La loi karmique

Aller en bas

La loi karmique Empty La loi karmique

Message  Dhyân le Lun 31 Oct - 17:25

J'aime beaucoup cette explication de la loi karmique selon une explication d'un traité sur le feu cosmique :

« La Loi de Karma apporte l’ordre et rétablit l’harmonie ».
L’effet suit l’action, mais en dehors du temps et donc, de l’Espace ; c’est-à-dire que l’action prolonge ses effets dans le temps, dans un cycle de vies pouvant en comporter plusieurs :
- suivant le plan établi par l’âme, s’il s’agit d’un individu,
- suivant le plan d’évolution, s’il s’agit de l’ensemble.
Toute entité hérite des caractéristiques de ses existences antérieures et ainsi, l’effet se trouve adapté à la cause devenue subjective, en vertu du cycle objectif : vie-mort.
Du fait de la Loi Karmique, l’âme agit en cette énergie et en reçoit la réponse correspondante en qualité et ampleur, ceci mesuré par la stricte justice des Seigneurs du Karma et de leur Céleste Ordinateur.
Le Bouddha dit : « Vouloir séparer l’action des résultats, est comme vouloir séparer le son du tambour, du tambour lui-même ». Aussi, convient-il d’entrer dans l’action sans rechercher le fruit de l’action.
A chaque instant nous pouvons modifier le Karma à travers nos formes-pensées et selon leur orientation, leur motivation. La cause fait naître l’effet.
L’énergie individuelle n’est pas une énergie séparée et indépendante. Elle est partie intrinsèque de l’Energie Universelle. Elle doit donc être utilisée en harmonie avec les lois divines, et c’est lorsqu’il y a dissidence à cette harmonie que l’individu se met en marge du « courant » et que sa machine se grippe. Le rapport d’interdépendance vers une finalité supérieure, le Dessein divin, est transgressé dans un but de satisfaction individuelle, ce qui crée un destin négatif, par opposition au destin positif de la voie divine. Alors, le Sentier de Lumière s’obscurcit et naissent les mirages et les illusions conduisant à des erreurs répétées qui mènent à la souffrance et à la liberté limitée.
N’observant pas la Loi, nous sommes soumis à la Loi de Saturne qui freine et limite dans la rigueur. Si l’individu continue dans cette voie de séparativité, il entre dans le système, sans fin, des séries de causes et d’effets, du passé au futur parce que nous sommes les projecteurs et l’écran réflecteur.
Le Bouddhisme enseigne que le Karma est un noyau psychologique, en chacun de nous, qui survit à la mort physique et continue lors de la réincarnation. En somme, rien ne reste de la personnalité, sauf les causes qu’elle a produites (incluses inaltérablement dans les atomes permanents) et pouvant suivre à travers plusieurs vies, si elles n’ont pas été transcendées par une réorientation sincère et efficace.
Une continuelle activité corrective est opérée par la Loi du Karma car elle est adaptable et compensatrice, exacte et précise. Face à cette Loi, nous avons le pouvoir correctif du libre arbitre circonscrit dans le cadre intérieur de sa rigueur.
L’individu a toute liberté quant à sa possibilité d’épouser le Karma et de le servir, afin de s’en libérer. Le déterminisme physique peut être transcendé par l’Etre spirituel qui retrouve alors l’équilibre de l’harmonie des Lois Cosmiques sur un point supérieur de la spirale d’évolution.
Par ses prises de conscience, l’Homme travaille à sa réhabilitation devenant, en fin de compte, l’Homme spirituel libéré et n’engendrant plus de Karma.
Dhyân
Dhyân

Messages : 1899
Date d'inscription : 08/12/2010

https://magie-thai.com/

Revenir en haut Aller en bas

La loi karmique Empty Re: La loi karmique

Message  Invité le Mar 1 Nov - 2:01

Texte intéressant. J'aime bien aussi cette explication.

Dans ma présentation, je disais que pour moi il n'y a pas de dettes karmiques à payer. Je suis toujours d'accord avec cela. Pour moi, le Karma existe mais il y a diverses interprétations possibles. Je ne le vois pas comme quelque chose d'immonde qui nous barre la route. Mais plutôt comme un cadeau servant l'évolution de tout ce qui vit.

Je penses que chaque individu nait avec certaines caractéristiques héritées de vies antérieures. Qui sont le prolongement naturel de nos vies passées. Mais c'est pour cela qu'il n'est pas besoin de connaitre nos vies antérieures pour évoluer, car tout ce qu'il y a à travailler est déjà là. Et c'est cela qui provoque les divers effets dans nos vies, ce que nous sommes maintenant.

En ce moment, je penses que la pensée est créatrice. Et c'est donc peut être elle qui dirige les évènements de nos vies. Un Karma négatif serait peut être lié à des pensées négatives.

Mais meme si nous mettons de coté la pensée créatrice, il y a ici quelque chose d'intéréssant à comprendre dans les pensées pour se libérer de la souffrance. Car le fait que nous nous interessions au Karma est, à mon avis, du au fait que nous voulons le comprendre afin de se délivrer de la souffrance. Comprendre le Karma, c'est comprendre la cause et l'effet.

Et il m'a été donné d'expérimenter une pratique intéréssante dans le but de comprendre nos mécanismes intérieurs. Donc quelque part, notre Karma intérieur...

Cette pratique est le Dzogchen que j'ais découvert par l'intermédiaire du site d'Arathos à travers un texte de Dilgo Khyentse Rinpoché, un bouddhiste tibétain. Je met le lien: http://voiedefeududisciple.forumactif.com/t393-dilgo-khyentse-rinpoche-a-propos-du-dzogchen

J'ai pratiqué une meditation quelque fois, suivant les principes du Dzogchen. Donc personnellement je m'assis sur une chaise, dos droit, détend les contractions musculaires, et commence alors à défaire toutes les resistances intérieures, tout les efforts intérieurs en ayant les yeux fermés (mais on peut aussi avoir les yeux ouvert ou effectuer cette pratique dans la vie quotidienne). Je ne bloque pas mes pensées en essayant de faire le vide, mais les observes sans m'y attacher, sans vouloir en créé d'autres. Il ya juste observation. L'important ici n'est pas de ne pas avoir de pensées, l'important est de ne pas avoir de resistances intérieures. Je ne maintiens pas non plus le concept observateur et sujet observé. Je lache prise à toute cristallisation, tout effort, toute resistance. Je reste là, il n'y a que manifestation de phénomènes. Et puis au bout d'un moment, lorsque j'ai bien lâché prise, une certaine sérénité fut ressentie, une paix intérieure. Pas de souffrance... Mais, au contraire, lorsque par exemple j'avais des pensées négatives, je ressentais comme une petite souffrance intérieure, une resistance. Resistance qui est lié à nos peurs, nos doutes, préjugés etc... Ici, la cause et l'effet sont donc perçus simultanément. Pensée négative, ressenti négatif, souffrance... Là est donc peut être une des causes premières de la souffrance.

Cette expérience m'a donné à penser qu'il y a en nous, à la base, un courant positif, une energie positive, notre état naturel. Energie positive qui provient peut être de ce que j'appelle la Source. Cette énergie, dans notre monde intérieur, étant souvent déformée par nos diverses resistances intérieures, donne au final tout autre chose que le courant de bien être qu'il est à la base. Cela se transforme en un courant de souffrance. Mais en cela je penses que nous sommes guidés (peut être d'ailleurs par une intelligence supérieure?) par les divers ressentis que nous expérimentons. En tout cas, nous pouvons nous servir de nos ressentis pour contrebalancer la souffrance, en lâchant prise à nos resistances, à nos cristallisations mentales négatives, et cheminer vers un ressenti positif.

En ce qui concerne les pensées, en général nous ne les créons pas. Elles viennent comme ça. A part lorsqu'il y a intellectualisation, et à ce moment ce qu'il se passe c'est que nous ne faisons que manipuler un mélange de pensées déjà existantes. Donc peut être que ces pensées qui nous viennent, proviennent à la base de notre Source intérieure. Et après, suivant notre degré d'ouverture, notre degré de reception, elles sont plus ou moins pures. Tout dépend alors du degré de lacher prise que l'on a par rapport à nos resistances intérieures.

Et si la pensée est créatrice, le fait de comprendre cela à la base, intérieurement, permettra de créé des circonstances positives dans notre vie quotidienne. Mais meme sans la pensée créatrice, cette compréhension permet déjà, à mon avis, de se débarrasser de la souffrance.

Krishnamurti enseigna le non penser. Par rapport à mon experience, il y a comme un hic. Car en ce qui me concerne, je penses que cette energie intérieure naturelle, peut être perçue meme lorsque nous pensons. Mais il est évident que pour percevoir ce courant, il faut laisser couler les pensées provoquant intérieurement le moins de souffrance, le moins de resistance. Donc me vient une idée concernant Krishnamurti. Il parait qu'il avait des manifestations désagréables dans son corps. Je me dis qu'il est possible que cela soit du aux resistances intérieures créés par l'obstination de ne pas penser. Car dans mon experience, lorsque je me force à ne pas penser, il se forme tout de suite une resistance. Et les resistances à l'energie intérieure peuvent provoquer des manifestations physiques sur la santé (exemple bien connu: stress...). Mais peut être aussi que Krishnamurti était un pratiquant très avancé, et qu'il arrivait à ne pas avoir de pensées sans resistance. Je n'en sais rien. Juste une idée.

Dernière chose. A la fin du texte il est écrit que l'homme spirituel libéré n'engendre plus de Karma. J'ais du mal à comprendre ici. Car la disparition du Karma ne provoque t elle pas aussi la disparition de toute manifestation de phénomènes? Alors que toute expérience est normalement un enchainement de cause et d'effet, non? Actuellement, je le traduit comme cela:"n'engendre plus de Karma négatif". Mais je peut très bien me tromper, et je reste ouvert à tout changement.

Voilà, cela est bien sur juste mon point de vue. Désolé pour ce monstrueux paté qui j'espere ne provoquera pas trop de souffrance! Laughing On peut dire que je me suis lâché! Ha!Ha! Very Happy

Bien à vous!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La loi karmique Empty Re: La loi karmique

Message  Dhyân le Mar 1 Nov - 7:04

Merci pour ton développement, cela fait plaisir que des membres s'investissent dans les sujets cheers
Selon ma perception des choses :
Concernant le Dzogchen, ta pratique n'en est pas réellement (désolé Sad ), car dans le dzogchen de l'école Nyingmapa la transmission du maître au disciple est une condition incontournable à sa pratique comme le mahamoudra de l'école Kagyu, cela consiste à une transmission de la vue correcte par le maître que le disciple va progressivement acquérir par sa pratique rigoureuse de la méditation, à chaque fois le disciple retrouve son maître parfois après plusieurs années de retraite solitaire et mesure avec lui ses avancées dans la vue (avec un grand V), cette pratique rigoureuse permet en effet d'atteindre l'éveil en une seule vie.
Ta technique méditative est très bien et tu peux l'améliorer avec Vipassana : https://www.claire-lumiere.com/t450-meditation-vipassana , je te conseille aussi de lire les trois petits livres de l'escalier de cristal : http://www.priceminister.com/offer/buy/969429/Kunzang-Pema-Namgyel-L-escalier-De-Cristal-Livre.html

Revenons à nos moutons, la loi karmique :
A la fin du texte il est écrit que l'homme spirituel libéré n'engendre plus de Karma. J'ais du mal à comprendre ici. Car la disparition du Karma ne provoque t elle pas aussi la disparition de toute manifestation de phénomènes? Alors que toute expérience est normalement un enchainement de cause et d'effet, non? Actuellement, je le traduit comme cela:"n'engendre plus de Karma négatif". Mais je peut très bien me tromper, et je reste ouvert à tout changement.
Il faut comprendre que le karma est la résultante d'un dérèglement dans le plan divin ou si tu préfères dans l'harmonie et l'équilibre cosmique, le karma est là pour rééquilibrer selon ce plan et cela depuis que le premier homme s'est coupé de la source pour vivre selon l'attachement aux formes et aux sens à travers son l'ego en produisant des désirs permanents mais nous ne sommes pas les seuls car la loi karmique s'applique à tout l'univers car sinon ce serait le chaos. Ces déséquilibres causés par l'esprit humain sont ressenties dans les sphères supérieures direct (les logos planétaire et solaire) et perturbe leur propre développement, la résultante est l'épuration de ce déséquilibre à travers les catastrophes naturelles, le fin de système financier, l'apparition de maladies incurables... Pourtant l'homme fait preuve de toujours plus d'ingéniosité et invente des machines, des systèmes complexes afin de réaliser ses désirs de plus en plus rapidement mais tout fini pas s'effondrer malgré tous les efforts qu'il y entreprend car la loi karmique est inéluctable...
L'homme qui a épuisé tous ses déséquilibres karmiques et qui a réalisé l'union avec son principe divin retrouve l'Adam Kadmon l'homme originel qui agit en harmonie avec les lois cosmiques et selon le plan.
Il ne perd pas pour autant sa personnalité mais elle est transcendée par la connaissance ultime des phénomènes et du pourquoi des choses, tous les verrous karmiques sautent et l'homme retrouve sa nature originel et son pouvoir de créer selon sa volonté mais à travers le respect des lois cosmiques en participant activement à sa propre évolution mais aussi l'évolution des sphères qui lui sont directement supérieures : les logos planétaire et solaire. sunny
La loi karmique La-Porte-de-Jade
Dhyân
Dhyân

Messages : 1899
Date d'inscription : 08/12/2010

https://magie-thai.com/

Revenir en haut Aller en bas

La loi karmique Empty Re: La loi karmique

Message  Invité le Mar 1 Nov - 15:59

Oui, surement que ma pratique n'est pas le fruit pure de la Tradition du Dzogchen. En ce qui me concerne, je ne dis pas que ce que j'ai partagé est la Vue (donc avec un grand V) ou quelque chose d'absolutiste. Mais c'est une pratique personnelle, que j'ai prise grace à une synthese personnelle de certaines choses. En tout cas, cela m'a bien aidé, voilà pourquoi je voulais le partager.

Je ne penses pas être pret à pratiquer le Dzogchen que tu énonces, c'est à dire avec toute cette tradition de transmission de Maitre à Disciple. D'ailleurs est ce absolument nécéssaire comme certains le prétendent? scratch N'y aurait il pas à la base un Maitre intérieur?... C'est ce que je me demande. Au fur et à mesure de mon cheminement, je me suis retiré de toute ces regles préétablies, de toute pratique totalement figée. Selon moi, l'important étant de se sentir bien, donc vu que je me sens bien, pour l'instant je continue en cette direction.

Merci pour tes liens. J'ai parcouru le lien sur Vipassana mais pour l'instant je ne le sens pas, je ressens cela comme étant un peu trop figé pour moi pour l'instant. Merci aussi pour le lien sur l'escalier de cristal. L'escalier de cristal je ne m'y sens pas trop attiré mais de fil en aiguille j'ais découvert un autre livre qui m'interesse (la couverture est trop zolie! rabbit ), c'est celui là: http://livre.fnac.com/a18596/Norbu-Namkhai-Rinpoche-Dzogchen (quelqu'un connait?)

Merci aussi pour l'explication sur le Karma. Moi je le voyais comme n'étant pas seulement actif dans le rééquilibrage, mais aussi dans un état équilibré. Car on dit que c'est la loi de cause et d'effet, et naturellement je me dis que toute experience est une manifestation de cause (nature de la chose) et d'effet (action de la chose), que ce soit dans le positif ou le négatif. Mais bon, ne percevant peut être pas encore le truc, je prefere mettre ça de coté pour le moment.

Bien à toi! Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum