotion.

Bref, on voit bien que la pureté des sentiments du haut astral a une forte influence.

Merci pour ton partage!
Bien à toi
Artisan

artisanfr

Messages : 428
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence des démons;l'avis éclairé d'un sage...à qui j'avais demandé son avis.

Message  Invité le Lun 23 Avr - 22:46



Bonsoir,

Merci à Artisan et Palcebard pour vos explications, je comprends mieux ces concepts.

Artisan, j'aimerai rebondir sur ce passage concernant Bardon:

Finalement, un autre avantage du système de Bardon, c'est de chercher l'union avec Dieu dans le plan Astral. En effet cela ne me semble pas toujours bien clair dans d'autres traditions. Au moment de la mort ou quand on perd conscience, au bout d'un certain temps les formes disparaissent, et le contrôle sur l'esprit universel aussi : ce qui est dans le subconscient est plus vivace : et là la pureté du corps astral acquise dans le système de Bardon protège le pratiquant car cette longue habitude de purification se reflète alors dans le subconscient qui sera plus lisse et amènera une réponse plutôt positive pour l'incarnation suivante.

Je n’ai pas l’impression que le système de Bardon cherche l’union avec Dieu sur le plan astral… Au contraire, le système de Bardon est un système qui cherche à s’affranchir du Divin, en s’attribuant Ses Qualités.
C’est d’ailleurs un de ses plus grands écueils… Le système bardonnique est fortement limité, notamment par le fait que la purification acquise suivant sa méthode est superficielle et transitoire. Au moment de la mort, reste l’illusion du Moi auquel, parfois, s’ajoute l’orgueil du manifestant. La réincarnation alors, est selon le cheminement global de l’âme incluant la totalité des actes et pensées. Le système Bardon n’allège rien, mais peut par contre dans certains cas bien plomber.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence des démons;l'avis éclairé d'un sage...à qui j'avais demandé son avis.

Message  artisanfr le Mar 24 Avr - 2:45

Chère Ayin

Je n’ai pas l’impression que le système de Bardon cherche l’union avec Dieu sur le plan astral… Au contraire, le système de Bardon est un système qui cherche à s’affranchir du Divin, en s’attribuant Ses Qualités.
C’est d’ailleurs un de ses plus grands écueils… Le système bardonnique est fortement limité, notamment par le fait que la purification acquise suivant sa méthode est superficielle et transitoire. Au moment de la mort, reste l’illusion du Moi auquel, parfois, s’ajoute l’orgueil du manifestant. La réincarnation alors, est selon le cheminement global de l’âme incluant la totalité des actes et pensées. Le système Bardon n’allège rien, mais peut par contre dans certains cas bien plomber.

A titre personnel, je vois les choses un peu différemment : pour moi ta vision est juste si on considère un pratiquant qui est resté dans l'égo et l'égoisme, alors ce que tu dis est totalement juste : j'ajouterai même que pour moi, selon ma vision des choses, c'est même fait exprès.

Il y a des pièges dans l'enseignement de Franz Bardon, et je trouve très sain qu'une personne ayant des défauts, se retrouve à sa mort, dans une position où il aura à corriger ses défauts dans une vie future : tout ça c'est très juste et même sain.

Cependant, selon mon point de vue, le système de Bardon est plus évolué que ça, et je pense que tu as ce point de vue car tu n'as pas eu la chance de rencontrer des gens ayant suivi cet enseignement et ayant réussi: généralement , à part de rares exceptions, ils n'ont pas le temps de rencontrer le public (car ils ont une femme, des enfants, un travail, un chemin magique) : il n'y a que 24h dans une journée.

Alors que les menteurs et les arnaqueurs, eux, comme ils sont au RSA, ont le temps d'être présent partout, et de devenir le meilleur ami d'une quantité astronomiques de "disciples" qu'ils pourront traire comme des vaches à lait plus tard : c'est incroyable ce que certains peuvent être patients quand ils pensent qu'ils ont flairé un bon "client"...

Mon point de vue spirituel du système de Bardon : A partir du degré 7 de Bardon, on fait plusieurs exercices qui préparent la conscience à se détacher du corps mental et astral. Ces exercices sont vus par les ignorants, comme de simples bases préparatoires au voyage astal : c'est une erreur. Ces exercices ont une grande influence sur la conscience et permettent à cette dernière de comprendre qu'elle n'est pas liée au corps.
Vers le degré 8, le mage voyage mentalement, apprend à faire des volts, et peut commencer à s'initier à la kabbale.
Normalement, si c'est un mage honnête, ouvert vers le Bien, à ce niveau là les exercices du Niveau 7 et 8 vont permettre à sa conscience de comprendre qu'il est "partout" et donc il a une ouverture vers la non-dualité. C'est d'ailleurs une condition indispensable à la pratique de la Kaballe, car la kabballe de Bardon, pour fonctionner, nécessite que la conscience comprenne l'Akasha, et pour comprendre l'Akasha à ce niveau, il faut comprendre la non-dualité/unité.

Cela se réaliste tout seul si le Mage est honnête et sincère, et qu'il désire aider l'humanité, même à un très très faible niveau.

Au moment de la mort, la conscience passe par toutes les plans inférieurs et lorsque l'on passe l'Akasha de chaque plan, on "récolte ce que l'on sème", le plan le plus difficile à vivre étant l'Astral Physique, car il est le plus intense : c'est le plan d'Ashmunadai dont on a parlé. Si le Mage a le niveau 8 ou 9, il peut alors facilement passer ce plan (à condition d'être honnête, sincère et pur, car on ne peut pas tricher avec ses éléments, on peut juste 'prendre conscience' que ce sont des illusions)

Et après, sur les plans mentaux, il rencontrera une entité ou un Maître chargé de l'évolution de l'humanité qui l'orientera et l'aidera à trouver une nouvelle incarnation. Si il est assez avancé, il fera partie de la périphérie de la loge blanche et on lui trouvera une nouvelle incarnation où, lentement et à son petit niveau, il aidera l'humanité.

La vraie supériorité du système de Bardon, c'est au niveau X : Avec la pratique de la Kabbale, le Mage aura compris le secret de la non-dualité et de l'Unité, et pourquoi il est à la fois une partie de Dieu et même Dieu, et à la fois une individualité. Avec l'union avec Dieu, dans le plan Astral, le Mage réalise que de Nirvana en Nirvana, l'Amour et la Haine sont les seuls sentiments éternels, et ce quelque soit les "facultés" ou les "pouvoirs", qui ne sont en fait que des sortes d'outils qui orientent la force principale : l'Amour ou la Haine.
En comprenant cela, le Mage sait que ce qui fera sa réincarnation, c'est la pureté de son corps Astral, car ce que l'on a tendance à oublier, c'est que de l'entité la plus vile à la Divinité la plus subtile, tout est inclus dans l'Astral Universel.

L'être humain est septuple, et il n'est pas possible "d'enlever", ou d'ignorer cette composante, qui en fait, est le reflet de notre niveau d'évolution, et de ce que nous avons vraiment dans le coeur. C'est pourquoi le miroir des "qualités et défauts" de Franz Bardon est si important.
C'est pourquoi on dit que les mystères sont inaccessibles à ceux qui ne sont pas prêts.
C'est pour cela que l'on reconnaît les Maîtres "à leurs pieds de diamants", c'est à dire que même l'élément terre dans leur corps astral est pur "comme du diamant".
Le fait que cela ne soit pas mis très en avant dans le système de Bardon, (bien qu'il mette de nombreuses mises en garde, notamment sur le miroir des qualités et défauts) veut dire que c'est un piège : on laisse la nature trier le pur et l'impur, le grossier et le subtil.

Bien sur tout cela est ma vision personnelle, et je ne l'impose à personne, je l'exprime ici à titre informatif, car produire et exposer des points de vue différents est enrichissant et nourrit la réflexion .

Bien à toi
Artisan

artisanfr

Messages : 428
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence des démons;l'avis éclairé d'un sage...à qui j'avais demandé son avis.

Message  Invité le Mar 24 Avr - 13:22

....


Dernière édition par AltaMajor le Ven 2 Nov - 12:14, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence des démons;l'avis éclairé d'un sage...à qui j'avais demandé son avis.

Message  artisanfr le Ven 4 Mai - 1:54

Altamajor,

On se préoccupe beaucoup de comment on doit se développer mais pas assez a mon sens de pourquoi on le fait. la raison c'est le SERVICE

Je pense que tu as tout à fait raison, et que dans ta phrase réside l'explication des difficultés expérimentées par les occidentaux dans le chemin de Franz Bardon.

Franz Bardon a bien expliqué que le Mage n'est pas qu'un mystique, mais il est cependant bien sensé avoir une pureté en pensées et en actes : or, les occidentaux pour la plus part se concentrent plus sur la methode, la technique, et les resultats, que sur les raisons secrêtes et même le "pourquoi" de leur quête.

C'est le problème de la mentalité occidentale. Nous sommes certes doués pour la maitrise de techniques, de methodes, l'applications de règles, mais nous sommes moins clairs sur nos motivations et sur nos désirs secrets, d'où les difficultés expérimentées par un grand nombres de disciples de l'enseignement de Franz Bardon.

L'expérience prouve que quand on dépasse progressivement ses désirs égoïstes, pour agir dans l'esprit de SERVICE, - même à un très petit et humble niveau (il faut bien commencer quelque part) - alors les obstacles se lèvent progressivement et on avance à son rythme dans l'enseignement : les blocages se dissolvent progressivement, ou la voie qui mène à la solution s'éclaire soudainement dans la joie.

Bien à vous,
Artisan

artisanfr

Messages : 428
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence des démons;l'avis éclairé d'un sage...à qui j'avais demandé son avis.

Message  Invité le Sam 5 Mai - 15:37

Very Happy Merci Arathos de partager avec tous les fruits de tes recherches, et tes rencontres particulières
Je reprends ce paragraphe de Ermite, je crois

"j 'ai vécu une experience d'unité, peut être ce que certains ici appellent la non-dualité, ou au moins un début, à un certain degré... pour moi l'éveil ce n'est pas binaire du genre éveil/pas éveil. Après je penses comprendre ce que dit Palcebard quand il dit qu'il n'y a pas de 1/2 Rigpa etc... Sachant que Rigpa c'est déjà quelque chose de précis. Mais pour moi, l'éveil commence déjà avec toutes les petites étapes intermédiaires, meme si l'on ne peut pas appeller cela l'Eveil Absolu, il y a comme meme une évolution, diverses étapes qui peuvent survenir avant d'entrer dans certains états de conscience. Et l'on peut donc dire que l'on s'éveille peu à peu. Mais bon, ici bien sur, il ne s'agit que de "problèmes" de languages, de mots... On se comprend."

Cette experience là est jugée précieuse par notre mental, notre intellect qui voudrait la garder , s'en souvenir, la conserver à tout prix. C'est impossible, il faut bien le savoir et l'accepter. Tant que nous serons ici, faits de chair , tellement englués dans la forme, nous ne pourrons rester en permanence dans cet état de conscience. Pour moi, l'idée de l'escalier ne convient pas. Bien sûr, il faut cultiver cette tendance, ce don inné, y être attentif, le laisser s'exprimer, et chérir les moments qui nous sont offerts, les vivre, tout simplement.Mais si nous sommes tout entier tournés vers le futur, le désir, l'envie, le but, alors ce moment ne peut tout simplement pas se produire. Ce qu'il nous faut faire, c'est simplement le reconnaître lorsqu'il se présente. Est ce qu'il se mérite? Peut être même pas.
Le but n'a aucune valeur.Le chemin qui y mène est précieux
Enfin, c'est ce que je crois
Merci à tous

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence des démons;l'avis éclairé d'un sage...à qui j'avais demandé son avis.

Message  artisanfr le Ven 6 Juil - 1:13

Et de toutes façons, pour "qui" tout cela est-il si important? Pour l'absolu en nous, ou pour l'Ego étriqué? (je dis étriqué pour qu'on comprenne bien de quel égo je veux parler)

L'univers est sans début ni fin, dès lors, et en vérité, nous sommes passés mille fois par le même chemin vers l'éveil.

De la même façon que nous avons embrassé mille foi untel ou untel, de la même façons que nous avons été d'innombrables fois des riches propriétaires ou de simples clochards, de la même façon toutes ces situations ne sont pas neuves.

Cependant, lorsque nous revenons dans une nouvelle vie, toutes ses sensations reprennent le gout de la nouveauté.

Et même si on se souvient partiellement de ses vies antérieures, l'Akasha réussit toujours a amener ce qu'il veut programmer et ce même si on "sait" et si on "essaie" de tout éviter : l'Akasha trouvera le moyen de nous faire douter de nous même ... et en nous faisant douter il amènera ce que nous essayons d'éviter!

L'interêt du "tout", pour moi, est de favoriser notre développement, que parce que nous consentons à aider les autres ( le service) : dans le cas contraîre, personne n'est pressé, les fleurs fleurissent et fanent au bon moment, c'est tout : il n'y a pas de raison d'accélérer ou de ralentir les choses....

Bien à vous,

artisanfr

Messages : 428
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence des démons;l'avis éclairé d'un sage...à qui j'avais demandé son avis.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum