Relations entre l'intérieur et l'extérieur.

Aller en bas

Relations entre l'intérieur et l'extérieur. Empty Relations entre l'intérieur et l'extérieur.

Message  Invité le Mer 16 Nov 2011 - 0:10

Salut!

Je voudrais aborder un sujet qui me semble être très intéréssant en spiritualité, donc en compréhension (car ce qu'on veut en spiritualité, c'est comprendre pour mieux être).

J'ai remarqué qu'il y a de forts liens entre notre intérieur et notre extérieur (je sais, c'est pas un scoop! Laughing ). L'état dans lequel on se trouve intérieurement, conditionne ce qui se passe à l'extérieur. Cela, chacun l'a surement remarqué. Par exemple, lorsque nous nous levons de mauvaise humeur, et qu'ensuite tout dans la vie nous parait moches, chaotique, et que nous devenons désagréables pour ce qui nous entoure.

En spiritualité, il est souvent admit que pour donner de l'amour, pour aider les autres, il faut se mépriser soi meme, et donc mettre de coté notre personnalité, notre corps, nos passions etc... Cela, je l'ais fais pendant longtemps, et la seule chose que j'ai pu remarquer, c'est que non seulement je me sentais mal à l'intérieur, mais que aussi, dans cet état je ne pouvais être absolument d'aucune aide pour ce qui m'entoure. Et au final cela ne m'a rien donné de positif, à part le fait de me rendre compte que je faisais fausse route. Je suis meme allé jusqu'à effectuer de petites tortures sur moi meme, un peu comme les pénitences que pratiquent certains moines. Laughing

Pour aimer les autres, il faut s'aimer soi meme.

Cela aussi, chacun a pu experimenter que lorsque nous sommes en paix, nous propageons cette paix autour de nous, ou que lorsque nous sommes joyeux, nous propageons cette joie autour de nous. S'aimer, c'est se comprendre, avoir de la compassion pour soi, ne pas se juger, s'accepter tel que nous sommes. La lutte intérieure provoque la lutte à l'extérieur. L'unité, au contraire, provoque l'unité. L'unité c'est être unifié en nous, non en lutte, non en dualité, c'est intégré notre totalité.

Aussi, les préjugés, idées reçues, peurs, doutes, dogmes, limitations que nous avons en nous meme, nous les propageons à l'extérieur.

Souvent, nous sommes tentés de dénoncer des "bourreaux" à l'extérieur de nous meme, des boucs émissaires. Mais si ça ne va pas à l'extérieur, c'est que ça ne va pas à l'intérieur. Et meme si nous en venions à détruire ceux que l'on a jugés bourreaux, si nous sommes dans le meme état chaotique intérieurement, surement que nous serions tentés de dénoncer d'autre bourreaux... Et ainsi de suite, sans fin. Mais notre souffrance n'est pas du à des causes extérieures (idem pour notre bonheur) mais intérieures.

D'ailleurs, je penses que chacun d'entre nous a pu experimenter au moins un petit peu cela. Par exemple, j'ai dis au début que lorsque nous sommes de mauvaise humeur, tout autour nous parait moches, c'est comme si nous avions mis comme une sorte de filtre en nous qui colorerait la réalité que nous voyons avec l'état dans lequel nous nous trouvons. Mais c'est aussi vrai lorsque nous nous sentons bien intérieurement. Qui n'a pas été dans cet état où tout nous parait bon, beau? Une certaine energie affluant en nous, une joie, une paix, et qui nous donne envie de vivre? Dans cet état, c'est un peu l'inverse de l'autre. Comme quoi tout dépend de notre état intérieur.

Je penses que dans la vie, il faut aussi savoir se donner du plaisir, de la détente. Faire les choses pour lesquelles nous éprouvons une énergie agréable intérieurement. Je penses d'ailleurs qu'il y a un bon indicateur à l'intérieur de nous pour savoir si nous sommes sur la bonne voie. C'est l'énergie, ce qu'on ressent. Si l'on ressent de la souffrance, c'est que quelque chose ne va pas en nous. Je penses donc qu'il faut suivre le courant agréable intérieur, et veiller à rester sur des fréquences paisibles, joyeuses.

D'ailleurs de part ma pratique, je penses qu'il y a naturellement en nous un courant de bien être. Mais il s'obstrue par nos propres manipulations mentales diverses intérieures. Ou celles que l'on a accepté et qui viennent de l'extérieur. Se défaire du tyran intérieur, et ne pas laisser les tyrans extérieurs nous guider. Se retirer de ça, lacher prise au concept de manipulateur-manipulé, bourreaux-victime, gagnant-perdant etc... Défaire nos noeuds intérieurs afin de laisser couler le courant de vie.

En sommes, je penses que nous avons là un bon guide à l'intérieur de nous meme. Suivre son ressenti, aller là où les energies positives nous guident, et non se laissé manipuler par notre mental. Plus de ressenti, un cheminement plus intuitif.

Je reprendrais une phrase de Khalem (ancien membre Frabato.aceboard): "Prenez soin de vous et du monde".

Intérieur-extérieur ne sont pas séparés.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Relations entre l'intérieur et l'extérieur. Empty Re: Relations entre l'intérieur et l'extérieur.

Message  fluorikar le Mar 22 Nov 2011 - 17:09

Merci beaucoup pour ce texte.
Hier j'ai pensé, être porté par des sentiments positifs
sans les forcer, et sentir la différence entre émotions
et sentiments. Mais peut-être que les émotions sont des
sentiments légèrement ou très manipulés?
J'ai regardé une vidéo ou on voyait quelques bavures
policière. ça m'a fait pleurer puis je me suis mis à méditer.
Je me suis dit, mince, depuis au moins quelques mois,
je médite régulièrement et j'en tire des bénéfices,
mais il y a comme une sorte de forçage des sentiments,
ce qui fait que au final mon état global régresse un peu.
(même si ces méditations furent quand même très utiles.)
Je dois dire que ça m'arrive souvent. Il y a des flèches
où mon état moral est vraiment en expansion, puis, sans
que je m'en rende compte peu à peu il diminue. Puis quelques
mois plus tard une méditation ou autre chose me fait rendre
compte de cela et remonter. C'est aussi pour ça que j'adore
la méditation !
Je pense que la méditation (du moins dans ma recherche perso)
doit amener sentiment bonheur et bien être; ce qui parait
étrange c'est qu'il ne faut pas forcer ou dresser la chose.
C'est plutôt comme d'apprivoiser un chat sauvage.
(j'ai babysitté un petit chat cette semaine, maintenant qu'il
a fait sa prise de sang, il va pouvoir retourner chez la
voisine ou deux chats et un jardin l'attendent..)
Relations entre l'intérieur et l'extérieur. Images?q=tbn:ANd9GcTgeWsEuOJy_jq4sb7lh7NEdhuRnaXJABDpVc24Aa1JeYBfLOop
fluorikar
fluorikar

Messages : 763
Date d'inscription : 08/12/2010

http://evol-ution.forumgratuit.be

Revenir en haut Aller en bas

Relations entre l'intérieur et l'extérieur. Empty Re: Relations entre l'intérieur et l'extérieur.

Message  Invité le Lun 5 Déc 2011 - 19:12

Salut!

Dans mon cheminement, je penses aussi que la meditation doit amener du bien être. D'ailleurs en ce qui me concerne je ne sépare pas la meditation de la vie extérieure. Pour moi il n'y a pas le moment où je me pose et je médite, et le moment où je bouge et je ne médite plus. La vie peut être vue comme une méditation. Pour moi, nous ne pouvons pas ne pas méditer. Nous sommes constamment en méditation. Ou peut être encore, peut être vu comme non-méditation lorsque nous faisons les choses sans conscience, sans présence, en nous laissant manipuler par les phénomènes. Il peut y avoir au final beaucoup de descriptions avec les mots, et c'est là qu'il faut faire attention, car les mots peuvent avoir tellement de sens différents. Nous pouvons employer le meme mot pour définir tout un tas de choses différentes, ou plusieurs mots décrivants la meme chose... Cela se voit d'ailleurs fréquemment dans les forums ou meme dans nos rapports avec les autres. Ou ce que l'on a dit ou écrit, n'a pas été perçue par l'autre avec le sens que nous avons voulu donner.

Lors des rapports avec les autres, je suis en méditation, car j'essaye de rester conscient de ce que je fais, de mes ressentis etc... Et donc, de donner en cet instant le meilleur que je puisse donner. Pour moi, la méditation, c'est essentiellement cela, c'est à dire essayer d'éveiller le meilleur en nous. Mais, en ce qui me concerne, il n'y a pas de but à chercher, dans le sens but lointain, je penses que le but est déjà là, ici et maintenant. Je penses que si le but n'était pas ici et maintenant, nous ne serions pas ici et maintenant. Chaque expérience en ce moment meme, a une raison d'être, à mon avis, et donc un but en soi.

Et donc pour l'instant, par rapport à mon expérience, je penses que ce meilleur ne vient pas d'un "forcing" quelconque, mais j'admet toujours la possibilité que cela puisse venir aussi d'un forcing... J'essaye de faire attention à ne pas cristalliser mes idées... A rester toujours ouvert à toutes éventualité, je penses que cela nous écarte de tout extrémisme que l'on peut avoir lorsque nous croyons avoir trouvé La Vérité seulement car nous avons expérimenter certaines choses, alors que ce n'est au final que notre propre vérité actuelle, qui surement se transformera avec le temps, car rien est figé.

Donc, pour moi, si cela ne vient pas d'un forcing, cela provient d'un lacher prise. Dans le forcing, il peut y avoir le phénomène suivant: ce que l'on essaye de forcer provient d'une vision mentale que nous avons de la réalité. Nous essayons de forcer certaines choses, car mentalement, certains concepts prennent place (qui peuvent être d'ailleurs tout à fait logiques). Et nous nous identifions avec ces concepts (qui peuvent souvent être le fruit de données prises de l'extérieur). Mais cet accumulation mentale est souvent liée à un concept très limité, meme si elle provient des dernières découvertes de la science ou meme de l'ésotérisme. Alors que La Vérité, pour moi, nous est imperceptible, mais en meme temps elle est présente ici meme... Donc le forcing, en ce qui me concerne, n'est que l'alimentation de cette partie de nous meme très limitée. Et c'est quelque part se fermer au Nouveau, qui ne peut être perçue qu'en lâchant prise à nos vieux concepts.

Et donc, à mon avis, lacher prise à ces cristallisations personnelles (qui peuvent provenir de religions, de systèmes, d'idéologies etc...) revient à s'ouvrir un peu plus à notre ressenti, et je penses que le language du ressenti peut être très riche, tout en étant non complètement saisissable. Tout le monde a déjà eu un ressenti négatif sur une personne, par exemple, ou une chose quelconque. Ce ressenti nous signale qu'il y a quelque chose qui ne cloche pas, que nous ferions mieux de ne pas aller dans cette direction ou bien de faire quelque chose pour changer cela (là encore, vision personnelle de la chose, vu que la raison du ressenti n'est pas toujours des plus clair, mais il est pourtant bien présent). Je penses donc que le ressenti peut nous indiquer des directions, mais que le sens de tout cela n'est pas complètement perceptibles à nos consciences, à nos mentals. "Le coeur à ses raisons que la raison ne connait pas...". Et que donc, il ne faut pas essayer de le "mettre en boite" et d'y faire sortir une quelconque vérité absolue. Dans le sens que si on a un ressenti négatif, c'est que la chose est forcément mauvaise. Non. Je penses que les divers ressentis que l'on peut avoir seront différent pour chacun, et ne concernent que le cheminement personnel de chaque individus.

Peut être que cela fait partie de la surprise de la vie d'ailleurs? Car si nous étions totalement conscient du pourquoi nous avons un tel ressenti et dans quelle direction exact cela va nous mener, la vie n'en serait elle pas un peu plus fade? Car connaissants déjà tout de notre avenir?

Il y a cette citation aussi: "le sage suit les pas de la nature...". Et en ce moment, je suis d'accord avec cela. Pour moi il n'y a pas d'artifices, pas de manipulations spécifiques à entretenir. Comme, par exemple, dans ce que fait l'homme aujourd'hui avec la nature. Je penses que la société d'aujourd'hui reflète assez bien l'état intérieur global de l'humanité. L'homme veut toujours contrôler, apprivoiser la nature... Nature autant extérieure que intérieure... Alors que je penses qu'il faut plutôt s'y abandonner, s'ouvrir à elle, la suivre, coopérer avec elle. Car Elle, elle est déjà parfaite en soi.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Relations entre l'intérieur et l'extérieur. Empty Re: Relations entre l'intérieur et l'extérieur.

Message  Invité le Mer 7 Déc 2011 - 9:16

Oui, personnellement, je marche aussi sur ce chemin, et à cette occasion, je voulais remercier Fluorikar qui via Dhyan Chohan, m'a fait faire la connaissance avec Eckart Tollé. Cela n'a pas été à proprement parler une découverte puisque j'étudie depuis dix ans la pensée de Krishnamurti, et que j'ai retrouvée l'essence de son enseignement à travers ce qu'exprime et vit Eckart Tollé.
La difficulté, pour moi, et pour d'autres, je suppose, c'est de vivre cette experience au quotidien, à chaque instant, sans contrainte. A chaque instant vivre l'instant.Ne pas laisser le mental prendre toute la place.Le remettre et le laisser à sa place. Être son maître, et pas le contraire. Pour Être, ici et maintenant.Et rester à l'écoute. Quelle Paix! Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum