cvim vu par le mauvais bout de la lorgnette,et le grand gagnant est ?...l'égo de môssieur ! (sniff)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

cvim vu par le mauvais bout de la lorgnette,et le grand gagnant est ?...l'égo de môssieur ! (sniff)

Message  Arathos le Sam 26 Mar - 11:38

Jusqu'ici l'ego a été renforcé...méthodiquement durant les cinq premiers degrés et c'est à peu près là où les 95% des pratiquants super-motivés et à la volonté rare  s'arrêtent...
Chogyam Trungpa disait dans son livre "pratique de la voie tibétaine" (traduction de conférences)que l'ego est quelque chose qui voudrait pouvoir assister à ses propres funérailles.
Nous y sommes ici au 6 eme degré!
La leçon au sujet de cet ego(celui qui joue au mage) qui manipulerait l'Akasha est un leurre en réalité.
Sauf pour le mental de l' intéressé  bien sur...!
c' est "la" leçon à apprendre.
AU FINAL DU CVIM (qui ne se termine pas d'ailleurs...)en suivant le programme littéralement ,c'est l'égo le grand gagnant.
Je parle de ceci , après 22ans de pratique de ce système ,car il me semble un brin malhonnête que de grands pratiquants n'en parlent pas...
De fait ,Je dois dire que le doute s'installe au sujet de cette grandeur dans la pratique...
La réalité de l'initiation spirituelle est bien cachée dans le cvim*...pas là où on l'attend d'ailleurs.[/b] *étrangement relié au symbolisme secret *du BATELEUR résidant dans un sens initiatique plus intérieur et ce,à un niveau peu expliqué.
*secret que pour ceux qui "faignassent"... je vais aller plus loin.
Si vous arrivez a "faire" une coulée  d'Akasha à partir d'une visualisation , en étant le même "vous" qu'au 5 premiers degrés,alors le changement  n'est pas encore véritablement authentique!
Car l'ego est toujours là ,aux commandes de la voie Heroïque...
D'aucuns vont gueuler en sourdine chez eux...! c'est un signe What a Face
http://img110.xooimage.com/files/a/b/3/conjurer_bosch-4ee01c1.jpg
-----------------addenda..................................................................................................................

Suite aux messages que j'ai posté sur un sujet qui n'est pas assez abordé par les pratiquants chevronnés (qui est chevronné déjà?)
voici une petite phrase extrêmement profonde de Franz Bardon et souvent vite mise de côté comme quelque chose de gênant cependant essentielle et éventuellement fatale...

Citation de F. Bardon
Code:
Dans cette ascension, le Mage est en même temps un Mystique. Mais lors de l’Union
avec Dieu, Si la possibilité d’abandonner son individualité lui est offerte, il choisi
volontairement cette perte que la terminologie traditionnelle appelle " mort
mystique "


Dernière édition par Arathos le Dim 27 Mar - 12:55, édité 2 fois
avatar
Arathos

Messages : 1800
Date d'inscription : 13/12/2010
Localisation : France

http://planetefrabato.forumforever.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

SUITE

Message  Arathos le Dim 27 Mar - 12:30

Entre les lignes de cette citation ci dessus  ce qu'il faut comprendre;
C'est que le système HERMETIQUEcontemporain mis au point par F.BARDON
permet l'immolation de l'égo en toute conscience de cause*(ce qui sera sans doute le dernier acte héroïque...du moi)
Mais gare au piège énoncé par Chogyam Trungpa
"l'ego est une chose qui voudrait pouvoir assister à ses propres funérailles".. What a Face
avatar
Arathos

Messages : 1800
Date d'inscription : 13/12/2010
Localisation : France

http://planetefrabato.forumforever.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: cvim vu par le mauvais bout de la lorgnette,et le grand gagnant est ?...l'égo de môssieur ! (sniff)

Message  Invité le Jeu 28 Avr - 12:35

Bonjour,

Excuse-moi, mais j'ai une question :
Est-ce que tu as déjà rencontré, dans le cadre du CVIM, un ou des grands pratiquants qui ont atteint l'Eveil spirituel, avec mise à l'écart totale de l'ego ?
Si oui, ton interprétation de la citation de Bardon me parait très juste, si non, il me semble qu'un point d'interrogation demeure, à mon avis.

Bonne journée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Au secours, Grand Zénon !!!

Message  empathry le Jeu 28 Avr - 12:56

ZE NON ZE NON ZE NON ... ben voyons !

C'est Toi qui as réfuté (historiquement parlant) le grand Aristote il y a tout juste 2.500 ans et ne voilà t'y pas que tu poses de niaiseuses questions (en ce jour du XXI ème siècle) à la manière aristotélicienne !

Reprends-toi et reformules ta question STP en évitant la dichotomie simplissime d'un OUI ou d'un NON !

study

Ora et Labora

empathry

Messages : 92
Date d'inscription : 20/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: cvim vu par le mauvais bout de la lorgnette,et le grand gagnant est ?...l'égo de môssieur ! (sniff)

Message  Invité le Jeu 28 Avr - 13:04

Il fallait lire la question avec le Feu de Zénon.  Laughing

Relis la question, et vois comme elle ne demande en réalité, ni un oui, ni un non... la question, les mots, le oui et le non, ne sont qu'une forme, mais qu'y avait t il derrière cette forme ? N'as tu pas vu le ? interrogatif final, poussant à l'infini, car j'avais senti un vague désarroi à la lecture des 2 posts ?
Et tu sais très bien tout ça, je ne t'apprends rien, sinon tu aurais répondu là-bas directement... Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: cvim vu par le mauvais bout de la lorgnette,et le grand gagnant est ?...l'égo de môssieur ! (sniff)

Message  Arathos le Jeu 28 Avr - 22:02

Salut Zénon.
Nan! pas rencontré d'éveillé sur cette voie encore...(mais dans une autre voie orientale  oui)
les  prétendument grands pratiquants actuels du cvim (à qui j'ai exposé mes réticences, j'aime briser les icônes...)
n'en parlent pas ,c'est pour cela que j'induis un doute...
Le point d'interrogation que tu pressens à juste titre , demeure valide !
d'où l'assertion incluse ci dessus;
Chogyam Trungpa:
<<l'ego est une chose qui voudrait pouvoir assister à ses propres funérailles>>
 précision ; je pars du postulat que Bardon connaissait ce problème(voir ses liens avec l'Adonisme) et qu'il se rapprocha alors  de swami Sivananda pour franchir "ce cap mystique" sans doute  par Shaktipat...et  qu'il considéra alors ce swami comme son "Guru" comme semble l'attester une lettre retrouvée ,tapée sur sa machine privée,où il en parle.
Si tu t'es approché de ce problème crucial, en filigrane du texte donc, l'échange avec toi m’intéressera +++ , sinon la dialectique m'ennuiera beaucoup! se serait un dialogue de sourds.

Cordialement.
avatar
Arathos

Messages : 1800
Date d'inscription : 13/12/2010
Localisation : France

http://planetefrabato.forumforever.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: cvim vu par le mauvais bout de la lorgnette,et le grand gagnant est ?...l'égo de môssieur ! (sniff)

Message  Invité le Ven 29 Avr - 0:21

Ne t'inquiète pas, la dialectique m'ennuie aussi, et je ne parle que pratique, également. Wink mon pseudo ne doit pas induire en erreur : je ne vois pas en Zénon un philosophe théoricien inutile comme les modernes bavards, mais un praticien spirituel, un vrai philosophe à l'ancienne.

J'ai approché ce problème crucial de recevoir la Grâce du Maitre, c'est pour ça que j'ai posé ma question (et que j'ai écrit aussi le fil "l'ego et l'éveil), pour sous entendre que si un mouvement n'a pas de maitre éveillé, ni de disciples qui s'éveillent, et bien, c'est que quelque chose ne va pas, clairement.

Alors, si tu es prêt à briser les icônes, tant mieux, parce que ces gens qui font perdre du temps aux autres, il y en a assez, entre les rose croix, FM, pseudo-éveillés conférenciers "non-dualistes" à 150 euros la conférence ou 350 euros le week end de palabres, etc etc, qui font croire que l'Eveil est dans la voiture de livraison, alors que pas du tout, et bien, on doit faire le ménage. Heureusement, je ne suis jamais tombé dans ces panneaux, mais je dénonce tout ça de temps en temps, surtout quand je vois tout ce qu'on peut recevoir des maitres authentiques...

Je pense que les grands pratiquants du cvim qui n'en parlent pas, n'ont en fait rien de fondamental à dire là-dessus, car ils ont compris que les recherches duelles sont une voie de garage, mais l'ego n'aime pas constater un échec.
J'ai rencontré une fois un groupe cvim venu voir un authentique éveillé oriental, et je les ai écouté parler, et dire que Bardon maitrisait les forces, mais que cet éveillé n'était "que" dans la lumière et la sainteté, mais était impuissant. Bref... Du grand n'importe quoi.

Par contre, si Bardon a été un disciple de Sivananda, et qu'il a reçu Shaktipat, je pense qu'il aurait alors dû être clair sur les limites de son mouvement, qu'il aurait dû expliciter ce qui lui manquait, et ce qu'il fallait faire pour continuer le chemin.
Aucun hermétisme ne justifie de ne pas parler de ça, sinon les gens sont trompés et bloqués, selon moi.
Dire que l'éveil est au bout d'une technique, sans besoin de recevoir Shaktipat, pour moi, c'est incorrect et c'est un mensonge.
Mais ce n'est que mon opinion... chacun fait ce qu'il veut..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: cvim vu par le mauvais bout de la lorgnette,et le grand gagnant est ?...l'égo de môssieur ! (sniff)

Message  Arathos le Ven 29 Avr - 13:12

Salut Zenon !
Il m'est agréable de discuter avec un type "ancré" dans la pratique .
Nous avons un langage empirique commun et perso 40 ans de pratique  (dont 22 à etudier concretement le cvim)
j'dois être bien mauvais! MDR clown
En fait, la voie Bardon ne s'arrette pas au 1er traité , le dernier livre éclaire bien des aspects.
Comme tu sais ,si la pratique est correcte, c'est à dire si le cœur est sain ce qui ne veut pas dire qu'il proclame "amen", la voie se "déploie "d'elle même .
Mais si on la voile dans un livre , c'est parce qu'il n'est possible de le pérenniser en soi que  par soi-même .
L'abhisheka, la shaktipat ou encore  la transmission de la Condition naturelle de l'Esprit marquent l'impulsion et l'actualiser pleinement ensuite demande une ou plusieurs existences. Je te rejoins sur le fait qu'il est difficile d’admettre qu'on s'est planté, mais uniquement  pour le "petit -roitelet" car cette erreur conscientisée dans la nature  de l'Espace" tu me comprends... devient facteur d'éveil de la Conscience.
Mais lui, le petit roitelet, ne peut pas se l'accaparer et ça lui fout "les boules"...
Et si tu veux , je pense que le CVIM est l'expérience programmée volontairement  pour amener ce face à face avec l'erreur...mais pour aller plus loin en soi (hahaha!!)  
Le CVIM c'est aller de Charybde en  Scylla et si ça roule c'est pas bon!... Un truc que j'ai remarqué chez les grands pratiquants notoires du CVIM c'est qu'ils ne se remettent plus en question...bon c'est vrai que je les provoque aussi...j'adore casser ce qui est fixe et dogmatique autant que je plombe ce qui est "évaporé"... Razz
Je place la barre très haute par une exigence toute naturelle en ce domaine.
Je vis ma voie tel un Ronin en confrontant les acquis.Les faux maitres n'y résistent pas .
Mes progrès sont dédiés au bien du plus grand nombre.
j'aide  beaucoup de gens ...en ai repêché beaucoup..
je suis impitoyable parfois aussi...
Je suis un simple chercheur radical au tempérament martial+++qui ne supporte pas les bénis oui oui et l'eau de rose en matière de spiritualité et je m'en fous si on m'en veut car j'ai dû faire mouche en ce cas .
Je constate que 95 /100 des  bouquins actuels sur l'Esotérisme  sont de la merde.
Que les proclamés "mages " sont encore dans l'enfance de l'art.
ma devise est...<< ni dieu, ni maitre...Aham Asmi !>> car tous les maîtres sont un reflet du Maître.
Bien à toi .
Code:
Aucun hermétisme ne justifie de ne pas parler de ça, sinon les gens sont trompés et bloqués, selon moi.
j'essaie d'y remédier ...
http://planetefrabato.forumforever.com/t197-Identifier-un-obstacle-majeur.htm
avatar
Arathos

Messages : 1800
Date d'inscription : 13/12/2010
Localisation : France

http://planetefrabato.forumforever.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: cvim vu par le mauvais bout de la lorgnette,et le grand gagnant est ?...l'égo de môssieur ! (sniff)

Message  Invité le Ven 29 Avr - 17:55

Nous sommes en phase, Arathos.  Smile

Tu écris :

"Et si tu veux , je pense que le CVIM est l'expérience programmée volontairement  pour amener ce face à face avec l'erreur...mais pour aller plus loin en soi (hahaha!!)  "

==> et bien, ça me fait bigrement penser à l'Alchimie, ça ! C'est un chemin en effet.  Wink
De toute façon, on fait tous ça, car même si on a un maitre authentique, on n'est pas des vrais disciples, avec suffisamment de gnac et de coeur, donc on fait les mêmes erreurs que dans les chemins où il n'y a pas de maitre. (mais ceci dit, avec le maitre, ya quand même la Grâce, toujours, alors c'est une sacrée aide...).

Je pense que tu as raison de placer la barre haute, car ceux qui ne le font pas sont probablement ceux qui accepteront passivement des faux instructeurs, des non-éveillés, comme guides.
Une attitude de départ, ça a des tas de conséquences, en effet. Faut installer le bon logiciel, à jour, et avec des anti-virus.  Laughing

Par contre, les bénis oui-oui, ça ne me fait rien, perso, je les laisse, chacun avance à son rythme, et si le Coeur s'ouvre, ce sera toujours ça de gagné de toute façon. Mais si je viens à discuter avec eux, je mets gentiment en lumière certaines contradictions, s'il y en a, en donnant si possible des références livresques fondées, parce que je sais que des arguments gentiment posés font réfléchir les gens par la suite.
Par exemple, si je parle à des chrétiens, je n'irais pas chercher des arguments du Vedanta, non, j'irais chercher la Bible, et je les metrrais en face de leurs contradictions.

Les bouquins de l'ésotérisme sont surtout de la merde, parce que c'est du new age, à mon avis. Si on met l'époque moderne à la poubelle, et qu'on se tourne vers les écritures anciennes et enseignements des vrais maitres, tout de suite, on respire beaucoup mieux..  Laughing
Le monde moderne a développé l'ego depuis 300 ans, donc est très très incompétent pour parler spiritualité, les mecs pigent rien, ils croient par exemple que le maitre, c'est un ego qu'il faut vénérer comme un esclave, etc, et ils croient que des techniques mécaniques donnent un résultat transcendant, parce que leur tête est formatée par le matérialisme philosophique athée, qui met de la mécanique partout, et de l'ego solitaire froid et sans coeur qui se croit libre et surpuissant, etc.
Charlot a bien illustré ça dans "les temps modernes", il ramène la clef anglaise pour tripoter les seins d'une femme,  Laughing etc, mais c'est ça, on fait ça froidement avec l'amour, dans les rapports avec les gens, avec la philo où on n'a plus que des bavards sans pratique, avec le pouvoir, le fric, la spiritualité, tout devient inauthentique et mécanique, tout. Son flim est encore plus vrai aujourd'hui, qu'à l'époque.

merci pour ton lien, qui me fait penser là encore à l'alchimie : sans démarche spirituelle derrière, tout perd son sens...

à bientôt
sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: cvim vu par le mauvais bout de la lorgnette,et le grand gagnant est ?...l'égo de môssieur ! (sniff)

Message  Invité le Jeu 22 Sep - 14:55

La voie egoique va bien jusqu au 5 eme degre non ? meme si je ne suis pas arrive la... moi je me suis uni au divin dans la voie de moryason. Lumiere sur le royaume ... A present il guide mes pas. Je suis un petit ego et je comprends ce que vous dites... si j ai bien comrpis, c'est qu il faut prendre conge de son ego et "le laisser a la maison" pour s unir au divin dans le reste des niveaux et que a la fin... c est la fete ? L ego peut revenir ? C'est vraiment merveilleux ca.

Bien a vous sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: cvim vu par le mauvais bout de la lorgnette,et le grand gagnant est ?...l'égo de môssieur ! (sniff)

Message  P'tit Jo le Ven 6 Jan - 22:05

Chogyam Trungpa:
<<l'ego est une chose qui voudrait pouvoir assister à ses propres funérailles>>
 

Cette phrase a fait tilt en moi depuis que je l'ai lu ! Je comprends mieux ce regard détaché et limite "ironique" lorsque l'on cible notre égo (mais cependant sans concession !)
Ca me fait rappeller la photo de F.Bardon dans les premières pages du livre... Ce petit "sourire"
C'est un jeu avec l'ego qui ne s'arrête jamais, toujours essayer le débusquer "je t'ai vu !"
avatar
P'tit Jo

Messages : 139
Date d'inscription : 04/01/2017
Age : 24
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: cvim vu par le mauvais bout de la lorgnette,et le grand gagnant est ?...l'égo de môssieur ! (sniff)

Message  artisanfr le Mer 11 Jan - 0:46

Cher P'tit Jo,

Pour moi, dès qu'il y a une forme, il y a égo.

Notre structure occulte à sept corps, sept peaux, et le problème est que les corps inférieurs ont toujours, par la vie que leur apporte l'âme ou l'Akasha individiuel, une sorte de "conscience nébuleuse réfléchie", dûe à l'arrivée d'énergie de vie de l'Akasha.

Le problème donc est que le corps mental, le corps astral, le corps physique, auront toujours tendance à vouloir ceci ou cela via leur conscience nébuleuse et donc, tant que ces corps existeront, il y aura toujours "un égo".

C'est là que l'enseignement de Ramana Maharishi est excellent selon moi, par la technique du "Je suis", Il permet à la conscience de regarder vers elle Même, la source, le soi : elle remonte et en faisant ces exercices on constate que la conscience était polarisée sur tel ou tel plan , qui correspond à une partie de l'ego.

L'égo mental sera plus intellectuel et plus orgueilleux, l'Astral lié aux désirs, le corps aux choses de ce monde, à la survie...

Selon moi, tant que nous avons une forme, il y a un risque d'égo, tout ce que nous pouvons faire, c'est maintenir la conscience dans les plans supérieurs, mais il est assez inévitable ponctuellement de voir ressortir la conscience et l'égo lié à tel ou tel plan.

Bien à vous,
Artisan

artisanfr

Messages : 422
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: cvim vu par le mauvais bout de la lorgnette,et le grand gagnant est ?...l'égo de môssieur ! (sniff)

Message  P'tit Jo le Mer 11 Jan - 1:21

Bonsoir Artisanfr,

Merci pour ce partage, intéressant de savoir que selon le niveau de conscience dans son positionnement sur les différents plans, l'ego peut prendre différentes formes.
Donc, en mettant en parallèle la phrase de Chogyam Trungpa, le piège serait qu'une conscience verrait son "ego astral" mourir alors qu'en fait il perdure un "ego mental" dissimulé, une sorte "d'ego pseudo-spirituel" trop assimilé à la conscience pour qu'elle s'en aperçoive ?

Amicalement,

P'tit Jo
avatar
P'tit Jo

Messages : 139
Date d'inscription : 04/01/2017
Age : 24
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: cvim vu par le mauvais bout de la lorgnette,et le grand gagnant est ?...l'égo de môssieur ! (sniff)

Message  artisanfr le Mer 11 Jan - 16:03

Cher P'tit Jo,

la phrase de Chogyam Trungpa insiste sur le caractère infiniment dense de l'ego.
Selon moi, cette densité est dû à l'existence d'un corps ou d'une forme, et à l'ignorance.

En fait, la nature secrète de notre esprit est L'Akasha sans début ni fin, notre esprit est donc partout, dans tout les plans et dans tous l'espace. La technique du "Je suis" de Ramana Mahrishi fait bien apparaître, non seulement quel les pensées sont originaires de l'Akasha, (ce que révèle aussi Franz Bardon dans ses livres), mais en plus cette pratique fait apparaitre que notre vrai "Je" n'est pas séparé des autres mais fait partie d'une UNITE.

En lisant Franz Bardon, on peut comprendre cela par le fait que l'Akasha contient toutes choses en germe, les choses passées, les présentes et les futures, de la même façon il contient aussi tous les êtres : le paradoxe qu'il faut pouvoir voir par la méditation est que chacun d'entre nous est cet Akasha et nous sommes tous UN au sein de cette substance sublime tout en ayant temporairement et relativement une existence séparée tant que nous nous incarnons et aussi lors des cycles de réincarnations (même si ce n'est pas vraiment stricto sensu une personne qui se réincarne, mais un courant de conscience et de sensation.)

Ayant une conscience de la nature de l'Akasha, elle est parfaitement pure et -paradoxe difficile à saisir pour les débutants au début, c'est pourquoi c'était une donnée gardée secrète-, déjà "parfait".

Alors si nous sommes parfaits, quel est le problème de l'égo? D'où vient le problème de l'égo mental, ou l'égo astral?

En vérité, nôtre âme, "ce qui voit", est déjà parfaite et déjà "réalisée" car de la nature de l'Akasha. Le seul "manque" relatif que notre âme a , c'est "qu'elle ne se connait pas elle même". C'est à dire qu'au début de la création du monde, les "Jivas" ou Monades sont tellement pures, qu'elles sont semblables à l'Akasha avec lequel tu pourrais travailler dans tes exercices:
- ces Monades, Jivas, ou Âmes ont une conscience "parfaite" et "illimitée" du "tout"
- mais comme elles n'ont pas le sentiment de "soi" ou d'égoïsme, elles sont totalement inconsciente de leur propre "être" ou "existence"

C'est alors, je pense, une des causes "karmiques" de la création du monde, ce manque de concsience au sein de la substance Divine, force les Monades Divines à s'incarner dans un système de planètes comme le système solaire, car leur Perfection, bien que Sublime, n'est pas complète car dans cette conscience il manque la perception et la conscience aussi parfaite de soi.

Donc d'où vient le problème de l'égo?

Selon moi notre conscience est de la nature de l'Akasha, c'est à dire qu'elle est présente dans tous l'espace et dans toutes les sphères : Supérieures, Astrale, mentale, physique.
Notre conscience naturellement est Akashique passive, c'est à dire qu'elle se laisse impressionner par les formes, les images, les sons, les vibrations de tel ou tel plan.
Selon moi, l'égo se forme au moment où il y a une forme et que notre conscience se polarise sur cette forme, et qu'elle n'arrive pas à s'en libérer.
Par exemple, une personne médite profondément sur l'esprit. lorsqu'elle médite profondément sur l'esprit, sa conscience est polarisée sur un plan du haut mental et elle oublie totalement le bas mental, l'astral, et le physique.
Cependant à un moment donnée, sa conscience se polarise sur son corps. Son corps est magnétisé par l'arrivée de l'énergie de vie Akashique amenée par notre conscience et cela donne une "vie réfléchie nébuleuse" à ce corps : en bref, l'arrivée ou la polarisation de notre conscience donne une "vie conscience nébuleuse" à ce corps et ses désirs sont vivifiés.
Comme notre conscience Akashique n'est, dans sa nature, pas une personne, mais une simple énergie de Vie/Conscience/Perception, au moment où notre conscience se polarise sur le corps elle s'IDENTIFIE AU CORPS et à ses désirs.
C'est là le piège, car la conscience a alors l'ILLUSION de vouloir ceci ou celà alors qu'elle ne fait que percevoir les tendances naturelles de ce corps : de plus ces tendances larvées sont en fait vitalisées par l'énergie de Vie Akashique qui est amenée par la conscience de l'âme de la personne qui se polarise dessus...

Donc l'égo... N'est en fait que les tendances des corps ou des formes qui sont présent sur tel ou tel plan.
C'est l'âme de la personne, qui lorsqu'elle se conscentre ou se polarise sur tel ou tel plan, donne la "Vie et une certaine concscience nébuleuse" à tel ou tel corps et cette conscience nébuleuse va éveiller les désirs ou les tendances de tel ou tel corps, en fonction de la forme du corps.
Si l'Âme a peu de conscience, elle peut être piégée par le phénomène et comme elle ressent les besoins de tel ou tel corps comme étant "ses besoins" (alors qu'elle n'en a fondamentalement aucun, car elle est une Âme ou Monade ou Jiva, techniquement elle pourrait rester en extase sur un plan élevé comme le font les Yogis avancés) et alors piégée par l'illusion ELLE S'IDENTIFIE A TEL OU TEL CORPS, mental , astral ou physique et s'imagine que les besoins de ce corps sont les siens.

C'est un piège car plus l'âme augmente sa saisie de tel ou telle énergie ou besoin lorsqu'elle est polarisée dans tel ou tel corps (mental astral physique) elle va, par la pression Akashique due à sa propre nature, nourrir de vie / conscience nébuleuse le corps sur lequel elle est polarisé et ce corps va avoir de plus en plus une "conscience" nébuleuse propre : ce que vous nommez "égo".

Si ce corps est plein de défauts et que l'âme s'y attache en se polarisant sur ce corps sans cesse, elle vivifie les tendances latentes de ce corps et alors c'est l'Ego qui parle et qui agit.

De tout ce qui précède, il apparait que selon moi, la destruction de l'Ego est un mythe. Dès qu'il y a une forme ou un corps, il y a un égo, car la forme sépare le "nous" de l'"extérieur", et dès que cela est, il y a des intérêts divergents entre nous et les autres. Dès que ces intérêts divergents sont manifestes, il y a des tendances latentes, et dès que la conscience se polarise dans tel ou tel corps "bas" elle va venir donner "la vie l'être et la conscience" à ce corps qui voudra comme le dit  Chogyam Trungpa "assister à ses propres funérailles" et si l'âme se laisse piéger à croire que se sont ses propres désirs et si elle ne perçoit pas que ce sont en fait les désirs denses d'une forme et d'un corps et que ce n'est pas nécessairement la direction que le destin a prévu pour elle, elle reste piégée dans les désirs denses de l'égo : et on dira que à tel ou tel moment "l'égo de tel ou tel personne parle".

Donc puisque la destruction de l'égo est un mythe, ce que l'on entend par "détruire son égo", est selon moi la faculté qu'à la conscience de l'Âme de la Monade ou du Jiva de toujours se maintenir et se polariser dans des corps ou niveaux de conscience élevés : Haut mental , Buddi, Manas...

La personne dont la conscience se polarise peu sur les corps inférieurs, donne peu de "vie / conscience nébuleuse " à ses corps inférieurs et elle manifeste donc très peu voir pas de désirs denses et inférieurs et c'est pour cela que l'on dit que cette personne à "détruit son égo".

Pourtant elle n'a rien détruit, l'égo est toujours là, c'est juste que son âme se polarise dans les plans inférieurs juste le strict minimum pour l'intendance de la vie matérielle, et le reste du temps elle reste polarisée dans des plans plus subtils et élevés.

C'est comme cela que l'on peut juger du niveau de développement d'une Âme / Monade : en fonction des choses sur lesquelles elle se polarise, en fonction de ce que "saisit" la conscience : Plus elle saisit des choses matérielles et denses, et plus elle s'en réjouit, plus on dit que c'est une âme jeune, plus elle se saisit de choses élevées et se saisit de choses ou de concepts résidant dans des plans élevés, tout en affichant un interêt moindre pour les choses matérielles, plus on dit que c'est une âme élevée.

Maintenant il n'y a pas de jugement lorsque l'on dit 'élevée' ou jeune, on ne peut pas juger une Âme: comme nous sommes dans un plan manifesté et nous nous efforçons vers la perfection nous essayons de comprendre comment marche cet univers et nous utilisons un vocabulaire en conséquence. Maîs une Âme est déjà parfaite et immortelle, il y a juste la qualité de sa conscience qui peut différer.

La qualité de la conscience des Âmes fait qu'il y a donc plusieurs catégories de Monades qui, même si d'un point de vue Absolues sont toutes parfaites ou réalisées, ne s'incarneront pas au même moment à cause de la conscience qu'elles ont.

C'est la loi Karmique qui intervient, en effet, les Monades sont forcées de s'incarnées à cause de leur tendance à "ne pas se connaitre soi même". Donc il est logique que celles qui ont une conscience plus subtile ne s'incarnent pas dans les mêmes groupes que celles qui ont une conscience plus dense. On trouve dans la "Doctrine Secrete " de Mme Blavatsky, une description de la façon dont les monades sont précipitées sur une planète et tout le cycle de "nécessité" : de la densification de cette planète de l'Esprit à la matière, puis au cycle que nous vivons maintenant, qui consiste à retourner vers l'esprit et donc la matière va peut à peu se dédensifier jusqu'à revenir au niveau de subtilité correspondant à l'esprit pur, le même qu'au début de cycle.

Qu'aurons nous gagné? La conscience. La "conscience de soi même", la différence entre l'ignorance et la vérité, on aura concquis l'immortalité consciemment.

Toutes les Âmes sont immortelles, sans début ni fin, mais elles n'en sont pas toutes conscientes. Ceux qui auront passé ce cycle avec succès seront en tout point égales aux autres Âmes, car toutes de la nature de l'Akasha, la différence c'est qu'elles seront conscientes d'elles même et de la Vérité.
Les Âmes qui auront échouées seront enfermées dans un rêve, lié à la saisie ou à l'attachement des choses denses qui les obsèdent et qu'elles n'auront pas réussi à abandonner. Pour Les Âmes vraiment négatives, elles peuvent s'attacher à un plan négatif pendant toute la durée d'un grand cycle : c'est un drame, car il s'agit de souffrir pendant tout un grand cycle. C'est pour cela que les Maîtres font de gros efforts, pour aider les Âmes a évoluer et à réussir à se sortir de l'illusion bien sur, mais aussi par compassion a essayer d'empêcher les Âmes dont la forme de conscience est très dense de s'enfermer dans un plan dense pendant un Maha Cycle complet.

Dans l'Absolu, on peut dire que ce que nous voyons est une illusion car l'univers est projeté de l'Akasha à la manière d'un film, et c'est un piège car ce qui est projeté n'est pas aléatoire et accidentel mais correspond à ce que nous désirons, à nos tendances latentes, ou à des tendances passées (le Karma). Le piège, lorsqu'on est accroché à certaines tendances est que l'Akasha nous "repasse un film" lié à ces tendances et comme nous y sommes attachés comme des esclaves, nous restons "piégés".

Pourtant, il n'y a pas de piège, en fait c'est nous même qui créons le phénomène par notre attachement et notre 'saisie' à telle ou telle chose. Si nous cessons d'y être attachés, l'Akasha cesse de réagir et progressivement le film qu'il projette "change" et la porte du piège s'ouvre et on est alors totalement libre de sortir.

En conclusion, il n'y a pas d'égo, il y a juste la saisie de l'Âme. Si l'Âme s'attache à des choses denses, l'Akasha lui répond et il se crée une situation qui la piège dans un cycle qui dure autant que la saisie de l'Âme.
Si l'Âme cesse sa saisie, l'Akasha lui répond en changeant le film illusoire du monde et alors l'Âme a l'impression d'être libérée d'un destin pénible : ses amis diront qu'elle a détruit son égo, mais la vérité est qu'elle a juste cessé sa saisie ou son attachement à telle ou telle chose dense.

Bien à toi,
Artisan

artisanfr

Messages : 422
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: cvim vu par le mauvais bout de la lorgnette,et le grand gagnant est ?...l'égo de môssieur ! (sniff)

Message  P'tit Jo le Mer 11 Jan - 16:47

Merci pour ton partage de pensée, c'est assez différent ce que l'on peut lire ailleurs.

J'ai quelques petites questions Idea :

Donc selon toi on ne purifie pas réellement nos (différents) corps mais on apprend à ne pas s'identifier à eux ?
On apprend donc "seulement" (j'aurais voulu trouver un autre mot !) à élever notre conscience vers des plans supérieurs ? par exemple sur le "haut mental", selon G. Lomer.
N'est-ce pas, selon l'approche Bardonienne, donner trop de poids au mental (gestion des pensées, conscience...) et pas assez à l'astral (éduquer ses penchants) et au physique (une bonne hygiène de vie) ?
Du coup, c'est une approche principalement déductive : on élève notre conscience et le reste vient naturellement ?
Elle est donc plus "mystique" que "magique", non ?

J'essaye d'y voir plus clair Smile

Amicalement,

P'tit Jo
avatar
P'tit Jo

Messages : 139
Date d'inscription : 04/01/2017
Age : 24
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: cvim vu par le mauvais bout de la lorgnette,et le grand gagnant est ?...l'égo de môssieur ! (sniff)

Message  artisanfr le Mer 11 Jan - 22:31

Cher P'tit Jo,

Merci pour ton partage de pensée, c'est assez différent ce que l'on peut lire ailleurs.


Non, on le trouve dans le Dzogchen, Raja & Ati Yoga, ainsi que dans la littérature théosophique.
Bardon y fait référence indirectement, mais chez lui c'est la pratique qui est mise en avant.
De toutes façons ces considérations ne sont pas du tout indispensables au débutant. Je pense que Bardon n'en parle pas car le but est de développer chaque disciple quel que soit sa religion et son ouverture d'esprit.
Amener des concepts de non dualité dès le début du cours serai contre productif car en plus d'être difficile à intégrer intellectuellement, cela pourrait aller contre les croyances du disciple qui risquerait de se désintéresser du cours.
Je pense qu'en agissant de la sorte Bardon pousse tout type de pratiquant à évoluer et se dépasser soi même , et au fur et à mesure qu'il avancera spirituellement, le disciple modifiera de lui même ses croyances, car il aura eu accès à un savoir et une pratique qui lui aura mécaniquement ouvert d'autres horizons.

Donc selon toi on ne purifie pas réellement nos (différents) corps mais on apprend à ne pas s'identifier à eux ?
Ce que je voulais dire , c'est que si tu utilises le magnétisme de l'eau pour te purifier d'un défaut par exemple, la charge passe dans l'eau, tu aurais donc bien purifié tes corps subtils.
Cependant, c'est là qu'intervient ma logique, si dans ta conscience tu as une "saisie" ou une "tendance" à telle ou telle expérience dense liée à ce défaut, alors la charge liée au défaut reviendra à cause de l'interêt ou de la saisie qu'ont la 'conscience' de l'âme pour le défaut ou ce qui tourne autour du défaut.

En gros cela ne sert à rien de purifier les corps et faire partir le défaut par le magnétisme de l'eau par exemple, si la conscience n'est pas débarrassé de son attrait pour ce défaut : la charge reviendra car le défaut est présent dans la "conscience" de la personne, ou plus exactement la conscience est trop polarisée au dans un "corps" / plan qui est lié au dit défaut.

C'est lorsque la conscience perd tout interêt et n'a plus la "saisie" ou la "tendance" à se polariser sur tel ou tel corps lié à tel ou tel défaut que, lorsque l'on purifiera ce corps avec la magie de l'eau, cette purification sera définitive.: la charge occulte liée au défaut ne reviendra plus dans les corps car la conscience n'attirera plus le défaut dans un deuxième temps.

En pratique, le disciple ne voit que les périodes de purification. Il est évident cependant que sa conscience lutte aussi contre ses mauvais penchants et ses défauts. C'est cette lutte au niveau de la conscience qui pousse le disciple à élever sa conscience dans des plans supérieurs et à repousser ce qui la retient au plans denses et inférieurs (ses défauts).
En théorie, on devrait ne pas s'identifier avec nos corps inférieurs (ce n'est pas révolutionnaire, c'est ce que disent la plus part des enseignements Indo - Tibétains : notre identification au corps) et il y aurait qu'à nous élever vers les plans supérieurs.
Cependant en pratique, la concience est tellement densifiée que pour elle, elle le vit comme un combat entre le bien et le mal, une lutte difficile pour contrôler ses défauts et ne plus y succomber.
Pourtant techniquement, la conscience ne fait que s'élever de niveau et de ne plus s'identifier aux plans denses et à ses désirs, ce que l'on nomme défauts.

On apprend donc "seulement" (j'aurais voulu trouver un autre mot !) à élever notre conscience vers des plans supérieurs ? par exemple sur le "haut mental", selon G. Lomer.

Disons que nous retournons vers l'esprit. Nous étions pur esprit, nous sommes devenus des hommes de matière, et nous retournons à l'esprit. En effet c'est sur le Haut Mental, la partie du mental qui est éternelle, que nous retournons pour schématiser. Il y a une partie de la création dont la durée de vie, bien que très longue est temporaire, il s'agit des plans les plus bas : bas mental, astral et physique.
Le but de l'homme est de conquérir l'éternité, et donc ça ne peut se faire que s'il fixe son existence au moins au niveau du haut mental qui lui est éternel.
C'est pour cela qu'on dit que les sorciers, qui vivent dans les plans inférieurs, sont détruits avec la création matérielle à la fin du cycle : comme ils n'ont jamais réussi à évoluer au delà des plans inférieurs, lorsque ces derniers n'existent plus ils "meurent" en quelque sorte car il ne reste plus de support qui leur corresponde.

Le Magicien au contraire bénéficie de "la vie éternelle" car il est capable de vivre dans le Haut Mental et lorsque le monde matériel est détruit pour lui rien ne change, il vit dans les mondes spirituels supérieurs et jouit de "la vie éternelle".

N'est-ce pas, selon l'approche Bardonienne, donner trop de poids au mental (gestion des pensées, conscience...) et pas assez à l'astral (éduquer ses penchants) et au physique (une bonne hygiène de vie) ?

Dans l'approche de Bardon, on droit travailler parallèlement le mental l'astral et le physique. Ce que je dis ne change rien à la technique d'entraînement. Je dis seulement que l'âme, lors de ce qu'elle ressent comme un combat intérieur, se détache de ses défauts et donc des plans inférieurs et plus elle s'intéresse à des choses élevées, comme la philosophie ou la spiritualité et plus elle se polarise sur des plans supérieurs.
Donc en fait on ne donne pas trop de poids au mental, c'est l'âme qui "monte" et qui se polarise dans des plans de plus en plus élevés. C'est à dire qu'elle s'intéressera de moins en moins à des choses vulgaires, matérielles, sensuelles et plus à des choses subtiles, spirituelles, qui ont donc plus de chance de se trouver dans les hauts plans supérieurs.
Mais le fait que l'âme soit moins vulgaire et sensuelle et s'intéresse plus à des choses subtiles et raffinées ne va absolument rien changer au programme de Franz Bardon. On continue de travailler parrallèlement le mental l'astral et le physique et on fait surtout bien attention à ce qu'aucun déséquilibre n'apparaisse entre ses plans lors de l'entrainement.
Je parle de l'âme et de ses penchants, de ce qui l'attire et qui crée une "saisie" en elle. Il est évident qu'une âme qui ne s'intéresse qu'à des choses sensuelles et matérielles a des pulsions matérialistes qui vont lui jouer des tours. Il est évident qu'une âme qui est appellée vers la spiritualité est de plus en plus  portée et attirée vers des choses subtiles, fines, telles que la musique, l'art, la philosophie, la spiritualité... réussira mieux le cours de Franz Bardon tout simplement car elle a moins de défauts et plus de qualités, elle a un meilleur équilibre astral.

Ce n'est pas parce que l'âme repousse de plus en plus les sensations matérialistes, vulgaires ou sensuelles, et s'ouvre de plus en plus à la philosophie, la musique, la spiritualité, la poésie, l'art, qu'elle délaisse une bonne hygiène de vie au plan physique ou délaisse l'astral. Au contraire une telle âme, comme ses défauts ont tendance à disparaître a de plus en plus de facilité à appliquer le programme de Franz Bardon et comme ses défauts disparaissent, elle sera de plus en plus sérieuse et scrupuleuse et fera donc attention à pratiquer le programme de Bardon et une telle âme ne négligera ni son physique, ni l'astral, ni le mental.
Si il faut, elle se forcera à avoir une activité physique , faire du sport, etc... la diminution des défauts lui permettront plus facilement de s'imposer un planning d'entrainement et de le respecter.

Du coup, c'est une approche principalement déductive : on élève notre conscience et le reste vient naturellement ?
D'une certaine façon c'est ce qu'il se passe, car l'homme "retourne vers l'esprit". Mais en pratique on ressent plutôt un puissant combat intérieur, c'est à dire que l'homme se bat contre ses défauts et ses mauvais penchants et il doit "vaincre ou périr" comme le disait le Maître Koot Hoomi.
Donc il existe certaines techniques comme dans le dzogchen qui a pour but de reconnaître cette illusion de sorte qu'on abandonne certains défauts ou certains centres d'intérêts parce que on reconnait qu'ils sont illusoires. C'est un peu comme si on prend une corde et qu'on en a peur car on la prend pour un serpent. la peur que l'on a du serpent disparait si on réalise que c'est une corde.  

Elle est donc plus "mystique" que "magique", non ?


Mon explication est "mystique" pour ce qui est de la "non -dualité", mais pour ce qui est du système de Bardon, je n'y ai apporté aucun changement. Lorsque l'on fait les exercices, on les fait comme il les présente. C'est donc toujours de la magie.

Et puis pour la différence entre magie et mystique selon Franz Bardon :

Page 19 la vraie initiation magique F.Bardon a écrit:Entre la magie et la mystique, il n'y pas de différence, et quand il s'agit de la vraie initiation, sans considération du titre que telle ou telle conception a choisi pour ce sujet, il faut opérer selon les mêmes principes, les mêmes lois
universelles (Page 19 la vraie initiation magique F.Bardon)

page 345 cvim a écrit:Après une étude exacte de cet ouvrage, le lecteur aura acquis la conviction (...)qu'il n'y a aucune différence entre magie et mystique et quel que soit le nom de ces sciences et l'orientation qu'elles prennent.

Il y a une autre citation ou Bardon explique que dans sont ascension vers Dieu, le mage est aussi un Mystique mais je ne l'ai pas encore retrouvée par manque de temps.

Bien à toi,
Artisan

artisanfr

Messages : 422
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: cvim vu par le mauvais bout de la lorgnette,et le grand gagnant est ?...l'égo de môssieur ! (sniff)

Message  P'tit Jo le Jeu 12 Jan - 6:21

Bonjour Artisanfr !

Encore une fois je te remercie de passer du temps pour tenter de m'éclairer... sunny
J'avais tendance à trop séparer mystique et magie je pense...
J'y vois plus clair, il n'y a plus qu'à' !

Fraternellement

P'tit Jo
avatar
P'tit Jo

Messages : 139
Date d'inscription : 04/01/2017
Age : 24
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: cvim vu par le mauvais bout de la lorgnette,et le grand gagnant est ?...l'égo de môssieur ! (sniff)

Message  artisanfr le Jeu 12 Jan - 13:38

Bonjour P'tit Jo!

Oui ne t'inquiète pas, ce sont des concepts théoriques et tu as largement le temps de te familiariser avec.

La priorité, c'est la purification des défauts du psychisme et donc l'équilibre des éléments.

Il faut faire ton miroir des qualités / défauts, puis travailler à l'aide du cours de Bardon pour les discipliner.

En fait, c'est l'équilibre du psychisme et des 4 éléments (une personne qui a peu de défauts et beaucoup de qualités) qui est la source des pouvoirs psychiques et donc de la réussite des exercices du cours de Bardon.

Je crois que c'est dans le livre souvenirs de Lumir et M.K que l'on dit que le père de Bardon, Victor, était déjà voyant sans avoir eu aucun vrai manuel de magie entre les mains, il s'était tellement efforcé d'être bon, de maîtriser ses défauts... que ce pouvoir s'était élevé en lui sans qu'il n'ait eu aucune méthode sérieuse entre les mains.

De ce qui précède, on voit que c'est l'équilibre des quatre éléments, l'équilibre élémental, qui permet le développement des pouvoirs secrets de l'homme : voilà la raison pour laquelle des chercheurs essaient sans succès pendant des années de développer telle ou telle faculté et se plaignent amèrement sur Internet, leur équilibre élémental n'étant pas suffisant, la "nature s'autoprotège" et la faculté désirée ne se manifeste pas, peu importe le temps passé à pratiquer...

Bonne pratique!
Bien à toi,
Artisan

artisanfr

Messages : 422
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: cvim vu par le mauvais bout de la lorgnette,et le grand gagnant est ?...l'égo de môssieur ! (sniff)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum