genèse d'un obstacle subtil sur le sentier bardonien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

genèse d'un obstacle subtil sur le sentier bardonien

Message  Arathos le Mer 15 Jan - 15:23

Apres beaucoup de recherches et  de remises en questions sur la pratique , d'expériences perso,  de partages avec d'autres pratiquants , d'autres mouvances ,le tout s'étendant sur de  nombreuses  années, je suis dans le constat que l'idéalisme quasi-fanatique, propagé par le web, et la litterrature (parfois mensongere par erreur mais pas corrigée ensuite... Suspect) en vogue, autour de Bardon à entamé la simplicité des possibles gisant en chacun de nous ...
Ce qui est propre à l'occident de l'Ouest, c'est cette cristallisation astra-mentale difficile à casser une fois en place dans l'opinion de masse, créant en soi-même une dichotomie épuisante .
On imiterait le si grand homme ?
Rien de tel pour couper les jambes à quelqu'un que de lui presenter les choses de cette façon.
Car il imitera sans jamais égaler par definition...
car la reference est inatteignable une fois sacro-sainte et elevée au rang d' Icone
                   --------------------------------------------------------
Ce qui devrait être une saine devotion tempérée ou respect pour un  grand frere instructeur vira en fanatisme .
Le problême c'est que l'idole mise en place instille une insidieuse soumission .
                 -------------------------------------------------------------------
La soumission n'est pas toujours un acte d'humilité.
Parfois c'est aussi la marque d'un orgueil caché...
Mais dans les deux cas elle paralyse les forces créatrices,(magiques)puisqu'on se renie quelque part...
J'aime beaucoup Franz Bardon , vraiment ,
surtout depuis , qu'en moi même je l'ai brisé en sa forme naîve idolâtre propagée par des idéalistes en mal de maitre.
j'ai moi aussi contribué jadis parfois à l'accentuation de cette vision...sorry my friends Embarassed 
Tous les maitres  sont des attributs differenciés , singuliers pourtant unis,  du SOI et nous en exprimons un autre...semblable à nul autre qu'il faudra un jour arpenter avec audace pour être ce maitre en soi.
                          -----------------------------------
F.B.
Quand on l'encense trop ,mefions nous ...
ça rechauffe qui, et valorise qui , sinon le propagateur ?
C'est comme l'alcool donné à un blessé d'avalanche.
ça rechauffe , puis ça refroidit plus encore qu'avant,car le combustible c'était nous...
            F.B.C'était avant tout un être Humain!...
J'imagine  qu'un jour on ecrive un livre sur lui, intitulé ;"Franz BARDON , de l'Ombre à la Lumiere"...(je connais quelqu'un qui pourrait le faire avec force documents...)

Les expériences  initiatiques deviennent plus accessibles aux humains de bonne volonté, une fois les directions, depouillées de leur brillances séductrices mais falacieuses car exagerées par idealisme forcené , compensateur.
pourquoi ?
la barre de niveau, étalonnée sur l'humain "normal" remise aux dimensions terrestres, moins faussement haute devient plus réellement et humainement possible.
On decouvre en soi les ressources  naturelles pour avancer à sa maniere
Apres il ne s'agit pas non plus de faire l'eloge de la mediocrité ni du fainéantisme et de niveller la si difficile,pratique de l'Hermetisme ,  par le bas.
Car si le frere Franz Bardon était Homme , il était aussi, de ce fait  ...un grand Initié terrestre.
Apres avoir dépassé cette halucination collective ,
Rendons lui hommage SIMPLEMENT  comme notre grand Frere  et non comme ces inventions entretenues, d'Hermes, Confucius et autre LAO TSE...
Car selon les vœux qu'accomplissent tous les vrais mages on ne peut que l'honorer ainsi.
Essayez ça !
Hey FRANZ!
Merci grand frere I love you
avatar
Arathos

Messages : 1851
Date d'inscription : 13/12/2010
Localisation : France

http://planetefrabato.forumforever.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: genèse d'un obstacle subtil sur le sentier bardonien

Message  artisanfr le Sam 1 Fév - 23:32

Salut Arathos,

Je pense que tu as raison.

Je pense que les gens sont ainsi, car ils n'ont pas de vrai magiciens parmi eux.

Si ils en avaient, ils verraient, que ce qu'ils prennent pour des "miracles", ne sont pas si difficile à obtenir, en tout cas,
de manière "non maitrisée" et avec des "effets secondaires".

Dès lors, en prenant conscience de la facilité relative à mettre en place certaines opérations magiques (de façon certes non totalement maitrisée, certes imparfaite, mais opérative tout de même), il nous est possible d'aller au delà des phénomènes et des résultats pour réaliser ce qui était la grandeur spirituelle de Bardon.

Le problème, c'est toute la part de fantasme et de projections , dans ce qu'on s'imagine être la pratique magique.

C'est un peu, pour donner un exemple, la même chose lorsque l'on s'imagine ce que sera la vie de couple avec un enfant. Et puis une fois qu'on le vit, on se rend compte qu'il y a mille choses auxquelles on a pas pensé, et que c'était fort différend de ce qu'on imaginait.

De fait, la grandeur spirituelle de Bardon est indissociable de la vie dans la matière, dans cette "réalité", avec ses hauts, ses bas, ses problèmes d'intendance parfois très matériels (l'argent, la politique, le couple, les enfants)...

Mais c'est aussi et surtout pour cela, à cause de notre vie dans la matière, dans la quelle nous nous débattons parfois avec difficulté, que l'exemple de Bardon peut être si utile : c'est un Maître spirituel très proche de nous, des vies parfois difficiles dans la matière.

Etant un Maitre proche de nos vies, son enseignement peut être facilement adapté à nos modes de vies, et nous pouvons aussi plus facilement nous identifier à lui: il est plus facile aussi de comprendre son enseignement, en tout cas il est plus accessibles que celui d'êtres vivant dans des sphères plus éloignés de la notre.

Il faut savoir qu'il existe des êtres spirituels qui s'incarnent très rarement, ou qui vivent dans des plans spirituels très éthérés, l'enseignement de ces êtres est plus difficile à capter ou comprendre car ce sont des gens qui -même s'ils s'incarnent ponctuellement- vivent principalement dans des plans de matière très éthérés, et donc très éloignés de la matière dans laquelle nous nous débattons.

Bien à vous,

artisanfr

Messages : 448
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

ton point de vue me va

Message  Arathos le Dim 2 Fév - 10:10


Salut Brother:
Oui, c'est ce rapprochement qu'il opere dans son enseignement, avec nous, avec nos vies quotidiennes ,qui me plait chez le grand Frere spirituel...
Pensons et rappelons nous de Milarepa, le Lion des yogis .
Qui , pourtant, d'une hauteur spirituelle immense à la naissance, rencontra l'ombre et la magie noire sur son chemin, et s'en vêtit pour mieux la dissoudre ensuite de l'interieur.(sous la ferule de Marpa)
Le côté "Grand Frere "de Bardon est justement dans cette proximité , ce sacrifice sans doute , qui le positionne en être humain ayant traversé, certes en Initié,les tribulations de la civilisation materialiste occidentale.
avatar
Arathos

Messages : 1851
Date d'inscription : 13/12/2010
Localisation : France

http://planetefrabato.forumforever.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: genèse d'un obstacle subtil sur le sentier bardonien

Message  fluorikar le Dim 2 Fév - 14:51

Merci ! Chat m'a inspiré !

Pourtant je ne pratique pas vraiment le CVIM
et même si j'ai une immense admiration pour
Bardon, je me disais qu'il pouvait lui aussi
parfois faire des erreurs..

Mais c'est comme si mon esprit c'était fait une
recette (éloignée de moi même dans mon cas)
plutôt que d'être vraiment présent à la pratique.
Voir combien de case sont cochées plutôt que
de sentir son être..
Pour autant le fait qu'il y aie des exercices
dont on peu mesurer le succès est génial,
mais ce n'est pas de ça que je parle.

C'est un peu comme si mon être s'était un peu
endormi. J'essaie d'atteindre l'éveil mais
seulement en suivant des traces de pas d'
éventuels chemins déjà parcouru plutôt que de
regarder à l'horizon.

Cet endormissement est difficile à expliquer..
J'essaye de prendre conscience de l'éveil et
pourtant je ne suis pas vraiment entier, que
ça soie des recettes ou de se comparer
ou encore d'imaginer milles obstacles,
ça me met dans des sortes d'automatismes,
et j'oublie la véritable passion, le vrai face
à face, le lien direct avec la vie..

Alors que je me sentais déjà un peu ainsi,
c'est comme si tout à coup je prends
conscience d'être vivant.. Ma vie avait
des automatismes et des jugements, de
fait je pouvais pas vraiment être face à
elle.. ça entrainait un endormissement,
les choix deviennent des automatismes
et perte de passion ou d'émerveillement,
la vie devient un tableau exell de donnée,
même si le tableau reste passionnant,
il l'est beaucoup moins..

Pour autant des conseils peuvent être
inestimable mais c'est cette tendance
de l'esprit à oublier son centre..

J'essaye de le décrire mais c'est difficile..
avatar
fluorikar

Messages : 748
Date d'inscription : 08/12/2010

http://evol-ution.forumgratuit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: genèse d'un obstacle subtil sur le sentier bardonien

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum