Plonger dans la matière

Aller en bas

Plonger dans la matière

Message  Invité le Dim 28 Aoû - 23:12

Bonjour à tous,

Je reviens, comme naturellement, vers une pratique qui me porte, qui me fais du bien .... Et ce après quelques semaines passées dans la matière ...

La bouffe, le sexe, la paresse, touts étaient présent dans sa densité et sa lourdeur. Un détachement progressif dans mon programme bien rodé suite à une petite semaine en dehors de mon "cocon".

Je le prend un peu comme un test. Voir si je peux continuer mon avancé quand le monde autour de moi change.

J'ai déjà fais cela.... partir et revenir, bon nombre de fois... et pourtant cette fois-ci je ne ressens pas de grande culpabilité. J'y reviens. Comme un acte naturel. J'ai fais mon plongeons dans un des mondes possibles, je le connais, j'ai profité, maintenant je reviens à ce que mon coeur m'appelle.

La chose qui dénote des fois précédente c'est la "facilité" avec laquelle je renoue avec moi-même. Avant je bataillé longtemps et parfois sans succès. Ici je me suis laissé aller... "très bien tu t'es amusé, cela fais aussi partie de toi. Tu as vue ca et ca, tu as recommencer encore et encore, c'est aussi toi et c'est aussi cette vie, ce choix."

Je ferme les yeux, et mon état de conscience se modifie rapidement. Comme si je ressentais de plus en plus facilement un connexion. Il me suffis de peu de concentration pour atteindre " quelque chose" .... Ce n'est pas de la vantardise ici. C'est comme pour dire " ba voila, on s'exerce desfois pendant une vie entière pour atteindre un certain état et au final c'est juste un bouton sur lequel il suffis d'appuyer".

Switch on ... switch off ...

Mh je ne sais pas vraiment ce que je partage avec vous ici... prenais ce qui viens à vous, ce qui sonne... si vous voulez faire un commentaire pas de soucis...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

bravo chercheur !

Message  Invité le Lun 29 Aoû - 0:01

Excellente adaptation de ta part.
Jadis Il y avait un samourai (je ne sais plus comment il se nommait)qu'on trouvait facilement dans les tripos, les bordels nippons, à festoyer avec les truands locaux et les coquines. Puis soudain il disparaissait .
Il s'enfonçait dans la forêt...assis en méditation .En Hiver  la neige fondait largement autour de lui et si je me souviens bien, j'avais lu qu'il avait relevé le défi d'un moine zen choqué par son attitude débauchée, quant à un concours d'immobilité. Au bout de 100 heures le moine Zen exténué abdiqua... l'autre le "samou cholapin" était devenue une vraie statue...
Nirvana et Samsara participent d'une même essence non duelle selon le Bouddhisme Vajrayana
J'aime beaucoup  ce samourai, son  exemple me sert souvent , tu me l'as  rappelé Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Plonger dans la matière

Message  Invité le Lun 29 Aoû - 19:08

Merci pour ton retour

Cette approche enlève, d'une certaine façon, la culpabilité que l'ont peu ressentir sur le chemin ... culpabilité de se dire " mince j'ai fauté " a la manière religieuse. Il n'y à pas de bien ou de mal, à l'exemple du couteau que Franz Bardon énonce au tout début de son livre.

Profiter de notre incarnation pour jouir de ce que le corps nous propose. C'est un des privilège que nous avons je pense non ? Avoir un corps nous permet de jouir de ce monde physique ... avec le "plus" de pouvoir jouir des autres mondes également. J'avais lu à plusieurs endroits que nombre d'entité sont, d'un certain côté, envieuse de notre position.

Les plus critiques répondront "dans ce cas là, si on est ici pour expérimenter à fond la matière, et que rien n'est bien ou mauvais, tuer, violer et autre n'est rien ". Pourtant, personnellement, je ressens ce moment où quelque chose me dis " bon c'est bon, on reviendras plus tard à tout ca ". Ce genre d'instinct guidant mes pas, au delà de la formation social, de ce qui est "bien" ou " mauvais" dans MON cheminement de vie.

En tout cas j'aime bien ce "samou chaulapin" aussi haha

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

haha!...

Message  Invité le Lun 29 Aoû - 20:41

Ok. Smile
et à ceux qui disent qu'à ce compte là , la permission de faire ce qu'on veut sur autrui est offerte!
Houla que nénni ! What a Face
Adage Oriental << libérer le cerf ne signifie pas de  lâcher les chiens...! >>

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Plonger dans la matière

Message  LouisaS le Dim 22 Jan - 18:39

C'est bien subtil, c'est même aussi aussi fin qu'une lame de rasoir.
Les tripots sont emplis de saintes âmes en pleine Passion christique et de bandits en plein Calvaire en vérité.
Alors que les monastères ou les maisons "bien comme il faut" sont généralement habitées d'âmes pas très nettes et dont la position sociale bloque les tendances bestiales et perverses, du moins en apparences.
Quel grand scénariste, la Destinée !
avatar
LouisaS

Messages : 63
Date d'inscription : 30/11/2015
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plonger dans la matière

Message  empathry le Mar 12 Juin - 23:23

Invité a écrit: Profiter de notre incarnation pour jouir de ce que le corps nous propose. C'est un des privilège que nous avons je pense non ? Avoir un corps nous permet de jouir de ce monde physique ... avec le "plus" de pouvoir jouir des autres mondes également. J'avais lu à plusieurs endroits que nombre d'entité sont, d'un certain côté, envieuse de notre position.
En tout cas j'aime bien ce "samou chaulapin" aussi haha

Je te le confirme ; dans la mesure où il m'est effectivement arrivé de "jouer la pute" pour leur bon plaisir ... à charge de revanche bien sûr !

Le relationnel avec une entité, QUELLE QU'ELLE SOIT et D'OU QU'ELLE VIENNE doit toujours être basé sur un rapport équilibré de gagnant-gagnant : Je te prête un petit moment mon corps (une semaine, dix jours) et en échange, j'accède à Toi !

Proverbe : Si ça continue, Y'aura plus que les samou chaulapins pour relever les défis ! ... et dans le même style :

Matthieu 5 :

Vous êtes le sel de la terre, mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on ? Il ne sert plus qu'à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes. Vous êtes la lumière du monde ; une ville située sur une montagne ne peut être cachée.

empathry

Messages : 144
Date d'inscription : 20/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plonger dans la matière

Message  artisanfr le Mar 3 Juil - 0:10


Le plaisir n'est ni bon ni mauvais.

Il faut juste savoir respecter la juste mesure.


Là est le problème de l'humain : soit c'est tout (les excès, le tripot) , soit c'est rien (le monastère et ses mortifications.)

Boudha a répondu à ces excès en maintenant la voie du milieu.

D'ailleurs certains de ses admirateurs de l'époque l'ont abandonné lorsqu'il a reconnu le caractère inutile et excessif de certaines ascèses.

On peut donc apprécier un bon repas, un verre de bon vin, aimer son mari ou sa femme, sans faire d'erreur : tant que l'on reste dans la juste mesure, tant que l'on respecte le principe et l'esprit de la "voie du milieu" on ne fait qu'être une personne "bien dans ses baskets".

Le problème du désir est qu'il densifie la conscience.

Là est le problème de la forme et du mal, le désir amène la densification de la conscience. Si l'on respecte la juste mesure, cela ne reste qu'un moment de détente qui est utile à l'équilibre global de la personnalité. Mais dès que l'on va dans l'excès, la conscience descend, descend, se densifie puis progressivement se charge de karma, a une vue erronée et limitée, puis on descend encore et on va dans les enfers légers, puis dans des choses franchement négatives.

Ce qui était originellement un plaisir devient une prison et c'est l'enfer de ceux qui veulent arrêter de fumer, de boire, de ceci ou cela.

Il faut savoir aussi que le désir est le premier pas qui mène à la saisie, puis la saisie à la haine, et la haine au mal.

C'est pour cela que le désir a mauvaise réputation chez l'être humain : s'il n'est pas "tenu en laisse" et s'il ne reste pas cantonné à une dose "juste" et "raisonnable", il y a le risque de de tomber dans ce que l'on nomme "la matière" : concrètement, c'est le monde des formes inférieures, avec l'enfer du désir, du manque, de la possétion, de ce qui est à l'autre et de ce qui est à nous, puis ça glisse vers la haine et donc véritablement le mal.

Mais l'homme et la femme équilibrée de notre sphère arrivent à s'accorder quelques moments de détente et de plaisir sans tomber dans de si tristes travers.

On peut donc de temps en temps boire un verre de vin, fumer une cigarette, ou donner de l'affection à son/sa partenaire sans tomber dans l'excès et la toxicomanie.

Savoir aussi s'accorder des moments raisonnable de détente sans excès participe selon moi à l'équilibre psychologique de la personne.

Bien à toi
Arti

artisanfr

Messages : 650
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plonger dans la matière

Message  LouisaS le Mar 3 Juil - 11:16

Ce samouraï devait être très équilibré pour réussir son immobilité, à mon humble avis. Il y a des destins taillés pour descendre aux enfers afin de donner amour, sagesse et courage à beaucoup d'êtres. Il y a des "chutes" nécessaires ; que je pose entre guillemets car ce ne sont pas des chutes dues aux désirs indomptés, mais à une missions utiles à l'harmonie du tout.
Il existe en majorité des vies calmes où le libre arbitre mène souvent aux extrêmes ou aux rechutes, aux erreurs, etc. Il existe aussi des vies sur le fil du rasoir, qui poussent aux "cul" (excusez-moi l'expression) pour aiguiser la conscience comme une fine lame de samouraï king jocolor
avatar
LouisaS

Messages : 63
Date d'inscription : 30/11/2015
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plonger dans la matière

Message  Xenon le Mar 3 Juil - 18:19

en te lisant arti j'ai plus le sentiment que le problème n'est pas lié au désir en lui-même mais plutot a l'attachement que l' on a par rapport a celui-ci, sans compter le faite que la nature humaine étant ce qu'elle est on a tendance a fuir naturellement la souffrance et à reproduire l'objet de nos désirs afin de nous procurer encore plus de plaisir...mais comme tu l'as dis c'est une question de juste milieu ;-)
avatar
Xenon

Messages : 202
Date d'inscription : 02/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plonger dans la matière

Message  artisanfr le Mar 3 Juil - 20:29

Cher tous,

LouisaS, je suis d'accord avec toi dans le sens qu'on a besoin de toutes sortes d'expériences.
Les âmes très calmes auront besoin d'être un peu "poussées", les gens vivant toujours sur le fil du rasoir pourront vivre une vie contemplative avec profit : en général, c'est l'akasha qui crée notre prochaine destinée, ce n'est pas vraiment nous qui choisissons.

Xenon, oui c'est tout à fait ça, c'est l'attachement, la saisie à un désir ou une perception. on appelle ça "tanha", la soif, et chez les tibétains on nomme la saisie.

Notre conscience "saisit" toutes sortes de choses, dont les plus fâcheuses sont les skhandas et les vasanas, ce sont les courants spirituels karmiques qui sont emprisonnés dans notre subconscient et qui nous causent toutes sortes de mésaventures, ce que nous nommons "karma négatif".

Donc en effet, le problème est la "saisie".

Celui qui n'a vraiment plus aucune saisie, ni consciente ni inconsciente, est une sorte de Bouddah, c'est toutefois un un état très élevé.

Pour nous l'idéal serait de nous débarrasser des skhandas et vasanas les plus lourds de notre subconscient, afin de vivre une existence supportable et de pouvoir faire des progrès décents au niveau spirituel et magique.

Cette dissolution des skhandas et vasanas négatifs du subconscient est obtenu par le rituel N1 du karma du livre "La Lumière sur le Royaume", effectué trois fois à raison d'une fois par mois.

ça peut secouer mais c'est très positif.

Bien à vous tous,
arti

artisanfr

Messages : 650
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plonger dans la matière

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum