Destinée, magie et karma

Aller en bas

Destinée, magie et karma

Message  Invité le Lun 2 Avr - 22:07

Les difficultés rencontrées sont parfois des épreuves.

Ainsi une vie « dorée », « confortable » peut aussi signifier peu enrichissante et peu encline à faire évoluer le concerné… A l’inverse, on dit, paraît-il, qu’une vie entravé d’obstacles, d’épreuves, etc, peu aussi signifier une vie riche en enseignements…

Alors mon interrogation : on dit aussi que la Mage réalisé, n’a plus à « subir » sa vie, puisqu’il peut l’orienté, ou l’allégé… Il devient « maître » de sa destinée !
Ainsi un très bon astrologue peut « déjouer » les périodes défavorables, ou « profiter » des bonnes périodes…
Un praticien de l’évocation, peut s’aider de connaissances ou entités pour « guérir » un proche ou soi-même…
Un bon magnétiseur peut s’orienter vers une source profitable à son agriculture…
Un très bon alchimiste peut « produire » des minerais précieux et les revendre pour améliorer son confort matériel…
Et j’en passe !

Mais alors, si on allège son poids d’incarnation, si on s’enrichit, calme un supérieur aigri, évite les maladies douloureuses, les accidents, bref, les aléas de l’existence, ne se pervertit-on pas soi-même, par ce biais, sa propre incarnation, puisque les leçons qu’on aurait dû endurer sont évitées ?
Ne s’empoisonne-t-on pas soi-même en se condamnant à une nouvelle incarnation plus dure encore ?
N’est-ce pas là un piège grossier ?

Idem, si on modifie sa destinée, par exemple on s’évitant un accident dramatique grâce à ses connaissances astrologiques, ne modifie-on pas par là l’harmonie de la nature, avec ce fameux effet du battement de l’aile du papillon qui provoque à terme des tornades ?
Pire, ne devient-on pas, de fait, des praticiens de magie noire, car on aura crée une désharmonie dans les lois du karma ?

Merci de bien vouloir m’éclairer à ce sujet, et donner votre opinion !


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destinée, magie et karma

Message  Fleur2lys le Lun 2 Avr - 23:14

Simple opinion (puisque c'est ouvert aux avis également) ce n'est pas parce qu'un mage acquiert du pouvoir qu'il est obligé de redevenir attaché à la matière, à son égo, et tutti quanti comme s'il n'avait évolué en rien.

Cela me fait penser à ces malades alcooliques qui, étant dépendant à fond ne parviennent pas à imaginer leur vie sans alcool parce qu'ils s'y imaginent sans alcool, mais encore dépendants, en oubliant que lorsqu'ils en seront là, ils auront autre chose à faire et envie de faire autre chose qu'à manquer d'alcool toute la journée.
avatar
Fleur2lys

Messages : 1170
Date d'inscription : 03/02/2011
Age : 56
Localisation : entre Lyon et Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: Destinée, magie et karma

Message  Invité le Mar 3 Avr - 9:16


Oui, c’est un très bon point de vue !

Mais je pense que c’est là le lot des grands Initié (avec majuscule), qui ont une telle sagesse qu’ils ne contredisent plus la destinée de leurs incarnations…

C’est une question d’ailleurs que je me suis beaucoup posé concernant Bardon.
Comment un Initié de son gabarit a-t-il pu se laisser prendre par les nazis ? Comment a-t-il pu succomber à une vulgaire intoxication ?
Ses connaissances magiques auraient pu lui éviter ces deux obstacles, et facilement…

Soit il a été leurré (et ça arrive au plus grands…), soit il a délibérément vécu selon la destinée initiale de son incarnation… C’est juste des réflexions lancées, hein, en vérité je n’en sais rien, je m’interroge…

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destinée, magie et karma

Message  Invité le Mar 3 Avr - 10:16

En ce qui concerne Bardon, je pense que c'était un grand initié mais pas un Maître accompli (sous-entendu qu'il ne s'était pas extrait du cycle des incarnations). Aussi, sans doute a t-il subit ce qu'il devait subir, d'une certaine manière.

Si je reprends mon argumentation, on a créé un mythe et la seule manière de maintenir une histoire crédible c'est de donner cette excuse pour expliquer pourquoi Bardon s'est laisser faire. Car le déroulé global de sa vie est absurde dans ce cas, si ce n'est que c'était un homme "normal" aux facultés particulièrement développées. Ceci est un point de vue personnel.

Et c'est l'extrapolation d'histoire des initiés qui rend difficilement compréhensible le rôle et la vie de ces derniers. On s'attache à penser que ... avant de découvrir plus tard que tout n'était pas si juste que cela. C'est ce genre d'histoire qui fausse parfois nos jugements et nous prête une surestimation de ce qu'est l'initiation. Nous tirons nous-même la barre haute, mais sur la seule spéculation de l'intellect. Offrant par là-même des freins et des barrières qui ne devraient pas être.

En gros, je pense sincèrement que les individus ne sont pas sortis grandis de cette identification aux Maîtres. Beaucoup de structures initiatiques ayant durcis volontairement la compréhension de l'initiation. Non plus pour se protéger, mais dans un souci de pouvoir afin de perdurer dans le temps.

Je reste persuadé que les choses sont plus simples qu'elles ne paraissent.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Bravo!

Message  artisanfr le Mer 4 Avr - 0:47

Chère Ayin,

Merci pour cette question si intéressante :

Mais alors, si on allège son poids d’incarnation, si on s’enrichit, calme un supérieur aigri, évite les maladies douloureuses, les accidents, bref, les aléas de l’existence, ne se pervertit-on pas soi-même, par ce biais, sa propre incarnation, puisque les leçons qu’on aurait dû endurer sont évitées ?
Ne s’empoisonne-t-on pas soi-même en se condamnant à une nouvelle incarnation plus dure encore ?
N’est-ce pas là un piège grossier ?

Fantastique! Pour moi, la question que tu poses est lié à la carte numéro 10 du Tarot.

Attention, cela n'est que mon avis personnel, fruit de mes propres visions, je ne peux pas le prouver (lol) :
De très bons yogis, ou des gens très positifs, soit peuvent se créer des conditions favorables de vie grâce à leurs facultés magiques, ou ce qui est moins connu, généralement, A LA REINCARNATION:
C'est là un piège très fort, car le yogi se réincarne dans une famille dirigeante, princière, royale, ou politicienne, et peut très vite se laisser aller à faire de grosse bêtises...

Comme tu le dis parfaitement Ayin, : Ne s’empoisonne-t-on pas soi-même en se condamnant à une nouvelle incarnation plus dure encore ? N’est-ce pas là un piège grossier ?

Le "bon" Exemple est celui du Bouddah Siddarta, qui même arrivé au plus haut de toutes ces gratifications matérielles, les a repoussé d'un revers de main pour se consacrer à l'éveil : c'est vraiment un niveau spirituel prodigieux, car il est facile , sans tomber dans des comportements de dictateurs, de se laisser aller aller dans une vie facile et douce.

Généralement, la carte X c'est ça : on nait dans une misère incroyable, on se demande pourquoi cette injustice, a force d'efforts sur soi même on gravit les échelons, puis par sacrifice ou autre, pour ses enfants, on obtient une position de pouvoir, et puis a ce moment là, on en abuse, et puis c'est la chute, on abuse des biens matériels qu'on veut accumuler par la force, et finalement c'est le retour dans la misère totale.

Même s'il est impossible de se libérer totalement des notions de cycles, car elles sont partout dans la nature, on peut , par le développement spirituel qui doit être profondément enraciné, éviter de trop grandes alternances : mais la nature spirituelle des choses doit être tellement incluse dans notre conscience que même sans souvenir du passé nous nous tournions automatiquement dans ce sens.

Pour Franz Bardon, le point de vue de Patrice est totalement recevable, même si , de mon point de vue personnel, j'ai une autre vision, qui à nouveau n'est que la mienne:

Franz Bardon avait pris un corps très dense, très lourd vibratoirement.
Ce corps lourd était un boulet.

Le fait que ce corps vibre de façon très dense limitait naturellement grandement ce qu'il était capable de faire, et ce malgré tout le savoir magique que le Maître Franz Bardon pouvait avoir : on ne fait pas d'un ane un cheval de course, et les corps denses que le Maître avait pris étaient très dense et ne permettaient pas d'aller bien loin.

Franz Bardon, avec la clairvoyance avait prévenu son disciple de détruire la correspondance, afin qu'ils ne soient pas arrêtés. Son disciple ne l'a pas écouté et ils ont finis en prison. Quintcher a essayé de se liberer d'une façon directe par la kaballe et a été abattu d'une balle dans la tête, cette stratégie n'étant pas la bonne.
Je pense que Franz Bardon, compte tenu des cartes qu'il avait en main, dont son corps physique qui était très dense et peu utilisable, a utilisé ses facultés psychiques pour éviter d'être assasiné, puis dans un second temps de favoriser, par l'Akasha et le côté "imprévisible" de cette substance, une évasion.

A titre personnel, je ne pense pas qu'un grand Maître soit totalement immunisé contre les accidents, surtout s'il se met en position d'être arrêté ou tué:

A partir du moment ou on a un corps, on doit suivre les règles qui s'appliquent a ce corps, visiblement, il n'était pas possible, avec un corps aussi dense, de faire autrement qu'il a été fait.

La vrai question est : pourquoi avoir pris un corps aussi "dense" et "peu utilisable"?

Je ne sais pas, même si je pressents clairement que ce n'est pas un hasard, il y a une raison : les Editions Moryason disent que c'était une démarche Christique de Sa part, le Maître Bardon aurait pris ce corps très dense et peu utilisable exprès, et ce afin d'attirer sur lui les énergies déviées avant qu'elles frappent plus durement autrui : pour le moment je n'ai pas d'avis tranché.
Je sens seulement que tout cela ne s'est pas fait au hazard.

C'est comme la flèche qui a touché le Boudah : pour moi , les ignorants glosent sur une "trace de karma" qui restait à payer de la part du Bouddah. Pour moi, c'est impossible car le Karma est une illusion...
Je pense plutôt que dès qu'il y a un corps, il y a toujours possibilité d'un accident, et on peut toujours se prendre une flèche ou un PV sur sa voiture...

La vraie différence, pour moi, ce n'est pas si on peut se prendre ou non une flèche dans le corps, je pense que les scènes "a la matrix" où on arrête les balles ont peu de chances de se produire, non, je pense que ce qui est surtout important, c'est la manière dont on vit la situation et les intensions derrière et c'est ça qui indirectement a une influence soit dans l'Akasha et les plans subtils et donc cela se matérialise dans l'avenir, soit lors des circonstances de la réincarnation si le corps a été détruit dans l'accident.

Cela évidemment, n'est que mon point de vue!

Bien à vous
Artisan

artisanfr

Messages : 765
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Destinée, magie et karma

Message  Fleur2lys le Mer 4 Avr - 7:22

On s'éloigne un peu de Bardon et de Buddah, mais JésusChrist n'a pas non plus évité d'ête crucifié... sunny
avatar
Fleur2lys

Messages : 1170
Date d'inscription : 03/02/2011
Age : 56
Localisation : entre Lyon et Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: Destinée, magie et karma

Message  artisanfr le Mer 4 Avr - 7:31

On s'éloigne un peu de Bardon et de Buddah, mais JésusChrist n'a pas non plus évité d'ête crucifié...

Très bon exemple Fleur2lys merci!
Je n'y avais même pas pensé!

J'ai l'impression que ce n'est pas le but des grands Instructeurs de ce Monde de forcément faire de vieux os avec leur corps physique! lol!

Bises!
Artisan

artisanfr

Messages : 765
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Destinée, magie et karma

Message  Invité le Mer 4 Avr - 10:27

Justement, vis à vis de ces histoires, n'y a t-il pas lieu de les remette en cause en creusant un peu les choses ?

On a toujours brodé dans le sensationnalisme, en jouant de l'effet de ce dernier sur les foules de l'époque (c'est à dire peu savantes). Il s'en est suivi de nombreux récits faux ou réarrangés. Le faux circule bien plus facilement à travers les époques, car c'est l'homme qui les portent. L'histoire du monde indique que toutes les vérités ont été altérées dans le temps. L'homme n'arrive pas à transmettre le bien inter-générationnel (c'est en partie pourquoi il faut recommencer les choses, cycliquement).

Je ne dis pas que tout est faux, mais tout repose sur des récits qui ne sont pas de notre époque et par conséquent ils sont tous invérifiables. Le fait qu'ils soient invérifiables et portés par des paroles officielles (eux-même incapables de les vérifier), ne font pas de ces récits des témoignages d'exactitude à prendre au pied de la lettre. C'est pourtant ce qui a forgé notre culture et constitué une partie de notre foi.

Pour ce qui de Moryason vis à vis de Bardon, ce dernier n'a fait que rapporter ce qu'on lui a dit. D'ailleurs la plupart des éléments du livre "La lumière sur le royaume", se réfèrent aux livres sortis plus tard sur Bardon ("Paroles de Maîtres Arion", "Souvenirs de Franz Bardon" et bien entendu "Frabato le Magicien").

Jésus n'a pas eu la vie qu'on lui a prétendu. On a parlé de la résurrection à un moment donné et cela a considérablement alimenté la croyance en un pouvoir supérieur divin. Cela a également influencé notre relation avec le divin. Mais il s'avère que Jésus ne serait jamais mort sur la croix et que, par conséquent, il n'y a jamais eu de résurrection.

Tout cela est de la construction humaine. Si effectivement un telle construction a de la valeur, ça l'est essentiellement parce que son fondateur est encore de ce monde. On peut s'apercevoir qu'à la mort des fondateurs de telle ou telle doctrine ou enseignement, les héritages, majoritairement, se sont relativement mal passés.

On parle souvent des défauts humains propre à mentir, manipuler, influencer ... dans le domaine social, politique, financier ... Mais il en est de même dans le mouvement spiritualiste et occulte. Je ne peux pas croire qu'on puisse faire l'autisme sur ce point, simplement parce que le mot "spirituel" est apposé sur une croyance passée.

La vie me semble beaucoup plus simple que le sensationnel ne le laisse présager. Nous ajoutons allègrement bien des artifices qui n'ont de sens que pour nous-même.

Désolé si mon message n'est pas opportun par rapport au sujet initial.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destinée, magie et karma

Message  Invité le Mer 4 Avr - 12:40

Bonjour,

Patrice , quand tu dis :

" Jésus n'a pas eu la vie qu'on lui a prétendu. On a parlé de la résurrection à un moment donné et cela a considérablement alimenté la croyance en un pouvoir supérieur divin. Cela a également influencé notre relation avec le divin. Mais il s'avère que Jésus ne serait jamais mort sur la croix et que, par conséquent, il n'y a jamais eu de résurrection.

Tout cela est de la construction humaine. Si effectivement un telle construction a de la valeur, ça l'est essentiellement parce que son fondateur est encore de ce monde. On peut s'apercevoir qu'à la mort des fondateurs de telle ou telle doctrine ou enseignement, les héritages, majoritairement, se sont relativement mal passés "

tout à fait d'accord avec toi sur la seconde partie ,

concernant la première , de même concernant Moïse , lors de l'exode de l'Egypte à Terre promise , on a pas retrouvé une seule trace archéologique ( une telle population en déplacement laisse nécessairement des traces de campements , ou des fragments de poterie )

Cela dit , dans un sens , au "figuré" Moïse peut symboliser "celui rassemble les forces de l'être tout entier " pour faire évoluer l'être d'abord dans sa condition d'esclave à un état de libération ( terre promise)

Quand à Jésus , peut être qu'est décrit une voie de cheminement spirituel, calquée sur sa vie concernant les étapes de la recherche , de la crucifixion et de la résurrection , le fameux "mourrez avant de mourrir " des traditions d'abraham , et qu'en fait la bible entre autre ne relate pas des faits réels mais des descriptions d'états spirituelles romancés pour faire passer un message à travers une histoire

la mythologie grecque entre autre par exemple est très très riche de symbolisme également .

mais on s'éloigne encore plus du sujet !





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destinée, magie et karma

Message  Invité le Mer 4 Avr - 12:52

Bonjour, zuz,

En réalité, je ne pense pas qu'on s'éloigne autant du sujet de départ, simplement sur la forme peut être. Ce que je cherche à exprimer c'est que l'état du mage, ou ce que nous représentons comme image est certainement dû à un héritage culturel du passé.

Que si cet héritage s'est montré incomplet ou inexact dans la transmission, ce dont je suis persuadé, il est clair que tout cela à influencé et influence encore l'homme dans son rapport à Dieu, et ce dans sa propre pratique. Je pense notamment que l'on a créé du préfabriqué sur mesure. Pour de bonnes ou mauvaises raisons, je ne pourrais pas vraiment répondre à la question.

En tout cas, les différents structures ésotériques et occultes qui encadrent la notion d'initiation le font en élevant des barrières à l'égard de leurs étudiants. Les limites sont posées (en terme de culte, de jargon, du sens à donner à telle ou telle pratique ...). Les relations avec les Maîtres sont sublimés plus que nécessaire selon moi. Elles sont sublimées par l'homme, dont le sens donné est finalement faussé. Par là même ce sens est donné par une toute petite poignée d'homme suffisamment charismatique pour être suivis en aveugle.

Il n'est pas étonnant par la suite que l'on s'étonne d'un certain nombre de choses vis vis des grands initiés. Car beaucoup de leurs histoires ne leur appartiennent plus mais à leurs conteurs. Conteurs qui aiment le beau, souvent en oubliant le vrai. Une facette de la vérité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destinée, magie et karma

Message  Xenon le Mer 4 Avr - 14:49

Bonjour a tous,

"Mais alors, si on allège son poids d’incarnation, si on s’enrichit, calme un supérieur aigri, évite les maladies douloureuses, les accidents, bref, les aléas de l’existence, ne se pervertit-on pas soi-même, par ce biais, sa propre incarnation, puisque les leçons qu’on aurait dû endurer sont évitées ?
Ne s’empoisonne-t-on pas soi-même en se condamnant à une nouvelle incarnation plus dure encore ?
N’est-ce pas là un piège grossier ?"

si vous permettez je vais donner mon avis , je ne considère pas qu'éviter certains évenements, maladies et autres crée une pervertion, j'ai l'impression quand je lis ces phrases que l'être humain doit souffrir pour expier je ne sais quoi, on en revient a une tradition judéo-chrétienne basé sur la souffrance et son expiation, l'être humain n'est pas la pour souffrir, la souffrance n'est pas quelque chose de naturel du tout et ce sont des croyances que l'on nous a imposé.

Nous avons tous connu des moments pénibles dans notre vie , j'ai remarqué que cela n'était pas du au hasard, tout ce que je vivais (évenements extérieur) trouvait un écho en moi ....une fois ce défaut psychique transmuté totalement, les événements de cette même nature ne vienne pas retoquer a votre porte en bref je me demande si parfois ce karma n'est pas une punition mais maladie humaine que nous aimons entretenir....

je crois que patrice a mis le doigt sur quelque chose d'intéressant:
"Les relations avec les Maîtres sont sublimés plus que nécessaire selon moi. Elles sont sublimées par l'homme, dont le sens donné est finalement faussé. Par là même ce sens est donné par une toute petite poignée d'homme suffisamment charismatique pour être suivis en aveugle.

Il n'est pas étonnant par la suite que l'on s'étonne d'un certain nombre de choses vis vis des grands initiés. Car beaucoup de leurs histoires ne leur appartiennent plus mais à leurs conteurs. Conteurs qui aiment le beau, souvent en oubliant le vrai. Une facette de la vérité."

"On a toujours brodé dans le sensationnalisme, en jouant de l'effet de ce dernier sur les foules de l'époque (c'est à dire peu savantes). Il s'en est suivi de nombreux récits faux ou réarrangés. Le faux circule bien plus facilement à travers les époques, car c'est l'homme qui les portent. L'histoire du monde indique que toutes les vérités ont été altérées dans le temps."

je suis entièrement d'accord avec ceci ....
"
avatar
Xenon

Messages : 238
Date d'inscription : 02/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Destinée, magie et karma

Message  Invité le Mer 4 Avr - 15:35

Culturellement, on a fait de l'homme l'esclave de Dieu. L'homme est rarement placé à l'égal de Dieu dans son potentiel. La science occulte tend à répondre à ce manque évident.

Mais encore une fois, de quel Dieu parlons-nous ?

Tout dans l'histoire, a amené l'homme à s'entretenir comme un sous-être en amplifiant un sentiment de culpabilité à tout bout de champs. Si la souffrance peut apparaître comme nécessaire dans l'évolution de l'homme, elle apparaît néanmoins comme fabriquée culturellement dans de nombreux cas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destinée, magie et karma

Message  Invité le Mer 4 Avr - 16:04

Salut!

Je préviens que mon avis n'est que l'avis d'un simple homme toujours en proie à diverses difficultés et incompréhensions, et n'ayant pas beaucoup d'experience. Comme ça au moins, vous êtes prévenus! lol! La précaution placée, je peux continuer! geek

En effet, pourquoi ne pas se poser cette question Ayin? Parfois des choses paraissant à première vue très simples, peuvent ne pas l'être après tout. Il est bon de se remettre souvent en question.

Pour ma part, je ne penses pas que cela se passe ainsi, cela ne me parait pas très logique. Et dans la vie, je penses qu'au final, tout est logique, tout est fait dans le but d'une certaine dynamique logique, donc qui a du sens.

Si quelqu'un évite une souffrance tout simplement car il fait attention et qu'il voit certains éléments précurseurs de la souffrance, je ne vois pas en quoi cela engendrerait des évènements négatifs par la suite. Car la personne aura déjà comprit et fait ce qu'il faut, donc par conséquent la souffrance ne lui servirait à rien car elle a déjà pigée. Mais il faut voir en fait si la personne a vraiment compris ou pas. Car concernant l'astrologie par exemple, c'est un domaine qui me parait pas très concret, et beaucoup sujet à erreur, donc si on peut vraiment y voir clair là dedans, faut être bien callé en la matière et avoir les éléments justes de cette science... (vu toutes les astrologies présentes, tout les éléments, bonne chance les astrologues! lol! ). Mais d'un point de vue général, je ne vois pas en quoi cela pourrait être handicapant.

Après, je penses que subir certaines souffrances peut éventuellement être bénéfique parfois, mais c'est parfois... Faut pas généraliser. Car au final, je penses que le but n'est pas de se prendre des murs dans la gueule tout le temps... Evoluer, oui. Evoluer, se prendre des murs, mais dans le but de comprendre et de vivre petit à petit mieux, de manière plus stable, avec plus de compréhension, et donc moins de murs, moins de souffrances. Pour moi c'est ça le but. Il y a des souffrances certes, mais elles servent à nous faire comprendre, nous faire évoluer jusqu'à des niveaux où l'on souffre moins, on comprend mieux, et on où l'on apprécie mieux la vie. C'est mon avis.

Mais je penses aussi que trop de souffrance n'est pas bon de toute manière. Je crois que dans la vie, il faut justement éviter les souffrances (à part dans des cas précis...), être attentif, essayer de comprendre pour se prendre le moins de murs possible. Les murs ne sont pas agréables de toute manière, leur nature ne nous est pas sympathique à la base. Cela ne nous viendrait pas à l'idée de nous couper le doigt juste pour le plaisir... ou pour évoluer (évoluer comment d'ailleurs?... What a Face ). Smile

Récemment, j'ai vu et sentis que j'avais des caries et ça faisait un peu mal. Pour X raisons, j'ai décider de ne pas me faire soigner tout de suite. Résultat, infection dans la tete et douleurs intenses... affraid What a Face Je penses que j'aurais bien pu m'en passer! lol!

Ensuite, pour la suite de ton interrogation Ayin, je ne sais pas comment cela se passe avec les réincarnations. Cependant, si à la suite d'une telle vie "correct", la personne se retrouve à avoir comme tu le dis, une vie aisée avec de plus grandes possibilités de basculer etc... Cela ne serait pas pour rien, car en y réfléchissant, sa précédente vie a été une réussite. Donc la personne a bien apprise ses leçons, a bien évolué, elle a su éviter certaines conséquences fâcheuses. Donc sa conscience a atteint un certains niveau... Et donc il me semble logique que la personne avance dans une existence où elle risque plus de basculée car cette situation sera adaptée à son nouveau niveau de conscience. Nouveau niveau de conscience qui nécessitera donc des situations plus dures, plus subtils, où le risque de basculer est plus grand car la conscience est plus grande, et le niveau de difficulté doit être plus grand pour évoluer plus, et comprendre plus de choses...

Voilà ce que j'en penses.

Après ceci, on pourra s'interroger donc sur la vie du Bouddha Siddharta... Et on pourra peut être commencer à comprendre pourquoi il a eu une vie de prince?... Il est possible (dans le cas où il ait existé) que cela soit du à son niveau de conscience de départ...

Sinon, Patrice je partage tes interrogations depuis un moment déjà. Je crois qu'il y a toute une construction, toutes sortes de restrictions que les hommes placent devant eux en spiritualité. Et je penses aussi qu'en vrai les choses sont plus simples, directes, naturelles... C'est pour cela qu'au final je m'en remet à moi meme, à mon ressenti, en ce qui concerne ma pratique personnelle. Et je ne m'impose donc pas des disciplines sorties de toute cette construction du monde spirituel... Je ne suis pas une bete de méditation, je ne pratique pas des heures par jours, je ne m'impose rien de tout ceci. Et je n'en rougis point... Smile Je suis ma voie... Idea

Bien à vous!

Interessante discussion! Very Happy Merci.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destinée, magie et karma

Message  Invité le Mer 4 Avr - 18:11

Bonjour,

Concernant l’éloignement des messages avec le sujet initial, je trouve ça très bien, que le sujet vive sa vie, qu’il évolue suivant les opinions des uns et des autres, c’est ça l’intérêt !

Personnellement, j’ai posé des questions, car je n’ai pas de réponses à apporter en l’état actuel de mes connaissances et degré de compréhension de l’univers…

Merci à toutes et à tous car vous me donnez des pistes de réflexions et des angles de vues tous différents et très intéressants…

Par exemple, concernant Bouddah, le fait qu’il est refusé le confort matériel d’une vie facile pour se consacrer à la méditation est certes peu communs, mais cela signifierait aussi qu’il a déjà fait un long travail de purification « en amont », c'est-à-dire avant d’être le prince Siddarta, non ?

De même cela signifie-t-il qu’à partir d’un niveau atteint, il faille s’abstenir d’utiliser ses capacités ?
Cela me fait penser à une BD manga, dans laquelle 5 collégiennes étaient dotées de pouvoirs liées aux éléments, la cinquième ayant le « cœur », pouvoir ultime, et qui pouvaient sauver le monde, sans jamais pouvoir se servir de leurs capacités pour elle-même… Ce qui donner des situations dû aux décalages assez cocasses…

Concernant Bardon, je m’excuse de jeter un tel pavé dans la marre et je sais que certains vont hurler : mais à ce jour, je n’ai jamais, jamais rencontré une personne en ayant suivi son enseignements de manière exclusive être parvenue à dépasser le degré 5 ou 6…
Tous les autres ont eu des parcours non limités à Bardon…

Donc que vaut son enseignement ? Si ce n’est une version édulcorée rassemblant des morceaux morcelés de divers Voies et traditions ? (J’entends crier, lol !...)

Ceci étant dit, au moins, Bardon est un des rares à ne pas avoir vocation à sauver la planète, pas de fantasmes de super-héros, pas d’explications ou théories hasardeuses sur la création du monde ou autre, pas d’ambition autre que faire évoluer les capacités de l’étudiant sincère… Paradoxalement, je trouve cette attitude très saine…
Tous les zozos du 20 éme siècle et de nos jours veulent, pensent ou affirment jouer un rôle dans l’élévation du monde : il négocie avec les démons la nuit quand tout le monde ronfle (mêmes eux, mais chutt…), ou font passer des lois qui leurs paraissent « bonne » (c’est relatif), grâce à leurs capacités magiques, etc…
C’est même un des critères de l’endoctrinement, ou auto-endoctrinement dans la psychologie moderne…
Il y a beaucoup de sensationnalisme comme l’a fait judicieusement remarqué Patrice. Et ceux qui ont brodé la légende, c’est comme par hasard, ceux qui avaient un avantage certain à ce qu’un occultiste (parmi tant d’autres), soit élevé au rang d’Initié réalisé. Comme par hasard ses proches et d’autres plus tard qui commercialisent ses bouquins et qui ont tout à y gagner commercialement parlant…
Je ne remet pas en cause Moryason et ses proches, car c’est là une attitude commerciale logique et peut-être même, j’en suis certaine, sont-ils de bonne foi dans leurs vision de Bardon.


De même le fait de relever que « l'être humain doit souffrir pour expier je ne sais quoi, on en revient a une tradition judéo-chrétienne basé sur la souffrance et son expiation, » soulève une remarque judicieuse…

Oui, pourquoi serions-nous là pour souffrir ? Pourquoi croit-on que la souffrance est un passage obligé ? En développant, on finit par se demander un peu plus loin, Pourquoi l’être humain existe, quel est le but de cette création ?
Et là, je mets au défi quiconque d’y apporter une réponse…



Pour finir, Ermite soulève un point de vue vraiment pertinent :

Si quelqu'un évite une souffrance tout simplement car il fait attention et qu'il voit certains éléments précurseurs de la souffrance, je ne vois pas en quoi cela engendrerait des évènements négatifs par la suite. Car la personne aura déjà comprit et fait ce qu'il faut, donc par conséquent la souffrance ne lui servirait à rien car elle a déjà pigée

En effet, si les leçons sont comprises, pourquoi cela aurait-ils des conséquences négatives ? Comme me l'a écrit un ami à qui j'ai posé en substance la même question: si le cours est compris, l'examen est plus facile... Pourquoi punir l'étudiant qui a eu le mérite d'avoir bien étudié?




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destinée, magie et karma

Message  Fleur2lys le Mer 4 Avr - 18:21

"On finit" ou bien encore c'est la question qui a orienté les recherches dès le début ; c'est peut être une question sur laquelle retombe immanquablement tout "pélerin" sur un chemin de spiritualité; enfin, je trouve.
avatar
Fleur2lys

Messages : 1170
Date d'inscription : 03/02/2011
Age : 56
Localisation : entre Lyon et Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: Destinée, magie et karma

Message  artisanfr le Jeu 5 Avr - 7:49

Cher tous,

Vos arguments à tous sont recevables, spécialement les observations qu'a fait Patrice, qui sont hélas très justes.

A titre personnel je pense que la loge blanche, connaissant les défauts humains, a pris une "apparence" et des codes, qui correspondent aux défauts parfois décevants des humains.

Un exemple : le tarot : les représentations visuelles du tarot on été sauvées grâce au vice humain qui aime les "jeux de cartes"

De même je pense que dans l'avenir le deuxième livre de Franz Bardon sera en parti sauvé grâce aux "sceaux des entités" qui sont indispensables à l'ignorant

La Loge Blanche utilise les défauts des humains pour sauver les enseignements (ce n'est que mon avis, ma conclusion)

Par exemple, concernant Bouddah, le fait qu’il est refusé le confort matériel d’une vie facile pour se consacrer à la méditation est certes peu communs, mais cela signifierait aussi qu’il a déjà fait un long travail de purification « en amont », c'est-à-dire avant d’être le prince Siddarta, non ?

Selon le Maître Koot Hoomi, ce sont les décisions que nous faisons dans des situations critiques qui orientent notre avenir:

"La vitesse avec laquelle chacun de nous progresse de Nirvana en Nirvana, et la déviation de la route qu'il suit, sont déterminées par les causes qu'il crée lui-même dans les situations critiques où il se trouve pris." (Lettre N°12 des Lettres des Mahatmas)

En fait pour le Bouddah, refuser cette vie facile est un choix critique, un choix qui n'a pas été facile, mais qui a été rendu inévitable par son développement spirituel. Evidemment, la purification des vies d'avant a joué, mais dans ces situations "critiques" tout ce joue a si peu de chose que le "conditionné" c'est à dire l'acquis des vies antérieures, joue peu par rapport à la "réponse de l'âme" qui est soumise à un stress, une situation difficile, et ainsi on est "testé" et ce test reflète ce que nous sommes vraiment. Dans le roman de Christia Sylf , Markosamo le Sage, on voit que celui qui s'est incarné et devient une sorte de "Bouddah Atlante" a atteint cette incarnation de faveur apparemment parce qu'il avait sacrifié sa vie pour son peuple lors de la vie sur "Kobor"...

Donc évidemment, Le Bouddah Siddartha avait eu des vies avec un comportement exemplaire, et il avait une progression Spirituelle en avance sur tout ceux de son "cycle", mais il aurait très bien pu se laisser anesthésier dans le confort, au lieu de cela une lutte s'est élevé en lui et finalement il a suivi son chemin spirituel.


De même cela signifie-t-il qu’à partir d’un niveau atteint, il faille s’abstenir d’utiliser ses capacités ?
Cela me fait penser à une BD manga, dans laquelle 5 collégiennes étaient dotées de pouvoirs liées aux éléments, la cinquième ayant le « cœur », pouvoir ultime, et qui pouvaient sauver le monde, sans jamais pouvoir se servir de leurs capacités pour elle-même… Ce qui donner des situations dû aux décalages assez cocasses…

Le concept c'est que LE DESIR DENSIFIE LES CORPS SUBTILS.

Le désir densifie. Ce n'est pas tellement le fait d'utiliser ses pouvoirs comme dans les Mangas le problème, c'est que un désir réalisé "nourrit" en quelque sorte le corps astral, qui en voudra un autre: le corps astral se densifie.
Si on réalise plusieurs de ses désirs, ou si on a une brusque fortune, ou une brusque amélioration sociale, il y a aussi le risque de se retrouver avec une cohorte de désirs "réalisables" qui vont s'orienter dans le corps astral et avoir tendance à se réaliser. Le mental aussi va se dire "tiens je peux faire ça" et le mental va avoir tendance à se densifier sur des désirs et des buts matériels égoiïstes.

Lorsqu'on utilise ses buts pour les autres, il n'y a pas de densification du corps astral vers une vibration égoïste, car l'aide est pour les autres et est désintéréssée : évidemment on a envie que sa marche, on a envie d'aider, mais si ça ne marche pas, on va accepter le résultat comme étant une décision de la providence, et nous ne sommes pas concerné : le désir n'est pas égoïste, le désir est altruiste : un désir altruiste a plutôt tendance à purifier le corps astral.

Voilà pourquoi l'observation de l'utilisation des pouvoirs psychiques tend à fonctionner comme dans ces "mangas", ça ne veut pas dire qu'on ne peut pas utiliser ses pouvoirs pour soi, ça veut juste dire qu'il faut faire attention car le désir orienté pour soi, et égoïstment a tendance à densifier les corps subtils, ce qui peut occasionner tout plein de mésaventures.
Au contraîre l'utilisation des facultes de manière altruiste et avec un désir sincère d'aider, dédensifie le corps astral, le purifie, et peut même permettre à de nouvelles facultés spirituelles de se réaliser.

Mais il n'y a pas vraiment de jugement "moral" de "valeur", c'est juste un résultat de l'orientation du désir : vers soi/égoïsme , ça densifie (problèmes) , vers les autres/Altruiste ça dédensifie/purifie (situations agréables)

Voilà aussi une des raisons pour lesquelles on déconseille d'avoir une trop grande activité sexuelle (intense) lors de pratiques spirituelles intenses : ce n'est pas que le sexe est "mal", c'est juste que la même logique se met en place, le "désir" sexuel étant agréable, naturellement on aura tendance à le répêter et le rêpeter et cela va développer le goût de la sensation et de la satisfaction des désirs pour soi, et cela va densifier les corps psychiques selon la même logique.

Concernant Bardon, je m’excuse de jeter un tel pavé dans la marre et je sais que certains vont hurler : mais à ce jour, je n’ai jamais, jamais rencontré une personne en ayant suivi son enseignements de manière exclusive être parvenue à dépasser le degré 5 ou 6…
Tous les autres ont eu des parcours non limités à Bardon…

L'enseignement de Franz Bardon semble écrit "en clair", mais on est pas dispensé de méditer et de réfléchir : si on le suit comme une "check list binaire pour devenir magicien", ça ne marche pas. Il faut beaucoup méditer et le principal problème est le miroir des qualités défaut du disciple et les raisons pour lesquelles on veut devenir un magicien, car ces raisons sont rarement pour aider l'humanité : d'où beaucoup d'appelés, et peu d'élus, ... et beaucoup de déçus...

Penser à prier le Maître Franz Bardon, et beaucoup méditer : on peut sortir de beaucoup d'impasses par cette seule démarche.


Oui, pourquoi serions-nous là pour souffrir ? Pourquoi croit-on que la souffrance est un passage obligé ? En développant, on finit par se demander un peu plus loin, Pourquoi l’être humain existe, quel est le but de cette création ?
Et là, je mets au défi quiconque d’y apporter une réponse…

Tout dépend du niveau d'évolution : pour l'être humain moyen, la souffrance est une leçon et a une raison d'exister.

Pour un Mage, ou un Disciple authentique de la voie, d'un côté il lui est possible de modifier l'avenir, et les souffrances lui sont évitées, mais d'un autre, il subira des attaques de la part du côté obscur, ou même des êtres humains, qu'il n'a pas méritées :

Les formules magiques qu'il matérialise sont son "privilège" en tant que mage, et les attaques qu'il ne mérite pas sont son terrain d'expérience en tant que nouveau Théurge : Finalement les deux choses s'annullent et il n'y a ni gain ni perte, et la seule chose qui reste à faire, c'est aider l'humanité

Bien à vous

artisanfr

Messages : 765
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Karma

Message  Fleur2lys le Ven 6 Avr - 10:47

Et qu'est ce qui dit qu'un karma 'évité' n'est pas endossé par ailleurs parfois ?
avatar
Fleur2lys

Messages : 1170
Date d'inscription : 03/02/2011
Age : 56
Localisation : entre Lyon et Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: Destinée, magie et karma

Message  fluorikar le Ven 6 Avr - 17:58

Par "ailleurs", veut tu dire dans d'autre domaine de vie, autre temps, autre personne?
C'est compliqué..
Dans un sens, je crois que la spiritualité peu soigner le karma. Dans ce cas là, à mon
avis, il y a bien une diminution du karma négatif ; celui ci va peut-être se déplacer
dans divers domaine, nous amenant d'une "épreuve" à une autre mais il y a bien une
diminution. Mais je ne pense pas qu'il puisse se réfugier vers d'autre personne.
Sauf peut-être si un grand initié décide de l'absorber, peut-être parce que trop de
karma ça n'est plus une école mais une prison.

En fait, j'ai l'impression que si on s'approche de sa vrai nature, on peu accélérer le
dénouement du karma; mais, ça ne veut pas dire que un piano va nous tomber sur
la tête pendant qu'un camion nous écrase et qu'une fuite de gaz nous fasse exploser..
Le karma va être absorbé a un autre niveau, plus subtil, plus mental.
C'est a dire que avec la spiritualité, on peu encaisser son karma a un niveau mental,
psychique, sans que cela ne cause de dommage. Voir les causes profondes, les
comprendre, les soigner.. En fait le karma est comme un signal qui nous montre
que nous sommes divisés. Si on a trop de certitude, si notre monde mental est figé
et refuse de voir cette division; le karma va finir par ressortir d'une façon moins
subtile. Il aimerait ne pas nous blesser, mais c'est comme une marmite qu'on remplit
d'eau et qu'on chauffe; a un moment, l'eau ne peu pas empêcher un débordement
ou sinon la marmite explose.

Attention néanmoins au faux karma. Enfin ce n'est encore qu'une théorie, mais
parfois je me dits que certaine formes de culpabilité peuvent entrainer du karma
négatif.

Le désir est aussi quelque chose d'important à comprendre. Je pense que désir
n'est pas la même chose que joie ou même plaisir. Désir est une sorte de
dépendance qui dans le fond rend plutôt malheureux. Je ne pense pas qu'il faut
pour autant éviter joie et plaisir qui sont différent. Mais c'est le désir qui peu les
rendre toxique ou nous pousser a une recherche effréné qui tel "l'ultra capitalisme
dérégulé" va finalement détruire ce qu'il essaie d'extraire. Alors que si on laisse la
joie se développer sans la forcer, sans engrais chimique, sa liberté et son naturel
nous fait entrevoir le cadeau divin.

Maintenant, peut-être qu'il existe en magie noire des techniques de transfert du
karma vers d'autre. Mais a mon avis elles sont pure illusion. Elle l'aggrave encore plus.
L'illusion vient d'un aveuglement, le problème est caché sous le tapis qui risque de
prendre feu.

L'important est l'intention aussi. L'intention est elle plus importante que la technique ?

Enfin, ce sont juste des idées, j'y vois une vérité mais j'ai l'impression que d'autre
personnalité d'autre point de vue et d'autre concept doivent encore les remanier.
avatar
fluorikar

Messages : 756
Date d'inscription : 08/12/2010

http://evol-ution.forumgratuit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Destinée, magie et karma

Message  Invité le Ven 6 Avr - 19:00

Fleur2lys, penses tu qu'en évitant de te bruler avec du feu, tu te brulerais obligatoirement à un autre moment dans le futur? Moi je penses que non. Cependant il est évidant que tu pourra te bruler plus tard si tu ne fais tout simplement pas attention, ou que tu n'es pas consciente pour X raisons. Le karma c'est ça pour moi, au niveau physique cela se traduira par: "je touche le feu, je brule", tout simplement, ensuite je me dis qu'il doit y avoir d'autres niveaux (astral, mental etc...) qui engendrent des effets différents, et moins visibles pour l'humain moyen, plus subtils.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destinée, magie et karma

Message  artisanfr le Sam 14 Avr - 11:08

Ça dépend du niveau de conscience:

-pour les êtres incarnés dans les plans denses, tout fonctionne comptablement et donc il y a un gagnant, un perdant, et donc si il y a une différence quelqu'un doit la payer

- dans les plans plus supérieurs, il n'y a personne qui paie, et la différence de karma n'est payée par personne.
Un exempel concrêt est la création monétaire des banques centrales : elles créent de l'argent, mais sans vraie contrepartie : donc a partir de rien.

L'homme de la rue (dense) est bloqué pour 5 euros et ne peut pas acheter à manger

Les banques centrales ou les égrégores qui vibrent sur des niveaux plus élevés peuvent créer de la monaie a partir de rien,
et personne ne verra rien tant qu'ils ne dépassent pas la "juste mesure" : si ils dépassent la juste mesure, leur stupidité se reflète dans l'akasha et la monnaie perd de sa valeur

Ceci est un exemple comme un autre mais il montre bien comment deux réalités spirituelles totalement opposées vivent dans le même monde matériel...

Bien à vous

artisanfr

Messages : 765
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Destinée, magie et karma

Message  fluorikar le Sam 14 Avr - 18:29

Oui, bien que je me demande dans ce cas là si il ne s'agit pas
de causalité matérielle plus que de karma. Mais on peu penser
que cela fait d'une certaine façon partie du karma.
Le pire c'est que je me demande si l' effondrement que ce
système de dette illégitime va immanquablement finir par
provoquer ne fait pas aussi partie d'un plan. A moins qu'on
annule les dettes illégitimes.
En tout cas, ça fait un moment que je suis le cours du cac40
et ces derniers jours c'est pas rassurant. Beaucoup disait que
les reforme les plans austères et la planche à billet de la bce
au service des banques allait faire remonter la bourse.
La petite remontée qui a eu lieu est déjà annulée!
C'est d'un ridicule absolu, pour soigner l'économie on lui donne
des supers drogues qui dope la confiance. Comme ça elle
continue de courir avec une jambe cassée.. Sans se rendre
compte qu'elle se blesse encore plus.
Enfin je dévie un peu du sujet ,quoique ce système de faux soins
est parfois vendu aussi pour le spirituel.

avatar
fluorikar

Messages : 756
Date d'inscription : 08/12/2010

http://evol-ution.forumgratuit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Destinée, magie et karma

Message  artisanfr le Sam 14 Avr - 21:49

Fluoricard,

Oui, bien que je me demande dans ce cas là si il ne s'agit pas
de causalité matérielle plus que de karma.

Selon ma vision du karma, deux personnes vivant dans le même monde, ne vibrent pas sur la même fréquence, et ne sont donc pas "karmiquement" sur le même plan, mêmes s'ils font tout deux partie de la sphère "matérielle".
Il y a une différence Karmique car les deux personnes ne sont pas sur la même "matière" et la causalité ne s'applique pas à eux de la même façon. Plus on est dans des couches denses, qui finissent par se matérialiser dans des classes sociales défavorisés, plus la causalité s'applique de manière implacable et rapide.

Plus on fait partie des classes supérieures qui sont le reflet d'une matière plus légère, plus la causalité ou le karma met du temps à agir : la logique vient du type de matière dans laquelle on se meut.

Voilà une des raisons pour lesquelles ont dit qu'il y a une justice à "deux vitesses" il est toujours plus facile de se relever quand on fait partie de couches élevées d'une société, ou que l'on vibre dans une matière très légère la nature même du corps dans lequel on est incarné , sa vibration dense ou légère, crée les situations : on est donc pas égaux dans la vie...

Le pire c'est que je me demande si l' effondrement que ce
système de dette illégitime va immanquablement finir par
provoquer ne fait pas aussi partie d'un plan.

Bien sur que ça fait partie du plan. Les banquiers du temps de Bardon ne sont pas les mêmes aujourd'hui.
Aujourd'hui, banque et sociétés sont construites pour faire faillite. Le but est de leur vendre des produits ou prendre des comissions avant leur faillite.
Exemple des prêts immobiliers : aux usa ils ne seront pas remboursés, les seuls qui ont gagné de l'argent sont ceux qui ont perçu les comissions sur les dossiers de prêts acceptés : on savait très bien que les prêts ne seraient pas payés et qu'il y aurait des faillites : le but est de vendre des produits ou de prendre des commissions avant la faillite de la "machine folle" : quand la moyenne des gens seront ruinés, les gens ayant profité du système seront très riches et pourront racheter à très bas prix le peu de sociétés rentables qui seront etouffées par le manque de liquidités.

En tout cas, ça fait un moment que je suis le cours du cac40
et ces derniers jours c'est pas rassurant.

Cela fait bien longtemps que le CAC 40 devait tomber bas comme ça. En fait la France pour moi est victime d'un conflit de génération (pyramide des ages) : Les plus agés votent, possèdent l'immobilier cher, et ont de belles retraites (globalement je parle pas des cas particuliers) ; de l'autre côté, les jeunes ne peuvent pas se loger, ont des diplômes qui ne servent à rien, font face au chômage, et ont des salaires inférieures parfois aux retraites des retraités!
Les jeunes couples ne peuvent acheter ni se mettre en ménage.
Chômage, dit pas de rentrées d'argent pour l'état, pas de croissance, et entre temps, il faut payer les retraites.

Les politiciens ont tous fait le choix de sacrifier et d'oublier la jeunesse, tout simplement car elle ne vote pas, et de protéger les plus agés, tout simplement parcequ'ils vont voter en masse à la prochaine échéance : c'est une des raisons de la campagne éléctorale un peu bizarre que nous vivons : elle est taillée pour plaire aux séniors. On oublie les jeunes, de toutes façons ils sont partie en stage ou travailler à l'étranger. L'état a aussi intérêt à soutenir le patrimoine des séniors, car ils gagnent de l'argent avec les droits de mutation.

Toutefois, comme tu le fais sagement remarquer avec le CAC40, tout cela ne durera pas très longtemps, comme toujours avec les politiques, c'est un calcul à court terme et vers 2015 au plus tard les retraites et le chomage seront diminués sous la pression des marchés qui refuseront de prêter de l'argent.

Une baisse probable de l'immobilier est aussi une mauvaise nouvelle pour les finances de l'état qui sera amputé des droits de mutation, on peut regarder ce qui se passe en ce moment en Chine : c'est édifiant.

C'est d'un ridicule absolu, pour soigner l'économie on lui donne
des supers drogues qui dope la confiance. Comme ça elle
continue de courir avec une jambe cassée.. Sans se rendre
compte qu'elle se blesse encore plus.
Enfin je dévie un peu du sujet ,quoique ce système de faux soins
est parfois vendu aussi pour le spirituel.

Tu as tout à fait raison, mais en fait ils faut savoir que ceux qui bénéficient du système, restent en poste deux trois ans, puis s'en vont. Pour eux tout ce truc qui pour nous est stupide à sa raison d'être car elle permet de s'enrichir.

Les choix de la France donnent l'illusion d'avoir voulu protéger son système social, mais en réalité va créer plutôt l'inverse avec un risque de ruine du système dès le prochain quinquénnat (pour moi 2015 mais impossible à prévoir car il peuvent toujours à tout moment rajouter des liquidités de la BCE et retarder encore de quelques années les problèmes)

Pour nous, ça paraît stupide, mais pas pour les décideurs ni les haut fonctionnaires retraités.
Pour un décideur politique, tout ce joue ici et maintenant. si il n'a pas de poste maintenant, dans 5 ans, a moins qu'il soit un "cador" d'un parti, il a toutes les chances d'être oublié : voilà l'interêt de "faire semblant" si la situation "explose" dans deux ou 3 ans, il s'en fout, il aura eu son poste, et il touchera sa pension même si l'état fait faillite.

-Pour les hauts fonctionaires retraités, statistiquement, on ne profite bien de sa pension que pendant 5 ans, après, on est constamment dans les soucis de santé : pour eux aussi ça a un sens de sauvegarder le système 5 ans de plus, après, peu leur importe car ils auront moins de chances de pouvoir profiter de la vie... A eux les petites trentenaires qui préfèrent vivre dans un 4 pièces de maitre plutôt que s'endetter sur 30 ans pour acheter 28 m2 avec leur ex copain!

Il y a des cycles et pour moi nous sommes clairement en train de vivre la fin d'un cycle financier, et la devise, pour moi c'est "sauve qui peut" : dommage que ça se fasse au détriment des "jeunes"...

Tout cela ce sont juste mes réfléxions sur la finance à chaud, et je n'impose rien, et je ne pense pas détenir la vérité : je suis juste un peu triste du spectacle actuel, c'est humain

Bien à toi

artisanfr

Messages : 765
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Destinée, magie et karma

Message  Invité le Dim 15 Avr - 20:47

Interessant tout ça.

Artisan, à propos de ce que tu dis, parles tu seulement de notre acquit inné? (corps physique, astral... donc notre matière innée) C'est à dire que suivant le corps dans lequel on s'incarne il y aurait donc des différences au départ. Mais penses tu que les différences viennent aussi de notre conscience, notre degré de conscience? Car au départ, pour moi, je me disais que les différences devaient venir seulement de notre degré de conscience qui influencerait donc les évènements extérieurs. Il ne m'était pas venu à l'idée que l'on pourrait être inégaux dans nos corps physiques meme, dans nos energies.

Donc si je comprend bien, on est pas égaux au départ dans notre qualité d'energie, et donc quelqu'un qui aura un corps très dense, meme si il possède un degré de conscience supérieur, sera comme meme un peu freiné par cette densité. Densité qui fera en sorte d'appliquer plus vite le résultat des erreurs de la personne.

Après ceci, je me dis que peut être donc certains êtres avec une conscience supérieure s'incarnent dans des corps plus denses pour que les évènements leur permettent d'évoluer un peu plus par rapport à la conscience qu'ils ont déjà.

Enfin... je me dis aussi que suivant les cas il doit y avoir des choix assez différents.


Concernant la finance, la bourse, en l'état actuel des choses, si les bases ne changent pas, les marchés sont voués à monter et descendre continuellement en zig zag... Enfin non, pas continuellement, car pendant que les traders se font de l'argent virtuel (oui car ce n'est que du virtuel qui ne repose sur rien de solide...), cela dévalorise les valeurs solides, au détriment de qui? Bingo! Du peuple, des agriculteurs etc... encore et toujours!... Rolling Eyes Peuple qui en vient à être forcé de se serrer la ceinture alors qu'il n'y est pour rien dans l'affaire. Donc pas continuellement car si ça continue ça va peter, le peuple en aura marre. Et c'est assez dommage d'en arriver là, la pauvreté créé diverses idéologies terroristes, de violence, extremisme religieux etc...

Le problème c'est que les valeurs boursières ne veulent rien dire en vérité, le fait que ça monte, ça veut pas forcément dire que ça va bien, ça a rien avoir. Et puis le trader il s'en fout, il mise autant sur la montée que la baisse... Mais pendant que ça monte et ça descend du coté de la bourse et reste à peu près dans une meme tranche horizontale (au fil des années), la courbe de dévalorisation et d'endettement du peuple quant à elle continue toujours de monter (ou descendre selon le point de vue), et elle ne fait pas que monter, elle le fait de manière exponentielle en plus... Et elle le fera jusqu'à ce que cela change. Pour l'instant je vois juste que les décideurs tente de ralentir un peu la dégringolade en dosant un peu les choses. Cela pourra peut être ralentir mais au final il faudra agir différemment. Pour moi déjà, la banque doit être un organisme public. Ce que font les banques privées aujourd'hui c'est tout simplement du vol d'argent public à la source... en chamboulant donc toute les valeurs solides à la sortie...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destinée, magie et karma

Message  artisanfr le Dim 15 Avr - 23:26

Cher Ermite

Artisan, à propos de ce que tu dis, parles tu seulement de notre acquit inné? (corps physique, astral... donc notre matière innée) C'est à dire que suivant le corps dans lequel on s'incarne il y aurait donc des différences au départ. Mais penses tu que les différences viennent aussi de notre conscience, notre degré de conscience? Car au départ, pour moi, je me disais que les différences devaient venir seulement de notre degré de conscience qui influencerait donc les évènements extérieurs. Il ne m'était pas venu à l'idée que l'on pourrait être inégaux dans nos corps physiques meme, dans nos energies.

Donc si je comprend bien, on est pas égaux au départ dans notre qualité d'energie, et donc quelqu'un qui aura un corps très dense, meme si il possède un degré de conscience supérieur, sera comme meme un peu freiné par cette densité. Densité qui fera en sorte d'appliquer plus vite le résultat des erreurs de la personne.

Ermite, ce que tu dis est très juste, en tout cas selon ma vision des choses personnelle.

En fait le karma dépend de notre degré de conscience, dans l'absolu. MAIS, il ne faut pas oublier que çette vérité se corse au moment où on s'incarne. Voilà pourquoi le moment de la mort et la conscience que l'on a est importante :
Le Karma dépend de notre niveau de conscience, mais lorsque l'on s'incarne, la qualité karmique de l'incarnation va dépendre du niveau de conscience. Donc on va naître dans un pays, un lieu, une époque, avec un ADN, un profil génétique, un corps, et une "vibration karmique" des atômes du corps qui correspondent à la conscience qu'on a au moment de la mort/réincarnation.

Une fois qu'on renait, il y a certaines choses qui sont fixes et on ne peut plus les modifier aussi facilement que si on est dans les plans subtils : on doit les vivre:
la conscience continue à se purifiér et a évoluer, et donc l'avenir Karmique s'améliore du point de vue de la qualité de la conscience . MAIS, le lieu de naissance, le type ethnique (et le racisme dont on peut être victime) , la langue, la religion, le corps et l'ADN et le niveau social que l'on a à la naissance ainsi que la vibration karmique des différents coprs subtils correspondent à ce qu'on était( la qualité de notre cosncience au moment de la mort) seront très difficiles à changer.

On a un inné et un acquis, et en quelque sorte, les choses qui sont difficiles ou impossibles à changer comme le lieu et la date de naissance ainsi que la nationalité, le type de corps que l'on a et les problèmes génétiques sont à voir en quelque sorte comme la "punition" ou la "récompense" de notre vie passée : le niveau social est vraiment une sorte de récompense ou de punition, cela a été moins vrai entre les années 60 à 2000, car il y avait du travail, mais avec la crise actuelle, on voit bien que le niveau social ou le type de famille dans laquelle on s'incarne a une importance primordiale.

"Après ceci, je me dis que peut être donc certains êtres avec une conscience supérieure s'incarnent dans des corps plus denses pour que les évènements leur permettent d'évoluer un peu plus par rapport à la conscience qu'ils ont déjà. "

Je penses que tu as raison. Il y a aussi le fait qu'en s'incarnant dans des corps denses, ils nous font évoluer "nous", l'humanité dense, en s'incarnant parmi nous : il y a des gens spirituels qui s'incarnent dans des familles négatives pour les faire évoluer de l'intérieur, car elles sont imperméables aux influences extérieures.
Je pense que le fait que certains Maîtres aient pris des corps très dense est un signe de leur très grande Maîtrise, mais aussi de leur grand Amour, car il s'agit de nous aider en s'incarnant parmi nous de l'intérieur, et parmi les classes/pays les moins favorisées.

Bien à vous

artisanfr

Messages : 765
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Destinée, magie et karma

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum