Peut être une raison à l'échec de la méthode Bardon ?!

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Peut être une raison à l'échec de la méthode Bardon ?!

Message  Invité le Mar 5 Mar - 8:36

Bonjour,

Il semble que dès lors que nous avons un point focal extérieur (une image, un symbole valorisant notre foi et/ou nos croyances), nos capacités spirituelles soient décuplées. Le tout étant propulsé par l'émotionnel qui est finalement le carburant permettant à l'âme de prendre siège dans la matière (l'âme jouant le lien ou établissant le rapport, pour la petite histoire, entre l'esprit et la matière).

Ici, s'établit tout de même un rapport intime avec l'espoir.

En réalité, je pense fondamentalement que tout provient de nous. Que le fait de produire une image et de lui donner vie, ne fait qu'ouvrir les cadenas d'une partie de notre être véritable.

Et c'est peut être là que dans le Bardon nous échouons. Dès lors que nous sortons des images, des symboles traditionnels nous ne savons plus quoi faire. Prendre alors conscience que nous avons tout à portée de main, que tout miracle ne provient que de soi, est finalement bloquant.

Ici pas d'espoir particulier. Disons qu'il n'est pas cultivé et donc émotionnellement les choses sont moins intéressantes. On est plus dans l'instant. On se juge et on se condamne plus volontiers dans l'échec. On préfère davantage la clémence de l'ange, de dieu (qu'importe ce à quoi nous croyons) etc ... vers lequel nous nous tournons, comme pour mieux nous détourner de nos responsabilités.

Bardon est en contradiction, d'une certaine manière, avec l'attitude de l'homme qui lui a été apprise et léguée de générations en générations. L'une des raisons de l'échec de cet enseignement se profile peut être dans cette direction.

L'homme, en général, a besoin d'un tuteur (image, symbole, groupe initiatique ...), l'enseignement de Bardon veut s'en défaire. La méthode Bardon est avant tout une rupture avec nous-même.

Et si les religions, les croyances, les rites et cultes, les images et symboles n'avaient jamais existé (en oubliant toutes nos habitudes physiques, émotionnelles et mentales), par quel biais Dieu pourrait être connu ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut être une raison à l'échec de la méthode Bardon ?!

Message  Et Basta ! le Mar 5 Mar - 10:05


Il me semble que la magie chaote soit un peu de ce style.
Aucun intermédiaire : le pouvoir est avant tout en soi, et on est libre de l'exprimer comme on le veut, en créant ses rituels, en adorant tel ou tel aspect de DIEU ...
Mais cela ne garantit pas l'ouverture de la Conscience ...

Et Basta !

Messages : 1042
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut être une raison à l'échec de la méthode Bardon ?!

Message  Invité le Mar 5 Mar - 10:15

Parallèlement à cela, je ne suis pas sur que l'image ou le symbole ancien ouvre davantage la conscience. Ils tendent à en donner l'illusion par l'effet dynamique qui s’applique alors sur le caractère émotionnel de la personnalité. Et c'est d'ailleurs souvent une confusion qui s'échappe de ce ressenti, où on confond éveil et une forte poussée émotionnelle/astrale.

D'ailleurs, nous le savons tous, ce type d'extase peu durer une vie entière (voir davantage), englué dans une vision très astrale du monde.

La seule manière de pouvoir évoluer dans un système aussi "libre" mécaniquement, c'est de ne pas considérer les choses comme finies. Sinon nous clôturions cette possibilité d'expansion avec des limites que nous aurons nous-même bâties. Nous commettrions les mêmes erreurs que les structures initiatiques.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut être une raison à l'échec de la méthode Bardon ?!

Message  Et Basta ! le Mar 5 Mar - 11:24


Comment être sur de la réalité d'une expérience spirituelle, alors ?
Comment savoir si ce n'est pas de l'émotion bien entretenue ?

Restent les signes "miraculeux" et les synchronicités. Mais comme l'a écrit Ayin dans un autre sujet, on est enclin à voir du miraculeux partout, pour se rassurer ou de s'en enorgueillir.

Toujours aller plus loin, au bout des choses, sans vouloir s'arrêter ... C'est ce qu'exprime une phrase du sutra "Hannya Shingyo" :
"Gyate Gyate Hara Gyate Haraso Gyate" : "Aller, Aller, Aller plus loin, au-delà du par-delà !"

Si l'on me permet une analogie déjà utilisée, on ne peut pas faire de piano sans apprendre ses gammes et travailler.
A nous de voir si l'on veut répéter toute sa vie, dans son confort et sa sécurité, les notes d'autres personnes ou si l'on veut écrire sa propre symphonie ...
Sans doute est-ce de même pour les choses de l'occulte et de l'ésotérisme. La méthode ou école est un moyen, pas une fin ...


Et Basta !

Messages : 1042
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut être une raison à l'échec de la méthode Bardon ?!

Message  Invité le Mar 5 Mar - 11:31

Cela fait des jours que je réfléchis à tout tes posts Patrice, j'y trouve un écho à mes propres questionnements (ou l'inverse d'ailleurs) et je n'arrive qu'a le formuler de cette façon:
est ce la différence entre occultisme et ésotérisme, l'occultisme étant le regard et la recherche vers l'extérieur et l'ésotérisme le regard et la recherche vers l'intérieur, en soi sans dogme ni croyances, juste avec les symboles propres à soi ?
synchronicité?


Dernière édition par Adahn le Mar 5 Mar - 11:32, édité 1 fois (Raison : on vient de se croiser Et Basta :))

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut être une raison à l'échec de la méthode Bardon ?!

Message  Et Basta ! le Mar 5 Mar - 11:44


Sortons le Petit Robert, bien que je préfère LaRousse, tout est affaire de goût !

- l'ésotérisme est l'enseignement "interne", secret, d'un courant religieux ou spirituel ; qui ne peut pas convenir aux masses non préparées mentalement ou émotionnellement. D'où par exemple les "paraboles" de Jésus : des petites histoires morales, mais avec plusieurs sens cachés. L'ésotérisme se pare volontiers de symboles, de dessins sibyllins et de codes qui ne tuent pas le sens profond par la lettre.

- l'occultisme est selon moi l'étude et l'usage pratique de l'ésotérisme.


Et Basta !

Messages : 1042
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut être une raison à l'échec de la méthode Bardon ?!

Message  Invité le Mar 5 Mar - 15:09

Comment être sur de la réalité d'une expérience spirituelle, alors ?
Sans doute par le lâcher prise.

La dimension spirituelle n'a peut être de réalité que pour soi au final. Chacun (autrement dit l'âme ou tout autre principe supérieur) déterminant le contenu de ce qui lui est nécessaire.

Ce qui veut dire que la comparaison, le suivi d'un l'exemple (un enseignement par exemple) produit un saisissement du mental qui est nuisible au véritable éveil qui ne met, en vérité, que le soi en relation avec le divin. L'évolution spirituelle ne regarderait que soi.

Comment savoir si ce n'est pas de l'émotion bien entretenue ?
Peut être lorsque l'on ne regarde plus où on se situe.

Restent les signes "miraculeux" et les synchronicités. Mais comme l'a écrit Ayin dans un autre sujet, on est enclin à voir du miraculeux partout, pour se rassurer ou de s'en enorgueillir.
Cela reste un comportement majoritaire.

Si l'on me permet une analogie déjà utilisée, on ne peut pas faire de piano sans apprendre ses gammes et travailler.
Que dire du premier qui s'y est tenté ?

A nous de voir si l'on veut répéter toute sa vie, dans son confort et sa sécurité, les notes d'autres personnes ou si l'on veut écrire sa propre symphonie ...
Sans doute est-ce de même pour les choses de l'occulte et de l'ésotérisme. La méthode ou école est un moyen, pas une fin ..
C'est là, la première chose qu'une école devrait enseigner à l'étudiant (qui plus est un moyen temporaire). Plutôt que d'encourager une forme de clientélisme qui enchaine plus l'étudiant à des dogmes qu'il ne le libère.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut être une raison à l'échec de la méthode Bardon ?!

Message  Et Basta ! le Mar 5 Mar - 15:26


Que dire du premier qui s'y est tenté ?

Il a du rester sur la touche.


La dimension spirituelle n'a peut être de réalité que pour soi au final. Chacun (autrement dit l'âme ou tout autre principe supérieur) déterminant le contenu de ce qui lui est nécessaire.

L'Ego supérieur, la plus haute partie de nous, nous incarnerait pour acquérir des expériences et à terme devenir créateur à son tour.
En se focalisant sur des disciplines par avidité, orgueil, ou même par pure curiosité, on peut aller à l'encontre de ses desiderata et du but de l'incarnation.
C'est du moins ce qu'assurent certains enseignements, notamment la kabbale chrétienne de Enrique Lopp (Kabaleb).
Vivre sa vie à fond, en réfléchissant et méditant sur ses expériences et aventures, semble la meilleure école. Celle de la Vie !
Sans doute le Divin viendra poindre à un moment le bout de son nez, sans maître ni média ...

Revenons à nos moutons : le principal obstacle dans la méthode de Bardon, ce serait donc l'élève lui-même, car elle encourage à être autodidacte et créatif ...


Et Basta !

Messages : 1042
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut être une raison à l'échec de la méthode Bardon ?!

Message  Invité le Mar 5 Mar - 15:34

Il a du rester sur la touche.
Very Happy ce que je veux dire c'est qu'il y a eut un premier pour tout. A partir de quoi, a t-il commencé à créer ?

Revenons à nos moutons : le principal obstacle dans la méthode de Bardon, ce serait donc l'élève lui-même, car elle encourage à être autodidacte et créatif ...
Joliment dit ! Oui je le pense un peu comme ça. L'homme n'a pas l'habitude d'être autodidacte et créatif dans ce domaine. Le fait que le CVIM soit épuré de tout dogme, de tout rattachement à un ordre ou école devrait nous mettre la puce à l'oreille.

Nous faisons sans doute l'erreur de l'approcher comparativement à tout ce que nous connaissons du cheminement occulte et également en fonction des liens que nous avons tissé avec la religion. L'homme n'a jamais été encouragé à chercher le chemin par lui-même. Au contraire, on a créé des balises, des structures ordonnées pour ce faire.

Est-ce ma voie que je suis alors, ou est-ce que je dois emprunter le chemin que d'autres m'ont tracé ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut être une raison à l'échec de la méthode Bardon ?!

Message  Et Basta ! le Mar 5 Mar - 15:44


Les balises et structures sont peut-être là pour éviter de perdre notre temps et notre courage.
Et il y a tellement d'écoles qu'il en y a pour tous les caractères et tempéraments.
Mais il faudra un jour ou l'autre s'en affranchir.
Au bout d'un moment, quand on apprend à faire du vélo, on enlève les roulettes.

Pour ce qui est du "premier", aucune idée.
Sans doute l'a-t-il senti du fond de son Coeur, sans intermédiaire.



Et Basta !

Messages : 1042
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut être une raison à l'échec de la méthode Bardon ?!

Message  Invité le Mar 5 Mar - 15:50

Les balises et structures sont peut-être là pour éviter de perdre notre temps et notre courage.
Et il y a tellement d'écoles qu'il en y a pour tous les caractères et tempéraments.
Mais il faudra un jour ou l'autre s'en affranchir.
Au bout d'un moment, quand on apprend à faire du vélo, on enlève les roulettes.
C'est pas faux Very Happy C'est effectivement un premier pas et c'est sans doute comme cela que j'aurais du catégoriser les écoles actuelles.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut être une raison à l'échec de la méthode Bardon ?!

Message  Et Basta ! le Mar 5 Mar - 16:11


Malheureusement, cela n'a pas l'air tout le temps aussi rose ! Ha Ha !

Prenons l'exemple de la Franc-Maçonnerie.
Si elle ne s'est pas dévoyée dans les choses profanes et l'affairisme,
il y a ceux qui ont la "cordonite", qui multiplie hauts grades et fonctions par vanité et désir de pouvoir ;
les tièdes - DIEU les vomit, nous apprend-on - qui heureux de leur sort, se blottiront dans le chaud égrégore sans jamais chercher autre chose que la sécurité et le contentement, surtout celui de se sentir appartenir à "une élite initiée" ;
et sans doute des Maçons qui bien qu'initié dans une Loge, se sentent effectivement frères de tous et fils du Divin, et qui sans les renier ne restent pas accrochés à leur Loge ou leur Rite.




Et Basta !

Messages : 1042
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut être une raison à l'échec de la méthode Bardon ?!

Message  Invité le Mar 5 Mar - 16:35

Remarque, si à chaque fois on est obligé d'apprendre une conception de Dieu (via un premier pas) puis de l'abandonner pour en créer un qui soit personnel, cela prend du temps.

ça désarçonne un peu, cette idée de créer sa propre relation à Dieu. D'un premier regard cela semble impossible sans référence préalable. Et c'est peut là qu'on pèche chez Bardon.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut être une raison à l'échec de la méthode Bardon ?!

Message  Invité le Mer 6 Mar - 9:04

Et Basta ! a écrit:
Sortons le Petit Robert, bien que je préfère LaRousse, tout est affaire de goût !

blague n°1 : quoi que l'un dans l'autre
blague n°2 :LaRousse, LaBlonde, LaBrune, ah la bière...

J'ai surement utilisé des mots hors de leurs sens qui ramènent à l'appartenance à un groupe.
De mon point de vue avec l'analogie du cercle, l'ésotérisme c'est arrêté de rechercher à la périphérie pour aller vers le centre, et là point de groupe juste soi.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut être une raison à l'échec de la méthode Bardon ?!

Message  artisanfr le Lun 18 Mar - 2:52

Cher tous,

Je voudrai citer rapidement une phrase "La nature de l'être humain étant l'akasha, tout les pouvoirs lui sont accessibles, c'est l'égo (et ses défauts) qui empêche de réaliser ses capacités ."

Mon avis personnel, est que c'est notre égo, notre manque d'équilibre au niveau des éléments, qui empêche la réussite des exercices.

Avant de remettre en cause un enseignement, il est plus judicieux, à mon avis personnel, de se remettre en cause, car la remise en cause de son propre équilibre élémental est la base et le premier niveau du développement personnel.

le problème que nous avons nous, en tant qu'être humain ou occidentaux, ou même en tant que Français, c'est qu'étant les héritiers karmiques et mêmes culturels des Atlantes, nous avons gardé toutes leurs mauvaises habitudes spirituelles et nous avons donc conservé leur "involution".

Le problème est que la plus part de ces défauts sont présents chez nous en tant que groupe de façon inconsciente, c'est à dire que nous ne sommes pas vraiment totalement conscients de nos déséquilibres, et par conséquent parfois nous ne comprenons pas pourquoi nous échouons dans notre entrainement.

Ceux qui ont un très haut niveau d'équilibre des éléments, qui se conduisent avec une vrai noblesse de caractère, de grands idéaux, ont une réussite des exercices beaucoup plus facilitée et finissent par réussir.

La maîtrise des exercices de bardon, techniquement, devrait prendre une moyenne de trois mois (sondage fait par Rawn Clark, mon expérience me laisse penser que c'est bien moins que trois mois, certains réussissent du premier coup) quand on arrive au niveau d'évolution requis par le "niveau" que l'on désire maîtriser. Si on dépasse cette durée de temps, le problème est à chercher dans le manque d'équilibre des éléments qui composent la structure : c'est donc qu'il reste un défaut dans la personnalité qui "bloque" la réussite.

Le drame c'est que parfois chez le chercheur ce défaut est "inconscient", c'est à dire qu'il est présent dans le corps astral de la personne; ou son subconscient, mais il n'a pas eu le temps de s'exprimer concrètement, et donc la personne peut , en toute bonne foi, penser qu'elle n'a pas de "défaut", cependant , le défaut est là , vibratoirement, c'est juste qu'il n'a pas eu le temps de s'exprimer, et la vibration du défaut bloque l'avancement de l'enseignement de Bardon.

Attention on a quand même expliqué qu'il s'agit d'une Initiation, et ce n'est pas une démarche grand public, nous ne sommes pas encore au temps bénis où l'Initiation et la doctrine occulte seront reconnues et travaillées par la majorité de l'humanité.

Pour le moment toutes ces choses là restent encore pour le "petit nombre"...

Bien à vous

artisanfr

Messages : 423
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut être une raison à l'échec de la méthode Bardon ?!

Message  Invité le Mar 19 Mar - 8:58

bonjour,
Je vais rebondir sur le post de artisan suite à ma lecture d'un entretien de Dieter Rüggeberg sur le site france-spiritualités. Il est dit que l'enseignement du cvim arrive 600 ans plus tôt que l'évolution de l'humanité devrait le permettre (lien:http://www.france-spiritualites.fr/autres-traditions-spiritualites/occultisme-magie/articles-interviews/entrevue-franz-bardon-dieter-ruggeberg.html). Peut être y a t'il un lien à l'échec de certaines pratiques avec disons notre karma individuel.
Pour suivre la pensée d'artisan, "trouver" l'enseignement de Bardon dans ce présent va, je pense, révéler les failles de notre personnalité, ce qui entrave notre avancement et amène sont lots d'échecs ou d'illusions de réussite.
Alors peut être est ce profitable de passer une vie sur les deux ou trois premier niveau du cvim plutôt que de tout rejeter en bloc parce que l'on peut toujours pas lancer des boules de feu en lévitant à la matrix (private joke jocolor ).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut être une raison à l'échec de la méthode Bardon ?!

Message  artisanfr le Jeu 21 Mar - 1:36

cher Adahn,

Pour moi tu as parfaitement raison.
D'ailleurs, dans une autre interview, Dieter Rüggeberg explique noir sur blanc que la plus part des échecs dans le système de Bardon est dû aux défauts du disciple (manque d'équilibre des éléments eau feu air etc...)

Dieter Rüggeberg l'a écrit noir sur blanc, de même comme tu le soulignes Adahn, que cet enseignement a 600 ans d'avance.

Personnellement, je ne peux rien dire du tout sur les 600 ans d'avance, car je n'en sais rien, par contre pour le problème des défauts du disciple et du manque des équilibres des éléments, je peux témoigner.

Alors évidemment, la moyenne des gens au lieu de se remettre en cause vont vouloir re-traduire les trois livres de bardon, ou alors créer une "école de magie", ou alors tout jeter dans le feu en disant que ça marche pas, en prenant bien soin de polluer les forums ...

Bref absolument TOUT faire sauf se remettre en question.

Mais l'ésotérisme, la spiritualité, à la base, c'est surtout se remettre en question...
C'est pas très amusant, mais c'est comme ça que ça marche "and not the other way around" comme disent les Américains...

Artisan

artisanfr

Messages : 423
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut être une raison à l'échec de la méthode Bardon ?!

Message  Invité le Jeu 21 Mar - 10:49

Bonjour les ami(e)s,

Il y a deux écueils dans lesquels il est facile de tomber :

- Le premier de dire, non non, la méthode Bardon n’est que perfection, si la majorité ne l’a réussissent pas, c’est de leurs fautes : y avaient qu’à mieux bosser, qu’à mieux s’équilibrer, qu’à mieux, etc, en fait qu’à mieux tout… La solution ? Se remettre en question, pardi !
- Le second, pareil que le premier, en plus tordu encore d’affirmer : ah mais si la majorité ne réussit pas, c’est toujours de leurs fautes, enfin presque : c’est à cause de leurs pêché passé, en gros du karma. La solution : purifier son karma, non mais !

De ce postulat, deux choses :

Un, la reconnaissance, par TOUS, que la méthode pose de sérieux problèmes à beaucoup.
Deux, le rejet de l’incapacité de la suivre sur les étudiants.

C’est un peu facile, et doublement pervers, cette manière de culpabiliser des chercheurs déjà démoraliser par leurs échecs.

Et c’est surtout faux : La méthode Bardon n’est ni infaillible, ni parfaite. C'est une méthode qui demande de la perséverance et de l'abnégation, et qui à partir d'un moment donné, ne sera plus que partiellement réalisable, tout simplement car les techniques conseillées par Bardon dans la réalisation de l'équilibre élementale ne sont que partielles. C'est donc un vice de fond, non de forme.

C'est là un autre point, déjà largement débattu sur ce forum, en long, large et en travers. Mais bon, j'y reviendrai si nécessaire.


Bien à vous,

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut être une raison à l'échec de la méthode Bardon ?!

Message  Hélionyme le Jeu 21 Mar - 21:16

Avis que je partage aussi depuis plusieurs années.

Ne remettre en cause que le pratiquant et jamais la méthode d'enseignement et/ou la qualité pédagogique d'un enseignant, traduit une vision biaisée.
C'est se priver des possibilités de faire progresser un matériel pédagogique quel qu'il soit. C'est vraiment dommage, outre l'effet culpabilisant sur l'étudiant.

Voilà encore une bonne raison pour laquelle la science devrait se pencher là dessus un jour ou l'autre, et débarrasser ce qui est possible, de ce qui est du domaine du folklore, du fantasme...
(Exemple : Le soit disant récit autobiographique "Frabato le magicien", digne d'un roman de SF!)

Une bonne raison enfin pour faire le tri entre les exercices bénéfiques (en revoyant leurs modalités d'application...etc) de ceux qui détraquent les rythmes cérébraux et physiologique (désolé de le redire pour la n-ième fois mais c'est le cas de certains exo du CVIM tels qu'ils sont présentés).

Et bien sûr cela serait très profitable qu'une étude approfondie soit menée afin de réformer ces écoles, ordres ou loges magico-mystiques dont une grande partie sont des usines à fabriquer des égo démesurés... Un grand "coup de latte scientifique" dedans !! Voilà ce qu'il faudrait pour faire évoluer ces enseignements et structures d'enseignements "initiatiques".

Cordialement.
avatar
Hélionyme

Messages : 202
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 46
Localisation : Vietnam

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut être une raison à l'échec de la méthode Bardon ?!

Message  Hélionyme le Jeu 21 Mar - 21:20

Très drôle l'histoire des "600 ans d'avance", j'ai bien rigolé. Merci, elle est bien bonne celle là ! ;-)
avatar
Hélionyme

Messages : 202
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 46
Localisation : Vietnam

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut être une raison à l'échec de la méthode Bardon ?!

Message  artisanfr le Ven 22 Mar - 5:08

Cher Hélionyme, Chère Ayin, Ches tous et toutes,

Comme ce forum est un lieu de partage qui accueil les points de vue de tout le monde, vous me permettrez respectueusement mais fermement de ne pas être d'accord avec vous.

D'abord, sur plus de 20 ans de rencontres occultes, je peux dire que sur 100 personnes intéressées par un enseignement comme Bardon, tous ne sont pas des gens sérieux et qui s'investissent comme vous : il faut compter 10% de négatifs 30% qui se cherchent, 20-30% qui pratiquent un mélange de leur sauce, et il reste que 30% en gros qui sont vraiment sérieux.

Dans ces 30% de sérieux il y en a qui n'ont pas encore la maturité pour atteindre leurs objectifs (c'est normal on donne pas un pistolet mitrailleur à un ado, pareil, certaines choses se 'débloquent' en temps voulu) et qui donc auront la maturité d'ici une dizaine d'années : ça nous laisse un noyeau de gens opératifs qui dépasse pas 10%

C'est pour ça que respectueusement, je ne suis pas d'accord avec vous, et que pour moi (mais bon je peux me tromper, mais là quand même c'est un peu dur car il suffit de sortir et d'aller dans n'importe quelle séminaire d'occultisme pour se rendre compte par soi même) il y a quand même 70 % qui n'ont pas sérieusement bossé le livre, dans ces 70% certains ne l'ont même pas lu sérieusement!

Donc je pense à titre personnel (mais il est possible que je me trompe, mais honnêtement ça m'étonnerai bien) que je suis fondé à dire que dans ce groupe très important de personnes, il y en a beaucoup qui ne réussissent pas à cause de l'équilibre des éléments, parfois même c'est par manque de sérieux, et à nouveau parfois, c'est même faute d'avoir tout lu sérieusement...
Après ce genre de personnes vont sur Internet, et se plaignent, mais ceux qui sont relativement content du système eux, appliquent leur pratique a des cas concrets de la vraie vie et ne pensent pas à aller sur Internet en parler...

Alors après dans les 30% de sérieux, il y a aussi des gens à qui il manque la maturité pour atteindre leurs buts, mais qui vont l'obtenir c'est juste une question de temps : par exemple une personne d'une vingtaine d'années qui fait tout ses exercices sérieusement, et qui a un équilibre astral très bon : malgré tout son travail, il faudra un peu de temps à son psychisme pour qu'il murisse afin qu'il développe tout son potentiel! Je veux dire par là, qu'il y a des facultés que même le meilleur des disciples occidentaux aura du mal à avoir à son age, car la "nature se protège", et que certaines choses se développent à un certain age.
Je donne un exemple : on ne donne pas un port d'arme à un ado, même si c'est le meilleur du monde, comme tout le monde, il doit attendre d'avoir l'age légal.

Voilà donc ma remarque sur l'équilibre élémental, dans l'équilibre élémental, j'inclus la maturité du psychisme, dont une partie prend nécessairement du temps : on ne peut pas "murir" artificiellement, et à chaque époque de la vie, il y a ses responsabilités... Il ne faut donc pas se sentir culpabilisé, car parfois il ne peut s'agir que de cycles de la vie...

- Le second, pareil que le premier, en plus tordu encore d’affirmer : ah mais si la majorité ne réussit pas, c’est toujours de leurs fautes, enfin presque : c’est à cause de leurs pêché passé, en gros du karma. La solution : purifier son karma, non mais !

Ayin, permets moi respectueusement et amicalement de ne pas être d'accord. L'existence du Karma est une notion assez clé de l'enseignement de Bardon et on sait que parfois on a une "charge karmique" a évacuer quand on entre dans l'initiation. c'est un phénomène assez connu. Qu'une charge Karmique empèche un évènement désiré de ce produire ( que celui ci soit un emploi, la rencontre de l'âme soeur, ou le développement de facultés occultes) est une réalité qui est hélas tristement vécue dans la souffrance par l'humanité actuelle. Dès lors il n'est pas du tout tordu de penser qu'une charge puisse, temporairement, poser des problèmes dans sa pratique magique. Qui n'a pas expérimenté le fait que plus on parle a un être vivant plus dense que soi (donc avec une charge karmique plus importante), plus il est compliqué, voir impossible de lui communiquer des vérités spirituelleS? (cela est relatif, tout le monde l'a vécu pour tous les enseignements et donc pas ceux de Bardon). Donc a mon avis, il n'est pas souhaitable d'être dans le déni de l'existence d'une charge karmique, cela n'aide pas le problème, c'est juste que l'on refuse de le voir : cela n'est bien sûr que mon point de vue. A moins que tu ne croies pas au Karma, Ayin, et donc en effet cela change toute la discussion, mais tout de même , cette discussion s'inclut dans la pratique de Bardon, qui lui, parle de l'existence du Karma (même si ce dernier est plus une vibration de la conscience qu'une liste de choses "comptables" à payer)


C’est un peu facile, et doublement pervers, cette manière de culpabiliser des chercheurs déjà démoraliser par leurs échecs.
Ayin, il faut pas exagérer. Premièrement c'est que mon avis. Deuxièmement, il faut arrêter, personne n'a dit que l'initiation serait facile. Troisièmement, il y a une question de maturité et une question d'age. Je n'ai jamais dit, que selon moi, c'est pas possible pour eux, j'ai juste dit qu'il fallait changer son approche, accepter de changer quelquechose : c'est pas la mère à boire!

Hélionime et Toi, ainsi que moi, nous avons des avis qui divergent : apparemment vous deux vous pensez que c'est "culpabilisant" et "pervers", et moi je pense que les gens qui prétendent à l'Initiation doivent accepter de ce changer eux même, de se remettre en question, et de mon point de vue appliquer une méthode sprituelle comme une méthode pour régime est une déviance d'une habitude de notre société de consommation : tu vois de la "culpabilisation" et de la "perversité", moi j'ai le droit, à mon avis, d'y voir un effet secondaire de notre mentalité commerciale matérialiste, qui achète une "méthode" comme pour les régimes et qui est perdue dès qu'il faut aller plus loin que le mode d'emploi (c'est à dire accepter de se changer soi-même, au plus profond de son coeur et accepter de lâcher les mauvaises habitudes qu'on a serré contre soi pendant des millénaires)

Je dis ça, pas pour "culpabiliser", ni pour être "pervers", mais juste pour rendre service : car je suis persuadé de ce que j'avance, sincèrement. Si je voulais lancer une bravade, je dirais, à ceux qui ont tout essayé, "eh bien, puisque vous avez tout essayé, essayez aussi ma façon de voir les choses? Vous n'avez rien à perdre! "

tout simplement car les techniques conseillées par Bardon dans la réalisation de l'équilibre élementale ne sont que partielles. C'est donc un vice de fond, non de forme.
Ayin, là je ne suis pas d'accord avec toi. Bardon a donné toutes sortes de methodes pour l'équilibre des éléments, mais c'est à la personne avant tout d'être équilibrée, et d'essayer sincèrement de l'être, et de se changer personnellement :

on peut faire tous les exercices du monde, mais si au fond de soi même, on ne veut pas changer, eh bien il n'y a pas de mystère, ça ne marchera pas.

Moi aussi dans certains cas, pendant des années, j'ai fait des longs exercices en pure perte, et dans le vide, mais la vérité et que je n'étais pas prêt, j'avais toujours "un peu trop" de défauts qui bloquaient ma progression, et surtout j'étais immature : avec le recul, mes echecs étaient tout à faits normaux et même une façon saine que la nature a de s'auto-protéger, car si j'avais réussi j'aurais sûrement fait plein de bêtises du fait de mon immaturité et de mon équilibre élémental : j'ai tendance à dire que non seulement c'est la vie, mais c'est mieux comme ça pour tout le monde (pour soi et pour les personnes qu'on aurait pu blesser)
Cela évidemment n'est que mon avis, et je peux très bien me tromper : mais puisque beaucoup de gens sont "bloqués dans bardon", alors autant accepter mon hypothèse comme une autre, et comme une autre la mettre dans la liste des choses à tester.

Et c’est surtout faux : La méthode Bardon n’est ni infaillible, ni parfaite.
La methode de Bardon est basée sur l'opérateur. c'est à dire que si l'opérateur est défectueux, elle n'a aucune chance de marcher. Si l'opérateur est de qualité, on part du postulat qu'elle marche et que ça va fonctionner. Dans le cas contraire, si on pense que même avec un bon opérateur, la méthode ne marche pas, alors il vaut mieux tout laisser tomber et changer de méthode. La methode de Bardon, n'est pas un Ankhour, Bardon ne fait pas les exercices à votre place, c'est à vous de les faire, et de trouver comment les faire, c'est justement pour cela que cela pose des problèmes à autant de gens. Tout cela est mon avis, je ne l'impose à personne, cependant, j'en suis sincèrement persuadé, et cela correspond à mon expérience personnelle. Je décide de faire partager mon expérience personnelle dans l'optique de rendre service. Je ne veux culpabiliser personne, c'est plutôt le contraire, car mon point de vue amène la possibilité d'une autre solution, et l'hypothèse d'une autre solution c'est une espoir : mais il faut avoir envie de se remettre en question et de changer soi même...



Ne remettre en cause que le pratiquant et jamais la méthode d'enseignement et/ou la qualité pédagogique d'un enseignant, traduit une vision biaisée.
Hélionyme je suis d'accord. Mais je ferai respectueusement remarquer que si on remet en cause l'enseignement de Bardon, il n'y a pas de mal, mais le mieux serait de l'abandonner et donc de trouver un autre enseignement pour le remplacer. Il est pour moi incohérent de remettre l'enseignement en question et de continuer paradoxalement à vouloir l'appliquer.
A mon humble avis aussi il est bizarre de remettre en cause un enseignement et de le garder en l'adaptant, en espérant que les résultats seront meilleurs : dans ma vision des choses, comme le disciple n'est pas encore éveillé, tout changement et choix sera fait par sa conscience embrumée, et il y a a mon avis peu de chances que cela fonctionne. Par contre il est utile de comparer d'autres enseignements similaires car ils peuvent faire percevoir, par les analogies qu'ils entretiennent, ce qu'on a pas bien "compris" ou ce que l'on avait sur-interprété. Voir les résultats dont ce satisfont d'autres disciplines permet de voir le problème ou la solution sous un nouvel angle... on peut parfois avoir la solution de là où on bute devant soi...

(Exemple : Le soit disant récit autobiographique "Frabato le magicien", digne d'un roman de SF!)
J'ai pensé comme toi depuis des années, mais depuis quelques années j'ai changé d'avis, notamment parceque j'ai vu de mes yeux vus des attaques commes décrites dans ce livre et que je pense à mon humble avis, que la façon dont le corps brule et la façon dont on peut dévier l'attaque dans l'eau est bien décrite, c'est, à mon avis personnel pédagogique. Pour la description des loges noires j'étais de ton avis, jusqu'à quelques années où je me suis retrouvé dans une histoire dans la très haute finance internationale où j'ai vu des choses très proches que ce qui est décrit dans 'Frabato'. Je pense maintenant au contraire que ce livre, bien qu'un peu 'enfantin', a une valeur pédagogique. un dernier point pour dire qu'il introduit par l'exemple de noblesse, de sacrifice de Bardon, l'équivalent pour l'occident du chemin du Boddisatva. Or, pour moi, dans ma vision des choses, il n'est pas possible de réussir l'entraînement de Bardon sans un équilibre des éléments et une vraie noblesse, une idée (même embryonnaire) de sacrifice de soi ou d'idéal . Comme les gens vont tiquer sur l'idée de sacrifice, ils peuvent remplacer ça par l'idéal du médecin qui fait le maximum pour tout ses patients, même les plus pauvres, qui honore le serment d'hypocrate... et ainsi de suite...

Une bonne raison enfin pour faire le tri entre les exercices bénéfiques (en revoyant leurs modalités d'application...etc) de ceux qui détraquent les rythmes cérébraux et physiologique (désolé de le redire pour la n-ième fois mais c'est le cas de certains exo du CVIM tels qu'ils sont présentés).
Cher hélionyme, je ne suis pas d'accord avec toi. Je ne me souviens pas d'un exercice qui ait vraiment détraqué mon rythme cérébral. Mais tu as tout à fait le droit de penser ce que tu veux, bien sûr, comme moi d'ailleurs : et donc personnellement je ne me souviens pas d'avoir eu affaire a des exercices qui aient détraqué le rythme cérébral ou physiologique. Par contre, je dois dire, que dans ma vision des choses, j'ai vu des gens dont l'égo a mal réagi au changement imposé par l'éthique nécessaire à une pratique magique.
Je pense qu'à nouveau, nous avons des visions différentes, de ton côté, ce sont les exercices qui détraquent le rythme cérébral ou physiologique du disciple, de mon côté, c'est le manque d'équilibre élémental du disciple qui est révélé lors de la pratique magique : ce sont deux points de vue manifestement en l'état irréconciliables, mais il est néanmoins possible d'en discuter respectueusement et amicalement, même si en effet les façons de voir les choses sont totalement opposées...

Et bien sûr cela serait très profitable qu'une étude approfondie soit menée afin de réformer ces écoles, ordres ou loges magico-mystiques dont une grande partie sont des usines à fabriquer des égo démesurés...
100% d'accord avec toi... lol!

Un grand "coup de latte scientifique" dedans !! Voilà ce qu'il faudrait pour faire évoluer ces enseignements et structures d'enseignements "initiatiques".
Pour moi c'est l'égo le problème... ces gens ne se remettent jamais en cause : même les responsables de la crise de l'euro, malgré tout les drames et résultats cathastrophiques ne se remettent pas en question, même avec toutes les statistiques du monde... pour eux, ils ont tout fait bien, et c'est 'les autres', qui sont responsables... Pour moi à nouveau, le problème est dans l'égo, et la solution est de se remettre en question : mais il faut que les gens en aient envie!

Bien sur tout cela n'est que mon avis, et je ne l'impose à personne, toutefois je pense qu'il est important est sain que des points de vue différents soient présentés dans un forum d'occultisme : le choix et différentes hypothèses présentées permettent au gens de faire leur choix et ça aiguise la conscience et l'ouverture d'esprit.

Chaque personne, par sa longue pratique, et après des années et des années d'expérience, finira par avoir "sa vérité".

Très drôle l'histoire des "600 ans d'avance", j'ai bien rigolé. Merci, elle est bien bonne celle là ! ;-)
Mais cher Hélionyme, tout l'occultisme est rempli d'affirmations comme celles là! que ce soit les rondes de la théosophie, la séparation des sexes, les soucoupes volantes pendant l'Atlantide...
En réfléchissant comme ça on peut même "mourir de rire" en imaginant une personne utiliser la kabballe pour guérir par exemple : c'est à "mourir de rire" scientifiquement...

Pratiquement, chacun choisit à quoi il veut croire, puis il choisit une méthode, il pratique puis l'applique, et avec le temps il pourra émettre un avis basé sur son expérience... Mais le problème, c'est que sur les choses spirituelles, on ne peut pas transmettre son expérience, c'est quelque chose qui reste très personnel et intime...

Bien à vous
Artisan

artisanfr

Messages : 423
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut être une raison à l'échec de la méthode Bardon ?!

Message  Invité le Ven 22 Mar - 10:06

Bonjour Artisan,

Ouaou quel long message ! J’essaierai de répondre aux points principaux sans pour autant trop m’étendre (par manque de temps).

Déjà le but n’est pas que nous soyons tous d’accord, mais que nous respections mutuellement nos divergences, pour qu’un débat constructif puisse émerger. Je respecte totalement ton avis (j’étais de ce même avis il y a quelques années…), mais je ne suis, vraiment pas, d’accord avec toi sur certains points.


Dans ces 30% de sérieux il y en a qui n'ont pas encore la maturité pour atteindre leurs objectifs (c'est normal on donne pas un pistolet mitrailleur à un ado, pareil, certaines choses se 'débloquent' en temps voulu) et qui donc auront la maturité d'ici une dizaine d'années : ça nous laisse un noyeau de gens opératifs qui dépasse pas 10%
Voilà donc ma remarque sur l'équilibre élémental, dans l'équilibre élémental, j'inclus la maturité du psychisme, dont une partie prend nécessairement du temps : on ne peut pas "murir" artificiellement, et à chaque époque de la vie, il y a ses responsabilités... Il ne faut donc pas se sentir culpabilisé, car parfois il ne peut s'agir que de cycles de la vie...
Je donne un exemple : on ne donne pas un port d'arme à un ado, même si c'est le meilleur du monde, comme tout le monde, il doit attendre d'avoir l'age légal.


Etc, etc…

Je parle bien de ces 30 %% de sérieux comme tu dis (et je suis d’accord avec toi sur ce point). Mais c’est là où, respectueusement mais fermement, je te dis que non. Et c’est un point fondamental de nos divergences.

Lorsqu’une personne « va » vers un enseignement, qu’elle achète les livres, qu’elle le lit correctement et attentivement, qu’elle décide de le suivre, pleine d’espoirs et d’attente, qu’elle a donc l’intention de poursuivre les exercices, la foi dans ces exercices, et la persévérance de s’exercer régulièrement : alors TOUTES les conditions sont réunies pour qu’elle arrive aux objectifs promis par la méthode. Car cela signifie que, KARMIQUEMENT, elle est prête. Sinon, la personne n’aurait pas eu d’ « impulsion » qui la « pousse » vers cette voie.

Lorsqu’un élève pose des questions, c’est qu’il est prêt à entendre les réponses. Lorsqu’un élève se prépare avec l’intention et la foi nécessaire à acquérir certaines capacités, c’est que ces corps sont prêts à être remodelés pour s’affiner et s’équilibrer.

Ou encore, pour citer le Kybalion :
« Lorsque les oreilles de l'Elève sont prêtes à entendre, c'est alors que viennent les Lèvres pour les remplir de Sagesse »

Donc la totalité de ces 30% devraient arriver à des résultats concrets. Pourquoi n’y arrivent-ils pas au bout d’un certain moment ?

Parce que tant que les pratiques restent « basiques » et universelles (vide mental on le retrouve dans toutes les cultures et de tout temps, le magnétisme, idem, etc.) Bardon n’a fait que reprendre à sa sauce ce qui faisait déjà partie intégrante de bien des Voies initiatiques, on les sortant du contexte global où elles peuvent donner un résultat. Mais dès qu’en « entre » dans le vif de SA méthode, il y a blocage, total ou partiel, suivant les capacités « antérieurs » des personnes. Pourquoi ?

Car il ne fait travailler ses étudiants que sur un rééquilibrage superficiel des corps. Et comme c’est superficiel, c’est long, c’est dur et… c’est temporaire, puisqu’au moindre relâchement, pfout ! Faut tout refaire ! Sans compter qu’on peut y passer des années dessus sans remarquer de quelconques changements majeurs. Et oui ! D’autres techniques existent pour y parvenir, et croyez-moi, lorsque vous les suivez, comme par hasard, les derniers degrés du CVIM deviennent beaucoup plus aisés…

Ayin, permets moi respectueusement et amicalement de ne pas être d'accord. L'existence du Karma est une notion assez clé de l'enseignement de Bardon et on sait que parfois on a une "charge karmique" a évacuer quand on entre dans l'initiation. c'est un phénomène assez connu. Qu'une charge Karmique empèche un évènement désiré de ce produire ( que celui ci soit un emploi, la rencontre de l'âme soeur, ou le développement de facultés occultes) est une réalité qui est hélas tristement vécue dans la souffrance par l'humanité actuelle. Dès lors il n'est pas du tout tordu de penser qu'une charge puisse, temporairement, poser des problèmes dans sa pratique magique. Qui n'a pas expérimenté le fait que plus on parle a un être vivant plus dense que soi (donc avec une charge karmique plus importante), plus il est compliqué, voir impossible de lui communiquer des vérités spirituelleS? (cela est relatif, tout le monde l'a vécu pour tous les enseignements et donc pas ceux de Bardon). Donc a mon avis, il n'est pas souhaitable d'être dans le déni de l'existence d'une charge karmique, cela n'aide pas le problème, c'est juste que l'on refuse de le voir : cela n'est bien sûr que mon point de vue. A moins que tu ne croies pas au Karma, Ayin, et donc en effet cela change toute la discussion, mais tout de même , cette discussion s'inclut dans la pratique de Bardon, qui lui, parle de l'existence du Karma (même si ce dernier est plus une vibration de la conscience qu'une liste de choses "comptables" à payer)

Le Karma Artisan ne peut expliquer la TOTALITE des blocages. Sans compter que chaque incarnation sert principalement à évoluer l’âme, c’est que toute personne désireuse d’avancer a les moyens, les outils pour le faire, karmiquement parlant.

Quelqu’un avec un karma lourd, devra travailler plus intensément AU DEBUT. Une fois les rééquilibrages effectués (et non par la méthode Bardon cf ci-dessus : superficiellement, etc), le cheminement est tout à fait possible. Du port A vers le port B, le bateau suit sa route : certains iront droit vers le but, d’autres, aux caves chargés, navigueront un peu moins vite, à moins que des courants plus forts ne les aident, si le capitaine tient bien la barre. Ces courants, Artisan, c’est la méthode, la voie choisie. Et celle de Bardon ne peut rien pour aider ces gens-là.
Comme je l’ai dit, c’est un vice de fond, non de forme !

Ayin, il faut pas exagérer. Premièrement c'est que mon avis. Deuxièmement, il faut arrêter, personne n'a dit que l'initiation serait facile. Troisièmement, il y a une question de maturité et une question d'age. Je n'ai jamais dit, que selon moi, c'est pas possible pour eux, j'ai juste dit qu'il fallait changer son approche, accepter de changer quelque chose : c'est pas la mère à boire!

Quelque chose ? C’est un peu facile. Quoi ? Que faut-il que ces gens-là, qui travaille, espèrent, persévèrent, changent ? Se remettre en question, c’est un principe fondamental de TOUS les cheminements possibles, et pas que spirituel. Au niveau professionnel, il faut savoir se remettre en question. Au niveau personnel, aussi. Les personnes qui ne savent pas se remettre en question, en rejetant systématiquement les erreurs sur les autres, en psychologie, cela a un nom bien connu : le narcissisme !

Beaucoup de personnes qui travaillent Bardon se remettent sans cesse en cause, et alors ? Ils bloquent toujours ! On ne peut exiger d’un oiseau de voler en lui liant les ailes !

Dire que non, vous ne réussissez pas car vous ne savez pas vous remettre en question, c’est balancer un fait établis, presque une généralité, pour justifier un échec, et oui, culpabiliser une personne déjà vulnérable.

C’est pratique : se remettre en question, personne ne peut contredire ce conseil, c’est suffisamment vague et flou pour ratisser large, tout le monde se reconnaît là-dedans, et ça peut tout justifier ! L’excuse idéal pour ne pas s’ôter les œillères : La méthode Bardon n’est que partielle, et tous ceux qui l’ont longtemps travaillé, voir étudier le livre 2 (truffés d’erreurs), voir le 3 (un ramassis d’âneries), le savent. Et tous ceux qui sont parvenus au 2 et 3 n’y sont pas parvenus en quivant la méthode Bardon STRICTO-SENSUS. Et rien que cela, est un signe révélateur…

Alors oui, on dira que l’opérateur est défaillant, qu’il n’est pas prêt, que son karma le bloque voir même, et c’est très insidieux, qu’au fond de lui-même, non, non, il nne veux pas vraiment réussir la méthode !

Et bien évidemment, ceux qui le disent se sont ceux qui ont les capacités hors norme de s’immiscer dans l’intellect et la psyché de TOUS des 30% qui persévèrent en vain ! Là, c’est presque drôle… Surtout lorsque cette affirmation est suivie d’un exemple strictement personnel, et donc subjectif par excellence ! Ca ne prouve rien, si ce n’est la subjectivité de l’inbterlocuteur.

Helionyme a dit quelque chose d’excellent ici :

Ne remettre en cause que le pratiquant et jamais la méthode d'enseignement et/ou la qualité pédagogique d'un enseignant, traduit une vision biaisée.
C'est se priver des possibilités de faire progresser un matériel pédagogique quel qu'il soit. C'est vraiment dommage, outre l'effet culpabilisant sur l'étudiant.


J’agrée totalement.

En milieu scolaire, lorsqu’une méthode d’enseignement ne porte pas ses fruits, on ne va pas dire que non, tous les éleves n’étudient pas, qu’ils ne sont pas prêt, que la méthode est parfaite mais est arrivé trop tôt pour leur petites cervelles, que leurs psychisme en vérité n’est pas mûr, etc, etc.

On dit que la méthode est un échec. Point. Et on l’améliore, ou on l’a change.

Mais continuer à se voiler la face, c’est le propre des personnes qui ont fait de Bardon leur gagne-pain, et leur porte-égo, ou un complément à ceci. Et donc il faut à tout prix préserver Bardon, quitte à tomber dans les clichés réducteurs.

Une autre difficulté, et pas des moindres : Il est autrement, mais infiniment plus difficile de se formater, que de se former.

A bon entendeur ! Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut être une raison à l'échec de la méthode Bardon ?!

Message  Hélionyme le Ven 22 Mar - 10:56

Bonjour Artisan,

Bien entendu, c'est un lieu de partage où des avis divergent ou convergent parfois. Si tu n'es pas d'accord mais que tu argumentes, ça me va tout à fait :-)
A supposer bien sûr - pour éviter de biaiser cette discussion - qu'il ne s'agit pas de réponses partisanes comme cela serait le cas avec un éditeur des ouvrages de Bardon ou un libraire...etc.


Hélionyme et Toi, ainsi que moi, nous avons des avis qui divergent : apparemment vous deux vous pensez que c'est "culpabilisant" et "pervers", et moi je pense que les gens qui prétendent à l'Initiation doivent accepter de ce changer eux même, de se remettre en question...
Tout à fait d'accord Artisan, cette aptitude à se remettre en question est très désirable pour qui suit un tel cheminement. Pour moi, le sujet n'est pas là. Remettre en cause systématiquement ses capacités et jamais le contexte, ni l'enseignement traduit - de mon point de vue - une vision égocentrée. C'est paradoxale de dire ça concernant la "remise en question", mais si elle se fonde uniquement sur soi, en refusant de reconsidérer le matériel utilisé, et ce malgré une accumulation de plaintes vis à vis de ce matériel, alors cette "remise en question" n'est pas complète mais parcellaire.

Je vais te donner un exemple vécu: Il y a quelques dizaines d'années, quand des instructeurs du Xi-Tchan prirent la décision d'essaimer en Europe leur sagesse, ils proposèrent un premier enseignement. Or devant les trop nombreux abandons, ils décidèrent de refondre leur enseignement qui devient jusqu'à la mort du responsable : le nouvel enseignement Tchan. Et là, manifestement les résultats furent bien meilleurs.
Pourtant ils auraient pu dire, si vous n'y arrivez pas c'est que vous êtes des gros nuls (je caricature un peu...)

Mais je ferai respectueusement remarquer que si on remet en cause l'enseignement de Bardon, il n'y a pas de mal, mais le mieux serait de l'abandonner et donc de trouver un autre enseignement pour le remplacer. Il est pour moi incohérent de remettre l'enseignement en question et de continuer paradoxalement à vouloir l'appliquer.
Mais pourquoi ça ?! Pourquoi devrait on jeter "bébé avec l'eau du bain" comme le dit l'expression ?? En gros tu suis l'enseignement tel un mouton ou tu t'en vas ?
Non... je me sens libre.

A mon humble avis aussi il est bizarre de remettre en cause un enseignement et de le garder en l'adaptant, en espérant que les résultats seront meilleurs : dans ma vision des choses, comme le disciple n'est pas encore éveillé, tout changement et choix sera fait par sa conscience embrumée, et il y a a mon avis peu de chances que cela fonctionne.
Pas d'accord, il n'y a pas que des débutants benêts qui s’intéressent à Bardon. Pardon mais ce que tu me dis me rappelle l'approche "guru/disciple" si chère aux théosophes et à d'autres courants de pensée, comme les sectes, celle du disciple irresponsable qui ne sait rien et du maître tout puissant qui sait tout !

Le problème actuel, c'est que Bardon n'étant plus là, l'enseignement laissé ne peut plus évoluer. Et ce n'est pas les apôtres de sa méthode qui le feront à sa place, je crois que sur ce point, c'est très clair...

Je ne me souviens pas d'un exercice qui ait vraiment détraqué mon rythme cérébral. Mais tu as tout à fait le droit de penser ce que tu veux, bien sûr, comme moi d'ailleurs : et donc personnellement je ne me souviens pas d'avoir eu affaire a des exercices qui aient détraqué le rythme cérébral ou physiologique.
Ce n'est pas juste une pensée, mais un fait objectivable qui peut être mis en évidence grâce à l'observation des phosphènes doubles (cf. les oeuvres du Dr. Lefébure). Certains exercices de concentration par exemple tels qu'ils sont proposés, provoquent un déséquilibre dans l'alternance cérébrale. Sur le long terme, j'ai constaté chez des personnes qui s'étaient acharnés à réussir ce genre d'exercice, une prédisposition à la psycho-rigidité et à la pensée dogmatique.
Attention, je n'affirme pas que c'est ton cas, je dis juste que c'est une observation. A la longue, certains de ces exercices (et donc outre qu'ils puissent être mal compris), induisent un excès de fixité du mental, rendant de facto plus difficile la remise en cause.


Mais cher Hélionyme, tout l'occultisme est rempli d'affirmations comme celles là! que ce soit les rondes de la théosophie, la séparation des sexes, les soucoupes volantes pendant l'Atlantide... En réfléchissant comme ça on peut même "mourir de rire" en imaginant une personne utiliser la kabballe pour guérir par exemple : c'est à "mourir de rire" scientifiquement...
Oui tout à fait ! Very Happy
Et c'est comme ça qu'on en vient à entendre tout un tas d'affirmations délirantes et gratuites (comme j'en ai entendu pendant des années dans ces milieux) alors qu'elles ne sont en l'état que des hypothèses. Et quand on propose de passer à une évaluation rigoureuse, et ben là.... pffffiouuuuu y'a plus personne !! Comme c'est curieux haha! Laughing Un tel guérit avec des mots kabbalistiques, un tel autre prétend maitriser les 10 degrés du CVIM, donc de pouvoir allumer un feu à distance, ben c'est bizarre, mais ils se défilent tous devant une expertise scientifique. Ah mais oui bien sûr... le secret des initiés... ça doit être ça Very Happy


Dernière édition par Hélionyme le Ven 22 Mar - 11:12, édité 3 fois
avatar
Hélionyme

Messages : 202
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 46
Localisation : Vietnam

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut être une raison à l'échec de la méthode Bardon ?!

Message  Hélionyme le Ven 22 Mar - 11:05

J'ajoute Artisan que j'étais comme toi, partisan de la remise en question systématique de soi, mais ça c'était avant de découvrir des informations cruciales dans le domaine de la psychologie sociale, et de prendre conscience de l'importance de toutes ces interactions, dans l'orientation de notre vie.
Donc oui pour se remettre en question, non pour ne considérer que notre influence ou nos capacités personnelles pour expliquer nos échecs ou nos succès.
avatar
Hélionyme

Messages : 202
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 46
Localisation : Vietnam

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut être une raison à l'échec de la méthode Bardon ?!

Message  fluorikar le Ven 22 Mar - 18:51

Pour ma part je me dit que ce livre a été donné,
outrepassant certain secrets qui était justifié
ou non, parce que la situation du monde à changé..
La télé et la manipulation mentale à large échelle
s'est développé, la pollution, tant de choses...

Bardon aurait pensé quelque chose comme :
"Les prochaines générations vont vers
le gouffre, il y a très peu de chance pour
qu'ils aient encore la force d'accéder à la
vrai connaissance qui n'est pas écrite..
Je prends le risques de leur donner toutes
ces pistes, une idée d'un système cohérent."

C'est quelque chose de nouveau et d'expérimental..
D'autant, quand on maîtrise un sujet, on a
tendance à dire au débutant: "mais c'est facile,
fait tel et tel exercice tu vas voir ces exercices
sont très puissants..." Mais l'étudiant risque de
faire ces exercices de façon machinale sans
vraiment les comprendre dans un état d'esprit
complétement différent.. On peu pas prévoir
les difficultés que lui ou la société vont
programmer/inventer..

Peut-être que la difficulté dans Bardon c'est que
l'étudiant oublie un peu que si il y a pas de maître
pour guider il faut vraiment chercher à tâton et
par soi même.. Même si le système peu être
parfais dans certaines conditions, c'est très dur
de recréer ces conditions...

avatar
fluorikar

Messages : 752
Date d'inscription : 08/12/2010

http://evol-ution.forumgratuit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut être une raison à l'échec de la méthode Bardon ?!

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum