Introspection et Coeur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Introspection et Coeur.

Message  Invité le Dim 6 Oct - 14:57

Bonjour,

Tout d'abord une citation du CVIM (Degré I, Formation du corps psychique, "Introspection ou connaissance de soi", page 85):


Franz Bardon a écrit: Dans notre demeure (par ce terme nous entendons notre corps physique et notre corps psychique) nous devons nous y sentir bien et ce à chaque instant. Par conséquent, notre première tache est la connaissance de notre propre personne.

Tout système d'Initiation, quelle que soit la Tradition à laquelle il appartient, exige cette acquisition préalable. En effet, sans la connaissance de soi, il n'est pas d'ascension véritable.
Cette petite phrase que j'ai souligné m'a interpellée. Car il est possible que beaucoup interprètent cet exercice d'une vision de surface, liée purement au mental et à une "morale dogmatique figée". Morale qui elle meme est surement souvent prise du milieu où nous vivons, la culture, les traditions etc... Donc en sommes, tout ceci passe peut être bien souvent par le prisme de ce que forme notre ego, et nos divers bagages internes que l'on a stockés au cours de notre vie. L'on essaiera peut être alors de pratiquer l'introspection, mais malheureusement sous le filtre de notre ego.

Alors qu'ici, il me semble que Franz Bardon nous pointe le fait que c'est un exercice bien plus profond, lié réellement à nos ressentis internes, nos énergies intérieures...

Je fais ici un peu le parallèle avec ma propre pratique. C'est à dire qu'en ce qui concerne l'ouverture du Coeur, l'obstacle est l'ego... et donc les diverses énergies inférieures qui le forment. Energies inférieures étant la cause du fait que l'on ne se sent pas bien... Et donc il me semble bien que quelque soit le système d'Initiation, l'obstacle principal est toujours l'ego, nos propres parts d'ombre. Et surement que les "Forces d'en Haut" veillent à ce qu'il n'y ait pas d'ouvertures prématurées, ceci pour notre propre bien et celui des autres. Car on peut aisément imaginer quels dégâts peut faire un être auquel on donnerait tout un tas de pouvoirs sans avoir atteint la Maitrise necessaire. Un tel être pourrait meme se détruire lui meme, ne sachant pas se maitriser correctement.

Et donc je voudrais poser certaines questions aux pratiquants du CVIM:

Que pensez vous de ceci? Et quelle place pourrait avoir le Coeur, pour vous, dans cette Introspection, et meme plus?...

Car certaines choses me parlent intérieurement. Et je penses en effet, que la Connaissance de soi (concrète, liée à nos mécanismes internes) est absolument nécessaire peu importe la Tradition que nous pratiquons.

J'ai l'impression que le CVIM s'éclaire, pour moi, d'un nouvel oeil. Peut être que finalement ces exercices ne sont que des outils pour apprendre la maitrise du Coeur?... Le Coeur étant pour moi Le Maitre (Akasha?). Et donc je vois actuellement le CVIM comme un processus de dévoilement du Coeur, "dévoiler le Coeur de l'ego qui l'obstrue", et ceci pour notre bien et celui des autres... (car l'ego c'est aussi celui qui nous fait souffrir inutilement...) Et les exercices et diverses capacités, sont surtout des moyens pour contrôler sa progression, son développement (pour Servir aussi). Des sortes de miroirs nous renvoyant finalement à nous meme.

En tout cas, je penses que peu importe la Tradition, l'obstacle principal à tout développement est l'ego. Et dans le CVIM, surement que la Connaissance de soi (Soi?), est un très gros pilier de cet enseignement.

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Introspection et Coeur.

Message  Et Basta ! le Lun 7 Oct - 15:03


Salut,

Cela fait trois fois que je recommence mon billet, mais je m'englue dans des phrases pompeuses.
Autant faire court et simple. Ma pratique du CVIM et la lecture de maitres spirituels me pousse à ne suivre que ma petite voix intérieure, qui a rarement tort.



Et Basta !

Messages : 1043
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introspection et Coeur.

Message  Invité le Mar 8 Oct - 2:12

Merci pour ta réponse.

Petite voix pas toujours facile à déceler. Peut être qu'elle me dit d'ailleurs que je dois apprendre à me taire. Je me demande si créer ce sujet ne fut pas une erreur... Rolling Eyes  Car bon, je m'avance bien vite dans tout ça...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Introspection et Coeur.

Message  artisanfr le Jeu 10 Oct - 0:58

Bonsoir à tous,

Le Maître Koot Hoomi disait que l'Amour et la Haine sont les deux pôles de l'Âme, et les deux choses qui soient éternelles.

Lors de l'initiation ce "secret" se retrouve dans le "miroir des défauts et qualités du psychisme".

A mon avis personnel, le système de Bardon et ses exercices ne sont pas si difficiles si on a un bon équilibre élémental (sous réserve d'avoir un age minimum, il y a des pouvoirs magiques qui sont difficiles à développer si on est très jeune car la nature se protège et il faut une maturité minimale pour certains résultats)


En tout cas, je penses que peu importe la Tradition, l'obstacle principal à tout développement est l'ego. Et dans le CVIM, surement que la Connaissance de soi (Soi?), est un très gros pilier de cet enseignement.
Je suis tout à fait d'accord avec toi. J'ai parlé des deux pôles de l'Âme, car à mon avis personnel j'ai constaté que les gens bons (le pôle de l'Amour), ce que tu nommes le coeur, finissaient par avoir plus de résultats que ceux qui manquent de cette vibration.

Entre l'Amour et la Haine, il y a une quantité de vibrations intermédiaires, mais celles qui posent problème au disciple, à mon avis personnel, sont l'orgeuil, l'égoïsme même subtil, la supériorité, la sensation de faire partie d'une élite... ainsi de suite. La grande souffrance, la grande difficulté pour certains disciples est que par exemple, l'égoïsme peut être inconscient. Ils en sont totalement inconscients. C'est une difficulté car parfois quand on explique à certains ce problème, ils peuvent en toute bonne foi ne pas percevoir que le défaut est présent dans leur psychisme. Généralement, il faut un peu de temps pour voir les choses.

C'est pour cela qu'on dit souvent ( à mon avis personnel ) que la meilleure façon de faire preuve de "coeur" est de s'investir dans le "Service", essayer d'aider son prochain. De cette manière on oublie un peu sa personne, on commence à donner.

A mon avis personnel, la conséquence de cette démarche est une meilleure compréhension des choses spirituelles, un meilleur  contact avec les sphères spirituelles supérieures et positives, le fait que les entités positives nous voient d'un bon oeuil et seront tentées de nous donner des enseignements occultes pendant que nous dormons (ou si nous ne sommes pas du tout peureux, pendant l'état de veille) et finalement une amélioration progressive dans les exercices de Franz Bardon.

Voilà mon avis personnel, que je n'impose à personne, mais que je me permets de coucher par écrit dans l'esprit d'aider ceux qui nous lisent.

Bonne soirée.

artisanfr

Messages : 422
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introspection et Coeur.

Message  Invité le Jeu 10 Oct - 16:45

Merci Artisan,

En ce qui concerne le Service, je penses qu'il faut faire attention aussi à ne pas trop s'oublier non plus. L'ego est pour moi notre double maléfique en quelque sorte. Tout comme la lumière ne peut exister sans l'ombre, j'imagine que le "Soi" ne peut exister sans l'ego. Je suis d'accord que l'ego est une chose à maitrisée, à reconnaitre, à éclairer. Mais je penses qu'il peut être néfaste de se mettre artificiellement en état de Service ou de sacrifice personnel au profits des autres, car cela peut enclencher un processus "d'extinction néfaste" intérieurement. C'est à dire que je penses que l'expression du "Soi" peut en être affectée.

J'avais vécue une période où j'étais justement dans cette situation d'oublie de moi meme au profit des autres. Le résultat a été le suivant: je commençais à m'éteindre de l'intérieur, et me faisait "balloté" par les autres, par la vie, car en fait je ne me respectais pas moi meme, je ne m'Aimais pas. Alors qu'il ne faut pas oublier que ce que nous sommes réellement est le Soi (et non l'ego), et je penses qu'en se dénigrant soi meme on dénigre quelque part aussi le Soi.

Alors que je penses que lorsque l'on commence à s'éveiller, la volonté de Service vient naturellement, tout en continuant à se respecter soi meme. Car alors, devant la joie que procure cet éveil (qui est pour moi évolutif), on veut naturellement aider les autres, car nous comprenons quelles souffrances les animent intérieurement... Et que nous sommes passés par là...

Se mettre en état de Service ou de sacrifice artificiel est pour moi un leurre. On se fixe sur une morale ou idée qui nous parait pure, mais ceci est figé et ne provient pas réellement du Coeur... Mais de l'égo je penses. C'est un loup déguisé en brebis (car l'égo est très malin Smile  ), qui nous fera peut être voir avec émerveillement des images de Bodhisattvas ou de Jesus Christ sacrifié sur la croix pour les autres, et nous penserons intellectuellement que c'est bien. Sauf que dans cette démarche artificielle, vu que nous ne nous sommes déjà pas aidé nous meme, comment pouvons nous espérer aider les autres? Comment Aimer les autres lorsque l'on ne s'Aime pas Soi meme? Si nous n'arrivons pas à ouvrir son Coeur pour nous meme, je penses que cela n'aidera pas forcément pour l'ouvrir aux autres...

Donc pour moi le "Service" ou éventuellement sacrifice (par moments) sont des choses vécus naturellement et volontairement de l'intérieur par l'individu ayant un certains degré de conscience. Lors d'une certaine situation, ce qui pour l'un paraitra sacrifice, paraitra pour l'autre normal et meme "plaisant" intérieurement dans le fait d'aider par cela une autre personne.

Je penses donc qu'il faut respecter tout autant la Vie en nous (majuscules pour distinguer de l'ego) que la Vie en les autres. Une petite phrase de Khalem me semble ici appropriée. "Prends soin de toi et du monde." Et je voudrais rajouter: Prendre soin de Nous. Moi n'étant pas séparé des autres. Et en moi s'exprime aussi la meme Etincelle de Vie qui s'exprime en les autres. Donc respectons cette étincelle partout où elle est, en tout.

Après, c'est juste mon avis quoi. Smile  Et possible que pour d'autres, essayer de se mettre en état de Service peut être salvateur, mais faut faire gaffe comme meme...

------------------------------

Là où j'avais des doutes sur ce sujet, c'est que je ne pratique pas le CVIM, et il m'apparait peut être pas des plus approprié de créer un sujet sur ce que je ne pratique pas, meme si je pratique l'introspection (sans feuille cependant). Donc en tout cas, il est sur que je n'écrirais pas sur les diverses pratiques que ce chemin traite. J'espère cependant que ce sujet pourra être d'une quelconque utilité aux pratiquants.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Introspection et Coeur.

Message  fluorikar le Ven 11 Oct - 16:15

Merci les amis !!

Je pense, il faut savoir donner mais ne pas oublier de recevoir aussi.
Si on ne sais plus recevoir parce qu'on essaye que de donner, peut
être qu'on ne s'en rends pas compte mais que ce qu'on donne est
un peu vide. Pour autant, recevoir dois se faire sans égoïsme autant
que possible.

Aussi, quand on essaye d'aider les autres, parfois il faut vraiment
réfléchir, est ce que c'est vraiment une aide, de quoi est ce que la
ou les personnes ont besoin , et aussi est ce que je ne suis pas en
train d'aider une personne qui vas profiter de moi mais ne pas
s'améliorer grâce à mon aide; et donc vaudrait mieux aider d'autre
personne.. Car on a vite fait de rentrer dans des engrenages ou on
se sent forcé de faire des choses puis en fait vaudrait mieux faire
autre chose encore.. Et en même temps, parfois si on devait tout
calculer et attendre de connaître la Divine Providence on serait
trop tard pour aider donc faut juste essayer et voir les résultats..
Et j'oubliais parfois on aide les autres de façon égoïste sans s'en
rendre compte. A mon avis vaut mieux savoir méditer, philosopher
et tout remettre en question si on veut vraiment aider..
Ou encore je crois que telle activité serait égoïste.. Mais en fait
c'est celle là que je devrais faire quand même pour aider d'autre...

Comment faire pour voir cet égoïsme inconscient.. Je demande
parfois au ange de me transformer mais sais pas si ça marche..
Est il possible d'avoir des désirs sans être égoïste ? Je veux
dire, au niveau des actes la personne agirait en accord avec
la Divine Providence mais elle pourrait quand même avoir des
désirs voire même a d'autre moment avoir d'autre occupation.
Au delà de ça, je pense il faut quand même aussi recevoir,
aussi sans égoïsme, et dans le fond la plus grande joie est sans
doute de ne pas avoir d'égo isme.
avatar
fluorikar

Messages : 752
Date d'inscription : 08/12/2010

http://evol-ution.forumgratuit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introspection et Coeur.

Message  Et Basta ! le Ven 11 Oct - 19:15


Bonsoir,

Si au commencement on fait le Bien de façon "égoïste", parce que cela "nous fait du bien de faire du bien" en quelque sorte ; on ne tarde pas à le faire de façon totalement gratuite sans chercher de récompense particulière autre que la richesse humaine.

Bienvenue chez les Bisounours.



Et Basta !

Messages : 1043
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introspection et Coeur.

Message  artisanfr le Ven 11 Oct - 22:33

Cher tous,

Himakto a écrit:En ce qui concerne le Service, je penses qu'il faut faire attention aussi à ne pas trop s'oublier non plus.
Bien sûr! On donne ce que l'on peut. C'est la démarche qui est importante, pas la quantité.

La démarche c'est :
- Un acte égoïste densifie
- Un acte altruiste purifie ( La conscience vibre sur un plan supérieur)

Le but c'est d'être un peu plus altruiste, pas de s'oublier totalement ni de se mettre dans des situations ou tout le monde va profiter de nous et abuser de notre gentillesse. L'altruisme n'est pas de la bêtise, de la faiblesse, ni de la naïveté.

Himakto a écrit:J'avais vécue une période où j'étais justement dans cette situation d'oublie de moi meme au profit des autres. Le résultat a été le suivant: je commençais à m'éteindre de l'intérieur, et me faisait "balloté" par les autres, par la vie, car en fait je ne me respectais pas moi meme, je ne m'Aimais pas. Alors qu'il ne faut pas oublier que ce que nous sommes réellement est le Soi (et non l'ego), et je penses qu'en se dénigrant soi meme on dénigre quelque part aussi le Soi.
L'altruisme permet de vibrer sur une fréquence supérieure. Dans l'exemple que tu donnes, tu as été trop gentil et les gens en ont profité. Mais l'altruisme ce n'est pas ça. Se faire traiter comme un paillasson par les autres n'améliore pas la fréquence vibratoire de la conscience. Au contraire il y a un risque pour qu'on finisse par détester les gens qu'on voulait aimer. Cette situation que tu décris se produit hélas souvent. Il faut apprendre à faire preuve d'altruisme, sans se mettre dans des situations impossibles. Le premier pas pour moi est d'avoir une idée à peu près correcte de ce que l'on peut faire pour aider. Ne pas surestimer ses capacités et son temps. Anticiper le fait qu'on essaiera de vous manipuler et de profiter de votre démarche altruiste, car certaines personnes perçoivent le bien et l'altruisme comme une attitude de "pigeon".


Himakto a écrit:Se mettre en état de Service ou de sacrifice artificiel est pour moi un leurre. On se fixe sur une morale ou idée qui nous parait pure, mais ceci est figé et ne provient pas réellement du Coeur... Mais de l'égo je penses.
Je pense que c'est l'ignorance le problème. On se fait une idée d'un monde de "bisounours" et le retour à la réalité fait mal, mais dans ce cas précis c'est nous qui sommes responsables car nous avons fait preuve d'ignorance. Il faut être ferme dans une démarche d'altruisme. Si on est ferme les situations risquent moins de déraper.

Toutefois il faut savoir que, lorsque l'on a accepté une démarche altruiste que l'on peut supporter, il arrive toujours des imprévus qui peuvent nous amener dans une situation de tension. C'est la vie, et comme c'est un imprévu, ce n'est vraiment la faute à personne : je pense qu'il faut prendre ces évènements comme de bonnes occasions de développer sa volonté, sa conscience, sa patience et sa politesse. Une fois qu'on s'est engagé, il faut finir le travail.

Himakto a écrit:Donc pour moi le "Service" ou éventuellement sacrifice (par moments) sont des choses vécus naturellement et volontairement de l'intérieur par l'individu ayant un certains degré de conscience. Lors d'une certaine situation, ce qui pour l'un paraitra sacrifice, paraitra pour l'autre normal et meme "plaisant" intérieurement dans le fait d'aider par cela une autre personne.
Attention aux mots! Difficile de parler sur Internet de "Sacrifice" car tout le monde met une signification différente dessus. Il faut définir d'abord précisément ce qu'on entend par "sacrifice", ou même "service"…

fuorikar a écrit:Je pense, il faut savoir donner mais ne pas oublier de recevoir aussi.
Ben oui, en fait on reçoit forcément. Sur tous les plans.
D'un point de vue humain, refuser de recevoir ça peut être interprété comme une sorte de condescendance.
Du point de vue Magique, on reçoit de l'humain lorsque l'on a une démarche altruiste, et aussi au niveau magique on reçoit quelquechose de supérieur (un enseignement ou autre, parfois juste un moment de paix…)
Pour ce que tu dis sur l'égoïsme, c'est très juste, mais bon faire de bons choix nous renvoie au niveau de conscience qui nous renvoie à l'équilibre des éléments : il faut donc ennoblir son caractère et avoir un certain équilibre pour éviter tous les problèmes que tu énumères.

Et Basta a écrit:Si au commencement on fait le Bien de façon "égoïste", parce que cela "nous fait du bien de faire du bien" en quelque sorte ; on ne tarde pas à le faire de façon totalement gratuite sans chercher de récompense particulière autre que la richesse humaine.
C'est très juste lol! C'est le même engrenage avec l'Amour : il y a des gens qui s'entichent d'Amour parfois par jalousie, et puis finalement, ils sont piégés sincèrement dans cet Amour, et après finissent par Aimer de façon totalement gratuite. Je pense que ce sont des engrenages naturels du système d'évolution, comment ce qui est moins pur finit par être "purifié par la flamme"…

Bien à vous,

artisanfr

Messages : 422
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introspection et Coeur.

Message  Fleur2lys le Lun 14 Oct - 10:25

N'oublions pas non plus de faire un travail psy. sur soi afin de n'être pas dupe cyclops de son inconscient drunken et de ses déguisements.Twisted Evil What a Face 
avatar
Fleur2lys

Messages : 1124
Date d'inscription : 03/02/2011
Age : 55
Localisation : entre Lyon et Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introspection et Coeur.

Message  Invité le Lun 14 Oct - 19:32

En ce qui concerne les désirs, il convient peut être d'apprendre à identifier ce qui est de l'ordre de l'artificiel, des cristallisations de l'égo ou égoïsme; de ce qui s'écoule du Feu spirituel, du naturel en nous. "Le sage suit les pas de la Nature".

En ce qui concerne le recevoir, on reçoit peut être en fonction de ce que l'on donne. Et là encore je penses que la qualité de notre don dépendra du degré d'alignement de celui-ci avec l'Amour en nous, le Feu du Coeur. Je n'aime pas trop utiliser le mot Amour car il est peut être souvent interprété par cet "amour humain" possessif, source des diverses jalousies, attachements etc... L'Amour étant pour moi la Force, le Feu universel, découlant d'un certains équilibre intérieur, qui découle de l'alignement de la personnalité avec notre partie profonde, notre nature supérieure. Car surement qu'on est beaucoup à donner en espérant quelque chose en retour. Mais c'est pas du don, mais de l'échange. "Je te donne ça mais j'attend que tu me donnes ça en échange". Tout comme, pour moi, il faut faire aussi attention que le don ne soit pas parasité par l'égoïsme en nous, en tirant de ce don une satisfaction personnelle à laquelle l'égoïsme aura tendance à s'y attacher. Pouvant créer par la suite divers phénomènes d'orgueil, de sentiment de supériorité etc... L'égoïsme étant pour moi, le principe en nous qui divise, sépare, qui déforme notre véritable nature. Donc pour moi l'égo est senti intérieurement comme étant de l'ordre de l'artificiel, souvent épaulé par les instabilités émotionnelles en nous, contrairement à notre véritable nature qui a tendance à "couler de source", naturelle, qui s'exprime par le "Feu" (là encore, attention aux termes, diverses interprétations pouvant découler, ne pas jouer avec le feu What a Face  ).

En ce qui concerne les mots sacrifice et service, en effet, il est assez délicat d'en parler car ils peuvent être interprété de diverses manières. Le tout étant pour moi d'avancer de manière équilibrée, en usant bien de son discernement, et d'éviter de gober des idées si nous ne les comprenons pas totalement de manière saine et juste, et si cela ne s'intègre pas correctement dans notre quotidien. Bien sur, je penses qu'il y a dans tout ceci, une direction à suivre, mais nous devons veiller à la suivre de manière équilibré, et à ne faire que ce qui est possible d'intégrer sainement dans notre pratique. Car si l'on veut trop en faire, cela peut s'avérer contre productif par la suite, créant une sorte de phénomène de yoyo, comme dans les régimes.




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Introspection et Coeur.

Message  artisanfr le Lun 14 Oct - 20:18

Cher Tous,


fleur2ys a écrit:N'oublions pas non plus de faire un travail psy. sur soi afin de n'être pas dupe  de son inconscient  et de ses déguisements.  
Oui tout à fait. Il faut essayer de faire preuve d'une totale honnêteté, je ne pense pas qu'on puisse y arriver d'un coup, mais par étapes progressives cela doit être possible sur plusieurs années. Il peut arriver hélas que notre inconscient camoufle un défaut en une activité soi disant "altruiste". Parfois, comme je l'ai déjà souligné, on peut même sincèrement ne pas être conscient du défaut qui est dans notre psychisme. C'est sur qu'il vaut mieux faire un travail psy sur soi...

Attention tout de même a ne pas trop "mentaliser" et a prendre plaisir à tout voir et tout analyser à travers le prisme du travail psy, à mon humble avis personnel (que je n'impose à personne), il me semble que l'égo est tellement malin qu'il lui arrive parfois de récupérer la démarche du travail psy pour en faire un sorte de jeu intellectuel où l'on réfléchit beaucoup et ou on agit peu... Un des avantages des rituels par rapport au travail psychanalytique traditionnel, est - à mon avis personnel - , qu'il met en mouvement directement les énergies astrales et le résultat nous "botte les fesses", plus qu'une simple analyse qui faute de vraie résolution reste parfois juste intellectuelle. C'est une chose à laquelle, selon moi, il faut faire attention.


Himakto a écrit:Tout comme, pour moi, il faut faire aussi attention que le don ne soit pas parasité par l'égoïsme en nous, en tirant de ce don une satisfaction personnelle à laquelle l'égoïsme aura tendance à s'y attacher. Pouvant créer par la suite divers phénomènes d'orgueil, de sentiment de supériorité etc...
 A mon avis, c'est très juste : Mais pour une personne sincère, normalement avec le temps et l'expérience ce genre de choses se produit de moins en moins. Mais pour les gens qui ne sont pas sincères, il y a un risque de développer une certaine démarche perverse qui peut mener à des phénomènes de secte ou d'abus de faiblesse...
Mais la personne sincère sera mise devant un choix soit arrêter (car elle se rend compte qu'il n'y a rien a gagner, que nous ne sommes qu'une poussière insignifiante dans ce monde), soit continuer de manière altruiste (cette fois honnêtement, car elle sait par expérience qu'il n'y a rien à gagner et pas grand chose à attendre en retour)

Himakmo a écrit:Donc pour moi l'égo est senti intérieurement comme étant de l'ordre de l'artificiel, souvent épaulé par les instabilités émotionnelles en nous, contrairement à notre véritable nature qui a tendance à "couler de source", naturelle, qui s'exprime par le "Feu"
Je suis d'accord avec toi. Je comprends ce que tu veux dire.

Himakmo a écrit:créant une sorte de phénomène de yoyo, comme dans les régimes.
Il me parait évident qu'une démarche altruiste ne peut s'obtenir que par étapes, et les "yo-yo's" dont tu parles me semblent inévitables, du moins au début. Ce n'est pas qu'un problème spirituel, c'est aussi un problème social. Il faut comprendre nos concitoyens et leur culture et ce n'est pas toujours facile si - par exemple - on a été muté dans une ville/pays/région dont on est pas originaire. Parfois même il se crée des incompréhensions entre personnes d'une même région, mais qui sont d'une génération différente, etc...

Bonne soirée

artisanfr

Messages : 422
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introspection et Coeur.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum