Pour qu’une personne puisse obtenir un emploi . Doit-elle modifié sa polarité ?

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas

Polarité Planétaire

Message  Invité le Dim 2 Oct - 6:51

Polarité Planétaire

Lorsque nous étudions le magnétisme, nous avons affaire à une force invisible et, en général, nous pouvons tout au plus établir la manière dont il se manifeste dans le Monde Physique, comme c'est du reste le cas toutes les fois que nous nous trouvons en présence d'une force. Le Monde Physique est le monde des effets ; Les causes sont cachées à notre vue bien qu'elles soient plus proches de nous que nos mains et nos pieds. La force est partout autour de nous, invisible ; elle ne se révèle que par les effets qu'elle produit.
Si nous prenons un vase plein d'eau, par exemple, et que nous laissions geler l'eau, nous verrons une myriade de cristaux de glace, formant de jolies figures géométriques qui montrent des lignes le long desquelles l'eau s'est congelée, et ces lignes sont les lignes de forces qui étaient présentes avant la congélation de l'eau; mais elles étaient invisibles tant que les conditions favorables à leur manifestation n'étaient pas fournies.

De même, les lignes de force entre les deux pôles d'un aimant ne se manifestent que lorsque celui-ci vient en contact avec de la limaille de fer et forme le curieux dessin appelé spectre magnétique. Ainsi, en créant les conditions favorables, nous pouvons obliger l'une quelconque des forces de la nature à manifester ses effets - faisant mouvoir nos trains, transmettant des messages avec la rapidité de l'éclair à des milliers de kilomètres, etc., mais la force elle-même reste toujours invisible. Nous savons que le magnétisme voyage toujours à angles droits par rapport au courant électrique par lequel il se manifeste ; nous connaissons la différence qui existe entre la manifestation du courant électrique et celle du courant magnétique, si dépendants l'un de l'autre, mais nous n'avons jamais vu ni l'un ni l'autre, bien qu'ils soient parmi les serviteurs les plus précieux que nous ayons aujourd'hui.
Le magnétisme peut être divisé en magnétisme terrestre ou minéral, et magnétisme animal, bien qu'en réalité les deux ne fassent qu’un ; mais le premier n'a que très peu d'influence sur le tissu animal, tandis que le second est généralement impuissant à agir sur les minéraux.

Le magnétisme terrestre dérive directement de la magnétite ou pierre d'aimant dont on se sert pour aimanter le fer; ce procédé donne au métal ainsi traité la propriété d'attirer le fer. Cependant, cette sorte d'aimant est peu utilisée de nos jours, parce que son magnétisme se perd, qu'il est trop faible comparativement à son volume, et surtout parce que la force magnétique ne peut être commandée dans un tel aimant, appelé «permanent».
L'électro-aimant est aussi un aimant «minéral». C'est simplement un morceau de fer bobiné d'un grand nombre de tours de fil électrique, et la force de cet aimant varie en raison du nombre des tours et de la force du courant électrique qui passe au travers.

L'électricité nous environne de toutes parts, à l'état diffus ; elle n'est utilisable pour l'industrie que lorsqu'elle est comprimée et forcée, par de puissants électro-aimants, de suivre des fils métalliques. Nous devons avoir le magnétisme en premier lieu, avant de pouvoir générer l'électricité. Avant qu'un nouveau générateur électrique ne soit mis en mouvement, les «champs», qui ne sont rien d'autre que des électro-aimants, doivent être magnétisés. Si cela n'est pas fait, quelle que soit la vitesse à laquelle on fasse fonctionner le générateur, on ne pourra ni allumer une lampe, ni soulever le moindre poids ; tout dépend donc d'abord de la présence d'un magnétisme en premier lieu. Lorsque ce dernier aura été produit une première fois, il en restera toujours un peu lors de l'arrêt du générateur, et ce «magnétisme résiduel» sera le noyau de la force utilisée chaque fois que le générateur sera mis à nouveau en marche.
Les corps des plantes, des animaux et des hommes ne sont que des minéraux transformés. Ils viennent tous, en premier lieu, du règne minéral, et l'analyse chimique des corps de la plante, de l'animal et de l'homme démontrent ce fait évident. En outre, nous savons que les plantes tirent leur substance du sol minéral, que l'homme et l'animal absorbent du minéral lorsqu'ils consomment des plantes pour leur nourriture. Même en mangeant de la chair animale, l'homme n'en absorbe pas moins des composés minéraux ; et, en conséquence, sa nourriture lui fournit à la fois les substances minérales et la force magnétique que ces dernières contiennent.

Cette force, nous la voyons se manifester dans l'«hémoglobine», ou pigment rouge du sang, qui attire à elle l'oxygène donneur de vie, quand elle vient en contact avec lui par les millions de vaisseaux capillaires des poumons, pour s'en séparer aussi rapidement ensuite en passant à travers d'autres capillaires qui par tout le corps, relient les artères aux veines. Pourquoi cela? Afin de le comprendre, il nous faut étudier d'un peu plus près la manière dont le magnétisme se manifeste dans son utilisation industrielle.
Il y a toujours deux champs, ou un multiple de deux, dans un générateur ou un moteur, un champ alterné ou aimant étant le «pôle nord», et l'autre le «pôle sud». Si nous désirons faire fonctionner deux ou plusieurs générateurs en «parallèle» et forcer l'électricité dans le même fil, la première condition est de diriger le flux magnétique des générateurs dans la même direction. Autrement, ils ne fonctionneraient pas ensemble; ils généreraient des courants allant en sens opposés, et brûleraient leurs fusibles. Cela proviendrait du fait que les pôles d'un des générateurs, qui devaient attirer, repousse, et vice-versa. Le remède consiste à permuter les connexions du fil qui magnétise le champ ; ainsi, le courant magnétique d'un des générateurs deviendra semblable au courant de l'autre et ils fonctionneront en harmonie.

De semblables conditions s'imposent lorsqu'il s'agit de guérisons magnétiques ; un certain taux de vibrations et de polarité magnétique a été infusé en chacun de nous lorsque les forces stellaires ont pénétré notre corps, nous donnant le baptême des astres, au moment de notre première inspiration. Ces forces se modifient au cours de notre pèlerinage en cette vie, mais, pour l'essentiel, leur impulsion initiale persiste sans changement, et c'est pourquoi l'horoscope de naissance conserve le pouvoir vital essentiel, dans la vie, de déterminer nos sympathies, nos antipathies et toutes les autres choses. Bien plus, ses indications ne sont plus dignes de confiance que nos préférences et aversions conscientes.

Il peut arriver que nous rencontrions une personne que nous apprenons à aimer, bien que nous ayons l'intuition qu'elle a sur nous une influence malfaisante que nous ne pouvons nous expliquer et que, par conséquent, nous essayons de faire taire. Mais si nous comparons son thème astrologique au nôtre, nous tiendrons compte de l'avertissement, car autrement, aussi sûrement que les planètes se meuvent dans leur orbite autour du Soleil, nous en viendrons à regretter de ne pas avoir tenu compte des mots «tracés sur la muraille» (Daniel 5:5).
Mais il y a aussi de nombreux cas où nous ne percevons pas l'antipathie qui existe entre nous et une certaine personne, bien que le thème astrologique la révèle et, si nous en voyons le pronostic en comparant les deux thèmes, nous nous sentons plutôt portés à nous fier à nos sentiments qu'à tenir compte de l'écriture stellaire.

Cela aussi, avec le temps, fera naître maints soucis, car la polarité planétaire se manifestera sûrement en temps voulu, à moins que les deux parties soient suffisamment évoluées pour gouverner leurs astres dans une large mesure. De telles personnes sont rares à notre présent degré d'évolution. Aussi utilisant notre connaissance de l'écriture des astres, ferons-nous bien de comparer notre horoscope natal avec ceux des gens qui entrent intimement dans notre vie; cela peut nous préserver, eux et nous, de bien des angoisses et de bien des chagrins. Nous conseillons particulièrement d'appliquer cette mesure en ce qui concerne un guérisseur et ses patients et lorsqu'il s'agit d'un futur conjoint.
Lorsqu'une personne est malade, sa force de résistance est à son niveau le plus bas et, par suite, elle est incapable d'écarter les influences extérieures, de sorte que les vibrations du guérisseur ont, pratiquement, un effet irrésistible sur elle. Or ce guérisseur fût-il animé des sentiments du plus pur altruisme et prêt à donner sa propre vie pour soulager le malade, si les astres respectifs de l'un et l'autre sont adverses à la naissance, sa puissance vibratoire et son magnétisme personnel auront forcément un effet contraire sur le malade. C'est pourquoi il est de première nécessité pour tout guérisseur de connaître l'astrologie et la loi de compatibilité, soit qu'il guérisse ouvertement par le magnétisme et l'imposition des mains, soit qu'il appartienne aux facultés et écoles de médecine usuelles, car les médecins aussi infusent leurs vibrations dans l'aura de leurs malades et aident ou gênent, selon le rapport de leur polarité planétaire avec celle de leurs patients.
Ce qui vient d'être dit au sujet du guérisseur s'applique avec une force décuplée aux gardes-malades, car ceux-ci sont presque toujours auprès de leurs malades, et ce contact est d'autant plus étroit.
La compatibilité entre guérisseur, infirmière et malade est déterminée par le signe ascendant, Saturne et la sixième Maison. Si leurs Ascendants sont en harmonie, si, par exemple, tous ont des signes ascendants de Feu, ou bien tous de Terre, d'Air ou d'Eau, ils seront en harmonie; mais si le malade a un signe d'Eau à l'Ascendant et que la garde-malade ou le docteur aient des signes de Feu, il en résultera un effet défavorable.

Il est important aussi de s'assurer que, dans l'horoscope de l'infirmière ou du médecin, Saturne ne soit placé dans aucun des degrés du zodiaque de la sixième Maison du malade.


Blessed Be!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

ASTRO -SITTING

Message  Invité le Dim 2 Oct - 9:23

Oka hey!
Un ami feru d'astrologie m'a dit une fois que SATURNE en maison 12 peut être source de difficultés au niveau des épreuves de toutes sortes à vaincre (dans le domaine medical aussi...)
salut mon frere.
Content que tu sois là.
Oui l'Astro et toi c'est un bon plan , Wink on en avait déjà parlé.
Les differents aspects de l'astrologie sont des lumieres sur nos facettes multiples et complexes
theme Tropical consideré a côté ou en superposition avec le theme
sideral (indien)
+theme numerologique
etude des 8 temperaments de Le Senne
avec ça on debroussaille pas mal...la jungle. Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum