pour faire plus ample connaissance avec l'auteur principal du Kybalion.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

pour faire plus ample connaissance avec l'auteur principal du Kybalion.

Message  Arathos le Sam 3 Nov - 11:21

http://loi-d-attraction.com/files/pdfs/WWA-La%20Force-pensee.pdf




_________________
ni dieu ....ni maitre...
...Aham asmi...
avatar
Arathos

Messages : 1853
Date d'inscription : 13/12/2010
Localisation : France

http://planetefrabato.forumforever.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: pour faire plus ample connaissance avec l'auteur principal du Kybalion.

Message  P'tit Jo le Jeu 19 Jan - 18:31

Hello Arathos !

J'ai commencé à lire le livre (j'en suis à la page 45), mais j'ai l'impression qu'il est question de comment influencer et manipuler (pas forcément dans le mauvais sens du terme ) son interlocuteur  Suspect ok c'est utile d'avoir un regard pénétrant, peut-être... Mais j'ai du mal à situer l'intention de l'auteur... ça ne me laisse pas tranquille comme si je lisais un R. Steiner par exemple.

Mis dans les mains des frères de l'ombre, ce livre semble être un danger affraid

J'ai raté quelque chose ou je dois encore continuer plus loin afin de mieux comprendre ? Very Happy par contre je reconnais que les exercices ont l'air d'être efficace .

Si vous autres l'avez lu, dites moi ce que vous en pensez !
avatar
P'tit Jo

Messages : 152
Date d'inscription : 04/01/2017
Age : 24
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: pour faire plus ample connaissance avec l'auteur principal du Kybalion.

Message  artisanfr le Ven 20 Jan - 0:04

Salut P'tit Jo!

Je n'ai pas encore lu le livre dans le détail, mais pour l'histoire du regard pénétrant, je peux te donner mon avis :

On peut l'utiliser pour le mal ou pour le bien.

Il existe une quantité de cas où tu te retrouveras, en tant que magicien, devant des gens qui, dans un état d'excitation exceptionnel, vont se blesser, ou se faire du mal, ou faire du mal à un tiers :

- La personne surexcitée lors d'un repas en famille et qui a une faiblesse cardiaque : lors de l'évocation d'un souvenir douloureux une dispute s'en suit et la personne, refusant de se calmer, risque de faire un infarctus : on utilise ce type de regard pour subjuguer la personne et la calmer. En calmant la personne, on a fait ce que l'on nomme de façon un peu enfantine : "le bien". Nous n'avons retiré absolument aucun avantage matériel égoïste de cette dépense d'énergie et en calmant l'individu nous lui avons épargné un accident cardiovasculaire et un mémorable arrêt aux urgences.

- Lorsqu'une personne malade, qui a déjà pris un antidouleur puissant, type valium ou morphine, et refuse de s'aliter et décide de marcher malgré tout seule. Notre longue et triste expérience nous permet de prévoir que la dose de morphine est telle, que la personne de petite constitution risque de tomber et de se casser un poignet, une clavicule, se faire une entorse, de manière générale, se blesser. La personne étant d'un caractère entier, refuse absolument de s'aliter et insiste pour déambuler dans les locaux et ainsi l'accident est inévitable. On utilise ce type de regard pour subjuguer la personne et la calmer, lui donner envie de s'aliter. Nous avons fait"le bien". Nous n'avons retiré absolument aucun avantage matériel égoïste de cette dépense d'énergie et en calmant l'individu nous lui avons épargné un accident et une possible fracture. (Chez les sujets âgés, les fractures ne se remettent pas toutes bien et l'humidité les rend souvent douloureuses à l'endroit du choc. Nous avons rendu un fier service, totalement altruiste et dépourvu d'égoïsme car nous n'avons retiré aucun avantage de la situation.

D'autres cas :

- Le mari jaloux qui lors d'une crise menace d'attenter physiquement sur la personne de sa femme/ des enfants : on utilise ce type de regard pour le raisonner .

- Le cas de jeunes gens ivres qui décident de taper aléatoirement un autre jeune plus faible, risquant de l'handicaper (ça arrive souvent en fin de soirée ) : on utilise ce type de regard pour les subjuguer et les fatiguer, leur faire abandonner leur projet.

- Le cas de fous ou de gens psychologiquement proches de la folie : ces gens sont facilement influençables par des entités et sont parfois utilisés dans le projet de faire du mal à tel ou tel personne ou choses qui "gênent": on utilise ce type de regard et aussi la voix pour leur faire changer leurs plans et pour les raisonner. Si on ne peut leur faire totalement abandonner leur idée fixe on peut toutefois avec ce type de regard s'en faire des amis et ainsi diminuer presque totalement leur ressentiment et donc leur faire presque abandonner leur triste projet.

Je ne vais pas alourdir plus le forum avec d'autres exemples, mais il faut savoir que ce type de situations se présente souvent!

Il y a donc de nombreuses occasions d'utiliser cette faculté pour le bien, sans en retenir aucun avantage personnel, et donc de manière totalement altruiste : on donne gratuitement de son temps et un peu de son énergie pour éviter que des évènements fâcheux ne se produisent et c'est aussi là l'idéal du Mage Occidental, notre style de Bodhisattva à nous!

Bien à toi,
Artisan

artisanfr

Messages : 428
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: pour faire plus ample connaissance avec l'auteur principal du Kybalion.

Message  P'tit Jo le Ven 20 Jan - 9:38

Hello Artisanfr,

C'est vrai que j'ai jugé trop vite le livre, tu cibles des avantages que cela peut procurer et qui, en plus, me parlent (c'est du vécu non?)

Et en plus l'auteur précise juste après que ça ne doit pas être utilisé pour des fins égoïstes... Enfin j'aurais préféré qu'il utilise tes exemples dès le début ! Là j'aurais directement accroché ! jocolor

Merci pour l'eclairage l'ami ! cheers
avatar
P'tit Jo

Messages : 152
Date d'inscription : 04/01/2017
Age : 24
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: pour faire plus ample connaissance avec l'auteur principal du Kybalion.

Message  Fleur2lys le Ven 20 Jan - 14:41

Juste faire gaffe je pense, à l'effet papillon (si j'ai bien compris ce que c'est) , et ne pas se figurer systématiquement que si ce n'est pas égoïste et que ça semble profiter à la personne regardée, forcément c'est opportun. Si cela peut sembler opportun et "gratuit" ici et maintenant , peut être que dans tous les effets qui s'en suivent, certains s'avèreront pires par la suite. Enfin bref, comme je suppose dans tout acte de magie, il y a un certain nombre de questions préalables à se poser et pourquoi pas à poser à la personne concernée. sunny
avatar
Fleur2lys

Messages : 1133
Date d'inscription : 03/02/2011
Age : 55
Localisation : entre Lyon et Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: pour faire plus ample connaissance avec l'auteur principal du Kybalion.

Message  artisanfr le Sam 21 Jan - 16:07

Cher Tous,

P'tit Jo a écrit:C'est vrai que j'ai jugé trop vite le livre, tu cibles des avantages que cela peut procurer et qui, en plus, me parlent (c'est du vécu non?)

Oui, évidemment certains exemples correspondent à des situations vécues. La faculté peut être plus difficile à maitriser que ce que l'on imagine en lisant des exemples de la vie de Henri Durville par exemple, mais on compense des capacités moins pointues que celles de Durville par de nombreuses charges avec une forte volonté. En chargeant régulièrement avec beaucoup de volonté, on finit par atteindre ses buts.

Fleur2lys a écrit: Si cela peut sembler opportun et "gratuit" ici et maintenant , peut être que dans tous les effets qui s'en suivent, certains s'avèreront pires par la suite. Enfin bref, comme je suppose dans tout acte de magie, il y a un certain nombre de questions préalables à se poser et pourquoi pas à poser à la personne concernée

Il est évident que le praticien n'est pas irresponsable et n'agit que dans des cas d'urgence, ou des cas limites qui le poussent à agir! Les exemples que j'ai repris plus haut, ne sont pas des cas de confort où l'on essaie d'amuser la galerie. Les exemples que j'ai données correspondent à des situations d'urgences où la non action est pire que l'action.

Il faut évidemment bien peser le pour ou le contre, mais dans les exemples donnés, il est tout de même bien évident que la situation requiert une action pour le bien.

Prenons une personne qui est sur le toit d'un immeuble, qui ivre de rage, décide de se suicider. On est devant elle et on a la faculté , par notre pouvoir de suggestion, de la calmer et de la ramener à la raison et de sauver sa vie : faut-il mieux ne rien faire? Doit t'on la regarder s'énerver, lui répondre avec des phrases plates, dépourvues "d'efficace" (le pouvoir magique), pour finalement la regarder sauter et s'écraser devant nous?? Devons nous après regarder sa femme et ses enfants pleurer? Comment se regarder dans la glace après sachant que nous avions facilement le pouvoir magique suggestif pour calmer cette personne? Pourquoi n'aurions nous pas du au moins "essayer" de sauver ce mari, ce père, par peur des "effet papillons?".

Comment ne pas, à chaque fête des pères, regarder avec tristesse ses enfants au regard vide, plongé dans le vagué, dépossédés d'un père qu'on aurait pu , par la suggestion, sauver de ce coup de sang et de ses idées de suicide? Comment ne pas se considérer et se voir comme le pire des hypocrites, en leur offrant des cadeaux à leur anniversaire, sachant que , bien que que nous ayons des facultés magiques, nous ne les avons pas utilisées pour sauver leur père d'une mort facilement évitable? Comment ne pas considérer les cadeaux que nous leur faisons à leur anniversaire comme une forme d'hypocrisie?

Il me semble que dans ce genre d'exemple, l'action juste est justement l'action et l'absence d'action est le mal.
D'ailleurs en droit français, c'est un crime que l'on nomme "non assistance à personne en danger" et c'est... 5 ans de prison! Penser à prendre des oranges avec soi... (C’est l’article 223-6 alinéa 2 du Code Pénal)


Maintenant, sur " l'effet papillon" d'un point de vue absolu :

Doit-on agir ou ne pas agir? Connaissons nous toute l'étendue de la conséquence de nos actions? Agir n'est t'il pas pire que le non agir?
La Baghavadgita a répondu à cette question, il faut la lire pour comprendre. L'homme spirituel, sa sensibilité toute acquise aux plans élevés, est rebuté par l'action. Par exemple, adjurna ne comprend pas pourquoi il devrait se battre dans une guerre, celà lui semble dénué de sens.

En fait, de manière absolu, il faut savoir qu'aucune de nos formes ne sont réelles, elles ne sont que des matérialisations de l'AKASHA, qui sont illusoires, la seule chose qui est vrai est la conscience et la perception que nous avons.

C'est comme si nous étions en train de jouer au Monopoly ensemble. Au bout d'un certain moment, nous oublions que c'est un jeu. Les joies, les peines, les bonheurs ou les tristesses ressenties à l'occasion de ce jeu sont "vraies" car nous les ressentons sincèrement, toutefois, ce jeu de Monopoly est une illusion en lui même ce n'est qu'un jeu.

Ce qui veut dire que lorsque je suis devant une personne qui a besoin d'aide, j'ai conscience de n'être qu'une forme Akashique illusoire qui a un rôle à jouer et qui joue ce rôle. Les conséquences très lointaines d'un "effet papillon" ne concernent pas l'humain limité, mais la Divine Providence. Si je sauve une personne, et que dans 50 ans elle devient par effet papillon, une nuisance pour la communauté, je n'en suis pas responsable pour plusieurs raisons :

- Comme un docteur, mon code d'honneur et d'agir et de sauver la personne.
- Nous ne POUVONS PAS ÊTRE SUR que cette homme, dans 50 ans, sera mauvais! L'effet papillon par définition est une chose qui joue à la marge. Comment savoir si telle ou telle chose se produira, si tout dépend de phénomènes qui sont si ténus qu'un événement ridicule peut tout modifier?

Donc non seulement il nous est impossible de savoir avec certitude si cet événement lointain va se produire, mais cet évènement par définition peut être modifié facilement par toutes sortes de forces ténues: Ce ne sont donc pas des arguments suffisamment pertinents pour justifier une absence d'action.

Enfin, de manière absolue, c'est la Divine Providence qui règle tout celà. En tant qu'être humain notre rôle se limite à agir là où nous nous trouvons et à faire ce que la nécessité demande. Que penser d'un docteur qui refuse de guérir un malade sous prétexte que, peut être, il va taper sa femme dans deux ou trois ans? Le rôle du docteur est de guérir la personne, charge à elle d'évoluer et d'avancer en sagesse et de réaliser qu'il est préférable de ne pas frapper sa femme.

Bien sûr, il est évident par exemple, qu'un magnétiseur ne va pas exagérément augmenter la vitalité d'un mari possessif et dictatorial, de sorte que son excès de vitalité le pousse à frapper deux fois plus sa femme : si c'est ce que tu voulais dire, je pense que personne ne sera jamais assez fou pour ne pas se rendre compte des conséquences de leurs actes.

Même chez les personnes négatives, personne ne le fera s'il n'en retire pas un avantage égoïste : pourquoi? parce qu'une telle vitalisation donne lieu à une forte dépense d'énergie :

- Ferais tu la vaisselle à la main de tous tes dix voisins de ta rue? Non. Pourquoi? Parceque cette vaisselle ne se fait pas toute seule, et que cela demande de l'énergie.
- De même, ferais-tu le ménage complet chez toutes les dix familles de la rue? Non. Pourquoi? Parceque c'est exténuant.

Une opération magique n'est pas gratuite ni facile et demande toujours un certain effort. Dès lors on ne fera cet effort que si l'on considère que c'est important et que cela vaut le coup.

- Si on est une personne négative, on agira de la sorte car on pense raisonnablement pouvoir en retirer un avantage matériel.
- Si on est une personne positive, on agira de la sorte car on pense que c'est notre devoir.

Il est en effet toujours possible qu'une personne positive se trompe et analyse mal une situation. C'est d'ailleurs souvent inévitable au début, car un débutant n'a pas la science infuse et ses erreurs l'instruisent.

Dans une certaine mesure c'est normal et on ne peut le reprocher, car il n'est pas raisonnable de demander à un occultiste d'avancer en savoir sans jamais ne faire aucune erreur : non seulement c'est impossible, mais c'est aussi utopique.

Ce qui me paraîtrait dangereux, c'est le cas de praticiens dans l'occultisme au fort potentiel, mais qui seraient assez irresponsables de leurs actes : il ne s'agit pas pour moi d' "effet papillon", mais de personnes franchement irresponsables qui par exemple vitaliseraient le corps d'un tyran domestique, lui donnant ainsi l'envie , la force et l'endurance pour harceler encore plus sa femme et ses enfants.

L'Akasha , La Divine Providence, finirait toutefois par créer des revers de fortune à ce genre de magicien, de sorte qu'il ne puisse plus pratiquer ses opérations de magnétisme : en effet, même ci ce magnétiseur n'est pas méchant au fond de son coeur, ses actions créent de la disharmonie et l'Akasha étant programmé pour créer l'harmonie, cette dernière substance va s'arranger pour qu'il ne puisse plus exercer.

C'est comme une personne sympathique et gentille, mais qui serait un danger public lorsqu'elle conduit une voiture. Comme elle est gentille et sympathique, il n'est pas question de la mettre en prison, ou de la rendre malade, l'Akasha va juste s'arranger pour qu'on lui enlève son permis de conduire et qu'elle ne puisse plus représenter de danger pour elle même et pour les autres.

A mon sens et à mon avis, il en est de même pour les magnétiseurs ou les praticiens de la magie qui, irresponsables mais pas "méchants", représentent un danger pour eux mêmes et les autres.

Bien à vous,
Artisan

artisanfr

Messages : 428
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: pour faire plus ample connaissance avec l'auteur principal du Kybalion.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum