Le glossaire du grimoire d'Ambrosia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le glossaire du grimoire d'Ambrosia

Message  Invité le Ven 16 Mar - 6:17

A

Aiguilles d’une montre, sens d'une : Sens d’une rotation de gauche à droite en haut du cercle et de droite à gauche en bas.

Akasha : Le cinquième élément, le pouvoir spirituel omniprésent dont l'univers est imprégné.
C'est l'énergie fondamentale dont les éléments tirent leur existence.

Amulette : Objet magiquement « chargé »qui détourne des énergies spécifiques, le plus souvent négatives. C'est en général un objet de protection. Une amulette peut être une gemme, une statue, une pièce, un dessin, un pendentif, un anneau, une plante, un animal, un geste, etc. [/font](Voir sous talisman).

Art, l' : Wicca,Sorcellerie. La magie ancienne.

Artisanat : Un art, en particulier celle faite avec les mains.
Voir aussi sort d'artisanat.


Aspersoir : Gerbe d'herbes fraîches ou objet perforé utilisé pour jeter de l'eau pendant ou avant le rituel et servant à la purification.

Athamé : Couteau rituel wicca possédant ordinairement une lame à deux tranchants et un manche de couleur noire. On utilise l'athamé pour diriger le pouvoir personnel pendant le rituel. Il sert très rarement à couper des objets matériels. Le mot « athamé » est d'origine inconnue; il existe des variantes orthographiques chez les wiccas et plus encore de prononciations différentes.




B:

Bannir : Chasser le mal, la négativité, les esprits .


Bâton : L'un des outils rituels de la wicca ,le bâton est un instrument d'invocation servant habituellement à appeler la Déesse et le Dieu.

Beltane : Fête wicca célébrée le 30 avril ou le premier mai (le jour varie selon les traditions). Beltane est également connue sous le nom de Veille de mai, Roodmas, Nuit de Walpurgis, Cethsamhain. Beltane célèbre l'union symbolique, l'alliance ou mariage de la Déesse et du Dieu, et fait le lien avec l'été qui approche.

Bénédiction : Pratique spirituelle ou religieuse consistant à conférer une énergie positive à une personne ,un lieu ou une chose.

Bipenne : Ancienne hache crétoise à double tranchant symbolisant la Déesse, encore employée à cette fin par certains wiccas. La bipenne peut être placée à gauche, près de l'au tel ou appuyée contre celui-ci.

Boîte à souhaits : Une boîte à souhaits est une boite quelconque qui sert à exaucer des vœux.

Bolline : Couteau à manche blanc utilisé en magie et dans les rituels wiccas à des fins pratiques, par exemple, pour couper des herbes ou percer la peau d'une grenade. Comparez avec athamé.

Bouteille de sorcière : Bouteille ou bocal contenant des herbes ,des épingles,des tessons de verre et d'autres objets,conçus pour protéger une personne ou un lieu du mal et des malédictions.
Habituellement enterré ou placé près de la porte ou d'une fenêtre.

But,les : Voir intention.






C

Cercle de pierres, le : Voir cercle magique.

Cercle magique, le: Sphère formée grâce au pouvoir personnel, qui est généralement le théâtre des rituels wiccas. Le terme fait référence au cercle délimité par la sphère lorsqu'elle pénètre dans le sol, car elle s'étend à la fois au-dessus et au dessous de la terre. Le cercle est créé au moyen de la visualisation et de la magie.

Chaman : Homme ou femme ayant acquis la connaissance des dimensions terrestres subtiles, généralement au cours de périodes où ils ont expérimenté des états modifiés de conscience. Grâce à différents types de rituel, le chaman soulève le voile du monde physique et fait l'expérience de la dimension des énergies. Ce savoir assure au chaman le pouvoir de changer le monde où il évolue par la magie.

Chamanisme : Pratiques du chaman, généralement de nature magique ou rituelle, parfois religieuse.

Chance : Capacité de l'individu de prendre des décisions opportunes et heureuses, d'agir avec à-propos et de se placer dans des situations favorables . La malchance résulte de l'ignorance et du refus d'accepter la responsabilité de ses actes.

Charger
: Imprégner un objet du pouvoir personnel. La « charge » constitue un acte magique.

Charme : Rituel magique, généralement de nature profane, souvent accompagné de paroles.

Chasser : Éloigner, le mal, la négativité ou les esprits .

Cimetière ( tombe) : Un cimetière est un lieu maléfique où il ne faut pas flâner: quand on s'y rend pour un but précis ( enterrement, prière,dépôt de fleurs) ,il est préférable, dit-on de se rendre directement à la tombe concernée.
Si vous allez dans un cimetière sans raison, " les morts viendront vous écorcher les orteils " dit-on en Flandre .

Dans le cimetière de Carnac ( Bretagne), à minuit, dit-on, les tombes s'ouvraient et les morts en sortaient pour aller écouter la messe à l'église . La nécropole des Alismatales Arles ( Bouches- du- Rhône) fut longtemps considérée comme hantée par les fantômes de Sarrasins tués par Charlemagne qui s'y promenaient la nuit .

Il est particulièrement funeste d'avoir, sur ses souliers, de la terre provenant d'un cimetière et de ne pas l'enlever.
Attention aux personnes malicieuses qui jettent de la terre de cimetière devant votre habitation . On attire les plus grandes infortunes en prenant des fleurs ou des feuilles sur une tombe ou en ramassant un objet ( morceaux de pierres tombales , épitaphes, terre de cimetière tout juste bénit par un enterrement , etc) dans un cimetière et en le rapportant chez soi ou chez une autre personne quand veut nuire .

La terre de cimetière sert aux envoûtements : en Bretagne et en Pologne, par exemple, on faisait périr une personne en plaçant sous son lit ou sur le seuil de sa porte d'entrée une écuelle contenant , notamment, du sable de cimetière .Au Portugal , une personne à qui on fait manger , à son insu , de la terre de cimetière périt.

Aux États-Unis ,on ensorcelle un puits en y jetant de la terre ramassée dans un cimetière.
Signalons que pour les lucifériens le cimetière est un "lieu vivant " : la décomposition des cadavres crée " un champ de forces exceptionnel " ( Bourre Jean -Paul , les secrets lucifériennes aujourd'hui. initiation et connaissance ,Paris , Belfont, 1978).
Les adeptes de la magie et de l'occultisme se rendent la nuit dans les cimetières - notamment celui du Père - Lachaise à Paris où des cérémonies secrètes ont lieu autour du tombeau de Mme de Courrières ( alias Mme Chantelouve)., inspiratrice de Huymans et adepte de la magie noire , et celui du Montparnasse, qui a toujours attirée de la nécrophilie et du vampirisme
.

En raison de cette force occulte, détruire un cimetière et utiliser le terrain à un autre emploi porte malheur à celui qui a pris cette initiative ; il risque d'être hantée par tous les morts dérangés.
Une maison qui a été construite à l'emplacement d'un ancien cimetière ou d'une nécropole est également vouée au malheur.


Dès le 11e siècle les Anglais pratiquaient "l'enterrement symbolique "pour se débarrasser des maladies .

Au pays de Galles ,par exemple,au début du 20e siècle on enterrait nu jusqu'au cou dans un cimetière , pendant deux heures, le malade atteint de rhumatismes. Maintenant on se sert d'une dagyde pour se débarrassée d'une maladie ou d'un envoûtement en la plaçant près d'une tombe dans un cimetière qui soit Juif ,musulman, catholique ou païen .

Pour finir sachez encore que de rêver de cimetière porte bonheur ( États-Unis) .


Clairvoyance : Littéralement "voir clairement" . Capacité de percevoir les faits les évènements et autres éléments autrement que par les cinq sens dits"normaux" et sans l'aide d'outils.

Conscience de l'âme : L'inconscient ou subconscient au sein duquel nous recevons les impulsions échappant à la conscience de veille. La conscience de l'âme entre en activité pendant le sommeil, le rêve et la méditation. Elle nous relie directement à la Déesse et au Dieu, ainsi qu'au monde immatériel plus vaste qui nous entoure. Il existe d'autres termes de sens proche. La divination est un processus rituel faisant appel à la conscience rationnelle pour prendre contact avec la conscience de l'âme. L'intuition est un terme employé pour désigner l'information suprasensible qui parvient à la conscience rationnelle de façon tout à fait inattendue.

Conscience rationnelle : Partie de la conscience axée sur les phénomènes matériels embrassant les facultés rationnelles, analytiques. La conscience rationnelle intervient lorsque nous calculons nos impôts, élaborons des théories ou tentons de mettre de l'ordre dans nos idées. Comparez avec conscience de l'âme.

Conscience rituelle : État de conscience particulier indispensable pour pratiquer la magie avec succès. Le magicien accède à cet état grâce à la visualisation et au rituel. Elle est le signe de l'harmonie qui existe entre la conscience rationnelle et la conscience de l'âme, un état qui permet au magicien de sentir les énergies, de leur donner un but, puis de relâcher ces énergies vers l'objectif magique. Elle se traduit par un affinement des sens, une conscience accrue du monde soi-disant immatériel, une communication avec la nature et avec toutes les forces qui sont à l'origine de toutes les représentations de la déité.

Consécration : Action de rendre sacrée .Dans la wicca, les outils employés dans les rites magiques et religieux sont consacrés par l'énergie au cours de rituels spéciaux.

Couronne : Guirlande de fleurs ou de feuilles portée sur la tête, à l'instar des couronnes offertes aux héros de la Grèce antique comme symboles honorifiques .

Couteau à manche blanc : Couteau d'usage courant à manche blanc et à lame bien aiguisée. Les wiccas l'utilisent pour couper les herbes et les fruits, trancher le pain au cours de la Petite fête et divers autres usages - mais jamais à des fins sacrificielles. On lui donne parfois le nom de bolline. Comparez avec athamé.

Couteau magique : Voir athamé.

Coven : Groupement de wiccas remplissant habituellement une fonction initiatique et dirigé par une ou deux personnes.


Cristallomancie : Regarder fixement un pot d'encre, un feu ou une boule de cristal pour éveiller les facultés parapsychiques et utiliser ces dernières.





D

Déesse,la : Il existe autant de définitions de la Déesse qu'il y a de wiccas. En général, on la tient pour la créatrice de l'univers, la source suprême et inépuisable de fertilité, de sagesse, d'amour, de compassion, de guérison et de pouvoir.
Souvent associé à la lune, à la terre et aux mers dans la pensée wicca. La Déesse a été vénérée par maintes religions sur toute la surface du globe à travers les âges.

Dieu, le : Dans la wicca, le Dieu correspond généralement au principe masculin ; il est le complément parfait de la Déesse, souvent identifié au soleil, aux déserts et aux forêts, de même qu'aux animaux sauvages. Certains le considèrent comme le seigneur de la mort et de la résurrection. Les wiccas célèbrent sa naissance, sa maturité, son union avec la Déesse et sa mort à l'occasion des huit sabbats . Le dieu ne doit pas être confondu avec la conception que les chrétiens ont communément de " Dieu".


Divination : Art magique consistant à découvrir ce qui est caché, par l'interprétation de modèles ou de symboles obtenus au hasard par l'observation des nuages, des tarots, des flammes, de la fumée. L'art divinatoire établit un contact avec la conscience de l'âme en usant du rituel et de 1'observation ou de la manipulation de certains outils afin de déjouer ou d'engourdir la conscience rationnelle. Bien qu'ils puissent s'adonner à la divination, la pratique de cet art n'est pas nécessaire pour ceux qui arrivent à communiquer facilement avec la conscience de l'âme.

Druide : Prêtre celte, en Gaule, en Bretagne et en Irlande.







E

Éléments, les : Terre, Air, Feu, Eau. Ces quatre essences représentent les composants fondamentaux de l'univers. Tout ce qui existe (ou existe en puissance) renferme une ou plusieurs de ces énergies. Les éléments chantent à 1'intérieur de nous et sont également présents dans l'ensemble lu monde. Grâce à la magie, il est possible de faire appel à ces derniers pour opérer un changement. Les quatre éléments sont issus de l'essence première ou du pouvoir originel - l'Akasha.

Encensoir : Récipient résistant à la chaleur, dans lequel on brûle l'encens. Un plat de métal pour brûler l'encens symbolisant l'élément air.

Enchanter : " Chanter à " . Sur le plan magique, il s'agit d'un procédé par lequel les plantes sont alignées selon vos besoins magiques avant leur utilisation.

Énergie : Terme générique désignant le pouvoir jusqu'à présent immensurable ( mais bien réel) qui existe à l'intérieur de tous objets et êtres naturels - y compris notre corps.
L'énergie est utilisée par la magie populaire. Voir également pouvoir personnel.

Ensorceler : L'art de placer des gens sous son pouvoir en utilisant des sons, des regards, des couleurs, ect.

Esbat : Rituel wicca généralement célébré à la pleine lune.

Esprits anciens, les : Terme wicca souvent employé pour embrasser tous les aspects de la Déesse et du Dieu. Pour certains wiccas, ce mot est un synonyme de Génies.

Esprits des pierres, les : Énergies élémentales inhérentes aux quatre points cardinaux dans le cercle magique et rattachées aux éléments. Dans la Tradition des Pierres levées, elles sont personnifiées par les « Esprits des pierres ».

Évocation : Invocation des esprits ou d'autres entités incorporelles pour qu'ils se manifestent sous une forme visible ou par une présence invisible. Comparez avec invocation.





F

Feu de joie : Feu allumé à des fins magiques, habituellement en plein air. La tradition veut que l'on allume des feux de joie aux fêtes de Yule, de Beltane et du solstice d'été.

Figurine : Petite poupée, confectionnée de diverses substances, qui exerce une influence dans la vie d'une personne.Dans le domaine de la magie par les plantes, il s'agit soit d'une racine sculptée ou d'une image peinte sur un sachet en tissu rempli de plantes. L'utilisation de figurines est appelée " magie par l'image".

Fléau : Ce qui détruit la vie, chose pernicieuse, destructrice, dangereuse, le mal.






G

Génies, les : Êtres, déités ou présences souvent invoqués pendant une cérémonie wicca ; ils sont invités à assister ou à présider aux rituels. Ils seraient soit d'anciens êtres humains qui ont atteint un niveau de développement spirituel supérieur, soit des entités spirituelles créées par la Déesse et le Dieu ou chargées de protéger la terre et de veiller sur les quatre points cardinaux. Ils sont parfois associés aux éléments.

Grimoire : Recueil de travaux magiques renfermant diverses informations sur les rituels, les propriétés magiques des objets naturels et la préparation du matériel pour les rituels. Plusieurs de ces ouvrages contiennent un « catalogue des esprits ». Les "Clavicules de Salomon" demeure sans doute le plus célèbre de ces anciens grimoires. La plupart de ces ouvrages ont vu le jour au seizième et au dix-septième siècles, mais leur origine est probablement beaucoup plus ancienne et on retrouve l'influence des rites romains, grecs, babyloniens, sumériens et ceux de la dernière époque de l'Égypte pharaonique.





Dernière édition par Melek-ric le Ven 23 Mar - 7:28, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le glossaire du grimoire d'Ambrosia

Message  Invité le Ven 16 Mar - 6:20

H

DÉSOLÉ !

!!! AUCUNE DÉFINITION POUR CETTE LETTRE !!!




I

Imbolc : Fête wicca célébrée le 2 février, également connue sous le nom de Chandeleur, Lupercallia, fête de Pan, fête des Flambeaux, fête de la Lumière croissante, Oimelc, jour de Brigid, etc. Imbolc souligne les premières manifestations du printemps et le retour de la Déesse après que celle-ci eut donné naissance au Soleil (le Dieu) à Yule.

Initiation :
Processus par lequel un individu est admis au sein d'un groupe, d'une religion, ou introduit à la connaissance d'un art ou d'un sujet particuliers. L'initiation peut s'inscrire dans la célébration d'un rituel, mais on assiste aussi à des initiations « spontanées ».

Invocation : Appel ou requête adressés à un pouvoir supérieur (ou à des puissances supérieures), tels que la Déesse et le Dieu. Une prière. L'invocation est en fait une méthode permettant d'établir des liens conscients avec ces aspects de la Déesse et du Dieu qui vivent en nous. Donc, par définition, en prenant conscience de ces aspects, il semble que nous les fassions apparaître ou les amenions à se révéler.




J

Jours de pouvoir, les : Voir sabbat.




K

Kahuna : Praticien de l'antique système magique, scientifique et philosophique hawaïen.




L

Livre des Ombres : Livre de rituels, d'incantations et de travaux magiques. Jadis recopié à la main au moment de l'initiation, le Livre des Ombres est aujourd'hui reproduit par photocopie, ou dactylographié, dans certains covens. Il n'y a pas de « seul et vrai » Livre des Ombres; tous ont une valeur pour leurs usagers respectifs.

Lughnasadh : Fête wicca célébrée le premier août, portant aussi les noms de Veille d'août, Lammas, fête du Pain. Lughnasadh souligne la première récolte, l'époque où les fruits de la terre sont récoltés et mis en réserve pour les longs mois d'hiver, où le Dieu commence à perdre mystérieusement ses forces à mesure que les jours raccourcissent.





M

Mabon : Vers le 21 septembre, au moment de l'équinoxe d'automne, les wiccas fêtent la seconde récolte. La nature se prépare à l'hiver. Mabon est un vestige des fêtes des récoltes jadis célébrées sous une forme ou une autre par la presque totalité des peuples de la terre.

Magie : Mouvement des énergies naturelles (telles que le pouvoir personnel) afin de créer un changement désiré. L'énergie est présente à l'intérieur de tout ce qui existe, dans les plantes, les pierres, les couleurs, les sons, les mouvements et en nous-mêmes. La magie est le processus qui consiste à mobiliser et à accumuler cette énergie, à lui donner une destination, puis à la libérer. Bien qu'elle soit mal comprise, la magie n'en demeure pas moins une pratique naturelle et non surnaturelle.

Main émettrice, la : Main employée habituellement pour accomplir des activités manuelles comme écrire, peler des pommes et composer des numéros de téléphone. Elle serait le point par lequel le pouvoir personne/ est projeté hors du corps. Lors du rituel, on voit en pensée le pouvoir personnel couler à flots de la paume ou des doigts pour accomplir certains objectifs magiques. C'est également avec cette main que l'on tient les outils magiques tels que l'athamé. Les ambidextres choisissent tout simplement la main qu'ils préfèrent utiliser. Comparez avec main réceptrice.

Main réceptrice, la :
Main gauche chez les droitiers; l'inverse chez les gauchers. C'est la main par laquelle l'énergie est accueillie dans le corps. Comparez avec main émettrice.

Méditation : Réflexion, contemplation. Retour sur soi-même ou communion avec la déité ou la nature, selon que l'attention se tourne vers l'intérieur ou l'extérieur. Période de silence au cours de laquelle le méditant peut arrêter sa pensée sur des idées ou des symboles spécifiques ou les laisser venir à lui spontanément.

Mégalithe : Monument ou structure de pierre de grandes dimensions. Stonehenge est probablement le plus célèbre de tous les sites mégalithiques.

Menhir : Pierre dressée verticalement, probablement par des peuples très anciens pour des motifs religieux, spirituels ou magiques.





N

Néo-païen : Au sens littéral, « nouveau païen ». Membre, fidèle ou sympathisant de l'une des religions néo-païennes récemment formées qui se répandent aujourd'hui dans le monde entier. Tous les wiccas sont paiens, mais tous les païens ne sont pas wiccas.






O

Ostara : Célébrée lors de l'équinoxe du printemps, vers le 21 mars, Ostara souligne le point vernal, le début du vrai printemps où la neige et la glace font place à la verdure. Il s'agit à proprement parler d'une fête du feu et de la fertilité, célébrant le retour du Soleil (le Dieu) et la fertilité de la Terre (la Déesse).





P

Païen : Du latin paganus, paysan. De nos jours, ce terme est employé de façon générale pour désigner les fidèles de la Wicca et d'autres religions magiques, chamaniques et poly théistes. Bien entendu, les chrétiens ont une définition de ce mot qui leur est propre. Les termes païen et néo-païen sont interchangeables.

Pendule : Instrument de divination constitué d'une corde attachée à un objet pesant, comme un cristal de quartz, une racine ou un anneau. En tenant l'extrémité libre de la corde à la main, le coude appuyé sur une surface unie, on pose une question. La réponse est déterminée par le mouvement de va-et-vient de l'objet. Une rotation indique un oui ou une énergie positive. Un mouvement de balancier exprime le contraire. (Plusieurs méthodes permettent d'interpréter les mouvements du pendule; utilisez celle qui vous réussit le mieux.). Le pendule est un outil qui permet de communiquer avec la conscience de l'âme.

Pentacle : Objet rituel (généralement un cercle de bois, de métal, d'argile, etc.) sur lequel est dessinée, peinte ou gravée une étoile à cinq branches (pentagramme). Il symbolise l'élément terre. Les termes « pentagramme » et « pentacle » ne sont pas interchangeables, mais on peut comprendre qu'il puisse y avoir confusion entre les deux.

Petite fête : Repas rituel partagé avec la Déesse et le Dieu.

Polarité : Concept de l'existence d'énergies équivalentes, mais opposées, parfaitement illustré par les principes orientaux du yin et du yang. Le yin est froid alors que le yang est chaud. Voici d'autres exemples : Déesse/Dieu, jour/nuit, lune/soleil, ombre/lumière, conscience de l'âme/conscience rationnelle. Équilibre universel.

Poupée de paille : Figurine, souvent de forme humaine, tressée avec de la paille de blé ou d'autres céréales. Symbole de la fertilité de la terre et de la Déesse dans les rituels agraires de l'Europe primitive, elle a encore sa place dans la Wicca. Les poupées de paille (en anglais, corn dolly) ne sont pas fabriquées avec l'enveloppe de l'épi de maïs ou l'épi lui-même; le terme anglais corn désignant à l'origine toutes les céréales autres que le maïs. Le mot a conservé cette signification dans la majorité des pays de langue anglaise, sauf aux États-Unis.

Pouvoir de la terre : Énergie qui existe à l'intérieur des pierres, des herbes, des flammes, du vent et des autres manifestations naturelles. C'est le pouvoir divin manifesté qui peut être invoqué en magie pour créer un changement désiré. Comparez avec pouvoir personnel.

Pouvoir divin :
Énergie pure, non manifestée, qui réside à l'intérieur de la Déesse et du Dieu. La force vitale, la source ultime de tout ce qui existe. Comparez ce terme avec pouvoir de la terre et pouvoir personnel.

Pouvoir personnel :
Énergie assurant le maintien de la vie physique. Elle a pour origine première la Déesse et le Dieu (ou, plus exactement, le pouvoir qui les soutient). Au début, nous le recevons de notre mère biologique, à l'intérieur de l'utérus, et il nous est apporté plus tard par la nourriture, l'eau, la lune et le soleil, ainsi que d'autres éléments naturels. Notre pouvoir personnel se libère par le stress, l'exercice, l'activité sexuelle, ainsi que pendant la conception et l'accouchement. La magie est souvent un mouvement de notre pouvoir personnel dans un but spécifique.

Pouvoir psychique :
Exercice conscient des facultés suprasensibles qui témoigne de l'alliance et de la coopération entre la conscience de l'âme et la conscience rationnelle. La conscience rituelle est une variante du pouvoir psychique.




Dernière édition par Melek-ric le Ven 23 Mar - 7:28, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le glossaire du grimoire d'Ambrosia

Message  Invité le Ven 16 Mar - 6:24

Q

DÉSOLÉ !

!!! AUCUNE DÉFINITION POUR CETTE LETTRE !!!







R

Réincarnation : Doctrine de la renaissance de l'âme dans un nouveau corps. Les incarnations répétées sous une forme humaine font partie d'un processus visant à l'évolution de l'âme immortelle et incorporelle.

Rituel : Cérémonie constituée de gestes particuliers, de manipulations d'objets ou de pratiques intérieures visant à produire certains effets désirés. Le rituel religieux est conçu en fonction de l'union avec le divin. Dans le domaine de la magie, il provoque chez le magicien un état de conscience particulier qui lui permet de diriger l'énergie vers les buts recherchés. Le charme est une forme de rituel magique.

Runes : Inscriptions sur des bâtonnets, dont certaines sont des caractères de l'ancien alphabet teutonique et d'autres, des pictogrammes. Ces symboles sont à nouveau fréquemment utilisés en magie et pour la divination.







S


Sabbat ou fête wicca : Voir Beltane, Imbolc, Lughnasadh, Mabon, solstice d'été, Ostara, Samhain et Yule pour une description précise.

Sachet : Un sac en tissu rempli d'herbes .Dans la magie des herbes , les sachets sont utilisés pour retenir les mélanges d'herbes pendant qu'ils libèrent lentement leur énergie pour des objectifs magiques spécifiques.

Samhain : Fête wicca célébrée le 31 octobre, connue égale ment sous le nom de Veille de novembre, Hallowmas, Halloween, fête des Âmes, fête des Morts, fête des Pommes. Samhain annonce la mort du Dieu Soleil, son départ pour le « pays de la jeunesse » où il attend de renaître de la Déesse Mère à Yule.

Scruter : Regarder fixement un objet ou l'intérieur d'un objet pour apaiser la conscience rationnelle et entrer en contact avec la conscience de l'âme. Le voyant peut ainsi prédire l'avenir et être informé d'événements éloignés dans le temps ou l'espace. Un procédé divinatoire.

Sens contraire des aiguilles d'une montre
: Dans l'hémisphère nord, on a généralement recours au sens opposé au mouvement apparent du soleil dans le ciel pour atteindre des objectifs magiques négatifs ou pour l'élimination d'énergies négatives ou d'états tels que la maladie. Les wiccas vivant dans l'hémisphère sud peuvent utiliser le sens contraire des aiguilles d'une montre à des fins opposées, c'est-à-dire à des fins positives, pour les raisons énoncées sous l'entrée sens des aiguilles d'une montre. Dans un cas comme dans l'autre, le mouvement, dans le sens des aiguilles d'une montre et le sens opposé, a une valeur symbolique; seuls des traditionalistes à l'esprit étroit croiront, par exemple, que l'on attire la négativité en marchant accidentellement à contresens autour de l'autel. La Wicca a emprunté ces mouvements à d'anciens rites européens pratiqués par des peuples qui vénéraient et observaient le soleil et la lune dans leur marche quotidienne. Les wiccas, dans leur très grande majorité, évitent tout mouvement en sens contraire des aiguilles d'une montre dans le cadre d'un rituel, bien que certains d'entre eux l'utilisent de temps à autre, par exemple pour disperser le cercle magique à la fin d'un rituel.

Sens des aiguilles d'une montre : Sens du mouvement apparent du soleil dans le ciel. Dans la tradition religieuse et magique de l'hémisphère nord, ce mouvement symbolise la vie, les énergies positives, le bien. Il est couramment utilisé dans les invocations et les rituels. Certains groupes wiccas vivant au sud de l'équateur, et notamment en Australie, ont décidé d'adopter le sens contraire des aiguilles d'une montre dans leurs rituels, puisque, vu de cette position, le soleil « se déplace » dans cette direction. Voir aussi sens contraire des aiguilles d'une montre.

Solstice d'été : Célébrée vers le 21juin, cette fête wicca constitue une époque idéale pour la pratique de la magie. Le solstice d'été correspond au moment de l'année où le soleil est symboliquement à l'apogée de sa puissance, ce qui vaut aussi pour le Dieu. Le jour le plus long de l'année.

Sorcellerie : Art pratiqué par la sorcière ou magie, en particulier la magie utilisant le pouvoir personnel concurremment avec les énergies intrinsèques des pierres, des herbes, des couleurs et autres objets naturels. Si l'on se fie à cette définition, la sorcellerie n'est pas une religion, bien qu'elle puisse avoir une certaine coloration religieuse.

Sorcière/sorcier : En Europe, praticienne d'anciennes techniques, vestiges de la magie populaire pré-chrétienne, particulièrement celles concernant les herbes, la guérison, les puits, les cours d'eau et les pierres. Toute personne pratiquant la sorcellerie. Le sens de ce terme a par la suite été altéré délibérément pour désigner des êtres démoniaques et dangereux pratiquant une magie destructrice et constituant une menace pour la chrétienté. Ce changement de sens ne résultait pas d'une modification dans les pratiques des sorcières, mais plutôt d'une démarche politique, financière et sexiste émanant de la religion établie. Cette signification plus récente et erronée est encore acceptée par bon nombre de non-inities a la magie primitive. Fait assez étonnant, certains wiccas s'intitulent eux-mêmes sorciers ou sorcières.

Sortilège : Un rituel magique de nature normalement non religieuse et souvent accompagné de mots dits à haute voix.

Succube : Un esprit féminin ou un démon que l'on croyait susceptible de tenter et d'abuser sexuellement .Ceci peut avoir été une explication théologique aux émissions nocturnes. Comparez avec Incube .







T

Talisman : Objet (par exemple, une améthyste) « chargé » d'un pouvoir par un rituel et destiné à attirer une force ou une énergie particulières sur la personne qui le porte.

Teinture : Un liquide produit en trempant du matériel végétal dans de l'alcool éthylique (ou de façon médicinale, dans le vinaigre de cidre de pommes) afin obtenir un liquide parfumé.

Tradition wicca : Sous-groupe wicca, ayant généralement un rôle initiatique, doté d'une structure, d'une organisation spécifiques et, dans bien des cas, de pratiques rituelles distinctives. Plusieurs traditions possèdent leur propre Livre des Ombres et peuvent ou non considérer les membres des autres traditions comme des wiccas. Dans la majorité des traditions, les gens pratiquent au sein de covens ou en solitaires.

Trilithe : Arche constituée de deux pierres levées au sommet desquelles est couchée une pierre en travers. Les trilithes occupent une place très importance à Stonehenge ainsi que dans Le Livre des Ombres des pierres levées.







U


Union des mains (Handfasting) :
Mariage wicca, païen ou tzigane.







V


Visualisation : Méthode de formation d'images mentales. La visualisation magique consiste à former en pensée une image du but recherché lors du rituel. En magie, la visualisation sert également à diriger le pouvoir personnel et les énergies naturelles pour atteindre des buts divers, dont celui de charger des objets et de créer le cercle magique.









W


Wicca : Religion païenne contemporaine trouvant ses origines spirituelles dans le chamanisme et dans les manifestations primitives du culte de la nature. La Wicca met l'accent, entre autres, sur le culte de la Déesse et du Dieu; la réincarnation; la magie; les rites de la pleine lune; les phénomènes astronomiques et agricoles; les temples sphéroïdaux créés par projection du pouvoir personnel et où se tiennent les rituels.

Wiccan : un disciple de la Wicca. Alternativement, signifie certains aspects de cette religion.








X

DÉSOLÉ !

!!! AUCUNE DÉFINITION POUR CETTE LETTRE !!!








Y

Yule : Fête wicca célébrée vers le 21 décembre pour marquer la renaissance du Dieu Soleil et de la Déesse Terre. Une époque de joie et de festivités au milieu des rigueurs de l'hiver. Yule coïncide avec le solstice d'hiver.









Z

DÉSOLÉ !

!!! AUCUNE DÉFINITION POUR CETTE LETTRE !!!



Sources :

-"La Wicca : un guide pour le praticien solitaire " de Scott Cunningham. ©️ 1988 Scott Cunningham. ©️ 1998 Éditions du Roseau, Montréal pour la traduction française.
-"La Wicca vivante :un guide supplémentaire pour le praticien solitaire " de Scott Cunningham. ©️ 1993 Scott Cunningham. ©️ 1999 Éditions du Roseau, Montréal pour la traduction française.
-"Encyclopédie des plantes magiques "de Scott Cunningham. 2009.





Blessed Be ! sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le glossaire du grimoire d'Ambrosia

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum