Histoire du Reiki partie 3 Le Docteur Hayashi et Madame Takata

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire du Reiki partie 3 Le Docteur Hayashi et Madame Takata

Message  Invité le Mer 31 Juil - 12:33


Le docteur Hayashi

C'est au cours d'une de ses conférences, aux environs de 1925, que le docteur Usui rencontra le docteur Hayashi âgé d'environ quarante-cinq ans et militaire à la retraite. Usui lui dit qu'il était trop jeune pour rester inactif et lui proposa de se joindre à lui dans sa croisade. Le docteur Hayashi l'accompagna pendant de nombreuses années dans ses voyages au Japon, il continua son travail avec l'énergie de guérison après la mort d’Usui vers 1930.

C'est Hayashi qui a raconté la vie d’Usui à Mme Takata. Il dit aussi qu'il n'avait rien changé aux enseignements bien qu’on ait dit que c'est le docteur Hayashi qui a introduit le système d'imposition des mains que nous connaissons actuellement, ce serait lui qui aurait introduit le système des trois degrés et le système des initiations.

Il ouvrit une clinique à Tokyo, et c'est la Madame Takata fut une de ses patientes. En 1941 et annonça la venue d’une grande guerre et que la plupart des hommes seraient appelés à servir, incluant aussi les 16 maîtres qu'il avait formés. Pour préserver le Reiki, il initia deux femmes, la sienne et Mme Takata qui devint son successeur. Le 10 mai 1941, devant plusieurs de ces étudiants, il choisit d'arrêter son cœur psychiquement et choisit la mort.

Née en 1900 à Hanamaulu, sur l’île de Kauai à Hawaï, madame Takata était la fille de monsieur et de madame Otogoro Kawamura qui étaient de pauvres émigrants japonais qui travaillaient dans une plantation d'ananas. Ses parents se faisaient de grands espoirs quant à son avenir. Ils ont appelée Hawayo en souvenir du territoire de Hawaï. Elle n'a jamais été forte physiquement il était trop petite pour travailler dans la plantation. Elle prit différent emplois à temps partiels tout en continuant à aller à l'école. Elle devint ensuite servante dans la maison du propriétaire de la plantation. Elle devint gouvernante puis bibliothécaire. En 1917 elle a épousé le comptable de la plantation, Saïchi, elle le décrit comme étant une lumière qui l’a guidée durant toute sa vie jusqu'à sa mort en 1930. Elle éleva seule ses deux filles. Elle a eu de l'asthme, des problèmes nerveux et une maladie de la vessie.

Après la mort de sa sœur en 1935 et se rendit à Tokyo pour rendre visite à ses parents qui s'y étaient retirés. Elle fut hospitalisée à l'hôpital Maeda à Akasaka où l'on diagnostiqua une tumeur, les calculs dans la vessie et une appendicite. Ces capacités respiratoires défaillantes rendaient une opération assez délicate. La nuit précédant l'opération, elle entendit une voix qui lui dit que l'opération n'était pas nécessaire. Elle entendit la même voix sur la table d'opération pendant qu'on préparait l'anesthésie. C'est à ce moment-là qu'il demanda si une autre alternative existait et on lui parla de la clinique du docteur Hayashi. Le lendemain elle s’y rendit, elle y resta quatre mois en y recevant des traitements de l'équipe de soins qui y travaillait.

Mme Takata demanda à être formée au Reiki. D'abord on lui refusa parce qu'elle était étrangère et que le docteur Hayashi n'avait pas prévu d'exporter le Reiki. Elle reçut finalement sa première initiation au printemps 1936. Elle resta à la clinique et reçut sa deuxième initiation. Elle ne retournera à Hawaï qu'en 1937.

En 1938 le docteur Hayashi la suivit à Hawaï, il y fit des conférences avec elle et il l’aida à créer sa propre clinique. Il lui donna aussi sa troisième initiation. Le 22 février 1922 il la fit maître et en 1941 elle devint son successeur. Bien qu'elle se soit toujours fait payer pour ses soins et ces initiations, elle fit des initiations gratuites à ses amis. Mais elle constata qu'au lieu de se servir de leurs connaissances pour guérir les autres ils continuaient à lui envoyer tous leurs patients.

Ils n’avaient pas confiance en leurs capacités. C'est à ce moment-là que sa sœur lui demanda des initiations gratuites et fut très surprises de se voir cette demande refusée. Elle suggéra que les receveurs ont participent aux frais d'installation de la clinique. Plus tard, sa sœur dit que c'était le meilleur investissement qu'il avait fait. Mme Takata dit plus tard que les 24 personnes à qui elle avait fait des initiations gratuitement n'avaient eu un bon équilibre physique n'y fait une grande carrière. Contrairement à ce que l'on pense elle n'était pas quelqu'un de rigide mais elle est estimée qu'un échange était nécessaire, et la elle se basait sur sa propre expérience. Elle estimait qu'un échange d'énergie était obligatoire pour que la guérison soit efficace. Elle voyagea aux États-Unis et au Canada répandant la connaissance du Reiki.

Lorsqu'elle trouvait quelqu'un qui était vraiment malade elle formé un membre de sa famille pour lui donner des soins. Au cours des dix dernières années de sa vie elle forma 21 maîtres, des hommes et des femmes. Elle est morte le 11 décembre 1980, et depuis le Reiki s'est répandu à travers le monde. Il y aurait 5000 maîtres (il y en aurait 1000 en Australie) et 500.000 praticiens.

Plus tard, le docteur Hayashi forma Madame Takata. De 1945 à 1970, elle était le seul maître Reiki vivant. De 1970 à 1980 elle a formé 21 maîtres Reiki. Elle avait près de quatre-vingts ans lorsqu'elle mourut.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum