Credo...pour un mieux Vivre

Aller en bas

Credo...pour un mieux Vivre

Message  Invité le Dim 23 Avr - 11:56

Chacun chacune d'entre nous n'est pas né "par hasard" Sommes nous qu'un corps au final? c'est incertain...
Supputons que nous ayons une destinée, un plan de vie pour lequel nous naquîmes, au regard duquel nous possédions une puissance co-créatrice, faisant de nous des artisans de notre destin.La puissance de l'intention(le "Yi" des arts martiaux) entre ipso-facto en ligne de compte. Autrement dit, à tout le moins, la pensée est une force motrice dans notre Vie . La qualité de nos pensées réclame une vigilance, douce mais permanente, car "Ainsi un être humain pense ainsi il devient". Mais en raisonnant par analogie,si la pensée était le contenu d'un fleuve , la Volonté figure l'intensité du courant de vie ,la Force du débit fluidique vital qui veut rejoindre l’Océan. Avec vélocité,telle une fureur de vivre ou de survivre; Nous sommes tous ,tour à tour ,Fleuve intrepide,Torrent indomptable; Rivière douce et sereine, apaisée, ou bien stagnante et parfois rétrograde soumise aux miasmes de ses pollutions environnementales... Désir de vivre ou non...? Ne pas se dévaloriser mais observer que notre manière de diriger notre esquif vers l’Océan n'est peut être pas la meilleure... et soyez convaincus que nous pouvons par la rectification de nos pensées le nettoyage de nos émotions et une hygiène de vie modeste réussir à passer Charybde et Scylla.
A noter:la qualité des pensée et des émotions ,ces dernières en analogie avec les vagues,se reflétera dans notre vie quotidienne,et que plus on va vers le centre de notre être où gît le motif et la motivation réellement saine de notre existence, moins les remous de surface sont douloureux et impactant. Ha oui j'oubliais... chacun ,chacune d'entre nous à sa place sur cette Terre si belle et dans cette société occidentale si décentrée. Elle n'est pas à conquérir cette place comme si nous devions faire une compétition morbide ,une violence qui oppose nous contre le monde (dont nous sommes partie constituante)ce qui entraîne à terme tristesse épuisement , frustration ,colère car la victoire par la violence exercée d'une manière coercitive sur le milieu social , le biotope , l’écosystème via l'agressivité du conquérant est alors établie au détriment de l’intégrité et de la sensibilité de l'être dans son humanité globale. Or Si cette sensibilité est flétrie comme les pétales d'une fleur dans un poing serré,l'être humain affichera au fur et à mesure de sa fuite de cette souffrance, des tendances névrotiques. Alors en compétition avec le monde? <<Qui vit par le Glaive...>>Non... cette place qui est notre en tant que particules de Vie se laisse dévoiler telle Isis, par la connaissance de soi et du monde vus comme Unité insécable. Vivre enfin la maxime de Juvenal "mens sana in corpore sano". bien à vous .
A.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum