CVIM : Quelle est la bonne pratique ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CVIM : Quelle est la bonne pratique ?

Message  Invité le Jeu 23 Fév - 9:13

Salut Arathos,

Tu disais dans un autre sujet :
soyons heureux au contraire d'avoir de la clarté sur les faits en coulisses Very Happy pour moi apres pas mal d'années sur le cvim ( 18 je crois...)je pense percevoir qu'il a donné un squelette ...une charpente, pour que l'on puisse bâtir selon notre propre style of life, nous invitant a des recherches libres, munis d'une bonne ossature.
On en a fait un code de la route...pour integristes de l'occulte.
A nous d'y mettre de la chair et du sang et de le faire vivre par notre créativité et nos particularités individuelles...
je reconnais un mec qui triche quant il dit qu'il est au 10eme degré en ayant suivi strictement le livre de Bardon a la lettre. Laughing
Tel quel ça ne marche pas...!
Quelle est, alors, la bonne pratique à mettre en oeuvre ?

Patrice

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: CVIM : Quelle est la bonne pratique ?

Message  Et Basta ! le Jeu 23 Fév - 11:37


Salut,

Je suis moins expérimenté que la plupart des Camarades ici.
Mais je pense utiliser le CVIM dans l'esprit dont parle Arathos. C'est une ossature sérieuse pour établir la base de son propre programme de travail.
J'y ajoute d'autres pratiques issues d'autres auteurs, ou d'autres Traditions, en m'efforçant toutefois qu'elles ne se contredisent pas trop ou ne se télescopent.

Arathos nous dit qu'on ne peut suivre le programme bardonien avec rigueur, "à la lettre". A ce propos, je n'en sais rien : je laisse d'autres juger.

Il est sûr que l'enthousiasme de certaines pratiquants "rigoristes" (quand ce ne sont pas les délires d'Otti), allié à des stratégies commerciales, à contribuer à vouloir faire une icône divinisée d'un type qui n'en demandait sans doute pas tant, et un credo inaltérable de son système.


Et Basta !

Messages : 1056
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: CVIM : Quelle est la bonne pratique ?

Message  Invité le Jeu 23 Fév - 12:02

Personnellement , je suis très heureux de l'assouplissement qui se fait sur ce forum.
On se rendra compte que le cvim peut être, et doit être suivi à sa façon perso. Tout en suivant l'ossature comme garde fou.

Arathos.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: CVIM : Quelle est la bonne pratique ?

Message  Invité le Jeu 23 Fév - 13:19



Je partage ton sentiment arathos, il était temps !

Il est vrai qu'il Y a quelques temps, il était impossible de le dire sans qu'on nous tombe dessus avec des massues. Donc c'est un pas de géant.
J'enfonce le clou: Sur mes connaissances, j'en connais trois, dont deux à titre personnel, qui se disent "bardonniste" confirmé.
Sur ces trois, un m'a toujours dit qu'il n'avait commencé bardon qu'aprés 20 ans de pratique d'un autre système, et que donc sa maitrise n'est pas dû à bardon stricto sensu, mais à une pratique hybride.
Le second, aprés plusieurs années de pratique plus ou moins assidue, est arrivé à la conclusion qu'au delà du degré 4, voir 5, il est impossible d'aller plus loin en suivant la régle stricto sensu...mais que c'est "voulu", et que ceux qui ont une réelle maitrise de ses 4 premiers degrés "voit" comment pratiquer. En gros, un sorte de "filtrage" voulu par bardon, afin que des personnes qui n'ont pas réussi à s'équilibrer ne puissent pas aller plus loin (une forme de protection de la connaissance...).
Je répète là ce qui m'a été dit, hein, mais se sont des pratiquants sérieux.
Le troisiéme, bah, c'est juste une grosse plaisanterie, et de mauvais goût qui plus est. Incapable de progresser, car incapable de se défaire de certaines passions, il a pris le parti d'"involuer" afin, croit-il, de pouvoir "décoller" par la suite... Le tout bien dissimulé sous une impressionnante culture générale ésotérique. Bien-sûr c'est Bardon qui lui a souffler le "truc"...C'est clair qu'il est plus facile et agréable de se laisser aller à vivre pleinement ses vices.

J'en connais aussi des vrais pratiquants, qui ont pour certains des décennies d'expériences, qui travaillent ou ont travaillé sur les sources dont c'est servi Bardon par la suite, qui me disent que son système tel qu'il est est lourdement limité.

J'ai fais des intrusions dans le cvim de certains exercices qui me paraissait intèressants, pas forcément dans l'ordre d'ailleurs, mais je ne suis pas bardonniste pur et dur...
Mais je n'hésiterai pas à mettre mes trés maigres connaissances au service du forum si Arathos - qui a lui de solides connaissances dans ce domaine- l'estime suffisamment intèressant pour les autres... D'ailleurs se serait bien si tous ceux qui ont pratiqué Bardon puisse se joindre à ce travail, tous ensemble, on pourra faire avancer la pratique dans l'intèrêt de tous les chercheurs sincères...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: CVIM : Quelle est la bonne pratique ?

Message  Invité le Jeu 23 Fév - 17:45

Bonjour!

Interessant tout ça. Smile

Pour ma part, j'avais pratiqué un peu le CVIM tout en allant jamais bien loin. En ayant peut être justement cette approche trop rigide. Approche qui je penses, ne me correspondais pas. J'avais l'impression quelque part d'oublier finalement la vie en moi... qui peut être me susurrait de faire autrement... Car il y a en effet diverses approches possibles du CVIM, diverses interprétations. Donc faut faire gaffe de ne pas buter sur une interprétation erronée qui ne nous correspond pas.

Et lorsque j'ai arrêté (au bou de plusieurs tentatives), j'ai finalement eu clairement (après remise en question) cette impression de m'être fait berner par cette image sacro-sainte que renvoie le CVIM. Cette illusion qui consiste à avoir cette croyance que ce serait un chemin unique obligatoire pour l'évolution de chacun, un chemin parfait tel quel pour chaque individualité avec à sa tete un "gourou" ne pouvant être perçue que comme pure perfection...

Mais bien sur, pouvons nous ne serait ce qu'imaginer un chemin parfait et unique pour tous?... Ne serait ce pas là plutôt de l'uniformisation?... Sachant que chacun est différent, et que la vie en chacun nous susurre un chemin parsemé de certaines différences selon nos individualités. Il n'y a qu'à regarder la vie elle meme dans la nature par exemple, pure diversité.

Maintenant à qui la faute? Bien sur que toutes ces rumeurs sur Hermes et tout, ont contribués à amplifier les voiles de l'illusion concernant ce chemin. Mais meme si il n'y aurait pas eu tout ça, je penses tout de meme qu'il y aurait encore certaines illusions possibles faites par notre propre naiveté, nos propres filtres.

Donc la question ne serait peut être pas là finalement, vu que nous ne pouvons pas non plus renvoyer toute la faute dans une direction précise. En tout cas, il est possible qu'une certaine clarté s'est installée grace à la pratique et à toutes ces remises en questions. Donc si une prise de conscience est faite, nous devons plutôt voir ça comme une bonne chose, comme tu le dis Arathos. Car cela signifie peut être qu'une marche a été franchie, un voile enlevé, qui est donc le signe d'une évolution. Et la prochaine fois, nous ne tomberons plus dans le panneau comme ça. Smile Je me suis assez souvent fait berné par ma naiveté, mon manque de rigueur, ma soumission aveugle à diverses choses, ma peur etc... Mais ce qui est sur c'est que cela m'a permit de me rendre compte de tout ça, des erreurs que j'ai pu faire, et donc de rectifier par la suite. Donc ça avance. Smile

Mais tout ceci n'est pas seulement relatif au CVIM. Je penses qu'il est en meme temps question de tout les systèmes. Bien souvent on croit peut être que c'est uniquement l'individu qui doit s'adapter à la pratique, à un système... Il lui est souvent demander de se renier totalement, avec un risque de renier la vie en lui... Mais je penses que cela doit être plus équilibré, cela peut revenir à se faire du mal pour rien, car peut être qu'il serait justement plus judicieux d'adapter ou modifier aussi certaines choses, certaines pratiques pour qu'elle nous correspondent mieux.

Donc je suis assez d'accord avec cette vision de "CVIM squelette". D'ailleurs il en est de meme pour d'autres systèmes. On peut choisir son squelette pour ensuite le garnir de "notre" "chair"... Ou de celle de la vie en nous... Ou aussi, pourquoi pas, prendre diverses parties de squelettes, un mix de plusieurs choses, plusieurs voies, et avancer à notre manière, avec notre conscience des choses, les spécificités de chacun.

Je penses pour ma part, après un petit bou de chemin personnel parcouru (sans développement de pouvoirs, juste un chemin fait surtout de remises en question, de recherche de la vie plus abondante), que pour éviter de se faire berner comme ça, de foncer dans des murs, dans des impasses, il faut se fier à notre vie intérieure... Ecouter ce que nous susurre la vie en nous... Afin d'avancer vers une vie plus abondante. Je penses qu'ici, notre ressenti joue un role très important, et ce peu importe les voies que nous suivons... Ne restons pas scotché, soumis à diverses autorités extérieures, systèmes rigides. Après tout ce ne serons que des outils pour l'éclosion d'une plus grande vie en nous! Bien sur qu'il y a parfois une certaine rigueur à avoir sur nous meme... Mais pas seulement, il y a aussi le pillier de la miséricorde... Donc un équilibre.

Donc en ce qui me concerne, mon experience me ramène toujours à me fier à cette vie en moi, à instaurer un certain équilibre. N'oublions pas que nos chemins doivent nous mener vers la vie, une plus grande vie...

Bonnes pratiques! Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: CVIM : Quelle est la bonne pratique ?

Message  Invité le Jeu 23 Fév - 23:04

Ton message est vraiment intéressant Ermite... Je note en particulier le terme d'"uniformisation" qui est trés juste.


Ou aussi, pourquoi pas, prendre diverses parties de squelettes, un mix de plusieurs choses, plusieurs voies, et avancer à notre manière, avec notre conscience des choses, les spécificités de chacun.

Attention tout de même, entre uniformisation et dispersion, se sont deux extrêmes aussi néfaste l'un que l'autre...
Il ne faut pas "se buter" à être rigoriste dans une voie qui ne mène à rien, mais courir plusieurs lièvres à la fois, ne menera à rien non plus...

Il y a, comme pour tout, un juste milieu...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La déception du CVIM

Message  artisanfr le Ven 24 Fév - 0:35

1/ La déception du CVIM, la déception dans Bardon : Cela arrive quand on pratique pour le pouvoir ou tout autre raison : l'akasha renvoie le résultat du défaut concerné et c'est la déception. Pas besoin de culpabiliser, on en prend conscience et on s'entraîne dans le but d'aider l'humanité plus tard, et on ne fait pas de fixation si on est bloqué. Plus on est humble plus l'akasha renvoie le résultat de la qualité et développera en récompense ce qui est bloqué.

2/ adapter le système de bardon
A) en respectant les consignes écrites : Bardon a laissé une large appréciation au disciple : comment est réussi mon exercice? Quelle est l'intensité du stimuli pour tel exercice, pour que cela fonctionne? Le disciple qui a les éléments équilibré, attire naturellement l'intuition juste. Celui qui est déséquilibré, attire des formes pensées stupides et il pratiquera les exercices en dépit du bon sens. C'est le tri naturel, de même que la nature trie les animaux sauvages dans leur état naturel.
En travaillant ses éléments, en faisant preuve d'humilité, d'ouverture de coeur, en voyant les choses avec un esprit large, on favorise les intuitions salvatrices qui permettent de découvrir comment on doit faire les choses.
B) en passant outre les conseils de Bardon:
et deux sous cas :
b1) avec raison: Il y a bien sur, chez Bardon, comme dans tout enseignement occulte, des pièges qui sont faits pour perdre celui qui n'est pas prêt : pas de souci, lorsqu'on est prêt, ou qu'on a enfin le niveau spirituel, les pièges sautent aux yeux, et on peut même prouver que Bardon les a laissé là intentionnellement, un peu comme nous nous mettons des antivols dans la voiture

b2) avec fanatisme: La personne est bloquée dans Bardon, et va modifier le système avec fanatisme, pour en faire tout et n'importe quoi dans le but de nourrir son petit égo et en caressant la gratifications de ses désirs étriqués (pouvoir, argent, sexe, poker …):
Ça peut aller du groupe de zozo inoffensifs de l'occultisme, jusqu'à la secte, et enfin, ça peut même aller jusqu'au suicide collectif ou de certains des membres…
A ne pas encourager...

Conclusion: La plus part d' entre-nous n'ont pas des éléments équilibrés. Les encourager à adapter Franz Bardon à leur sauce va inévitablement, à cause de leurs éléments impurs, dégénérer dans du n'importe quoi, ou même dans certains cas, carrément dans du sectaire (vous pouvez tous nommer quelques débiles qui sont dans des sectes qui font des trucs comme ça.)
Dans le pire des cas, ça peut même encourager les plus négatifs à promouvoir des systèmes complètement inversés (involution, travailler sur les 7 péchés capitaux pour avancer dans Bardon - tuer, promiscuité sexuelle etc..) : et là ça peut franchement finir très mal, et même au poste de police, c'est pourquoi il n'est pas sage de le conseiller.

Maintenant que quelqu'un qui a 10 ans ou 20 ans d'expérience occulte décide d'adapter tel ou tel partie d'un enseignement, cela ne me choque pas, car près 10 ou 20 ans de pratique, il aura les capacités occultes de comprendre ce qu'il fait, un peu comme Jet lee avait adapté les bases des art martiaux qu'on lui avait enseigné pour en faire quelquechose de plus adapté : mais à nouveau c'est une démarche accessible à des "vieux de la vieille" et pas à des jeunes qui découvrent Bardon : à nouveau je ne trouve pas ça très responsable d'en parler trop tôt et ouvertement à des débutants.

Si on commence à dire à un débutant avant même que le système qu'il choisit ne marche pas et qu'il faut changer tout un tas de choses avant qu'il ait le recul et les sens psychiques nécessaires pour comprendre ce qu'il fait, à mon avis, on va dans le mur.

Le système de Bardon fonctionne, mais il est vrai que si on le lit "littéralement" avec une tournure d'esprit matérialiste, on ne va aller nulle part et c'est un peu normal.

"Les choses du ciel restent au ciel", c'est à nous d'aller vers elles et pas le contraire.

Mais je pense que vos questions sont tout a fait pertinentes et méritent d'être posées, mais elle devraient être restreintes a des gens qui ont pratiqué pendant de nombreuses années, afin d'éviter de disperser les débutants.

L'équilibre des éléments, l'humilité, la sincérité, la dévotion, et l'envie d'être utile à la communauté favoriseront pour moi les prises de conscience qui permettront d'utiliser le CVIM avec sagesse, ce qui favorisera la réussite des exercices.

Ce n'est juste que mon avis!
A+

artisanfr

Messages : 496
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: CVIM : Quelle est la bonne pratique ?

Message  Invité le Ven 24 Fév - 20:39

Tu as raison de préciser Ayin, car il est vrai que la tournure de ma phrase peut faire penser à un D.J fou, faisant du tout et n'importe quoi. Smile Faut que ça reste cohérent comme meme, équilibré.

Artisan, ton message est interessant. Moi y a juste un truc, une chose me paraissant essentiel dans notre approche, et qui me fait poser diverses questions.

Il s'agit du comment nous percevons les choses, ce que sera le CVIM et Franz Bardon pour nous...

Car je vois se distinguer deux approches différentes (en gros, avec surement certaines nuances possibles):

- soit l'on penses que Franz Bardon et le CVIM sont l'incarnation meme de la plus pure perfection, et l'on pratique tout ce qui y est écrit à la lettre, dans la pure foi aveugle.

- soit l'on estime qu'après tout Franz Bardon et le CVIM ne sont peut être pas pure perfection. Franz ayant été après tout un simple être humain, avec certes un certain degré de développement, mais ne lui permettant pas de tout faire à la perfection non plus. Donc ici on pratique avec un certain discernement, en se posant des questions, et en essayant peut être d'autres choses, mais en se fiant à son intuition.

Car concernant Bardon, tu parles d'erreurs faites intentionnellement. C'est bien possible, mais est ce suffisant pour un étudiant que de se fier à une simple rumeur, à une foi aveugle? Et si le CVIM brut tel quel était loin de correspondre à tout le monde concernant l'évolution? L'étudiant ne doit il pas faire preuve de doute, de méfiance, de discernement face à de telles pratiques? Penses tu que la foi aveugle, le fait de suivre la pratique à la lettre comme un mouton soit salutaire?

En tout cas, meme dans le cas que tu énonces, qui dit donc qu'il y aurait des erreurs intentionnelles, l'étudiant doit donc faire preuve de discernement, et suivre son intuition pour déceler ces erreurs. Erreurs qui d'ailleurs ne sont pas dévoiler, qui peut réellement savoir quelles sont ces erreurs? Donc à quoi s'accrocher? A rien, cela revient donc au final pour moi à se fier à sa propre intuition.

Quoi qu'en disent au final les autres, le moment venu nous sommes seuls face aux choix.




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

yes...

Message  Invité le Ven 24 Fév - 20:56

cela revient donc au final pour moi à se fier à sa propre intuition.
bravo cheers


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: CVIM : Quelle est la bonne pratique ?

Message  artisanfr le Ven 24 Fév - 23:30

Ermite,

ou on peut considérer que l'enseignement de Bardon est ce qui se fait de "mieux", pour nous les occidentaux (rien n'est parfait sur terre), et on peut comprendre que Bardon a laissé des sortes de "tests" à certains endroits dans son enseignements (les 3 livres)

Et que celui qui fait tout comme un robot fanatique ne perçevra pas "l'incohérence", et persistera dans l'erreur.

Ça ne veut pas dire que l'enseignement de Bardon n'est pas juste.

C'est un peu comme si tu viens me voir et tu me dis "la porte de chez toi, c'est une arnaque, j'arrive pas à rentrer", et moi je te réponds, c'est normal, j'ai mis une serrure, et pour moi et ceux qui ont la clé, la porte marche très bien, merci.

Il faut utiliser son intuition, savoir si ce qu'on fait est juste.

C'est comme si ton maitre te dit "saute par la fenêtre", il faut être capable de savoir si il faut vraiment sauter par la fenêtre, ou si c'est un test pour savoir si tu est complètement crédule, donc quoi qu'il arrive la vie est un test permanent.

Je pense que c'est du à l'action de l'Akasha : ce que nous sommes se réflète en permanence dans l'akasha et donc si on a une imperfection quelquonque, une situation se crée pour nous donner une leçon...

A+

artisanfr

Messages : 496
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: CVIM : Quelle est la bonne pratique ?

Message  Invité le Sam 25 Fév - 1:13

OK. Pour ma part ça me va comme réponse. Smile

ça c'est de la réponse artisanale, et made in france en plus! ha! ha! lol!

Bien à toi.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

peut être en conviendrez vous avec moi...les amis

Message  Invité le Dim 26 Fév - 13:22

Que le piège principal , l'écueil dans la pratique du CVIM ,
c'est d'en faire un outil pour une spiritualilité de l'égo.

Je ne sais plus qui avait dit cette phrase sur le forum(merci) mais j'aime bien et je l'utilise volontier Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: CVIM : Quelle est la bonne pratique ?

Message  Invité le Lun 27 Fév - 14:52

Si je peux me permettre, je ne suis pas bardonniste, cependant Arathos, j'aurais tendance à interprété ta phrase de la manière suivante:

"Que le piège principal , l'écueil dans la pratique du CVIM ,c'est d'en faire un outil pour une spiritualilité de l'EGOISME."

Car ego et egoisme n'auront peut etre pas la meme signification pour tout le monde. Smile

Pour l'ego, on a tendance parfois à le confondre avec la personnalité. Alors que pour moi, l'ego est la mauvaise utilisation de la personnalité (je peux bien me tromper mais c'est justement pour ça que j'écris, peut être que quelqu'un aura l'occasion de me donner un autre point de vue Smile ).

Cependant, je ne veux pas non plus dire "spiritualité de la personnalité". Pour moi, ce serait plutôt: "spiritualité de l'être". Dans laquelle on prendrait soin et de sa personnalité (tout en évitant les divers excès pouvant justement mener à l'égoisme) et des autres, dans une optique évolutive.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: CVIM : Quelle est la bonne pratique ?

Message  artisanfr le Dim 4 Mar - 1:30

Cher Ermite,

J'ai bien aimé ton message.

En fait, j'irai un peu plus loin, en disant que l'Egoïsme est vraiment la maladie de nos cultures occidentales, et que l'on voit partout, et pas seulement dans le développement spirituel:

les relations "amoureuses" : tout le monde veut rencontrer le "grand Amour", mais personne ne donne jamais rien, et l'égoisme leur masque tellement les choses qu'ils ne le voient même pas.

L'égoisme dans notre société où tout le monde est d'accord pour financer telle ou telle chose, mais à condition que ce soit avec l'argent de l'autre, ou d'un autre groupe d'interêt etc...

Disons que les 40 dernières années ont permis à l'individu de s'épanouir et de se libérer d'une société trop sclérosée et paternaliste, mais là on est allé bien trop loin dans le développement du "soi", et désormais les gens sont tellement centrés en eux mêmes qu'il devient impossible de vivre ensemble, car la vie est dure et nécessite forcément des concessions : la période faste des 30 glorieuses aura suffi à nous le faire oublier.

A+

artisanfr

Messages : 496
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: CVIM : Quelle est la bonne pratique ?

Message  Invité le Mer 7 Mar - 10:42

Salut,

En effet, personne ne pourra renier le fait que l'oeuvre de Bardon est la reflet de la vision, de l'expérience et de la compréhension de son créateur et que celle-ci comme toute création humaine souffre d'imperfection.

Cependant, il ne faut pas partant de ce postulat que certains jalons présentés dans l'ouvrage soient "sautés". Je pense notamment au test de la pyrotechnie. Ce dernier apparait au degré 5.

Je vais vous raconter une petite anecdote. J'étais chez un ami à Paris il y a quelques années et celui-ci qui voyageait beaucoup et qui était dans le milieu diplomatique avait de nombreuses relations et notamment avec des correspondants chinois. Lors d'un dîner, il me présenta un moine taoïste qu'il considérait comme expert en chi kung. Au cours de la soirée biensûr, de nombreuses convives souhaitèrent une démonstration. Le moine très gentillement accepta. Il demanda qu'on lui apporte une feuille de papier et que l'on la lui pose sur une assiette. Il posa ses mains dessus sans la toucher et au bout de quelques secondes celui-ci s'enflamma.

Ce petit témoigage que je viens de partager m'a fait réfléchir personnellement et pour moi, les pratiquants qui sont incapables de réaliser ce "test" proposé par Bardon ne maîtrisent pas le degré correspondant quoi qu'ils prétendent. L'homme est souvent un être de prétextes qui trouve très facilement des excuses ou des raccourcis qui ne sont en réalité comme il le découvre avec le temps que des impasses.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: CVIM : Quelle est la bonne pratique ?

Message  Invité le Mer 7 Mar - 14:20

bonjour , ton témoignage sur ce vénérable moine taoïste ne me surprends pas du tout , il semblerait que ce soit en fait un courant électrique très fort qui mette le feu au papier et qui est projeté au niveau des doigts et élaboré au niveau du Dan Tian , le Hara ( 3 doigts en dessous du nombril ) qui est un véritable point d'accumulation et de concentration du ch'i , mais aussi un point d'" élaboration" ésotérique
c'est extrêmement extrêmement intéressant

le piège de l'ego c'est de se sentir lourd et important , au dessus de la moyenne , unique , parce qu'on veut être capable de pouvoir faire ça ( les pouvoirs ), alors qu'il faut être vain (silence) et léger

mais la recherche de pouvoir c'est aussi la preuve que ça marche , la validation externe de l'acquit intérieur et il est tout a fait normal qu'on veuille que notre coeur soit sûr du chemin qu'on a emprunté parce que on se dépense énormement beaucoup d'investissement d'énergie

je ne considère pas bardon comme dieu le père ni le cvim comme une bible , lui n'aurait jamais voulu cela comme nous le savons

j'attends simplement de connaître si ce système bardoniste ça marche vraiment , je me déplacerai pour voir ça DE MES YEUX



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: CVIM : Quelle est la bonne pratique ?

Message  artisanfr le Mer 7 Mar - 16:14

Zuz,

De nombreux pratiquants, comme Rawn Clark, ont déjà donné leur avis sur ce sujet,
et on clairement expliqué que les choix que l'on fait dépendent du développement spirituel que l'on a.

Doit on passer des années à se concentrer pour mettre le feu à une "feuille de papier"?

Y a t'il une grande réalisation de la conscience en cela?

Sachant que de plus, ce genre de tour de passe passe n'est pas révélateur du niveau de développement, mais juste de la maitrise des sous-plans, et donc un mage noir en sera capable assez facilement, seulement, cela ne prouve pas du tout que c'est un Maître...

Rawn clark a conseillé et expliqué qu'en continuant son développement on arrive à faire ça et même plus à l'aide de la kaballe et de l'évocation.

Nulle part Bardon ne limite le Mage à un simple "briquet" qui allume le feu.

L'ignorant cependant ne se concentrera que sur les aspects très "matériels" de la science magique, et il arrêtera là son développement: c'est un des nombreux pièges de l'enseignement de Bardon, faits pour perdre celui qui n'est pas prêt.

Le vrai pouvoir se trouve dans les sphères subtiles, et non dans les sous plans

Bien à toi
Artisan

artisanfr

Messages : 496
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: CVIM : Quelle est la bonne pratique ?

Message  Invité le Mer 7 Mar - 17:15

Bonjour Artisan,

artisanfr a écrit:Doit on passer des années à se concentrer pour mettre le feu à une "feuille de papier"?

Il n'a jamais été question de cela Artisan.

Dans son ouvrage, Franz BARDON propose un développement équilibré sur les 3 plans. Cet exercice me semble être un test de la maîtrise du feu jusqu'au plan physique, rien de plus. Il n'a jamais été question de travailler des années pour faire le briquet, la bougie ou autres joyeusetés ridicules, mais de tout simplement tester ses aptitudes, vérifier concrêtement que nous ne nous fourvoyons pas dans les méandres de notre imagination, support très fertile au petit égo. Il est en effet beaucoup plus facile de passer au 6 ème degré sans avoir réalisé ce "tour de passe passe", tout comme il est tout aussi facile de sauter de nombreux autres exercices que le moi juge trop rebutants ou contraignants. De plus, si ceci était si inutile que cela ou "secondaire" comme tu sembles le suggérer, alors pourquoi Franz Bardon l'incluerait-il dans ce degré ? N'y aurait-il pas une utilité à ce genre d'aptitudes comme par exemple de faciliter la pleine manifestation physique des intelligences évoquées ? "Matérialiser" un ange je ne pense pas que cela soit à la portée d'un Mage Noir.

artisanfr a écrit:Le vrai pouvoir se trouve dans les sphères subtiles, et non dans les sous plans

Pour moi, le vrai pouvoir se trouve dans le Coeur.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: CVIM : Quelle est la bonne pratique ?

Message  Invité le Mer 7 Mar - 17:39

excuse moi je sais ce qu'on me dit depuis des années à ce sujet mais je veux des preuves , je veux que soit acquit le fait que les démarches de travail et affirmations exposées dans le cvim débouchent effectivement sur des faits que l'on peut expérimenter sur le plan physique comme c'est prétendu ,

la science expérimentale , hypothèse ,énoncé - vérification par l'expérimentation - validation de l' hypothèse

n'est pas du matérialisme pur et dur et déni des forces subtiles mais un chemin qui mène loin , pavé par pavé posé sur la voie

ou alors il y a des passages que l'on élude au nom de l'éthique et du but hautement noble de la réalisation ultime loin loin des basses et vulgaires aspirations matérielles , parce que personne n'y arrive ou parce que c'est trop vulgaire comme mode d'emploi ?

c'est mon avis personnel , mais bien sûr je ne rejette nullement la sagesse contenue dans le cvim ni sa portée initiatique . j'y crois mais je relativise

je suis certain qu'au lieu d'éluder mais de se pencher sérieusement sur les techniques dévoilées dans le cvim pour telle ou telle affirmation de réalisation sur le plan matériel telles qu'elles sont décrites , en cherchant voir en remettant en question certains aspects , validant d'autres aspect , par l'expérimentation , on apportera infiniment plus - ou pas







Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: CVIM : Quelle est la bonne pratique ?

Message  artisanfr le Mer 7 Mar - 21:02

Zuz,

Les choses du ciel sont au ciel, c'est à nous d'aller vers elles et pas l'inverse.

De plus, c'est la foi, solide comme un roc qui crée les phénomènes qui tiennent du "miracle" : sans cette "foi" le succès en Magie est fortement improbable.

Si tu désires encore te convaincre, il est a ta portée de lire les études qui tombent dans le domaine public et qui révèlent l'avis que portaient les rédacteurs d'alors sur la science magique : certains papiers sont édifiants et pourraient utilement raffermir ta foi.

Bien à toi,
Artisan

artisanfr

Messages : 496
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: CVIM : Quelle est la bonne pratique ?

Message  Invité le Mer 7 Mar - 21:52

Artisan tu parles de "foi", en effet je trouve que dans le CVIM cette foi prend une certaine place (charge nourriture, respiration etc...), pour moi ce n'est pas compatible avec une vision cartésienne des choses que je veux entreprendre. C'est en partie une des choses qui m'a bloquée dans cet enseignement.

Pour moi il est clair que le CVIM tel quel n'est pas fait pour tout le monde. Je ne penses pas que tout le monde puisse évolué sur un chemin aussi spécifique, graduel. Il ne faut pas uniquement pointé du doigt le pratiquant en s'imaginant que le CVIM est pure perfection répondant parfaitement au cheminement de chacun à condition de faire des efforts, non, ce n'est surement pas toujours le cas. Faut voir aussi peut être que tout le monde ne possède pas la nature adéquat pour suivre ce chemin. Il y a bien d'autres voies de toute façon. Et Bardon précise bien d'ailleurs que le but n'est pas les pouvoirs, mais au dessus.

En ce qui me concerne par exemple, je reste sur une démarche cartésienne, sans foi, mais avec de la logique, des tests etc... J'ai une allergie à tout ce qui est rituels, etc... Mais tout ceci fait partie de moi, cela fait partie de mes spécificités aussi, et je penses que je dois les respecter pour évoluer correctement. Idem pour d'autres personnes, certaines choses leur iront mieux que d'autres. On est tous différents.

Par exemple, une autre petite chose qui me titille sur le CVIM c'est les pouvoirs. Et tout ce long cheminement à traverser avant de s'attaquer aux choses qui me paraissent plus sérieuses, d'ordre plus spirituel. Je trouve que c'est beaucoup d'efforts pour des pouvoirs qui vont finalement servir à quoi? Pendant une période je m'essayais à la télékinesie, j'y ai mis pas mal d'efforts, et une fois lors d'une concentration longue et vraiment extreme j'ai eu comme une sorte de connexion aux objets qui étaient devant moi et je les ais vraiment bien bougé avec des mouvements rapides de 10 cm environ et des rotations. Et plus tard je n'y arrivais plus. Mais au final j'ai abandonné car je me suis dis:" Bon, j'ai la preuve que c'est possible, mais les efforts sont trop importants par rapport aux résultats! Et puis à quoi cela pourrait me servir?".

Mais bon, je parle juste pour moi, je ne critique aucunement, mais c'est pour mettre en évidence les différences que chacun peut avoir.

Mais je penses en effet, que l'aspect pouvoirs pour Bardon fait seulement partie d'un processus de maitrise individuel et de construction magique. Mais je ne me risquerait pas à faire confiance uniquement dans des croyances concernant la fiabilité de ce chemin.

Je penses qu'il y a un coté sacré exagéré attribué au CVIM, de sorte que quiconque renonce à cette voie est dans l'erreur. Ou si ça n'avance pas, c'est que c'est forcément la faute du pratiquant qui devra se plier à l'enseignement.

Je penses qu'il faut voir la chose de manière plus modéré, et voir aussi que chacun est différent.



Dernière édition par Ermite le Mer 7 Mar - 21:56, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: CVIM : Quelle est la bonne pratique ?

Message  fluorikar le Mer 7 Mar - 21:53

"Les choses du ciel sont au ciel, c'est à nous d'aller vers elles et pas l'inverse."
C'est vrai ! Et en même temps il y a quand même un principe
merveilleux dans le spectacle de la nature, la grâce magique de la nature,
elle remplit le coeur de plein de chose qui nous donne envie de monter
vers le ciel!
avatar
fluorikar

Messages : 749
Date d'inscription : 08/12/2010

http://evol-ution.forumgratuit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: CVIM : Quelle est la bonne pratique ?

Message  fluorikar le Mer 7 Mar - 22:01

J'avais répondu avent de voir la réponse d'Ermite..

Je pense aussi que certain caractère s'accorderont plus au moins
facilement au CVIM. Sans devenir un papillon il faut trouver la voie
qui nous convient le mieux. Voire modifier aussi notre vision du CVIM.
voire passer à autre chose ou réessayer. Je réessaye souvent mais
jamais longtemps..
Je me dit aussi qu'il doit y avoir des obstacles culturels au CVIM.
La pensée unique de la loi du plus fort qui en plus décide quelle
seront les consensus perceptifs jusqu'à pirater la science avec
des études au résultats financés.. ça n'aide pas !
avatar
fluorikar

Messages : 749
Date d'inscription : 08/12/2010

http://evol-ution.forumgratuit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: CVIM : Quelle est la bonne pratique ?

Message  Invité le Mer 7 Mar - 22:13

Bonsoir Artisan , la foi a besoin que le coeur soit rassuré , je chercherai donc ce que tu me conseilles et t'en remercie

de par mon expérience personnel le miracle arrive quand dans une situation critique , comme être en danger , où tout recours à des repères et toute certitude sur lesquels je m'appuie ( et me cache..) en temps habituel sont anéantis devant l'urgence , alors je suis complètement démuni et vide et je souffle une musique si sincère , comme " l'ultime et suprême réponse de la vie en son extase de peine au final assaut de la mort" , cette musique et cet appel sonne tellement vrai qu'il y a une réponse , ce son produit est vrai parce que je suis creux ( démuni) à ce moment là

après j'oublie, je ne suis plus sincère parce que je ne suis plus dans cette situation particulière où tout est chamboullé, où j'ai vraiment conscience

pour ma part personnellement je m'en remets à la providence d'en Haut et à la sincérité de mon lien à elle , le cable

ça n'a rien à voir avec la voie du mage je pense Very Happy

bien à toi

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: CVIM : Quelle est la bonne pratique ?

Message  Invité le Mer 7 Mar - 22:15

fluorikar a écrit:"Les choses du ciel sont au ciel, c'est à nous d'aller vers elles et pas l'inverse."
C'est vrai ! Et en même temps il y a quand même un principe
merveilleux dans le spectacle de la nature, la grâce magique de la nature,
elle remplit le coeur de plein de chose qui nous donne envie de monter
vers le ciel!

Humble au ciel , supérieur sur terre
Humble sur terre .. supérieur au ciel

( Tschouang Tseu ) Smile

et oui lève les yeux toujours plus haut vers le ciel

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: CVIM : Quelle est la bonne pratique ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum