Mon aventure CVIM

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mon aventure CVIM

Message  Invité le Jeu 17 Avr - 12:22

Bonjour,

comme précisé dans ma présentation, j'ai des questions à poser par rapport au CVIM. Cependant je me dis qu'une explication de ma situation actuelle pourrait répondre à des questions que vous pourriez vous poser sur moi.

Si j'ai choisi de me lancer dans le CVIM ce n'est pas sans raisons. A la base, je suis quelqu'un dont le cerveau ne cesse de fonctionner à 100 à l'heure tout le temps. Je me pose des questions tout le temps et quand je dis tout le temps, cela arrive que je me pose une question toutes les 2 ou 3 minutes. La nature de ces questions peut varier du tout au tout, cela peut aussi bien s'agir de questions pratiques, existentielles, introspectives, ou même complètement inutiles. Heureusement, la plupart de ces questions, trouvent leurs réponses et avec les années j'ai également réussi à gérer plus ou moins ce problème simplement en dosant l'intensité de l'attention que je porte à telle ou telle question. Cela me donne une illusion de silence, même si ça tourne toujours en arrière-plan.

Le problème (ou pas), c'est que ce comportement de mon cerveau m'a forgé une nature plutôt sceptique à force d'analyses. Cela fait que je trouve beaucoup de choses dans le domaine du non rationnel très dures à avaler et je pense que ce n'est pas forcément une mauvaise chose avec tous les faux prophètes et toutes les pseudos pratiques ésotériques de supermarché qui parcourent le globe en ce moment. Quel est le rapport? Et bien je suis un paradoxe à moi tout seul (je sais que je ne suis pas le seul dans ce cas mais vous conviendrez que se concentrer sur soi-même est déjà un énorme travail). En effet, même si ma nature est très sceptique, les questions à répétition, surtout dans le domaine de l'existentiel, me mènent vers une sorte d'évidence, vers le sentiment profond que surement beaucoup d'entre vous ont déjà eu il y a peut-être longtemps, à savoir : il y a quelque chose d'autre dans la vie, quelque chose que je ne peux expliquer, que je ne peux percevoir par mes 5 sens et qui pourtant me parait comme une logique incontestable.

Compliqué, quand après réflexion cette incontestabilité ne repose sur rien de concret. Cela dit je suis sceptique et très ouvert d'esprit. Je doute beaucoup à la base mais je cherche tout de même avant d'affirmer que je crois ou pas à quelque chose. J'ai donc lu beaucoup de livres sur des sujets divers et variés de l'ésotérisme, de la spiritualité et de la religion. J'en ai trouvé beaucoup intéressants mais qui ne m'ont pas convaincu. J'ai dit que je cherchais avant d'affirmer que je crois ou pas à quelque chose mais bien évidement, les différents chemins spirituels demandant souvent le travail de toute une vie, j'ai dû me fier à mon intuition et mon ressentit pour décider que telle voie ou telle pratique n'était pas la bonne.
J'ai essayé tout de même de me tenir à quelques pratiques pendant une certaine période. Le problème étant que mon scepticisme en arrière-plan commence à entrer en jeu quand on est censé arriver à un certain résultat en un certain temps et que même en me donnant une large marge voir même le double ou triple de ce temps je n'arrives toujours pas au résultat prévu.
Quand vous allez sur internet et voyez des posts de personnes ayant eu des résultats plus que convaincants en suivant la même pratique que vous, une problématique se pose alors :

-centrée sur moi : suis-je un incapable dans tous ces domaines? est-ce que malgré le fait d'avoir lu à de multiple reprises les instructions et ayant même discuté avec des pratiquants "confirmés", je ne fais toujours pas les exercices comme il faut? Est-ce que Dieu ou peu importe comment je nomme la puissance dont découlent les lois qui régissent notre univers a décidé que je n'avais pas le droit d'accéder à certains savoirs et d'avoir certaines expériences?

-plus généralement : Est-ce que tout cela existe? Est-ce que tout n'est pas simplement physique et que le spirituel est une pure invention de l'homme qui, grâce à cette fantastiques machine qu'il possède qu'on appelle le cerveau et dont on ne sait pas tout (physiquement parlant), s'est inventé tout cela pour mieux supporter la difficulté de la vie?

Le problème c'est que j'arrive à argumenter et à affirmer par l'affirmatif à toutes ces questions. Hmm attendez...le vrai problème n'est-il en fait pas que j'arrive aussi à argumenter et à affirmer par la négative à toutes ces questions?

Je connais la capacité de l'esprit à réussir à me faire douter de tout même avec ce que d'autres considèrent des preuves devant moi. Mais je connais aussi la capacité de l'esprit à faire croire tout même sans preuves ou même à l'encontre des preuves du contraire.

Alors oui, je suis convaincu que quelque chose auquel je n'ai pas encore accès (ou dont je n'ai pas encore assez grande conscience) existe. Mais oui, j'ai aussi besoins d'une preuve aussi minime soit-elle pour me donner la force de consacrer ma vie entière à un cheminement (une vraie preuve pour sceptique, pas quelqu'un qui me dit "mais tu es là vivant c'est déjà la plus grande preuve..." ou des phrases de sagesse dans le genre).

OK ! Alors pourquoi le CVIM??

D'abord parce que lorsque je suis "tombé" (une partie de moi croit au destin) dessus, cela m'a attiré (intuition? ressenti?). J'ai pris la peine de le lire en commençant bien évidement par la partie théorique. Beaucoup de concepts que je n'avais pas encore vus. Les éléments à la base de tout et présents sur tous les plans. Ce rapport constant entre électrique et magnétique en toute chose. La divine providence. Si je devais croire en Dieu c'est comme ça que je le définirais plutôt que l'idée que j'en vois dans les religions en générale. Bref, bonne surprise.
Ensuite au niveau de la pédagogie, comment dire, pour une fois je trouves la démarche vraiment terre à terre pour un cheminement spirituel et j'avoue que ça me change de "posez vos fesses sur un coussin, assis en tailleur et en vous concentrant vous ferez des voyages astraux dans tout l'univers". Bien sur je caricature mais vous voyez de quoi je parle.
Le fait d'avoir des étapes à franchir absolument dans leur entièreté avant de passé à l'étape suivante. Le travail sur 3 plans, physique, psychique, mental en même temps par des exercices adaptés à chacun d'eux. Tout ça me plait vraiment.

Je me suis donc lancé dans l'aventure...

Degré 1 bien évidement. Et là, premier constat : je suis pas sorti de l'auberge  Very Happy  et ça me plait (peut-être un peu maso sur les bords).

-Plan mental : avec ce que je vous ai écrit au début du post, vous pensez bien que je suis dans une galère pas possible. 2 semaines que je pratique et je n'ai toujours pas réussi le 1er exercice. Je laisse défiler mes pensées. Et la c'est comme lorsque vous êtes assis côté passager en regardant par la vitre d'une voiture roulant sur l'autoroute. En fermant les yeux c'est comme si je regardais les lignes blanches dessinées sur le bitume tous les 10 mètres. Cadence assez rapide mais c'est gérable. Seulement voilà, au bout d'une minute c'est comme si je me concentrais sur les petits cailloux et les imperfections du bitume, et la cadence est alors bien trop élevée pour que je puisse suivre le fil de mes pensées. Automatiquement, je vais me focaliser sur une de ces pensées, puis une autre et encore une autre... Le seul moyen que j'ai trouvé d'éviter ça, c'est d'essayer de faire le vide mentalement et de ne penser à rien. Etrangement, c'est plus facile que de suivre le fil de mes pensées sans m'attarder sur l'une ou l'autre. Mais bon... ça c'est l'exercice 3. Et il faut réussir le 1 et le 2 avant de faire le 3 pour apprendre à contrôler ses pensées. Je veux être bien sûr de réussir chaque exercice pour ne pas avoir comme possibilité d'échec de futurs exercices le fait d'avoir négligé un exercice de degré inférieur. Vous me confirmez que vous avez bien réussi chaque exercice à la perfection avant de passer au suivant n'est-ce pas?

-Plan psychique : en 3 mots. Ca fait mal. L'introspection et la mise à plat de nos défauts sur papier est difficile. A la fin de ma première liste (car comme écrit dans le livre, je les jours suivants je note de nouveaux défauts que je constate), j'ai ressenti d'abord une frayeur devant la taille de la liste et ensuite je dois l'avouer une certaine paix. Je ne suis jamais aller chez un psy (je devrais?) mais je pense que ça doit faire le même effet quand on déballe ce qu'on a sur le coeur la première fois. En quelque sorte on s'auto-psychanalyse (ou alors suis-je schizo). Enfin, même si ça n'a pas grand-chose à voir avec la magie, ça aide à se connaitre et à s'améliorer au niveau comportemental. Je suis plutôt satisfait à ce niveau-là.

-Plan physique : euh...la friction et la douche froide, vous le faites vraiment? C'est vrai que quand c'est fini on se sent bien (enfin quand on a fini de trembler) mais pendant c'est un calvaire. Est-ce que ce n'est pas dangereux pour la santé? Je sais qu'il est écrit que les gens sensibles peuvent augmenter la chaleur de l'eau mais j'ai aussi lu que l'eau perdait de sa capacité magnétique à peu près lorsqu'elle atteint la température du corps. Du coup, je me demande si augmenter la température de l'eau pour la rendre supportable ne diminuait pas les effets de l'eau recherchés dans cet exercice?
Pour les exercices physiques, pas de problème je fais mes katas de karaté pendant 30 à 40 minutes tous les matins.

-La théorie : j'avoue avoir un peu de mal à trouver la logique de tout ce qui concerne les éléments et leur influence ainsi que tout ce qui concerne le rapport électrique/magnétique et leur action dans le corps. Surement trop d'information a à assimiler d'un coup pour un concept complètement nouveau pour moi. La connaissance et la compréhension parfaite de la partie théorique est-elle indispensable au degré 1 ou bien peut-on commencer doucement et peaufiner au fil des degrés?

Je suis prêt à vraiment m'investir dans le CVIM mais s'il vous plait, ceux qui ont 10 ou 20 ans de pratique, dites-moi qu'on bout d'un moment on a quand même ce que j'appelle une "preuve" de ce qu'il y a d'écrit dans le livre. Phénomènes visuels, physiques provoqués volontairement et non une interprétation de l'esprit qui assimilerait plus ou moins un phénomène à quelque chose de plus ou moins ressemblant de loin à ce que l'auteur du livre a écrit.

Une question que je me pose. Peut-on suivre le CVIM et un autre cheminement en même temps? ce n'est pas mon cas mais simple curiosité.

Voilà. Désolé du pâté pour un premier post mais j'en ai ressenti la nécessité. Aussi, ne me jugez pas trop vite. J'ai du mal a exprimer précisément ce que j'ai dans la tête (ce qui peut expliquer que je doive développer parfois autant et qu'au final ça ne soit quand même pas compris comme exactement ce que je voulais dire).
Je parle de preuves et tout ça mais mon but n'est pas d'avoir des super pouvoirs ou d'être Harry Potter mais bien une quête plus profonde. Je penses par contre que si tout ça est vrai, plus on avance spirituellement et plus ce genre de manifestations, manipulations des énergies, capacités "métaphysiques",etc, sont des conséquences naturelles et inévitables de notre avancement.

Merci de votre lecture et merci d'avance pour les réponses que vous pourrez m'apportez.

Yujiro

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon aventure CVIM

Message  Et Basta ! le Jeu 17 Avr - 13:51


Salut,

"Une once de pratique vaut mieux que des tonnes de théories."
Ne te prends pas la tête, et pratique le CVIM avec confiance. Cela devrait être une joie, comme celle qu'on éprouve à un passe-temps agréable.
Il n'y a pas de diplôme à l'issue. Les "degrés" ne sont des grades à obtenir. Les exercices ne sont pas une corvée, c'est contre-productif au possible.

Suivant les tempéraments, certains exercices sont plus faciles ou difficiles, cela dépend de la nature de chacun.

- Les exercices mentaux sont à perfectionner toute sa vie. Un bon mois chacun, pour se rendre compte de ce que c'est, et tu pourras passer au suivant. Il est inutile de s'attarder sur les premiers. Disons que c'est la séquence "découverte" ! Ce sont des bases qui se consolideront par la suite, par les exercices de visualisation, la méditation, etc ...
Mais ce sont aussi les premiers obstacles pour la détermination et la volonté !

- l'exercice psychique est CAPITAL. Il est important de se connaître, en sincérité. La liste moyenne est de 100 défauts et de 100 qualités. Cela suffira bien. Ce n'est pas une psychanalyse : on se fait le portrait honnête de soi. De façon naturelle tu seras amené, ce constat effectué, à vouloir changer intérieurement.
Va voir : http://www.claire-lumiere.com/t500-degre-2-le-journal-des-miroirs

- la douche froide, je n'ai jamais su m'y faire. Pour ma part, je la prends écossaise, et je m'en porte très bien.
En gros, eau chaude pour se laver (vous z'avez déjà essayé de faire mousser du shampoing avec de l'eau froide ? Galère !), l'eau chaude dilate qui plus est les pores de la peau. Puis friction au gant de toilette ou à la brosse. Enfin, pour finir, de l'eau froide (d'un coup ou par degrés ; je suis partisan d'un sain saisissement !). Le sang afflue, la fatigue s'estompe, on se sent bien. Mais il faut jouer le jeu : la douche froide ! Pas deux secondes ou timidement mouiller un orteil pusillanime !
Ceci dit, se laver à l'eau froide directement peut être un exercice pour renforcer sa volonté. Que chacun fasse comme il le souhaite.

J'en profite pour placer que les longs bains chauds sont émollients et lénifiants, ils pompent le magnétisme (par l'attraction naturelle de l'élément Eau). Mais un de temps en temps, avec des sels naturels ou même du sel de mer (non raffiné), est un bon reminéralisant.

Ne t'en fais pas pour la température de l'eau. L'eau froide est plus efficace en effet (car le Froid est une des caractéristiques de l’Élément), mais comme l'écrit Franz Bardon dans ce passage, la nuance est tellement ténue qu'il faut être très sensible psychiquement pour y voir une différence. Tu peux charger ainsi d'intention un verre d'eau, un Coca glacé ou une tasse de thé.


Une preuve ? Je vais faire mon fainéant et te renvoyer à un de mes messages : http://www.claire-lumiere.com/t2380-petit-bilan-des-dernieres-annees-pour-les-decourages-les-impatients-les-enthousiastes

Pour la théorie, ça viendra, et tout n'est pas super clair c'est vrai. C'est a priori à dessein.
Là encore : "une once de pratique vaut mieux qu'une tonne de théorie."

Tu peux suivre en parallèle d'autres cheminements, sans trop de mélange indigeste ou prise de tête.
Si tu pratiques un art martial comme le karaté, "un esprit sain dans un corps sain", c'est parfait. Entrainement physique et zazen iront très bien.

Ne te prive pas de prières, à la forme de DIEU qui te parle le plus, que ce soit un simple "Notre Père", une sourate ... ou une de ton crû.

Un pratiquant avancé, nommé Rawn Clark, a rédigé un FAQ très précieux sur le CVIM dispo sur le Ouèbe : http://www.abardoncompanion.com/ABardonCompanionBookFRENCH.pdf

Et en parcourant le forum, tu trouveras des personnes qui ont eu les mêmes questions ou soucis que toi, ou des témoignages de personnes plus "avancées" qui te motiveront.

Bon courage !


Et Basta !

Messages : 1042
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

degre1 et maitrise de soi

Message  Arathos le Sam 19 Avr - 9:55

Salut Yujiro
La gestion des émotions et la reprise en main (sa maitrise totale demande plusieurs vies)du mental ratiocinateur et versatile est IN.DIS.PEN.SA.BLE!
Il m'a fallu 10 ans...entre 1 et 3 heures par jour pour être le presque - maitre en ma demeure)
PAR EXCES DE ZELE,j'ai dû reprendre le degre1 à plusieurs reprises (je te le conseille d'ailleurs à l'avenir chaque fois que tu mentaliseras trop la voie)
sous peine de voir les exos suivants et leurs résultats  se frelater sous la pression..à venir.
Le degre 1 maitrisé "allume" déjà les capacités occultes encore enfouies et invisibles ,que tu utiliseras par la suite avec des prédilections qui te seront propres....
Le degré 1 "baclé"-"survolé" -"vite passé" offrira  un panorama virtuel de la maitrise "imaginaire" et on doutera toujours de nos capacités réelles  ensuite.
ça c'est incontournable...
Ce qui semble être Les préliminaires à la Voie, n'en sont pas!
La maitrise du mental et des emotions se forge par l'Apreté, la constance, l'endurance et la souffrance...
Il est evident en te lisant et surtout en déchiffrant les espaces vides "in-texto" ...que tu doutes ;(enfin la partie mentale de ton être)de la réalité occulte , celle que ton mental ne peut définir et circonscrire... Rolling Eyes 
Un manque de confiance ? (en quoi ? en qui?)
Les grands grands textes des posteurs indiquent souvent un intellect qui s'aime bien. Very Happy 
Moi c'est surtout l'orgueil qui fût ma faille mais aussi mon moteur!
Ma pierre à rectifier...
hé oui nous avons les qualités de nos défauts et inversement.
Dans cette conaissance de soi
La demarche freudienne qui craint  la part d'ombre en nous est inadaptée à l'etude de l'Hermetisme.
Jung est tres fecond quant à lui.(voir;tempéraments psychologiques, alchimie et psychologie)
Je t'invite néanmoins à lire Adler dont tu trouveras sur le web des pdf instructifs... Idea 
par exemple;...
http://classiques.uqac.ca/classiques/adler_alfred/sens_de_la_vie/sens.html
Les six exercices preconisés par Rudolf Steiner pour equilibrer une defaillance installée dans la pratique ou une deficience de terrain, s'executant sur 6 mois sont excellents...en parallele au degre1...
http://www.guylorge.net/Pagecah006PDF.pdf
---------------------------
Prend bien le temps pour peaufiner la respiration hermetique! de grands moments t'attendent plus loin.
-------------
La douche froide c'est un jeu pour le corps, si vraiment on refuse d'être douillet...
avec le temps le corps devient fort (en fait le corps etherique ...)
Au mois de Decembre, il y avait des gens sur la plage atlantique avec bonnets anorak et echarpes , alors que je sortais de l'eau revigoré et joyeux! --------------------
Des signes?
oui  tu en auras, mais vite effacés par des responsabilités et des devoirs occultes plus grands et une precipitation karmique accelérée.
des confrontations toujours plus viscérales avec la noirceur humaine et autres pollutions subtiles.
La Voie Bardonienne pour soi est une bonne masturbation...un plaisir solitaire qui enferme le pratiquant en son ego... tongue 
l'ego spirituel est le plus grand piege je crois...
----Mais la voie Bardon pour se qualifier à servir et faire evoluer tous les êtres de tous les plans est un bon "credo"....
Bien à toi.
avatar
Arathos

Messages : 1793
Date d'inscription : 13/12/2010
Localisation : France

http://planetefrabato.forumforever.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon aventure CVIM

Message  fluorikar le Dim 20 Avr - 0:03

Je trouve qu'on peu trouver un cotés rationnel
même dans la magie.

La science ne peu pas expliquer d’où viens la
matière. Pourquoi il y a quelque choses plutôt
qu'un vide infini.

Si la matière s'est créé d'elle même, ont peu
tout aussi rationnellement penser que cette
matière est vivante, douée de conscience.

Imaginons qu'un grain de "matière" s'auto crée
ou existe depuis toujours dans un vide infini.

Quel que soie la taille du grain, en fait il a
une taille infinie puisque il n'y a rien pour
comparer, aucun moyen de mesure autre que le
grain. Et logiquement on peu considérer qu'il
est constitué d'une infinité de grain aussi.

Mais on pourrait penser aussi qu'il a d'autre
attribut infini.

Il existe depuis une infinité de fragment de
temps même si il est né.. Il a peut-être même
une infinité d'attribut infini..

Si on prends un système digital d'information,
par rapports a un système analogue ou la nature;
dans le système digital l'information est séquencé
en temps et en qualité. par exemple 4400 sample
par seconde avec une précision genre 0.0000001.

Mais dans la matières, l'information n'est pas
limitée en précision et en temps..

On pourrait imaginer un réseau d'information
infini dans cette matière.

Je pense même a un réseau d'information instantané
au delà des système lié au temps..
Je vais peut-être un peu loin mais je crois que la
physique quantique me rejoint un peu.

J'imagine aussi que chaque grain de matière est
identique a l'ensemble c'est encore une fractale
infinie.. Tout est dans un et un est dans tout..

hihi pour moi ça reste rationnel lol..
étant donné que la matière dois bien se créer d'
elle même dans le vide infini, c'est aussi rationnel
de considérer qu'elle est vivante,consciente,infinie,
........ plutôt qu'une vision assez mécanique et
séparatiste de la science. Au début les scientifique
ne mesurais pas les influences les plus subtile,
on pensais qu'il n'y avais pas de rayonnement à
travers, au delà des atomes.. Comme si la vie n'était
que des engrenages déterminés de matières..
Mais a mon avis la matières est vivantes, ce n'est
pas comme un engrenage, c'est quelques choses d'infini..

C'est un peu ma vision de l'être et le non être de Parménide.


avatar
fluorikar

Messages : 752
Date d'inscription : 08/12/2010

http://evol-ution.forumgratuit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon aventure CVIM

Message  Et Basta ! le Lun 21 Avr - 18:59


Salut,
Arathos a écrit:
Le degré 1 "baclé"-"survolé" -"vite passé" offrira un panorama virtuel de la maitrise "imaginaire" et on doutera toujours de nos capacités réelles ensuite.
ça c'est incontournable...
Ce qui semble être Les préliminaires à la Voie, n'en sont pas!

C'est vrai, je me suis sans doute mal exprimé avec mon expression de "séquence découverte".
Les trois premiers degrés sont capitaux, les autres des évolutions ou cas particuliers.
Quand je dis "un mois sur chaque exercice mental", c'est pour éviter que l'enthousiasme ne s'essouffle devant la difficulté de la tâche, puisque les exercices mentaux (la paix, le vide et l'attention) sont à polir TOUTE LA VIE.


Arathos a écrit:Les grands grands textes des posteurs indiquent souvent un intellect qui s'aime bien.

Exact, je suis du lot.


fluorikar a écrit:
Je trouve qu'on peut trouver un coté rationnel
même dans la magie.

Attention au piège de la masturbation intellectuelle !


Et Basta !

Messages : 1042
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon aventure CVIM

Message  Invité le Mar 22 Avr - 8:53

Vraiment merci à vous tous !

Vos messages me sont d'une grande aide. La précision de vos réponses confirme bien que je ne me suis pas trompé en m'inscrivant sur ce forum Smile

Il parait qu'il faut garder pour soi ce qui concerne notre CVIM et n'en point parler mais d'un autre coté l'envie de partager ce même cheminement avec vous est bien présent. A ce propos, lorsque F.Bardon dit cela, est ce qu'il veut dire qu'il faut strictement garder cela pour soi ou bien peut-on partager sur un forum tel que celui-ci et juste éviter d'en parler aux gens qui pourraient ne pas comprendre ce dont il s'agit vraiment?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

comme le levain...

Message  Arathos le Mar 22 Avr - 20:30

Salut YUJIRO
le récit d'une expérience spirituelle et occulte est comme la fabrication du pain .
Il faut garder une petite part crûe de la pâte afin d'en faire du levain pour être capable de "lever" la fournée suivante .
On peut "partager" le pain avec quelque "compagnon"...qui n'est pas allergique au gluten... Wink
Il ne viendrait pas à l'idée cependant, de rompre du pain pour le partager avec une personne aux goûts complètement réfractaires  à la consommation de pain qui l'ayant mâchouillé le recracherait aussitôt.
Ce serait du Gâchis! 


Idem il ne faut pas "tout" dire, mêmes  aux gens interressés, mais toujours taire  quelques  "pans" secrets...afin que par ce silence une fermentation subtile s'établisse en la conscience. Smile 
Ainsi la Loi est respectée et le resultat de nos expériences intimes  continuera de fructifier...
Durant l'Ere du Verseau le Partage sera obligatoire pour le disciple s'il veut avancer.
Il faut donc le faire généreusement, mais avec vigilance.
Franz Bardon en a beaucoup dit et en même  temps si peu  dit. Idea
avatar
Arathos

Messages : 1793
Date d'inscription : 13/12/2010
Localisation : France

http://planetefrabato.forumforever.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon aventure CVIM

Message  Et Basta ! le Mar 22 Avr - 21:19


Bonsoir,

On peut discuter des exercices, de leurs interprétations, des problèmes rencontrés, etc ...
Mais les expériences personnelles et vécues doivent être tues.
Arathos a déjà bien expliqué le pourquoi de la chose.


Et Basta !

Messages : 1042
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon aventure CVIM

Message  Invité le Mer 23 Avr - 10:20

Bonjour,

et bien cela correspond bien à l'idée que je me faisais du partage du CVIM Smile

Je ne compte pas en parler à part sur ce forum, avec des gens qui savent de quoi il s'agit et qui ont déjà eu des questionnements par rapport à celui-ci. J'essaie également d'en dire le moins possible à ma femme même si elle n'est pas stupide et qu'elle voit bien que j'ai déjà changé certaines habitudes. Elle a l'esprit ouvert, je peux parler de spiritualité avec elle, et elle se doute déjà que certains changements sont relatifs à un chemin que j'ai entrepris.

@Et Basta! : merci pour l'astuce de la douche froide en diminution progressive de la température, ça passe mieux et au final j'arrive même à atteindre une température encore plus froide car mon corps a le temps de s'y accoutumer.

@Arathos : merci pour ton lien. J'ai lu du Rudolf Steiner et franchement ça m'a beaucoup parlé. Je commence l'exercice 1 dès aujourd'hui ! Je projette de lire ses ouvrages car ils m'ont l'air d'être dignes du plus grand intérêt.

Yujiro

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

tant mieux

Message  Arathos le Mer 23 Avr - 12:19

Salut Yujiro;
Notre Compagne , notre Femme,  si c'est vraiment l'Ame sœur, partage tout de notre vie ...
Aussi pas de secret à avoir envers elle. Smile 
juste garder un peu de levain.
La Femme initie l'Homme...
le regard d'une Femme integre, consacre le jeune homme à son état d'Homme adulte...
-----------------------
Tu trouveras ici sur le forum un lien pour les e book  de Steiner .
http://www.claire-lumiere.com/t2407-e-book-de-steiner
Le principal étant "l'Initiation" un livre très fort...
tu pourras directement le telecharger ici;
http://anthroposophie.doc.pagesperso-orange.fr/pdf/Initiation_RS_JS.pdf

Avant l'Arrivée de Franz  Bardon ;Rudolf Steiner était considéré comme le plus grand Occultiste de son époque.
bonne étude!

                                 ..........................
avatar
Arathos

Messages : 1793
Date d'inscription : 13/12/2010
Localisation : France

http://planetefrabato.forumforever.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon aventure CVIM

Message  Invité le Mer 23 Avr - 16:49

Salut à tous, salut Yujiro et bienvenue,

Je souhaiterai relever et développer certains éléments que l'on trouve dans ce post et que j'ai pu voir abordés également dans d'autres sujets, nommément sur les notions d'intellect, de connaissance et de savoir en relation avec la voie hermétique, notions qui me semblent plutôt obscures ou confuses. Il apparaît très clairement de mon point de vue qu'un amalgame est fait entre intellect et égo.

Je vous prie dès lors de bien vouloir m'excuser pour la présentation qui se veut un peu scolaire.  Wink

Donc, qu'est ce que l'intellect ou encore l'intelligence selon l'hermétisme ?

Esprit, Mental et Intellect sont des termes synonymes en hermétisme. "L'Esprit", cette partie de l'Âme appelée anciennement "Âme Intellective" dans les traités classiques se caractérise par une bipolarité puisqu'elle est composée d'un intellect patient ou passif, noûs pathêtikos, qui devient toute chose, et d'un intellect agent ou actif, dénommé par Alexandre d'Aphrodise noûs poiêtikos (litt. Intellect créatif) et qui a lui comme particularité (comme son étymologie l'indique) d'être créateur de toute chose.

Aristote quand à lui dans son traité sur l'Âme nous précise que l'intellect agent, qu'il appelle de son côté, noûs apathês (littéralement intellect impassible), est "la seule chose immortelle et éternelle" (De l'Ame III 5 - 430 a 23) [dans l'homme]. L'intellect patient de son côté est apparenté à ce que l'on nomme à présent couramment "bas mental" et produit selon les sens et l'imagination. C'est par ce premier intermédiaire que la lumière divine qu'est l'intellect agent s'exprime et se manifeste ici bas.

C'est ce bas mental, ce noûs pathêtikos, qui comme un cheval fou Yujiro te fait douter de tout et que tu dois dompter afin de permettre à la lumière divine ou lumière d'Hermès de s'exprimer en toi et à travers toi. C'est aussi ce même bas mental auquel Arathos, fluorikar et Et basta font référence lorsqu'ils rebondissent les uns, les autres :

Et Basta ! a écrit:
Arathos a écrit:Les grands grands textes des posteurs indiquent souvent un intellect qui s'aime bien.

Exact, je suis du lot.

fluorikar a écrit: Je trouve qu'on peut trouver un coté rationnel
même dans la magie.

Attention au piège de la masturbation intellectuelle !

Là dans ces cas là, et comme ils le soulèvent, mais ne le précisent pas nécessairement, c'est toujours notre intellect patient qui déborde, qui vit sa petite vie d'insouciance et qui pense à tord qu'il est "le véritable maître à bord". Lorsque cela arrive, cela signifie que notre substance, notre substrat mental inférieur est affaiblit ou de mauvaise composition :

1) faible, cela dénote un problème quantitatif, la personne n'est pas très intelligente ou l'est moyennement, ou encore n'accorde pas l'intérêt nécessaire au développement de son intelligence. Son intellect inférieur n'ayant pas une bonne assise, de fait, même si l'intellect agent est abondant, il ne peut s'exprimer que difficilement, c'est à dire à la proportion de son véhicule qu'est l'intellect patient,

2) de mauvaise composition, indique un problème qualitatif, le tissu du bas mental est impur et ne permet pas, même si l'intellect inférieur est abondant (et que la personne du coup semble "très intelligente"), de laisser passer correctement la lumière incorruptible de l'intellect agent.

Contrairement à l'intellect patient, l'intellect agent pour y revenir est identique pour tous, impersonnel et immuable. Qualitativement, il est toujours pur. Par contre quantitativement, il n'y a aucune équité manifeste entre les hommes. En effet, l'homme peut le posséder à la naissance, mais seul le travail permet de l'augmenter. Je te renvoie Yujiro directement au Corpus Hermeticum sur cette notion de noûs. Le Corpus est très explicite à ce sujet.

Ayant bien saisi les notions exposées, il apparaît clairement que la voie hermétique se distingue des autres voies par le fait qu'il s'agit d'une voie intellectuelle, réservée (pour ceux qui veulent y réussir) aux êtres qui sont, soit déjà d'une grande intelligence, soit qui souhaitent l'acquérir, tant dans le sens commun que dans le sens hermétique du terme, suivant ainsi le chemin tracé par l'Hermès (en eux) ou dieu de l'intelligence.

Précisons pour conclure qu'il ne s'agit bien entendu pas de la seule et unique voie, mais si nous nous disons "hermétiste" alors notre intelligence (active et passive) est l'outil qui nous permettra privilégiement de déchirer le voile de la nature. Tout comme si nous étions attiré par l'identification à la divinité, l'amour serait notre levier et nous nous reconnaîtrions peut être alors dans un des trimarga : le bhakti yoga, ou yoga de la dévotion par exemple.

Ce qui est important, c'est que chacun trouve la voie de moindre résistance.

@ +

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

une petite nuance

Message  Arathos le Jeu 24 Avr - 18:49

Salut tout le monde,
Certes ,les precisions sont utiles;
[code]Ayant bien saisi les notions exposées, il apparaît clairement que la voie hermétique se distingue des autres voies par le fait qu'il s'agit d'une voie intellectuelle, réservée (pour ceux qui veulent y réussir) aux êtres qui sont, soit déjà d'une grande intelligence, soit qui souhaitent l'acquérir, tant dans le sens commun que dans le sens hermétique du terme, suivant ainsi le chemin tracé par l'Hermès (en eux) ou dieu de l'intelligence.
[/code]
Cependant ;
La voie singuliere essentiellement Empirique et de fait  tres peu Mentale, que propose Franz Bardon a justement ceci de particulier qu'elle s'adresse à des gens au potentiel mental qualifié "d'ordinaire".
Point n'est besoin d'une intelligence  d'elite ou "superieure" pour cheminer selon sa conception Hermetique.
Du bon sens , de la Volonté et du cœur suffisent comme prérequis.
C'est pour cela qu'on peut parler ,pour differencier
la vision platonicienne (et stoïcienne )de l'Hermetisme Alexandrin , sommes toutes assez élitiste ,celui dont parle Palcebard, et celle toute simple  du Cvim ; [b]d'un  Hermetisme Bardonien[/b] .
Tout comme le systême Kabbalistique universaliste  épuré de F.B. ne se reclame pas d'une affiliation JUIVE et de La doctrine volumineuse afferente.
Je crois pour ma part que les cieux sont conquis par les (redevenus) simples en esprit.
Et qu'il est difficile  aux hommes riches de passer par le chas de l'aiguille.
Il me semble que le Noûs se mire d'autant mieux dans la conscience de veille  lorsque les eaux du lac cérébral sont sans ride.
Certes , une intelligence prodigieuse est necessaire pour suivre et synthétiser la voie de la Connaissance.
Voie appelée en Orient ;Jnana Yoga(qui aux stades finaux, s'immerge en la Bhakti  )
Mais heureusement ,point besoin d'un tel "pedigree" pour cheminer avec les ouvrages de l'Ami Franz. Smile


Dernière édition par Arathos le Jeu 24 Avr - 19:39, édité 7 fois

_________________
ni dieux ....ni maitres...
...Aham asmi...
avatar
Arathos

Messages : 1793
Date d'inscription : 13/12/2010
Localisation : France

http://planetefrabato.forumforever.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon aventure CVIM

Message  Invité le Ven 25 Avr - 7:46

Bonjour Arathos,

Nous discutons bien en effet du même arbre. Cependant, tu parles d'une de ses branches alors que de mon côté, je traite de ses racines.

Tu peux en effet tenter de séparer une de ses branches si tu le souhaites. Par contre, si tu lui ôtes ses racines alors, il meurt.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

JE NE SAIS PAS

Message  Arathos le Ven 25 Avr - 19:02

Salut Erudit (Palcébard)et YUJIRO.
L'Hermetisme greco-egyptien ,Alexandrin ,est de mon point de vue aussi une branche.
De même que la Rose croix...
Sans doute au delà du tronc devra on ,comme tu dis, parler des racines...
Une tradition Primordiale essaimée via les Atlantes ?
http://images.fineartamerica.com/images-medium-large-5/neptune-statue-gary-nicholls.jpg
réjouissons nous de cette part de Mystere.
Bon ce soir je suis en vacances , je vais pouvoir me détendre.
Je travaille dans un milieu tres stressant.
La nature me manque je vais en avoir ma part !
à bientôt les amis.
avatar
Arathos

Messages : 1793
Date d'inscription : 13/12/2010
Localisation : France

http://planetefrabato.forumforever.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon aventure CVIM

Message  Invité le Ven 9 Mai - 19:42

Bonjour Arathos,

J'espère que tu as passé d'excellentes vacances.

Arathos a écrit:La voie singuliere essentiellement Empirique et de fait  tres peu Mentale, que propose Franz Bardon a justement ceci de particulier qu'elle s'adresse à des gens au potentiel mental qualifié "d'ordinaire".

La voie que propose Franz BARDON est essentiellement mentale, tout simplement puisque l'esprit est  l'outil principal usité pour effectuer les exercices. Il s'agit de ce que l'on appelait autrefois la « magie imaginative » ou encore la « voie indienne ». La voie que propose Georges Lomer est aussi de cet acabit. Si quelqu'un souhaite plus de précisions sur les descriptions des diverses formes de magie, il est possible de se référer à Ibn Washiya (IX ème – X ème siècle) et particulièrement à son Livre sur la Magie où elles sont très bien répertoriées.

« Dis moi quelle magie tu pratiques, et je te dirais quel magicien tu es … »

Arathos a écrit:L'Hermetisme greco-egyptien ,Alexandrin ,est de mon point de vue aussi une branche.


De ton point de vue sûrement, mais au regard de l'histoire, il ne l'est pas. L'hermétisme Alexandrin est la base de toutes les formes d'hermétisme ultérieur, c'est incontestable. Il y a en effet des conditions précises pour qu'un écrit (ou même une branche) soit considérée comme hermétique. Pour cela, il n'y a pas à chercher très loin : il faut qu'il ou elle rentre dans des critères qui sont tous répertoriés dans le Corpus Hermeticum. C'est ce qui a permis par exemple aux universitaires de déterminer qu'une partie des manuscrits découverts dans les rouleaux de Neg Ahmadi étaient hermétiques et que tels autres ne l'étaient pas. J'essaierai de trouver du temps afin d'ouvrir un post sur ces diverses modalités et tu comprendras que l'on ne peut pas dire que « tout » est hermétique.

Arathos a écrit:Salut Erudit (Palcébard)

« Erudit ». Mes connaissances sont absolument ridicules si on les compare à un Hermes Trismégiste, un Appolonius de Thyane ou à un Pythagore. Eux peuvent véritablement être appelés ainsi. Aussi, ne me désignes plus par ce terme. Je t'en remercie par avance Arathos.

Arathos a écrit:Certes ,les precisions sont utiles;

Nous pourrions au contraire considérer que tout cela est inutile. Nous le pourrions. Ainsi, nous laisserions l'esprit de l'homme si prompt à la cavale et à l'imagination s'approprier ce qui est vide.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Salut!

Message  Arathos le Dim 11 Mai - 9:33

Salut Palcé et tutti quanti;
c'est vrai;
J'aurai dû preciser "plus finement" que la voie Bardon n'est pas une voie "intellectuelle".
En effet comme tu le dis; le mental en est l'outil ,mais aussi constatons, que la fusée finit par se detacher et dépasser  sa rampe de lancement...
sinon amarré au support de rectitude et d'orientation,  comment voir l'obscure lumiere de l'espace?
le Raja yoga de Patanjali,  (Astanga yoga)eut été consideré comme frelaté depuis le temps Smile
tu proposes;
<<Nous pourrions au contraire considérer que tout cela est inutile. Nous le pourrions. Ainsi, nous laisserions l'esprit de l'homme si prompt à la cavale et à l'imagination s'approprier ce qui est vide.>>
ça c'est impossible...le fini ne peut concevoir l'infini, ni s'abstraire de lui -même.
c'est impossible pour l'esprit avec un "e" ...
Bon ... pour le reste des differences de points de vues:
l'hermetisme Alexandrin est recent tu admettras 2-3 siecles AV JC.
Peut il englober l'ensemble la Tradition Esoterique via son  prisme*?
(greco egyptien récent*)
Ne serait ce point vouloir faire remonter l'origine de l'ocean à un entonnoir?.
ou l'ensemble du sable d'une Dune,  au calibre d'un tamis?
c'est pour cela qu'il (le corpus H.) reste un rameau interpretatif,  de la Tradition au sens Guenonien du terme, même si de cette base greco egyptienne tout une partie  l'occultisme occidental jaillira.
Amicalement,
merci en tous cas de tes lumières amies.
avatar
Arathos

Messages : 1793
Date d'inscription : 13/12/2010
Localisation : France

http://planetefrabato.forumforever.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon aventure CVIM

Message  Invité le Dim 11 Mai - 12:57

Bonjour Arathos,

Arathos a écrit:J'aurai dû preciser que la voie Bardon n'est pas une voie "intellectuelle".

Si la voie que propose Bardon est bien de l'hermétisme, elle est de fait intellectuelle. Bien prendre le temps de relire ce que j'ai écris plus haut pour comprendre ce qu'est l'Intellect (ou les intellects selon les différentes approches) du point de vue de la voie hermétique. La magie, toujours de ce point de vue est considérée comme une science. La voie hermétiste forme les scientifiques de la spiritualité.

Bien prendre conscience aussi que ne pas comprendre ceci (et surtout ne pas l'appliquer) ne peut faire naître que des doutes légitimes sur le développement des praticiens qui se réclameraient de ce courant là.

Arathos a écrit:En effet comme tu le dis; le mental en est l'outil ,mais aussi constatons, que la fusée finit par se detacher et dépasser  sa rampe de lancement...
sinon amarré au support de rectitude et d'orientation,  comment voir l'obscure lumiere de l'espace?

Là aussi, bien relire ce que j'ai écris plus haut et surtout ne pas hésiter à approfondir avec les auteurs originaux. Bien reprendre le corpus hermeticum et surtout la notion de noûs.

Arathos a écrit:<<Nous pourrions au contraire considérer que tout cela est inutile. Nous le pourrions. Ainsi, nous laisserions l'esprit de l'homme si prompt à la cavale et à l'imagination s'approprier ce qui est vide.>>
ça c'est impossible...le fini ne peut concevoir l'infini, ni s'abstraire de lui -même.
c'est impossible pour l'esprit avec un "e" ...

L'intellect patient (et pas agent) est en lien avec les sens et l'imagination, attention de ne pas tout mélanger. La phrase que j'ai écris signifie tout simplement que lorsqu'un être humain n'a pas la connaissance de quelque chose, il remplit l'espace de tout et de rien : il invente si tu préfères.

Arathos a écrit:Bon ... pour le reste des differences de points de vues:
l'hermetisme Alexandrin est recent tu admettras 2-3 siecles AV JC.
Peut il englober l'ensemble la Tradition Esoterique via son  prisme*?
(greco egyptien récent*)
Ne serait ce point vouloir faire remonter l'origine de l'ocean à un entonnoir?.

Je pense personnellement qu'il existe bien une Tradition Primordiale. D'ailleurs, si tu interroges n'importe quel Maître Dzogchen, il te dira que les enseignements de la Grande Perfection ont été importés de Perse. Par contre, pour moi, il est totalement inutile de se référer à une hypothétique Tradition Primordiale pour pouvoir atteindre l'Esprit. C'est la raison pour laquelle je n'ai pas conversé à ce sujet. Ce qui est primordial (pour employer ce terme), c'est de mon point de vue et comme je l'ai déjà précisé qu' :

- en premier lieu le spiritualiste face le tri dans les différents courants et mouvances entre ceux qui fonctionnent et ceux qui ne fonctionnent pas. C'est la première étape indispensable qui lorsqu'elle n'est pas totalement ignorée est très souvent galvaudée,
- en second lieu qu'il approfondisse pour connaître par quel(s) moyen(s) ces différentes voies atteignent la libération. Quelles sont les outils ou les stratégies adoptées ? Me conviennent elles ? En effet, tout le monde n'est pas fait pour rester assis sur un coussin pendant des heures par exemple. Je grossis le trait volontairement bien entendu.
- en troisième lieu, que le spiritualiste sélectionne une voie qui sera pour lui "sa" voie de moindre résistance et de prédilection. Et surtout qu'il l'applique jusqu'à la libération.

Quelqu'un qui passe d'une voie, d'un courant à un autre autre sans aucune fixité ou qui modifie des exercices par la pression de l'égo ou encore qui fait des ponts ou des raccourcis malheureux entre diverses approches. Celui là est perdu et n'arrivera à rien.

Arathos a écrit:c'est pour cela qu'il (le corpus H.) reste un rameau interpretatif,  de la Tradition au sens Guenonien du terme, même si de cette base greco egyptienne tout une partie  l'occultisme occidental jaillira.

Personnellement, je n'aime pas les écrits de René Guenon. Se méfier de cet auteur qui interprète souvent très maladroitement les diverses traditions à son avantage.

Attention aussi aux termes que tu utilises tels "interprétatif" justement. Il convient de dire si tu considères qu'une voie est valide qu'il s'agit d'une approche et non pas d'une interprétation. En effet, les voies interprétatives sont des impasses.

L'hermétisme de son côté est une voie expérimentale, donc de résultats. C'est très simple en hermétisme : il y a des lois universelles et des lois particulières. Il faut donc bien sûr les connaître et ensuite les appliquer. Ou ça marche ou ça ne marche pas. Pour les sciences physiques, si tu es alchimiste par exemple et que tu n'appliques pas le protocole, tu n'obtiendras jamais la Pierre Philosophale. Pour les sciences astrales, si tu es astrologue alors tu ne comprendras pas le plan Divin et tes jugements seront erronées. Pour les sciences métaphysiques, si tu es magicien, tu interpréteras et accompliras de manière erronée les exercices qui te seront proposés même s'il semblent au premier abord simples et précis. C'est la voie occidentale de la Connaissance qui s'appuie sur le Divin, ou Soi qui est aussi dénommé intellect agent et sur son véhicule principal ici bas qui est l'intellect patient.

Pour conclure, je le répète encore : je ne fais pas ici l'apologie de la voie hermétique. Je tente de décrire cette voie dans une période d'obscurantisme ou noyés de fausses informations et d'interprétations allègres, tout n'est que joyeux mélange. La voie hermétique n'est pas l'unique voie et ne peut convenir à tout le monde. Ceux qui ne sont pas motivés par son approche intellectuelle définie comme ci-avant et peu importe la raison : qu'ils réalisent par exemple qu'ils ne pensent pas posséder les prérequis nécessaires qui en facilitent l'accès ou qui encore ne souhaitent pas faire le nécessaire pour les obtenir par l’intermédiaire d'exercices ou autres, ce qui est tout à fait légitime ; ceux là s'en détourneront alors pour leur plus grand bénéfice.

@ +

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

nos approches respectives

Message  Arathos le Dim 11 Mai - 14:24

re- salut Smile 
Oui ...si tu veux...
constat:
nous sommes très différents dans l'approche de la Spiritualité .
et c'est bien ainsi.
Il me semble que tu aimes quand "ça" rentre dans les cases étiquetées par les textes formateurs , l'histoire; les classifications etc...
enfin on dirait...
j'aime bien  cette rigueur intellectuelle qui t'es propre , cependant la quête de perception de la  synthese en arrière plan,  m'est plus chère quant à cet  objectif, plus lié à ma nature sans doute... confused  
constat second:
Là on se rejoint: apprehender et rechercher la Synthese demande une tournure d'esprit particuliere qui n'est pas, naturelle, ni  necessaire ni utile à tout le monde.
Auquel cas , invariablement, on confondra synthese et syncretisme.
ce qui revient à melanger force "centripete "et "centrifuge".

Pour moi, une voie "intellectuelle" au sens spirituel où il me semble (si j'ai bien saisi) que tu l'entends ;est bien representée , typiquement qui plus est, par le JNANA Yoga.
http://www.yogaplenitude.com/pages/voies-du-yoga/jnana-yoga.html
(à mon tour je t'invite à lire ou relire Vivekananda ).
Traçons un // avec l'hermetisme Bardonien ...
tu trouves que c'est pareil?
La sphere des sensations corporelles (très,très  sollicitée) dans  la voie bardonienne ,est plus proche du chi kung taoiste ou du Kriya yoga que du corpus philosophique , voir philosophal...non?
avatar
Arathos

Messages : 1793
Date d'inscription : 13/12/2010
Localisation : France

http://planetefrabato.forumforever.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon aventure CVIM

Message  Et Basta ! le Dim 11 Mai - 15:02


Et sinon, à part ça, Yujiro, ça avance ?

Et Basta !

Messages : 1042
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

où j'en suis

Message  Invité le Mar 13 Mai - 9:13

Et bien je ne sais pas si "ça avance" mais en tous cas "ça change". Je veux dire par la que mon quotidien n'est plus le même dans la façon dont je perçois les choses à travers mon filtre mental (ce n'est peut être pas le bon terme).
A présent je me surprend à apprécier la douche froide du matin qui, je dois l'avouer, me fait un bien fou. Par contre j'ai remarqué un contre coup de fatigue quelques heures après l'avoir prise. Je n'en connais pas la raison mais si je ne suis pas actif à ce moment là j'ai littéralement envie de m'endormir. A ce moment là il est complètement inutile de faire des exercices mentaux ou de la méditation car je ne fais que lutter contre le sommeil.

Mon miroir psychique "avance". J'ai un mal fou à trouver une centaine de défauts. Pas que je sois parfait (loin de là), mais il y en a plusieurs que je trouves similaires et qui sont juste exprimer d'une autre façon, du coup je ne les écrit pas. Par exemple si j'écris "manque de contrôle émotionnel" je n'écrit pas "trop impulsif" considérant que c'est la même chose. Est-ce une erreur de ma part?
J'ai du mal aussi à établir une liste de qualité sans avoir l'impression d'avoir les chevilles qui enflent. Et beaucoup de fois, lorsque j'écris une qualité je me dis : "Tu places ça dans les qualités mais c'est juste quelque chose de normal".
Bref, j'apprends quand même des choses sur moi même avec cet exercice. Par la suite je ferais la classification des qualités/défauts par rapport à l'élément auquel il se rapporte. Ce qui me donnera, si mes souvenirs sont bons, une indication sur l'élément prédominant chez moi. Je sais que la liste n'est pas quelque chose que l'on doit considérer comme étant terminée et que l'on doit y noter tel ou tel qualité/défaut qui nous viendrait à l'esprit par la suite mais faut-il s'efforcer à corriger les défauts ou bien simplement se dire que l'on est comme ça et s'accepter en l'état?

Pour le mental, les exercices se suivent mais ne se ressemblent pas d'un jour à l'autre. Je suis dans une constante insatisfaction même si certains jours je sens que je suis plus proche du résultat demandé par le CVIM.
En parallèle, je fais également l'exercice 1 de Rudolf Steiner (Merci Arathos pour le conseil) et je trouve que j'ai beaucoup plus de facilités à faire celui-ci que ceux du degré 1 du CVIM.

Entre temps j'ai lu des livres et des textes divers et variés (dont j'ai pris connaissance sur ce forum mais également en cliquant de liens en liens sur la toile)tous plus intéressants les uns que les autres.

Et pour finir, j'aimerais parler d'une chose que je ne sais définir, pouvant être de la parano, une conséquence logique à une cause définie ou encore une simple torture de l'esprit. J'ai remarqué que depuis que j'ai commencé ce "chemin spirituel" (bon aller 1 ou 2 semaines après quand même...), j'ai l'impression que quelque chose essaie de m'en écarter. Attention je ne parle pas du tout d'une entité démoniaque ou autre phénomène de se genre. Une impression d'épreuve. Comme si il y avait des obstacles sur mon chemin. Je ne sais pas si je l'exprime bien... Au début, lorsque j'ai lu le CVIM (pas tout le livre mais la 1ère partie et le degré 1 à 3), je me suis dit "oula ! ça va pas être évident de concilier ça avec tel aspect de ma vie". Mais après m'être lancé dedans, par delà ces obstacles que j'avais déjà prédéfinis, certaines choses dans ma vie se sont modifiées rendant le cheminement encore plus compliqué.

Voilà où j'en suis Et Basta !  Smile 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon aventure CVIM

Message  Et Basta ! le Mar 13 Mai - 12:14


Salut,


Mon miroir psychique "avance". J'ai un mal fou à trouver une centaine de défauts. Pas que je sois parfait (loin de là), mais il y en a plusieurs que je trouves similaires et qui sont juste exprimer d'une autre façon, du coup je ne les écrit pas. Par exemple si j'écris "manque de contrôle émotionnel" je n'écrit pas "trop impulsif" considérant que c'est la même chose. Est-ce une erreur de ma part?

A mon sens, non. La langue française est riche et pleine de synonymes tout en nuances.
Les mots "fier", "orgueilleux" et "vaniteux" par exemple expriment la même idée générale, mais pas exactement.
Alors, note tout ce qui te semble être un défaut ou une qualité, selon TON appréciation.

Ce sera la même chose pour le classement. Pas de prise de tête. Fais selon TON jugement, il s'affinera par la suite.


Je suis dans une constante insatisfaction même si certains jours je sens que je suis plus proche du résultat demandé par le CVIM.

Si tu y arrivais sans effort et avec facilité, c'est que tu étais un grand lama tibétain dans ta précédente vie. C'est normal !
Que l'insatisfaction ne devienne pas un frein ou un obstacle. "C'est en forgeant qu'on devient forgeron !"



Pour ce qui est des obstacles rencontrés, c'est normal aussi.
L'ancienne personnalité, le "petit moi" se met des bâtons dans les roues.
Il faudra faire un choix : si je suis un chemin spirituel, puis-je encore boire de l'alcool immodérément dans des soirées futiles ? (encore qu'une bonne bringue ou une bonne bière de temps en temps, c'est quand même cool !). Perdre mon temps à voir des gens qui ne m'apportent rien, au contraire, qui me tirent vers le bas ?
Je sais d'expérience que lorsqu'on emprunte une voie spirituelle, on change ses habitudes, sa façon d'être (de s'habiller, même !), ses fréquentations.
Les vrais amis restent, et d'autres apparaissent comme par magie (Ha, Ha), plus en phase avec notre nouvel état d'esprit et nos nouvelles aspirations.


Et Basta !

Messages : 1042
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon aventure CVIM

Message  Lamnspirit le Mer 14 Mai - 16:42

Échange très enrichissant. Mais je souhaiterais partager ici un texte que j'ai lu sur le net à propos d'Aristote qui m'a également fait réfléchir.

ARISTOTE trahi et devenu contre initiateur.

Que mes amis lecteurs veuillent bien voir ici un article capital puisque la philosophie d’Aristote est présente dans toutes nos manières de réfléchir et finalement de voir le monde.

Imaginez un instant qu’Aristote nous a trompé ! Les répercutions seraient dramatiques car toute notre manière de réfléchie dans la vie de chaque jour se révéleraient entachées d’erreurs ou carrément fausses et ce que nous croyons impossible ne le serait pas obligatoirement !

Et bien la logique d’Aristote, telle que nous la comprenons est fausse. C’est une trahison de l’œuvre de ce grand initié par des intellos traducteurs aveugles aux idées autres que les leurs. L’heure de la vérité étant proche cette trahison se manifeste à travers la sémantique générale. Cette lézarde dans notre édifice intellectuel seras suivie par d’autres avant que s’effondre notre monde artificiel tombant son masque en ce XXIeme siècle ou réapparaîtra le véritable visage d’Aristote inséparable de la pensée spirituelle dont nous devrons nous remémorer le sens.

Une société initiatique qui fait reposer son initiation sur des exercices intellectuels et la logique aristotélicienne moderne est une société fantôme. La connaissance n’est pas synonyme de culture et d’érudition. Si on cultive cela, on pratique une contre initiation.

J’ai montré, dans mon article précédent : La naissance des Roses+Croix et des Francs-Maçons, que nos perceptions, nos pensées et donc notre connaissance étaient différentes avant la période historique de la Renaissance (XVe-XVIe siècle). l’alchimiste Fulcanelli dit à juste titre que ce nom de Renaissance est un « Nom paradoxal », et il énumère tout ce qui en fait une période historique rétrograde et donc d’obscurantisme ou l’homme, perd sa simplicité sa créativité et un pan entier de sa spiritualité pour sombrer dans le matérialisme et devenir peu à peu un adorateur de Mammon (et du veau d’or) le dieu des valeurs matérielles. La réalité profonde de la rétrograde Renaissance est la mise en sommeil de certaines perceptions qui nous étaient habituelles, faisant ainsi de l’homme un aveugle. Son regard n’avait plus accès à la connaissance spirituelle directe de l’univers. Il ne plongeait plus son regard dans l’extraordinaire harmonie des hiérarchies célestes et ne distinguait même plus son ange gardien.

Cette période douloureuse d’aveuglement s’achève progressivement de nos jours[1]. Pour en connaître la raison d’être :LA NAISSANCE des Roses+Croix & des Francs-Maçons.

La science actuelle est ainsi faite que ses observations s’arrêtent à la limite de sa dimension matérialiste alors qu’on peut voir, comme à travers un rideau transparent, ce qui est au-delà de son domaine d’investigation. Son obstination la pousse à ignorer superbement, et à se plier à ses idées, et à ses pensées en niant l’évidence. La contrepartie de cette attitude rigide se solde par des bouleversements fréquents du savoir devenant, périodiquement obsolète.

Ainsi va la science, comme de vieilles paires de godasses que l’on jette quand elles ont fait leur temps. Impossible de trouver des chaussures inusables, alors qu’il suffirait de marcher nus pieds ! La simplicité, ça lui fait mal, à la science matérialiste, comme une ampoule au talon de l’invulnérable Achille. Combien ai-je pu voir d’être méprisant envers les collègues scientifiques chercheurs et obséquieux envers les supérieurs incapables de concevoir un protocole expérimental simple tout en discourant doctoralement sur la théorie des cordes ! Qu’il aillent se faire pendre grand Dieu !

Ce refus de l’évidence, j’ai pu l’observer « in vivo » en quelque sorte dans un laboratoire d’embryologie. Sous le microscope l’œuf sphérique fécondé réorientait sa couche moléculaire externe pour finir par se polariser et donc manifester deux pôles bien distincts. Tous les chercheurs pensaient la même chose, mais personne n’avait le droit de le formuler : Cette polarisation est analogue à celle de la terre. Le mot analogie (tout comme celui d’extrapolation) est indécent pour nos matérialistes. Ils refusent l’inéluctable – sous la houlette des mandarins despotes – qui, malgré toutes nos réticences, nous conduira à vivre bientôt, et douloureusement pour les plus sectaires, une Renaissance à l’envers.

Les temps sont là où va se manifester une extraordinaire effervescence de l’esprit qui verra s’ouvrir d’immenses horizons de recherche bouleversant la spiritualité et aussi la médecine. Car vivre la Renaissance à l’envers, ce n’est pas revenir au Moyen Age ou à l’âge de pierre. C’est au contraire monter une marche de plus sur l’escalier éblouissant des hiérarchies spirituelles.

Les anciens ne lisaient pas des auteurs, tel Aristote (- 384 à - 322), comme nous le faisons actuellement avec notre esprit rationnel dans le mauvais sens du terme.

Aristote était un grand initié (de grâce ne confondez pas son initiation avec celle de nos pauvres – je suis modeste et polis – centres qui se disent initiatiques) qui fut le précepteur et le guide d’Alexandre le Grand (-356 à -323).

Théophraste (vers - 372 à vers - 288) choisit dans l’œuvre de son maître Aristote ce qui pouvait être transmis à l’Occident. L’Occident reçut donc la logique d’Aristote ; Mais la particularité d’Aristote c’est que malgré son abstraction et sa logique, il se lit autrement que les autres écrivains. Aussi surprenant que cela puisse paraître, il ne peut se lire correctement qu’après une préparation méditative. En lisant dans ses conditions on a le sentiment qu’il agit à l’intérieur de l’homme physique. Ce n’est pas une logique dont on suit simplement l’exposé, c’est une logique qui travaille intérieurement. Oui, n’en doutez pas, Aristote est tout de même à un degré plus haut que tous les pédants qui sont venus après lui et qui ont édifié leur logique d’après la sienne. On ne comprend les œuvres d’Aristote, d’une manière juste, que si on les considère comme des livres de méditation. Il se produit là quelque chose de merveilleux qui ne peut qu’échapper aux esprits protocolaires qui ne tolèrent pas les jongleurs de Notre Dame.

Actuellement nous sommes, dans notre histoire, au moment d’un retour aux sources annonciateur d’un véritable bouleversement,

l’Église, prévenue par ses mystiques, essaye de récupérer cette nouvelle orientation pour éviter son inéluctable naufrage. Elle concrétisa cette vaine tentative par le Concile Vatican II. Le retour aux sources qu’elle prône depuis les années 60 n’est pas le chemin qu’elle nous montre, et nous le savons tous. Sa position surréaliste vis-à-vis du préservatif et des prêtres mariés est suffisamment éloquente de son incompréhension du monde et même de la spiritualité conduisant à la divinisation. On n’entre pas dans les cieux au débotté muni d’une liste de préceptes dogmatiques que l’on se contente d’observer scrupuleusement, même si ceux-ci ont une profonde valeur spirituelle. On y entre par la connaissance non matérialiste qui développe notre clairvoyance et nous guide avec sûreté sur les marches du magnifique escalier montant vers les diverses hiérarchies spirituelles sur lesquelles règne le Christ.

Notre époque de transition (de « contre-Renaissance » pourrait-on dire) montre de sérieuses lézardes qui se manifestent dans notre édifice aristotélicien mal compris. La critique la plus significative, traduisant cette nouvelle prise de conscience, provient de la Sémantique Générale[2] appelée aussi et à juste titre « logique non aristotélicienne[3] ou Ā ». Elle fut créée par le Comte polonais Alfred Habdank Korzybski en 1933 avec la parution de son ouvrage majeur Science and Sanity, an introduction to non aristotelian systems and general semantics.

Le texte est un peu long. pour ceux qui veulent lire la suite
http://hermetisme.over-blog.com/article-31668745.html

Lamnspirit

Messages : 24
Date d'inscription : 08/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon aventure CVIM

Message  Invité le Jeu 15 Mai - 8:52

Il faudra faire un choix : si je suis un chemin spirituel, puis-je encore boire de l'alcool immodérément dans des soirées futiles ? (encore qu'une bonne bringue ou une bonne bière de temps en temps, c'est quand même cool !). Perdre mon temps à voir des gens qui ne m'apportent rien, au contraire, qui me tirent vers le bas ? Je sais d'expérience que lorsqu'on emprunte une voie spirituelle, on change ses habitudes, sa façon d'être (de s'habiller, même !), ses fréquentations. Les vrais amis restent, et d'autres apparaissent comme par magie (Ha, Ha), plus en phase avec notre nouvel état d'esprit et nos nouvelles aspirations. a écrit:

C'est vrai que depuis que j'ai commencé le CVIM j'ai arrêté la cigarette et l'alcool (je ne buvais pas non plus comme un trou mais je prenais 1 à 2 ricard par jour avant de diner, plus le vin à table). Je suis assez surpris de tenir bon (surtout pour la cigarette), le plus dur étant lorsque ma femme fume devant moi Smile 

Pour les amis, je n'ai pas eu besoins de commencer un chemin spirituel pour les voir disparaitre à vitesse grand V, un simple déménagement a suffit. Comme quoi, "loin des yeux, loin du coeur" est parfois vrai.

Lamnspirit : as-tu partager ce texte parce qu'il a un lien avec quelque chose que j'ai écrit dans un message précédent où était-ce simplement un partage de point de vue et de réflexion ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon aventure CVIM

Message  Et Basta ! le Jeu 15 Mai - 10:18


Salut,


C'est vrai que depuis que j'ai commencé le CVIM j'ai arrêté la cigarette et l'alcool (je ne buvais pas non plus comme un trou mais je prenais 1 à 2 ricard par jour avant de diner, plus le vin à table).

Il y a des caractères qui sont faits pour de grands bouleversements, qui savent stopper du jour au lendemain et tenir ; d'autres qui doivent y aller progressivement. A chacun de voir.


Et Basta !

Messages : 1042
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon aventure CVIM

Message  Lamnspirit le Ven 16 Mai - 2:14


Lamnspirit : as-tu partager ce texte parce qu'il a un lien avec quelque chose que j'ai écrit dans un message précédent où était-ce simplement un partage de point de vue et de réflexion ?

En tant que quelqu'un qui réfléchit beaucoup (dans ton premier message), Palcebard t'a orienté vers une approche intellectuelle du divin. Aristote sur cette question a inspiré plusieurs penseurs. ça peut être un partage de point de vue comme tu le dis (si tu ne trouve pas de lien), ou encore dans le sens du sujet si cela permet d éclairer la façon de lire cet auteur.


Lamnspirit

Messages : 24
Date d'inscription : 08/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon aventure CVIM

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum