Les pratiques évocatoires seraient-elles réservées à des "élus"?

Aller en bas

Les pratiques évocatoires seraient-elles réservées à des "élus"?

Message  Invité le Jeu 15 Mar - 22:12

Et Basta ! a écrit:
Bonsoir,

Je suis loin de ces hauteurs, mais un soir j'ai cru "percevoir" un peu Paralda, un Régent des Sylphes.




Les pratiques in/évocatoires seraient-elles réservées à des élites ? Sortes d’ « élus », d’un niveau hors norme, dont les capacités dépasseraient celles du commun des mortels ?

Je ne le crois pas.

Les pratiques évocatoires nécessitent bien évidemment d’avoir un peu travailler sur le chemin, d’avoir un peu de technique. Mais de là à en faire une pratiques inaccessibles, il y a tout un océan.

Je suis persuadé Et Basta que tu as déjà fait des évocations… Non, non pas de clairvoyance juste un peu de bon sens. As-tu déjà prié ? Les prières sont des évocations !
Lorsqu’on prie, on « appelle » les énergies divines à soi, n’est-ce pas là des évocations ?
Ca me fait marrer quand je vois qu’on est seulement trois à bavasser dans la section évocatoire, alors qu’une grande partie de ce forum y a tout à fait sa place !

Même ceux qui ont des « facilités » on va dire de « naissance » n’ont ceci de particulier que d’avoir débuté leurs cheminement dans des incarnations précédentes… Il faut bien commencer un jour !
Il n’y a ici ni d’élu, ni de « mage », ni de je-ne-sais-quoi.
Il y a des gens comme vous tous qui font pipi-caca, qui mangent, qui boivent, qui s’énervent, qui ont un égo (plus ou moins maitrisés), qui ont des inquiétudes et des joies, des enfants ou des parents, des voisins chiants ou pas, un job stressant ou pas, des êtres bien incarnés dans la densité…
A ceci prés qui ont… la Foi en ce qu’ils croient, le Foi en eux, la Foi en leurs espérances…

Je ne dirais même pas qu’il faut avoir une structure élementale équilibré (je ne connais aucun être incarné qui soit « équilibré » mais qui tend vers cet équilibre)…
On peut même réussir des évocations sans être équilibrés, sans avoir de but d’évolution spirituel, puisque de nombreuses personnes qui ont choisi d’autre voie que celle dite spirituelle (ou qui ont une spiritualité tourné vers des pratiques qlippotiques), réussissent des évocations…
Après, c’est clair que si la structure n’est pas équilibré on risque d’attirer à Soi des énergies ou des entités perverses qui vont profiter de la situation…
De même un pratiquant non spirituel ne va pas attirer des énergies évoluées…mais plutôt des énergies qui se reflètent

Comme je l’ai dit on attire à Soi que ce qu’on mérite… Il n’y a plus de faux-semblants, ou de masque, on apparaît aux énergies telles que nous sommes, avec nos forces, mais aussi nos faiblesses, nos failles, nos névroses…

Et c’est là où la différence se fait…

Quelqu’un de peu spirituel attireras à soi des énergies tout aussi peu évolués, qui peuvent lui nuire à terme. Les pratiques évocatoires sont de formidable miroir de soi ! Car ce qui apparaît, n’est rien d’autre que notre équivalent sur d’autres plans !

Une seule clé : la Foi, avoir une Foi inébranlable…

Lorsque je vois des personnes expérimentés, ou autres, qui se crêpent le chignon pour des questions de réputation (et donc d’égo), ou qui s’énervent car exaspéré, ou pour n’importe quelle autre raison (les forums fourmillent de ce genre d’exemple) le tout dans des sections pratiques évocatoires, je trouve ça… formidable ! C’est une véritable leçon d’humilité, leçon que l’on doit travailler, méditer, incorporer… Car au plus haut où on se croit, on est rien d’autre que des âmes incarnés qui pétent plus haut que le derrière…
Merci à la vie de me rappeler ce que je suis, et le chemin qui m’attend encore si je veux espérer tendre vers l’évolution…

Voilà tout ce que m’inspire ta phrase Et Basta, juste une réflexion naît de ce constat. Et aussi une volonté de « désacraliser » certaines pratiques, car non, tu n’es finalement pas si « loin de ces hauteurs » que ce que tu peux croire…

Pour finir, une dernière chose, les « avancés » (les vrais), ou les « maîtres » si vous préférez, dans le sens de ceux qui ont acquis une maîtrise certaine de leurs Arts, vous ne lirez jamais dans des forums publics. Non que vous ne les croisez pas sur certains forums, (dont celui-ci Wink ) , mais… vous ne les remarquez pas, car ils n’abordent jamais leurs capacités et respectent au plus haut point les clés du Tétragramme Magique : Le savoir, le vouloir, la hardiesse et… le Silence !

Je cite Franz Bardon, degré 3 :
« Celui qui se glorifie et se vante, celui qui fait étalage de sa sagesse, ne peut jamais devenir un vrai mage. Un mage n’a pas besoin de passer pour une autorité, au contraire, il fait en sorte de ne pas être pénétré. Le silence est une force ! Plus on garde le silence sur ses expériences et ses connaissances, mais sans s’isoler des autres hommes, plus on recevra de la source première. »

Ainsi tu vois Et Basta, il n’y aucune personne qui côtoient ces hauteurs dont tu parlent dans la section évocatoire, juste des personnes comme toi, qui ont un peu plus de pratique (que tu auras aussi dans quelques temps si tu persiste dans ta Voie), et qui ont la Foi en ce qu’ils croient… Et Basta ! Very Happy




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pratiques évocatoires seraient-elles réservées à des "élus"?

Message  Invité le Ven 16 Mar - 6:40

C'est vrai, L'Elitisme a beaucoup nuit à la tradition ésotérique.
Mais les épreuves probatoires, les tests, de jadis n'existent quasiment plus de nos jours.
Il faut quand même se rappeler que sur le chemin initiatique, il faut présenter en soi des qualifications par son propre effort.

Les batisseurs du passé ,avant de tailler une pierre ,la faisaient "sonner" pour deceler une tendance cachée à la fissure, révéler la faille qui detruirait des mois d'efforts du sculpteur, ou pire , ferait s'écrouler l'edifice en cas de support defectueux d'une charge...

L'évocation ne se fait jamais sans participation directe ou indirecte, de ses propres énergies .
C'est là le danger.
Et c'est là qu'une névrose cachée, un trait de caractere négatif étouffé, peut devenir un géant méphitique.
Encore et encore travailler la maitrise de soi, le contentement, l'optimisme qui s'appuie sur la reconnaissance du Divin en tout. (là on a tous du travail pour toute la vie)
Je vois mal un être mal dans sa peau faire une évocation de LILITH...
Contacter mentalement d'abord un être est le plus sûr chemin .
Ensuite s'il ya compatibilité , si c'est le "moment" une certaine connaissance sera donnée.
Mais certaines entités, les ondines par exemples, en veulent davantage et titillent le tissus du corps astral pour se densifier un peu plus, toujours plus.
Il faut savoir dire "Non" à ce processus qui démarre dès le contact mental .
Les ondines veulent notre "eau de terre" pour se manifester .
Aussi en ce cas, affichent elles nos attributs astraux positifs et negatifs ...
Mais à ce moment ,elles ne sont plus "séparées de nous"...(une grande loi spirituelle se manifeste ,ainsi énoncée ;<<rien n'est exterieur à Lui>> Idea
Donc bien faire sonner puis tailler sa pierre avec de bons outils...
Le disciple est toujours "éprouvé" dans la bataille" de la vie par le maitre gisant au plus profond de lui... sunny
Ce maitre dans le coeur est le seul regent , la seule autorité légitime pour toutes les entités.
Le reste est pure chymère de l'ego( lui même chymère d'un certain point de vue)


Dernière édition par Arathos le Ven 16 Mar - 16:30, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pratiques évocatoires seraient-elles réservées à des "élus"?

Message  Invité le Ven 16 Mar - 12:15

....


Dernière édition par AltaMajor le Ven 2 Nov - 12:43, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pratiques évocatoires seraient-elles réservées à des "élus"?

Message  Et Basta ! le Ven 16 Mar - 12:25


Bonjour,

J'ai utilisé l'expression "sur les hauteurs", mais je ne voulais pas porter aux pinacles certains intervenants, qui du reste ont su à mon sens toujours garder réserve et modestie.
Ce n'était pas non plus par auto-apitoiement ou par fausse humilité (je crois !).
J'aurai dû écrire "plus expérimenté".

Et Basta !

Messages : 1098
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pratiques évocatoires seraient-elles réservées à des "élus"?

Message  Palcebard le Ven 16 Mar - 12:39

Bonjour ayin,

Voici quelques remarques qui ne valent pas vérité absolue :

ayin a écrit: As-tu déjà prié ? Les prières sont des évocations ! Lorsqu’on prie, on « appelle » les énergies divines à soi, n’est-ce pas là des évocations ?

Pas tout à fait, la prière est une invocation. C'est une supplique adressée à la Divinité ou à "une partie" de Celle-ci afin d'obtenir un soutien, une aide particulière et également de permettre une union avec cette dernière lorsqu'elle est centrée dans le cœur.

L'évocation ne fonctionne pas sur le même principe. Dans l'évocation, l'opérateur tente de faire apparaître concrètement l'être appelé ou encore l'extension de la conscience de ce dernier.

ayin a écrit:On peut même réussir des évocations sans être équilibrés, sans avoir de but d’évolution spirituel, puisque de nombreuses personnes qui ont choisi d’autre voie que celle dite spirituelle (ou qui ont une spiritualité tourné vers des pratiques qlippotiques), réussissent des évocations …

Oui, tu as parfaitement raison, pour réussir une évocation, il n'est pas nécessaire d'avoir une structure équilibrée. Mais n'est ce pas là la raison principale pour laquelle cet art est dangereux ?

ayin a écrit: Après, c’est clair que si la structure n’est pas équilibré on risque d’attirer à Soi des énergies ou des entités perverses qui vont profiter de la situation …

Je suis tout à fait d'accord.

ayin a écrit: Quelqu’un de peu spirituel attireras à soi des énergies tout aussi peu évolués, qui peuvent lui nuire à terme. Les pratiques évocatoires sont de formidable miroir de soi ! Car ce qui apparaît, n’est rien d’autre que notre équivalent sur d’autres plans !

Cela dépend comment est entreprise l'évocation, mais en général elle est construite sur un support cérémoniel. Le cérémoniel étant censé compensé nos manques, il est très difficile selon moi de se baser sur une évocation pour déterminer le niveau spirituel de l'exorciste. Certains grimoires ont gains d'efficacité par exemple puisque leur fondateur a lié les intelligences au livre des conjurations. Du coup, même un enfant est capable de réussir par cet intermédiaire. Par contre pour être pleinement protégé, il faut selon moi, soit être un excellent astrologue, soit un Mage accompli. Une autre chose également : dans le cas d'une évocation réussie avec une intelligence imaginons positive, si elle ne vous considère pas comme un Mage et si vous souhaitez toujours obtenir une faveur (enseignement, action magique de guérison, autre …) vous serez obligé de commercer avec elle. Si vous ne le faîtes pas, elle ne vous aidera pas à moins qu'elle ne considère que vous ne lui apportiez déjà. Elle vous demandera alors quelque chose dont elle a besoin. C'est une loi d'équilibre en quelque sorte : il faut qu'il y ait compensation. Cela se manifeste en général comme un service : une ondine peut vous demander de nettoyer tous les déchets de son lac par exemple. Vous n'aurez plus alors qu'à retrousser vos manches sur un ou plusieurs week end et je vous conseille fortement si vous avez conclu un accord de le respecter.

ayin a écrit: Une seule clé : la Foi, avoir une Foi inébranlable …

La Foi est en effet un atout indispensable, mais ce n'est pas suffisant à mon avis pour réaliser une évocation. L'évocateur doit avant tout respecter les lois de la nature, tout simplement puisque les intelligences y appartiennent. Si ce n'est pas le cas, il peut arriver par exemple que les entités se rebellent ou se fâchent avec toutes les conséquences désagréables liées à cet état. De plus, certaines entités comme les intelligences de mercure ou de vénus sont particulièrement dangereuses. Déjà, ce sont les seules entités à prendre quasiment systématiquement une forme humanoïde lorsqu'elles sont appelées et cela sans que le conjurateur ne leur ordonne. Ce qui peut consister en un premier piège puisque l'opérateur aura tendance à leur accorder facilement confiance. Les premières sont exceptionnellement intelligentes et sont très habiles dans l'art de communiquer : elles peuvent ainsi très facilement créer des situations prétextes pour que l'Opérateur quitte le cercle. Les secondes peuvent faire la même chose en usant de leurs charmes. Elles ne font pas cela puisqu'elles sont "mauvaises", elles font cela puisque ces actions sont conformes à leur nature et également pour tester le conjurateur et surtout s'en libérer. Une évocation est en effet un acte de contrainte pour une Intelligence. C'est une chose à ne jamais oublier : il ne faut pas aller s'imaginer qu'une intelligence est "heureuse" de venir pour accorder 3 voeux ! Cela lui demande du temps, de l'énergie et du travail.

Enfin, si elles sont négatives et que vous quittez le cercle, c'est que vous avez perdu le contrôle de vous même (et donc de l'Intelligence). Dans ce cas : il ne restera plus qu'à ramasser les petits morceaux …

Pour conclure sur le sujet de ton topic, ne penses tu pas que l'homme s'élit lui-même par son travail et son abnégation (entre autre) Wink ?
avatar
Palcebard

Messages : 167
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pratiques évocatoires seraient-elles réservées à des "élus"?

Message  Invité le Ven 16 Mar - 14:14

Ravie que ce post suscite autant de réflexion, c’est le but !

Et Basta, c’est une bonne chose de préciser ta pensée : en effet, (un peu plus) expérimenté et beaucoup plus approprié.

Alta Major, je ne me permettrais jamais de te reprocher quoique se soit, car cela reviendrait à sous-entendre que je détiens LA vérité, et que je me permets de juger les opinions d’autrui selon cette vérité. Or, je ne détiens rien, il ne s’agit que d’un partage d’idée et d’opinion, la tienne étant aussi valable que la mienne…

Concernant la comparaison SHC (sortie hors du corps), et évocation, je pense pour ma part que se sont deux choses assez différentes.
Les sorties sont un processus commun à tous, à savoir le déboitement de deux corps ou encore une projection de sa conscience.


Les évocations et invocations rassemblent de multiples processus.

Par ailleurs je remercie Palcebard pour la nuance évocation/invocation, en effet, après y avoir réfléchi, ça me paraît tout à fait logique. Les prières sont bien des invocations.
Ma confusion résulte du fait que j’ai côtoyé un pratiquant oriental qui s’enfermait pour invoquer une entité (en soi, qui s’habiller de l’entité) et qui ressentait à l’identique, mais avec une gestuelle un peu plus lente, « différente », et un regard… indescriptible. Cette invocation lui était nécessaire pour « travailler » ensuite sur les gens qui venaient le voir pour divers problèmes. Cela m’a tellement marqué que dans mon esprit, l’invocation se résumer à cet « habillage ».

Pour les prières tout le monde est en mesure de prier son Dieux, ou son ange. La prière est donc une pratique invocatoire mentale que beaucoup effectuent quotidiennement.

Il y a des évocations que tous le monde est capable de faire… le spiritisme ! C’est une pratique évocatoire puisqu’on « appelle » tel ou tel esprit, décédé, etc.

Il y a des évocations plus ritueliques, ou on appelle les élémentaires. Déjà, il faut plus de technique, puisque le niveau d’appelle est déjà un peu plus subtile que celui des esprits terrestres.
Dans ces dernières, l’évocation peut marcher suivant la technique, les « antécédents » de précédentes vies, la voie choisie, ou même selon la Foi que l’on porte à son rituel.

Tout le monde peut est en mesure de pratiquer des évocations à différents niveaux.

Cela ne veut pas dire que toutes les évocations sans sans danger ! Je le dis dans mon message, certaines énergies vont chercher à profiter de la situation pour profiter des failles de l'appelant avec tous les dangers que cela comporte (tentation sensuel, attaques psychiques, poisse, voire maladies ou possession).

Admettons une personne qui est fasciné par la Voie dite de la main gauche (involution), et qui veut évoquer Baphomet. Son psychisme comporte de nombreuses failles et n’a fait aucun travail d’équilibrage. En plus, il appelle une entité dite vulgairement négative.
Mais il a la Foi, une Foi profonde de ce qu’il appelle existe et va venir et il utilise une technique qu'on lui a montré qui a fait ses preuves.
Suivant son passé Karmique et un tas d’autres critères, il va soi appeler une énergie errante qui va sauter sur l’occasion pour le vampiriser psychiquement, soi attirer des entités du bas astral opportunistes qui vont se payer sa tête et qui le plus souvent resteront bien au chaud avec lui (phénomène de poltergeist qui vont s’ensuivre, malchance à tous les égards, isolement, fatigue, hallucination auditive et j’en passe), soit… et c’est moins probable attirer une énergie correspondant à celle de l’entité Baphomet, puissante dont il ne supportera pas les vibrations, et là, à moins d’avoir des protections efficaces, ca peut finir à l’asile.

Donc ca se termine mal, c’est certain, mais l’évocation est… possible.

Il y a également d’autres pratiques évocatoires beaucoup plus avancées, mais ça ne concerne que très peu de personnes qui on fait un gros travail sur eux, et ont longtemps cheminé.

Vous avez tous raisons dans vos mises en garde, c’est ce que j’ai fais également dans mon post sur les ondines ou le spiritisme.

Néanmoins, il faut désacraliser les pratiques in/évocatoires qui ne seraient possible que par de pseudo-élus. Tout le monde est en mesure de le faire, dés aujourd’hui par des prières, ou plus tard après avoir travaillé sur Soi et sur la Voie de l’équilibre.

Donc oui, Palcebard a tout à fait raison. Seuls ceux qui se sont « élus » par leur travail, persévérance et abnégation sont en mesure de contacter des intelligences évoluées sans finir à l’asile.


Palebard a écrit :

La Foi est en effet un atout indispensable, mais ce n'est pas suffisant à mon avis pour réaliser une évocation. L'évocateur doit avant tout respecter les lois de la nature, tout simplement puisque les intelligences y appartiennent. Si ce n'est pas le cas, il peut arriver par exemple que les entités se rebellent ou se fâchent avec toutes les conséquences désagréables liées à cet état

Merci pour ces précisions.

Une évocation est en effet un acte de contrainte pour une Intelligence

Dans la plupart des cas, c’est certain. Mais qu’en est-il lorsque l’évocation est du fait de… l’entité ?
Lorsqu’on est appellé sans l’avoir cherché (ni même penser) aspiré en quelque sorte ? C’est que certaines entités, certes pas très positives, recherchent le contact évocatoire astral/mental, non ?

C'est une chose à ne jamais oublier : il ne faut pas aller s'imaginer qu'une intelligence est "heureuse" de venir pour accorder 3 voeux

Pas toujours. Certaines entités, certes pas trés évoluées, se mettent spontanément au service du chercheur (combien même il n'a rien demandé...)


Cela dépend comment est entreprise l'évocation, mais en général elle est construite sur un support cérémoniel. Le cérémoniel étant censé compensé nos manques, il est très difficile selon moi de se baser sur une évocation pour déterminer le niveau spirituel de l'exorciste. Certains grimoires ont gains d'efficacité par exemple puisque leur fondateur a lié les intelligences au livre des conjurations. Du coup, même un enfant est capable de réussir par cet intermédiaire. Par contre pour être pleinement protégé, il faut selon moi, soit être un excellent astrologue, soit un Mage accompli. Une autre chose également : dans le cas d'une évocation réussie avec une intelligence imaginons positive, si elle ne vous considère pas comme un Mage et si vous souhaitez toujours obtenir une faveur (enseignement, action magique de guérison, autre …) vous serez obligé de commercer avec elle. Si vous ne le faîtes pas, elle ne vous aidera pas à moins qu'elle ne considère que vous ne lui apportiez déjà. Elle vous demandera alors quelque chose dont elle a besoin. C'est une loi d'équilibre en quelque sorte : il faut qu'il y ait compensation. Cela se manifeste en général comme un service : une ondine peut vous demander de nettoyer tous les déchets de son lac par exemple. Vous n'aurez plus alors qu'à retrousser vos manches sur un ou plusieurs week end et je vous conseille fortement si vous avez conclu un accord de le respecter.

Merci pour cet éclairage. En effet, il y a des différences notoires entre les contacts ritueliques, et les contacts mentaux...
Par contre, n'est-il pas déconseillé de "commercer", cela ne revient-il pas à passer des pactes dommageables pour l'appelant sur le long terme?


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pratiques évocatoires seraient-elles réservées à des "élus"?

Message  Palcebard le Ven 16 Mar - 17:15

Re,

ayin a écrit:Une évocation est en effet un acte de contrainte pour une Intelligence

Dans la plupart des cas, c’est certain. Mais qu’en est-il lorsque l’évocation est du fait de… l’entité ?
Lorsqu’on est appellé sans l’avoir cherché (ni même penser) aspiré en quelque sorte ? C’est que certaines entités, certes pas très positives, recherchent le contact évocatoire astral/mental, non ?

Si c'est du fait de l'entité, alors dans ce cas ce n'est plus une évocation. Certaines intelligences recherchent en effet le contact avec les humains et elles ne sont pas positives du tout. C'est le cas par exemple des succubes et des incubes.

ayin a écrit:C'est une chose à ne jamais oublier : il ne faut pas aller s'imaginer qu'une intelligence est "heureuse" de venir pour accorder 3 voeux

Pas toujours. Certaines entités, certes pas trés évoluées, se mettent spontanément au service du chercheur (combien même il n'a rien demandé...)

C'est tout à fait juste. Mais là encore, nous ne sommes plus dans la méthode évocatoire. Certaines intelligences aident effectivement certains humains : les poètes ont leurs Muses.

ayin a écrit:Cela dépend comment est entreprise l'évocation, mais en général elle est construite sur un support cérémoniel. Le cérémoniel étant censé compensé nos manques, il est très difficile selon moi de se baser sur une évocation pour déterminer le niveau spirituel de l'exorciste. Certains grimoires ont gains d'efficacité par exemple puisque leur fondateur a lié les intelligences au livre des conjurations. Du coup, même un enfant est capable de réussir par cet intermédiaire. Par contre pour être pleinement protégé, il faut selon moi, soit être un excellent astrologue, soit un Mage accompli. Une autre chose également : dans le cas d'une évocation réussie avec une intelligence imaginons positive, si elle ne vous considère pas comme un Mage et si vous souhaitez toujours obtenir une faveur (enseignement, action magique de guérison, autre …) vous serez obligé de commercer avec elle. Si vous ne le faîtes pas, elle ne vous aidera pas à moins qu'elle ne considère que vous ne lui apportiez déjà. Elle vous demandera alors quelque chose dont elle a besoin. C'est une loi d'équilibre en quelque sorte : il faut qu'il y ait compensation. Cela se manifeste en général comme un service : une ondine peut vous demander de nettoyer tous les déchets de son lac par exemple. Vous n'aurez plus alors qu'à retrousser vos manches sur un ou plusieurs week end et je vous conseille fortement si vous avez conclu un accord de le respecter.

Merci pour cet éclairage. En effet, il y a des différences notoires entre les contacts ritueliques, et les contacts mentaux...
Par contre, n'est-il pas déconseillé de "commercer", cela ne revient-il pas à passer des pactes dommageables pour l'appelant sur le long terme?

Je ne recommande à personne de commercer avec une Intelligence, même si elle est positive. Ce genre de pratique risque effectivement d'entraînner le praticien imprudent dans une spirale de plus en plus gloutonne et dont il aura beaucoup de mal à se défaire : à terme le magicien risque d'y perdre sa liberté. C'est par contre une pratique très courante en magie évocatoire, comme j'ai pu malheureusement le constater. La sagesse voudrait selon moi que si une Intelligence vous propose un marché, vous ayez la ferme volonté de le refuser. Par contre, comme dit plus haut avec l'exemple de l'Ondine, si vous avez passé un accord, je vous conseille vivement de le respecter. Si en outre vous avez vraiment fait "une grosse bêtise" tel un pacte de sang avec un Démon par exemple et que vous réalisez soudain ce que vous avez fait, il peut être encore possible de faire marche arrière. Dans ce cas, j'espère que la Divine Providence dirigera vos pas vers un Mage qui acceptera de vous aider en évoquant lui même l'Intelligence concernée ou en lui rendant visite dans sa Sphère d'appartenance et qui en fonction des termes de l'accord pourra peut être annuler tout ou partie de la dette accumulée.
avatar
Palcebard

Messages : 167
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

[b]C'est à nous de changer[/b] pour obtenir [b][i]l'initation[/i][/b], et [b]pas l'inverse...[/b]

Message  artisanfr le Sam 17 Mar - 0:53

Que de messages intéressants!

Personnellement, je ne désire que rappeler les mises en garde de Franz Bardon, d'avoir bien suivi le CVIM ou un entraînement similaire avant de tenter l'évocation:

Pourquoi? Car l'Evocation est en fait un piège : comme souvent avec Bardon, on "attire des mouches avec du miel":

L'opérateur voudra souvent obtenir la réalisation d'un désir de l'entité. Or ce dernier est ignorant du fait que pour que cela marche, il faut déjà qu'il soit capable de matérialiser, dans une certaine mesure , son souhait lui même.

Cette réalité a sa source dans le fait que le Mage est issu de l'Akasha, et étant de cette nature, tous les pouvoirs sont en germe en lui. Si il manque de réaliser cela, et qu'il crédite l'Entité d'un pouvoir qu'il n'a pas, il se crée alors une sorte de Skizophrénie dans son haut mental : CELA AUGMENTE LA DUALITE en lui.

Ce que l'on appelle un pacte n'est ni plus ni moins qu'un abêtissement de la conscience du mage, qui n'est plus en mesure de réaliser que c'est son propre esprit qui est la source de tous les phénomènes, et donc que si une entité réalise ses désirs, elle n'a été que l'intermédiaire de son Esprit Immortel, l'Akasha, ou la Divine Providence en Lui.

L'abêtissement et l'ignorance ultime du praticien réside dans le fait de croire que l'entité a le pouvoir de faire une chose, qu'il ne puisse faire lui même!

Cet exemple montre clairement pourquoi les mises en garde de Franz Bardon sont justifiées : c'est que surtout cet art est un PIEGE, un piège pour l'égo, la personnalité, et surtout un risque de faire augmenter la DUALITE chez le praticien, alors que le but du cours de Franz Bardon est d'atteindre l'UNITE, l'Union avec Dieu, qui est l'équivalent d'une sorte d'Eveil Bouddhique.

Voilà pourquoi il est immature et irresponsable de conseiller à monsieur tout le monde de pratiquer l'évocation avant qu'il ne se soit préparé : c'est l'envoyer tout droit dans un piège qui va renforcer cette dualité chez lui, ce qui se manifestera en situations de vies très pénibles.

Ce piège nous met face à face avec l'Akasha , et l'Akasha nous renvoie ce que nous sommes.

C'est à nous de CHANGER pour nous présenter devant l'Akasha, et non pas de prétendre ne pas changer et que l'Akasha s'adaptera à nous : c'est ridicule et dangereux.

Il est vrai que la "perfection absolue" n'existe pas , et pour réussir le test de ce piège, il faut avoir ce que Franz Bardon appelle l'équilibre élémental : ce n'est pas l'équilibre ulitme (s'il existe sur terre) c'est juste un mot pour désigner l'état qui fait que la personne ne chutera pas, et si elle fait des erreurs mineures, elle trouvera un moyen de les rattrapper : rien ne dégénérera en pacte, ni autre catastrophe.

Les Entités ne font que refléter ce que nous sommes, par le biais de l'Akasha.

Finalement Franz Bardon a bien expliqué qu'on pouvait réussir ses trois livres en une vie, et c'est en effet très vrai. Ce qui va gêner le mage, à la finale, ce n'est pas le temps de pratique , mais c'est l'équilibre des éléments: Combien de fois j'ai vu des pratiquants réussir en quelques jours une pratique qu'ils n'arrivaient pas à maîtriser pendant des années:ce qui avait changé, c'était leur attitude, leurs motifs secrets, leur maturité : ne pas oublier que le Maître Bardon est toujours présent et nous inspire!

S'il y a une difficulté, il faut demander par la méditation, au Maître Franz Bardon, de nous inspirer sur la bonne attitude à avoir ou la bonne compréhension , un secours est toujours donné au disciple sincère.

Franz Bardon a bien expliqué qu'il est possible de maitriser ses trois livres en une vie : chaque situation étant par définition unique, c'est au disciple lui même de trouver la réponse par la méditation, l'introspection... Une réponse est toujours donnée au disciple sincère.

C'est à nous de changer pour obtenir l'initation, et pas l'inverse...

Bien à vous

artisanfr

Messages : 765
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

BIEN DIT !

Message  Invité le Sam 17 Mar - 7:03

Le but du cours de Franz Bardon est d'atteindre l'UNITE, l'Union avec Dieu, qui est l'équivalent d'une sorte d'Eveil Bouddhique.
Le mage hermetique est un tantrika...(voir la 1ere lame du tarot selon Bardon)
Là, on commence à taper dans le roc de la pratique réelle.
C'est à nous de CHANGER pour nous présenter devant l'Akasha,
Nous sommes potentiellement l'Akasha...
Nous sommes déjà cela!
mais virtuellement ...il faut le rendre opératif!
Nos vices et nos vertus sont séparés encore...
Le Maitre en nous doit se lever. Like a Star @ heaven
C'est à nous de changer pour obtenir l'initiation, et pas l'inverse...
1000 fois oui Idea


Dernière édition par Arathos le Sam 17 Mar - 22:16, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pratiques évocatoires seraient-elles réservées à des "élus"?

Message  Invité le Sam 17 Mar - 20:44




Merci Palcebard pour toutes ces précisions. Je me doutais bien que le « marchandage » avec des entités étaient néfastes à plus d’un titre… Pour ma part, et sans avoir jamais suivi d’enseignement bardonniste poussé ou autre, j’ai toujours eu le bon sens de refuser toute faveur ou service, le seul intérêt étant d’ordre spirituel afin de comprendre certaines lois ou avoir accès à certains plans. Après t’avoir lu, je m’en félicite.

Par contre, qu’est ce que tu appelles des incubes et succubes ?

Les évocations avec des entités évoluées ne sont pas le fait de « prophètes », il s’agit bien d’un travail sur Soi parsemé de nombreux pièges.
Le plus grave est, malheureusement, que le plus grand nombre d’évocations effectuées ont pour but une faveur matérielle.

Encourager les chercheurs sincères à persévérer dans leurs Voies me paraît positif et constructif. Hélas, ce qui est immature et irresponsable c’est d’effectuer des évocations par curiosité ou pour obtenir pour soi ou pour un tiers des « cadeaux » ou autres. Il ne faut pas s’étonner alors d’attirer des énergies peu évoluées. Surtout que rien n’est donné sans rien, conformément à la loi de l’équilibre…

Les invocations d’énergies divines ou les évocations de ses anges gardiens sont à la portée de tous ceux qui ont auront la hardiesse et peuvent se révéler des aides précieuses pour la suite du cheminement.

Ce qui est merveilleux dans cette pratique, c’est qu’elle nous renvoie constamment à nous même, dans le meilleure en nous, comme dans le pire… Puisqu’on ne reçoit… que ce que nous avons déjà dans le Cœur…


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pratiques évocatoires seraient-elles réservées à des "élus"?

Message  Palcebard le Lun 19 Mar - 8:54

Bonjour ayin,

ayin a écrit: Par contre, qu’est ce que tu appelles des incubes et succubes ?

La succube est une catégorie de démon féminin vampire qui prend l'apparence de belles jeunes femmes durant le sommeil afin de séduire les hommes ou les jeunes adolescents. Leur pendant masculin est l'incube. La technique de ces démons consiste à exciter l'imagination de leur proie pendant la phase de rêve par l'entremise de jeux érotiques afin d'avoir une relation charnelle avec elle sur le plan astral. Pendant les ébats ces entités se nourissent de l'énergie sexuelle dégagée. Au réveil la victime est en général très affaiblie par la "superbe" nuit qu'il vient de passer. A terme, une relation suivie avec une succube ou un incube peut tuer un humain.
avatar
Palcebard

Messages : 167
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pratiques évocatoires seraient-elles réservées à des "élus"?

Message  Invité le Lun 19 Mar - 9:05



Il est vrai que c'est un sujet (les appels ou "aspiration" par des entités) que j'aimerai approfondir...

Think you so much Palcebard,

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pratiques évocatoires seraient-elles réservées à des "élus"?

Message  Invité le Mer 21 Mar - 0:01

NOTA BENE

Je m’aperçois en discutant avec certains pratiquants en privé que mes pratiques sont très différentes de celles dont on me parle…

Quelque part, j’ai la « chance » de ne pas avoir l’esprit « formaté » par certaines écoles qui font office d’ « autorité » en la matière… Je ne suis ni bardonniste, ni Moryasoniste, ni de la GD, etc.

Par conséquent, mon état d’esprit est celui d’une personne « indépendante » qui a forgé ses convictions par sa propre expérience, et sa propre pratique.

Par exemple, je n’ai jamais tracé de « cercle de protection » ou autre, quelque soit le degré de négativité de l’énergie… etc, etc…
A mon avis, c’est que par exemple les cercles ne sont qu’une aide pour visualiser le champ de protection. Vu que je suis toujours en vie… attention, c’est juste une supposition ouverte à vos opinions et idées autres.

Bref, c’est juste pour dire qu’il y a autant d’évocation qu’il n’y a de pratiquants, et c’est à chacun de voir ce qui lui convient…

Néanmoins, là où on s’accorde à plusieurs, c’est ce que j’ai marqué plus haut, c'est-à-dire que les invocations d’énergies divines sont non seulement sans danger, mais en plus d’une grande aide et réconfort, quelque soit l’attente ou l’espérance mis en ces pratiques.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pratiques évocatoires seraient-elles réservées à des "élus"?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum