Suite du hors-sujet sur le sujet de l'incorporation.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Suite du hors-sujet sur le sujet de l'incorporation.

Message  Invité le Ven 25 Mai - 21:57

Je créé ce nouveau sujet afin de pouvoir continuer à discuter de tout ceci en laissant toute la place au sujet sur l'incorporation. Car j'ai trouvé vos échanges interessants, et j'ai certaines questions. Cela permettra alors peut être de continuer de manière plus relâchée cet échange.

D'abord le lien sur le sujet de départ afin de voir un peu tout ce qui a été dit:

https://www.claire-lumiere.com/t1449p15-phenomene-d-incorporation#8969

Maintenant je vais reprendre certains points qui m'interrogent:

Hélionyme: Évoluer ne se mesure pas en terme de performance ascétique ou théurgique, mais dans la capacité à aimer son prochain et son environnement, autrement dit à accueillir ce qui est. Donc no stress pour ceux et celles qui pensent nécessaire le passage dans un temple ou une loge pour leur évolution.

Palcebard: C'est très beau et surtout très vrai ce que tu viens de dire, mais si la capacité à aimer son prochain et son environnement suffisait, il y aurait beaucoup plus d'Eveillés sur Terre, ne penses tu pas ?


Je suis assez d'accord avec Hélionyme, maintenant je ne penses pas qu'ici on parle du meme amour qui est généralement perçu par la société. C'est l'Amour, pas l'amour. Donc rien à voir avec l'amour-attachement, le "j'aime bien" etc... Pour moi l'Amour n'attache pas, il ne retient pas. Il me semble d'ailleurs que l'on parle ici du meme Amour dont les "éveillés" ont pu faire l'experience, et ce peu importe la tradition, peu importe les voies. Cet Amour au delà de l'émotionnel, duquel peut jaillir possiblement cette sensation d'unité. Pour moi, c'est cet Amour lui meme qui est le chemin, la vie, la voie. Maintenant c'est quelque chose d'assez casse gueule à mettre sous forme de mots... En tout cas, juste pour dire, qu'il s'agisse d'un moine bouddhiste tibétain ou d'un citadin qui s'éveille, je penses qu'ils le font par le meme Amour...

Maintenant comme tu dis, est ce qu'il y aurait beaucoup plus d'Eveillés sur Terre? Bah apparemment non. Smile C'est comme ça, chacun évolue à son rythme. En tout cas, je ne penses pas que pour s'éveiller il faille nécessairement suivre un quelconque instructeur, ou une quelconque méthode ou pratique particulière. A un moment donné, ça peut peut être en aider certains, mais je penses que cela dépend surtout de la vie de chacun, du chemin de chacun, quelque part je penses qu'en chacun de nous est inscrit notre chemin. Meme si l'on a un grand égo, de gros attachements mentaux, je penses que quelque part il y a toujours au moins une petite part de notre étincelle intérieure qui pointe le bou de son nez, et que l'on peut laisser s'exprimer. C'est pas comme si on était totalement coupé de tout ceci, et qu'il faudrait que l'on aille chercher un instructeur afin qu'il nous enseigne. Déjà comment être sur de l'instructeur? Comment être sur si c'est pas un charlatan? Qu'est ce qui nous dirige un peu dans nos choix? Pour moi il y a en nous un Maitre intérieur.

Pour ma part, je n'ai obtenu aucun résultat avec des méthodes ou des instructeurs quelconque (bon, à la base c'est déjà pas ma tasse de thé...). Tout ce qui a pu me libérer, m'ouvrir un peu plus est venu par mon ressenti, mon cheminement personnel, dans la spontanéité, sans méthodes particulières. Après j'ai pu faire certains parallèles avec certaines voies, car certaines choses se ressembles, mais à la base il n'y a eu que cette ouverture naturelle.

Le statut de moine est selon la culture tibétaine, le statut qui a le plus de chance de te permettre d'obtenir la libération. Selon toi, il leur manque l'expérience du monde profane pour y parvenir. Tu ne vois pas là comme une incompréhension de ta part ? Ne penses tu pas qu'ils considèrent par exemple que du monde profane et bien ils en ont croqué au cours de leurs innombrables incarnations précédentes et que donc ils estiment qu'il est temps pour eux de s'y soustraire pour parvenir à leur but ? Là, je parle biensûr des personnes qui ont fait le choix d'être moines ou qui se sont révélées très jeunes comme très avancées.


Alors déjà, comment les mecs arrivent ils à savoir ce qu'ils ont vécus dans leurs incarnations précédentes? scratch Je penses que c'est juste du à une culture, à des suppositions. On se créé une réponse toute faite, comme ça ça passe mieux... Maintenant dire qu'ils sont très avancés, on se base sur quoi? C'est relatif. Pour moi, le fait d'être un moine ne veut rien dire, cela ne témoigne pas forcément de beaucoup de choses au niveau de l'évolution intérieure.

Par rapport à mon expérience, je me suis senti très tot mal dans ce monde. En voyant ce qu'était la vie ici, j'étais complètement dégouté. J'ai pensé alors à me retirer un jours quelque part dans une grotte, tout seul afin de consacrer ma vie à la méditation. Finalement cette solitude (par "nécessité intérieure") je l'ai vécu en plein dans ce monde occidental. Et bizarrement, par les diverses remises en questions que cela m'a apporté, cela m'a plutôt plus ouvert sur le monde, a enlever certains voiles, et j'ai pu ensuite petit à petit me sentir mieux.

En ce qui me concerne, cet isolement ne fait que répondre à une nécessité intérieure. Le pourquoi de tout ceci? Aucune idée. En tout cas, cet isolement peut simplement varié selon les individus et les types de personnes. Je penses qu'on en vient à s'isoler comme ça car nous ne nous sentons pas en équilibre à l'intérieur, nous ne sommes pas en paix. Donc on s'isole afin de rétablir cet équilibre, et par la suite, on peut meme reprendre gout à la vie à laquelle on s'est retiré avec un oeil nouveau. Mais ça peut varier d'une personne à une autre. Peut être que certains, pour rétablir l'équilibre vont opter peut être au contraire vers des groupes, des activités diverses, j'en sais rien.

En tout cas, pour moi l'éveille c'est ça, c'est rétablir l'équilibre, c'est se sentir mieux, c'est la recherche du bonheur, l'unité intérieure etc... C'est ce qui compose la spiritualité tout simplement. Après le fait qu'il y ait diverses paliers dans l'éveil, et qu'il y est des Eveils hors du commun, impressionnants etc... ça je penses que oui. Cependant je penses aussi que l'on se fixe souvent des objectifs trop grands, on reste scotché sur une vision de l'Eveil, qui peut d'ailleurs être par elle meme illusoire... Je penses que cela peut être d'ailleurs une cause d'attachement... Une vue de l'ego... Le non attachement n'étant pas pour moi ce qu'on peut souvent en penser. Ce n'est pas zéro plaisirs, renoncement à toutes les choses du monde etc... Pour moi c'est juste une certaine attitude, une certaine stabilité de l'esprit, qui s'attache moins coute que coute aux choses et par cette attitude naturelle il en est bien moins affecté par les choses du monde, par les vexations de l'ego, les souffrances illusoires mentales etc...

Bouddha pour moi était dans le vrai, par ce simple texte il explique beaucoup de choses...:

"Ne crois rien parce qu'on t'aura montré le témoignage écrit de quelque sage ancien. Ne crois rien sur l'autorité des maîtres ou des prêtres. Mais ce qui s'accordera avec ton expérience et après une étude approfondie satisfera ta raison et tendra vers ton bien, cela tu pourras l'accepter comme vrai et y conformer ta vie."


Quelque part, ce texte suggère en lui meme l'existence d'un Maitre intérieur non?... Maintenant l'on voit bien que le message du Bouddha s'est un peu déformé au fil du temps...

Je te rappelle qu'un Eveillé ne fait plus aucune saisie sur quoi que ce soit. Aussi, je ne suis pas certain qu'avoir une femme, des enfants et tout le toutim soit la meilleure façon d'y parvenir.


Alors comment sais tu Palcebard, ce que fait un Eveillé? L'es tu toi meme? Car seul un Eveillé peut répondre sur ce qu'est l'Eveil non? Si tu dis oui, je ne te pointerais pas du doigt en disant que c'est faux. Car après tout, c'est tout à fait possible que tu le sois, j'en sais rien! Moi meme je ne suis pas un Eveillé. D'ailleurs c'est quoi un Eveillé? La majuscule me fait penser en plus à une sorte de truc de fou ultime de la mort qui tue! lol! Du genre un mec qui lance des boules de feu, lévite dans les airs, est partout à la fois etc... rabbit Mais c'est juste pour montrer que tant que l'on expérimente pas certaines choses, on ne peut pas les assimiler correctement (bon, je ne prétend pas t'apprendre quelque chose ici. Smile ), et souvent on peut s'attacher à une certaine vision de l'éveil, qui peut être au final illusoire... En pensant qu'un éveillé ne fait pas ci, ne fait pas ça etc... Qu'est ce qu'on en sait d'ailleurs Question

Pour ma part, les moments où j'ai eu certaines prises de conscience, les moments où je me suis d'une certaine manière libéré un peu plus intérieurement, un peu plus éveillé, sont les moments où je lache prise à toutes ces constructions me montrant ce que l'éveil doit être ou ne pas être. C'est les moments où je m'ouvre simplement à l'instant, et où je me laisse guider par mes ressentis, je m'ouvre à la vie, sans toutes ces méthodes, tout ces préjugés sur ce que doit être l'éveil ou pas.

Après, je n'ai pas d'enfants, je ne vis pas en couple, donc sur cette dernière chose je ne saurais pas trop quoi dire. Mais je penses pas que cela soit un réel frein à "l'Eveil". Pour ma part, plus je m'ouvre, plus je me libère intérieurement, plus je constate que je m'ouvre aussi sur le monde, une unité grandit avec le monde, les autres etc... Donc je ne vois pas pourquoi il serait absolument necessaire de vivre dans un monastère avec tout les dogmes, toutes les restrictions qui y sont habituellement de vigueur... La vie ne possède pas ces limites là...

Et puis il n'y a pas que la méditation en étant assit, on peut méditer aussi dans la vie quotidienne, et les rencontres diverses peuvent aussi être source de prises de conscience enrichissante, d'ouverture.

Enfin ce n'est qu'un avis. Donc n'hésitez pas à poster le votre.

Bien à vous!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite du hors-sujet sur le sujet de l'incorporation.

Message  Invité le Ven 25 Mai - 23:34


Très bonne initiative Ermite (d’avoir enfin mis un post sur ce sujet) !

Et ton long message est bien inspiré…

Pour ma part, je ne me risquerai pas à parler de L’Eveil, des critères qui font que tu es un Eveillé, du pourquoi et du comment de l’Eveil…
Tout simplement car je ne sais pas du tout, vraiment, de quoi il s’agit…

Néanmoins, ton passage :

D'ailleurs c'est quoi un Eveillé? La majuscule me fait penser en plus à une sorte de truc de fou ultime de la mort qui tue! Du genre un mec qui lance des boules de feu, lévite dans les airs, est partout à la fois etc...

Dans ma petite vision des choses, un Eveillé c’est plutôt quelqu’un qui a compris le sens véritable de La Vie, que l’on est tous, au final, Un, et qui a pu se détacher de la matérialité… Après je parle de ce que j’imagine, en aucun cas de ce que c’est réellement… (Je n’en sais rien !)


Mais c'est juste pour montrer que tant que l'on expérimente pas certaines choses, on ne peut pas les assimiler correctement (bon, je ne prétend pas t'apprendre quelque chose ici. ), et souvent on peut s'attacher à une certaine vision de l'éveil, qui peut être au final illusoire... En pensant qu'un éveillé ne fait pas ci, ne fait pas ça etc... Qu'est ce qu'on en sait d'ailleurs

Entièrement d'accord...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite du hors-sujet sur le sujet de l'incorporation.

Message  Hélionyme le Mar 29 Mai - 0:20

// Copier-coller de la discussion précédemment commencée dans : https://www.claire-lumiere.com/t1449p45-phenomene-d-incorporation

Bonsoir Palcebard,

(Nous ne parlons peut-être pas de la même chose...)

Il faudrait poser à mon avis la question dans l'autre sens :
Si il y a si peu d'éveillés sur Terre, n'est ce pas la preuve que bien peu de gens sont capables d'accepter ce qu'ils vivent ?

L'amour inconditionnel est l'acceptation totale de ce qui est, c'est à dire de ce qui se présente dans notre vie (personnes, situations, événements...).
C'est un état de non-résistance qui permet l'éveil, ce n'est pas juste une acceptation intellectuelle des choses, ni un sentiment d'une partie de nous même, ou pour une partie du Tout. C'est l'attitude de non opposition qui conduit à la reconnaissance que : Tout est un, "de l'intérieur".

Si j'ai bien compris, la démarche de libération que tu évoques est une abstraction ou un retrait du monde, on s'émancipe et se soustrait des contingences du monde moderne dans son acception la plus courante pour faciliter l'éveil. C'est une démarche "mystique" au sens propre.

"Le statut de moine est selon la culture tibétaine, le statut qui a le plus de chance de te permettre d'obtenir la libération."
Non !! Excuse moi Palcebard au cas où tu accorderais de l'importance à cette croyance, mais il s'agit d'une vision passéiste du processus de Libération. Qui suis je pour prétendre cela ? Peut être l'avis d'un maître Tibétain aura t elle plus de poids ? Djwal Khul a dit - par Alice Bailey - que le salut du monde viendrait cette fois d'occident et non d'orient.

Alors qu'est ce qui nous pousse à la recherche d'une mystique en générale et orientale en particulier ? Ce sont des mémoires que nous réactivons par ce type d'expériences. Elles n'ont pas pour objet d'être pérennes. Mais elles nous offrent l'opportunité - je pense - de mobiliser toutes nos ressources en vue de nous réaliser à travers un processus créateur.
Comment reconnaît on ce genre d'expérience ? A l'attrait et la familiarité qu'exerce sur nous une culture, une tradition...etc.
Et à mon avis, sauf exception, c'est l'expérience que tu suis, et c'est très bien comme ça.

"Je te rappelle qu'un Eveillé ne fait plus aucune saisie sur quoi que ce soit. Aussi, je ne suis pas certain qu'avoir une femme, des enfants et tout le toutim soit la meilleure façon d'y parvenir."
Ceci confirme ce qui est dit plus haut à propos de cette approche de la libération.
Et que vaut un tel éveil, qui ne saurait se maintenir en présence d'un conjoint(e), d'un enfant et des diverses responsabilités familiales et socio-professionnelles ?

Très intéressant ce que tu racontes à propos de cette découverte de "physique occulte". C'est fou les possibilités de traitement à distance qu'on pourrait entrevoir, mais aussi les risques inhérents à un mauvais usage. Peux tu en dire davantage ? Sur le principe physique ou hyper-physique sur lequel repose cet appareil par exemple ? C'est ma curiosité scientifique qui est piquée au vif!
avatar
Hélionyme

Messages : 207
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 48
Localisation : Vietnam

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite du hors-sujet sur le sujet de l'incorporation.

Message  fluorikar le Mar 29 Mai - 15:44

Vais je créé un autre sujet dans le sujet ? Laughing

Hier je me suis dit : On a envie d'utiliser des outils mais l'esprit étant immatériel sans limite
et indépendant, on ne peu pas le sculpter ...
avatar
fluorikar

Messages : 756
Date d'inscription : 08/12/2010

http://evol-ution.forumgratuit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite du hors-sujet sur le sujet de l'incorporation.

Message  fluorikar le Mar 29 Mai - 20:54

Ou encore utiliser des évaluations basées sur des apparences pour voir si ces outils
sont efficaces ... sunny

Enfin, toutes les voies sont sacrées d'un autre cotés sunny !
avatar
fluorikar

Messages : 756
Date d'inscription : 08/12/2010

http://evol-ution.forumgratuit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite du hors-sujet sur le sujet de l'incorporation.

Message  Palcebard le Mer 30 Mai - 11:52

Coucou Ermite,

Ermite a écrit:Pour ma part, je n'ai obtenu aucun résultat avec des méthodes ou des instructeurs quelconque (bon, à la base c'est déjà pas ma tasse de thé...). Tout ce qui a pu me libérer, m'ouvrir un peu plus est venu par mon ressenti, mon cheminement personnel, dans la spontanéité, sans méthodes particulières. Après j'ai pu faire certains parallèles avec certaines voies, car certaines choses se ressembles, mais à la base il n'y a eu que cette ouverture naturelle.

Comme le dit la maxime : "Il n'y a pas de mauvais élèves, seulement de mauvais professeurs". Smile Je me suis rendu compte également que passé un certain cap, lorsque les gens avaient épuisé toutes leurs cartouches le passage par un enseignant leur semblait indispensable. En effet, quoi que certaines personnes puissent dire nous avons tous nos limites et un professeur, cela n'a pas de prix pour les dépasser. Soulignons aussi que certaines matières ésotériques ne s'inventent pas que cela soit le tantra ou l'astrologie par exemple. Là tu n'as pas le choix, tu as besoin d'un enseignant si tu veux réellement progresser. Ensuite, tout ceux qui remontent un système ou pensent avoir réinventé la poudre n'ont fait que me démontrer jusqu'à présent qu'ils redécouvrent quelque chose de déja connu et de bien plus élaboré ailleurs. Je ne vois pas de mon point de vue quelle peut être l'utilité de réinventer par exemple le circuit humain de l'énergie alors que depuis des millénaires dans certains endroits de la planète ce dernier a été cartographié avec une extrême minutie, permettant à ceux qui ont cette connaissance et cette application de booster considérablement leur évolution ? Enfin, si Franz BARDON était encore de ce monde, je serai très surpris que de nombreux Bardonistes ne cherchent pas à le rencontrer. A ton avis Ermite, dans l'optique où tu pratiquerais assidument le CVIM, penses tu qu'il pourrait y avoir une différence dans ta progression si tu avais l'opportunité d'avoir un professeur aussi compétent que Franz BARDON, voir même Franz BARDON lui même ?

Alors déjà, comment les mecs arrivent ils à savoir ce qu'ils ont vécus dans leurs incarnations précédentes? scratch Je penses que c'est juste du à une culture, à des suppositions. On se créé une réponse toute faite, comme ça ça passe mieux... Maintenant dire qu'ils sont très avancés, on se base sur quoi? C'est relatif. Pour moi, le fait d'être un moine ne veut rien dire, cela ne témoigne pas forcément de beaucoup de choses au niveau de l'évolution intérieure.


C'est ce que l'on appelle les tulkou. C'est très "encadré" au tibet. Lorsqu'un Maître est sur le point de mourrir et qu'il décide de revenir par Compassion pour tous les Êtres, il peut laisser des instructions orales ou écrites pour l'aider à le retrouver. Certains êtres éveillés peuvent également reconnaître un tulkou d'un simple regard. Il y a enfin les méthodes divinatoires comme l'astrologie qui sont utilisées pour déterminer le lieu et l'heure exacte du retour du Maître (et en effet, à telle heure et dans tel village nait un enfant). Ensuite, toute une batterie de tests sont effectués comme par exemple des reconnaissances d'objet ou encore des questions pointues sur le dharma avec des réponses biensûr que le tulkou supposé ne peut inventer.

Alors comment sais tu Palcebard, ce que fait un Eveillé? L'es tu toi meme? Car seul un Eveillé peut répondre sur ce qu'est l'Eveil non? Si tu dis oui, je ne te pointerais pas du doigt en disant que c'est faux. Car après tout, c'est tout à fait possible que tu le sois, j'en sais rien!


Et bien tout simplement puisque comme je l'ai expliqué dans un autre post, j'ai reçu la Présentation à l'Etat Naturel ou Rigpa en tibétain. Pour faire simple : j'ai fait selon la tradition tibétaine et d'après mon Maître l'expérience de l'Eveil. Ce n'est pas un petit truc qui ne dure que 5 minutes, c'est une expérience que tu vis pendant plusieurs jours et qui se poursuit pendant ton sommeil. Mais attention, comme je l'ai précisé également je ne suis pas un Eveillé. Je n'ai réalisé que la première étape : reconnaître cet état, le plus dur étant de le maintenir continuellement et c'est ce que j'essaie de faire à chaque instant gràce à ce qui m'a été enseigné.

et souvent on peut s'attacher à une certaine vision de l'éveil, qui peut être au final illusoire... En pensant qu'un éveillé ne fait pas ci, ne fait pas ça etc... Qu'est ce qu'on en sait d'ailleurs Question


Tout à fait si l'on s'attache à une vision de l'Eveil, ce n'est déja plus l'Eveil. D'où l'importance qui est donnée dans la voie que je suis, c'est à dire le Dzogchen à cette Présentation ainsi qu'aux Maîtres qui ont non seulement réalisé cet état mais qui transmettent depuis des millénaires les procédés qui ont fait leur preuve et qui permettent de le réaliser. Pour répondre à ton questionnement : lorsque tu es dans l'Etat Naturel tu te rends bien compte que tout en effet n'est que Clarté et Vacuité, que le Moi est illusoire. Il n'y a plus aucun doute possible.

Et puis il n'y a pas que la méditation en étant assit, on peut méditer aussi dans la vie quotidienne, et les rencontres diverses peuvent aussi être source de prises de conscience enrichissante, d'ouverture.


Et bien, figures toi que c'est la finalité de la méditation, la posture assise n'étant qu'un préliminaire. Je t'explique brièvement la méthode : tu commences d'abord en effet avec une posture "classique" (en 5 points généralement) puis lorsque tu réussis à maintenir l'Etat Naturel assez facilement sans bouger, tu vas d'abord essayer de remuer un orteil, puis le bras. Si tu réussis sans être perturbé, c'est à dire tout en restant en Rigpa tu poursuivras les étapes jusqu'à te lever et faire quelques pas. C'est ce que l'on appelle l'intégration qui commence d'abord par le plan physique, puis poursuit sur le plan émotionnel, le plan mental, etc ...

+ +
avatar
Palcebard

Messages : 167
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite du hors-sujet sur le sujet de l'incorporation.

Message  Dhyân le Mer 30 Mai - 18:29


Very Happy
avatar
Dhyân

Messages : 1865
Date d'inscription : 08/12/2010
Localisation : Toulon

http://www.magie-thai.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite du hors-sujet sur le sujet de l'incorporation.

Message  Invité le Jeu 31 Mai - 13:06

Salut Palcebard!

Je me suis rendu compte également que passé un certain cap, lorsque les gens avaient épuisé toutes leurs cartouches le passage par un enseignant leur semblait indispensable. En effet, quoi que certaines personnes puissent dire nous avons tous nos limites et un professeur, cela n'a pas de prix pour les dépasser. Soulignons aussi que certaines matières ésotériques ne s'inventent pas que cela soit le tantra ou l'astrologie par exemple. Là tu n'as pas le choix, tu as besoin d'un enseignant si tu veux réellement progresser.


Alors cela dépend surement des personnes. Pour certains, suivre un enseignant particulier leur parait peut être approprié, et cela peut être d'ailleurs tout à fait enrichissant si la relation est de qualité... Mais d'un point de vue global, je ne penses pas qu'il faille suivre obligatoirement un enseignant de manière intégral. Après, je me rend compte que la manière don je m'exprime peut porter à confusion... Car je penses que d'une manière générale, l'Enseignant est la Vie. Cet Enseignant qu'est la Vie ,est pour moi autant intérieur qu'extérieur... Donc Maitre intérieur/exterieur... L'intérieur et l'exterieur étant lié, tout ceci contribue à notre avancement. Donc par le fait meme de vivre, nous allons être confronté à des situations diverses, à des expériences, qui pourront nous apprendre beaucoup de choses, et meme répondre à certaines de nos questions. Par exemple, lorsque le Bouddha pratiquait une ascèse intense au bord d'un fleuve, et qu'il entendu tout à coup :" si la corde est trop tendu, elle casse... si elle ne l'est pas assez, elle ne sonne pas...". Par cela il s'est rendu compte qu'il était dans l'exagération quant à sa pratique, et a décidé d'opter pour la voie du milieu .

Donc quelque part, cet évènement est venue d'un enseignant! L'Enseignant qu'est la Vie! Je dis juste que je ne pense pas qu'il faille nécessairement suivre une personne de manière directe. Donc ne pas limiter l'Enseignant juste à une petite personne physique... Après de toute manière, on ne peut pas se couper, je penses, de tout enseignement, car la vie elle meme en est un. Pour ma part, par exemple, je n'ai jamais rencontré d'enseignant de manière physique. J'ai cependant lu des livres, eu certaines experiences etc... Mais cela ne m'a pas empêché de progresser intérieurement. Je trouve d'ailleurs que ce qui m'a le plus apprit est la vie elle meme. Pourquoi me suis je mis à la spiritualité? Car je me sentais mal, mais par l'observation de tout ceci, par la pratique, par la confrontation directe avec cette réalité de souffrance, j'ai pu ensuite peu à peu m'en libérer de plus en plus.

Aujourd'hui, les livres, les grandes lectures me gonflent généralement. Dès qu'un texte est trop long, je zappe! Very Happy Je trouve que j'ai bien trop lu de livres (pour certains cela sera peut être pas beaucoup Smile ), et que cela ne m'a presque rien apporté d'ailleurs. La connaissance intellectuelle a de grandes limites. Aujourd'hui, parfois je suis confronté à une citation, un petit texte expliquant l'essence d'une pratique, et cela me semble suffisant, tout le reste étant dans la pratique elle meme.

Donc il est sur que pour évoluer, je penses que parfois un enseignement extérieur (lié cependant avec l'intérieur) est souhaitable, pour accélérer certaines choses. Mais je voulais juste mettre l'accent sur le fait de ne pas limiter l'Enseignant à une individualité. C'est un tout.

Je ne vois pas de mon point de vue quelle peut être l'utilité de réinventer par exemple le circuit humain de l'énergie alors que depuis des millénaires dans certains endroits de la planète ce dernier a été cartographié avec une extrême minutie, permettant à ceux qui ont cette connaissance et cette application de booster considérablement leur évolution ?


Oui je suis en partie d'accord. De toute manière, à mon avis l'homme n'a jamais rien inventé! Le circuit humains de l'energie était déjà présent avant l'homme. Smile Cependant, dans ma démarche perso, je ne vois pas l'intérêt de me servir de ces données là. Car déjà il faut s'assurer que c'est exact, et là comment savoir si nous ne possédons pas la vision directe de ce circuit? Et puis, gober de telle donnée comme ça peut être au final que de l'intellectualisme ne possédant pas de fondation profonde et n'étant donc pas assez efficient. Il y a certain risque de s'enfermer trop dans le mental. Mais chacun sa voie, donc peut être que pour certaines personnes, de telles données leurs seront utiles.

Enfin, si Franz BARDON était encore de ce monde, je serai très surpris que de nombreux Bardonistes ne cherchent pas à le rencontrer. A ton avis Ermite, dans l'optique où tu pratiquerais assidument le CVIM, penses tu qu'il pourrait y avoir une différence dans ta progression si tu avais l'opportunité d'avoir un professeur aussi compétent que Franz BARDON, voir même Franz BARDON lui même ?


Je penses que oui, ne serait ce que pour enlever le tas d'illusions qui rodent lorsque nous avons à faire à un livre qui laisse notre imagination déborder... Smile Je penses en tout cas que cela peut être enrichissant en effet. Mais tout dépend de notre attitude, si l'on gobe tout et n'importe quoi ou si l'on se sert de notre discernement. Pour ma part, je ne pratique aucune voie particulière. J'ai eu connaissance de certaines citations du Dzogchen ou du Zen ou autres, mais au final je ne pratique aucune de ces voies (ou toutes à la fois dans la mesure où elles se rejoignent), je n'en connais rien à part de petits textes vers lesquels j'ai été "amené" par la vie. Et je n'ai pour l'instant aucune envie me paraissant nécessaire de rencontrer un enseignant d'une quelconque de ces écoles. Cependant, il se peut qu'un jour je fasse une de ces rencontres, alors à ce moment là cela pourra être enrichissant, mais je ne goberais surement pas tout ce qu'un quelconque enseignant pourra me dire, j'userais de mon discernement, de mon intégrité.

C'est ce que l'on appelle les tulkou.


Je pensais que tu parlais d'une manière générale, car tout ceux qui veulent devenir moines ne sont pas "tulkou". Pour les "tulkou", ok, je ne conteste pas la véracité de ces évènements.

Rigpa


Ah ok! Je ne savais pas ce qu'était Rigpa. Je pensais à autre chose. L'état naturel de l'esprit ça me parle. Je l'expérimente au moins un peu. En effet, dans cette perception, on se rend compte que tout cette personnalité mentale est illusoire. Notre identification à tout cet univers mental disparait (en bonne partie au moins), on se rend compte que notre nature est au delà de tout ceci, et qu'elle ne peut être enfermer dans des concepts si limités: le prénom, lieu de naissance, le corps, les experiences, mémoires etc... Après reste tout de meme une individualité, mais elle devient en quelque sorte non-mentale. Ceci résulte de la conscience qui se met au repos, qui lache prise, qui délie tout effort interne, qui s'ouvre, et qui laisse donc l'energie circuler. Vacuité ça me parle, car dans l'état naturel, ce qui auparavant remplissait notre esprit (pensées, identifications de toute sorte, attachements), laisse place au vide. Musashi Miyamoto disait par exemple: "la nature de l'esprit est vide"... Beaucoup de voies se rejoignent dans ce constat. Après, il y a aussi cette citation sortit de je ne sais où : "la nature a horreur du vide". Et bien il se trouve que ce vide interieur se remplit quelque part de notre environnement, se remplit de la réalité. Il y a alors cette sensation d'unité de l'experience, car des barrières nous séparant de ce tout ont sautés.

Je donnais cette exemple de la goutte d'eau enlevant ses barrières la séparant de l'océan. La goutte d'eau ne percevant alors que la totalité unifié de l'experience, l'océan.

Maintenant comme je l'ai dis, je ne connais pas le Dzogchen. Very Happy Je n'en connais que des citations vers lesquelles j'ai été attiré par moments. Don celles ci:

https://www.claire-lumiere.com/t1119-citations-diverses-sur-la-nature-de-l-esprit

Je ne peux donc dire ce qu'est exactement Rigpa dans la tradition tibétaine et si je l'expérimente en ce moment meme. J'expérimente assurément un certains état naturel de l'esprit, car il n'y a pas de doutes, je reconnais des choses avec tout ceci... Cependant peut être y a t il plusieurs nuances dans l'experience, plusieurs profondeurs. Pour ma part, j'ai été amené à cette experimentation surtout par mon état intérieur. Je sentais que j'étais très balloté intérieurement par tout ce mental, je souffrais inutilement par mon attachement à tout ce mental, et donc par la méditation j'ai naturellement lacher prise à tout ceci, et ais sentis un net changement, un soulagement. Après tout il s'agit bien de l'état naturel, donc c'est naturel. Smile Surtout cela n'a rien d'extraordinaire, c'est simple, mais bon l'homme étant un peu habitué au compliqué.

Donc je comprend mieux la majuscule que tu met au mot Eveil, il me semble que c'est lié tout simplement à la tradition que tu suis. Cependant je penses que ce Rigpa n'a rien d'Absolue en soi, c'est en quelque sorte un palier, un degré de stabilité, mais je suis persuadé que d'autres réalisations, de plus grands éveils sont à expérimenter. J'ai récemment lu sur le Dzogchen, qu'il y avait par exemple une "réalisation du corps arc en ciel" ou un truc dans le genre, qui était très rare... Donc ça prouve bien qu'il y a autre chose que Rigpa.

Pour ma part, cependant, je ne cours pas après les éveils... J'essaye d'aller à peu près à l'essentiel, d'aller vers ce qui peut procurer du meilleur pour moi et les autres. Vers ce qui me parait approprié avec mon cheminement.


Merci pour ta réponse, elle a éclaircit certaines de mes interrogations.

Sympa la vidéo Dhyan Smile . Meme si le peuple tibétain a subit certaines choses en raisons d'un quelconque karma, il n'est jamais facile de vivre certaines choses sans les comprendre... Paix sur eux, et sur tout ceux qui souffrent.


Bien à vous!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite du hors-sujet sur le sujet de l'incorporation.

Message  Invité le Jeu 31 Mai - 13:56

Ce passage m’avait également fait réfléchir… A mon humble avis, je ne pense pas que passer par un « Enseignant » soit indispensable.
Tu écris :

lorsque les gens avaient épuisé toutes leurs cartouches le passage par un enseignant leur semblait indispensable. En effet, quoi que certaines personnes puissent dire nous avons tous nos limites et un professeur, cela n'a pas de prix pour les dépasser. Soulignons aussi que certaines matières ésotériques ne s'inventent pas que cela soit le tantra ou l'astrologie par exemple. Là tu n'as pas le choix, tu as besoin d'un enseignant si tu veux réellement progresser

Je ne pense pas qu’avoir un enseignant soit un passage obligé pour dépasser ses limites. Et cela même pour les matières telles que l’astrologie. (je ne parlerai pas du tantra car je ne connais pas…).
Je m’explique : Rien de ce que peut apporter un Enseignant n’est impossible à obtenir sans.

Des connaissances astrologiques ? Il y a des tas de livres, d’excellents comme des moins bons… On peut parfaitement si le sujet intéresse lire des livres et approfondir le sujet à souhait…
Avoir un Enseignant est un plus. Mais on peut progresser sans… On peut réellement progresser sans.

J’en connais des réfractaires à tout Enseignant, ou des solitaires, qui avancent seuls, en silence… Et avec succès !

La vie, comme dit Ermite, est le plus grand Enseignant qui soit… La vie est parsemée de signes visibles à ceux qui savent les observer…
Mais je pense surtout, que l’Enseignant dont on a tous besoin, est… Soi-même

Savoir s’écouter, Oser expérimenter, Être curieux, passionné… Ne pas craindre de se retrousser les manches…

Le premier Enseignant que j’ai eu, c’était mon Intuition, puis mes rêves… Je partais d’un livre, je testais sa pratique, souvent elle était fausse ou inopérante, alors je modifiais certains détails « au feeling » surtout si je me sentais en danger, puis mes rêves prenaient le relais et je voyais l’ « erreur » ou l’ « omission » de la pratique, jusqu’à la rendre opérative…
L’expérience et l’intuition… Répéter encore et toujours, oser, et c’est tout…
Souvent, la pratique m’enseignait la Théorie… Mais c’était pareil en Maths quand j’étais môme, détestant la lecture des théorèmes, je commençais toujours par les exos (mes profs s’arrachaient les cheveux !), alors même que j’étais incapable de les faire. Je les abordais comme des devinettes où il fallait trouver « le truc » pour les comprendre. Je commençais par les exos de bases, petit à petit, et je finissais par les plus compliqué. Puis, j’en déduisais la Règle… Et j’étais balaise en Maths !…

Lorsqu’on est passionné, à un moment donné on « tombe » sur les documents qu’il nous faut, sur les « bons » livres nécessaires, indépendament de la daube qui se vend… Et on avance.

On n'a pas besoin d'un Enseignant, on peut choisir d'en avoir un. C'est un choix, pas un besoin. J'insiste sur la nuance.

Par contre, et là je te rejoins, avoir un Enseignant qui accepte de nous enseigner, s’il est compétent (et pédagogue) et si notre sensibilité est compatible, peut permettre un gain de temps non négligeable !

Ca c’est certain ! C’est donc un « accélérateur » extraordinaire. Mais dire qu’il s’agit d’une étape obligé, non. C’est un choix qui permet, pour le meilleur, de gagner un temps précieux !

Sans compter un inconvénient non négligeable au fait d'avoir un Enseignant: si ce dernier se trompe, hé bien, on se trompe d'office aussi. Et on n'a pas la capacité de remarquer qu'on s'embarque dans des erreurs que l'on prends comme vérité et on n'a pas l'indépendance d'esprit pour prendre du recul par rapport à ce que l'enseignant enseigne... Donc gain de temps, mais aussi sclérorisation de l'esprit...

Pareil, si Bardon était encore de notre monde, les élèves s’agglutineraient comme des mouches autour de lui… C’est certain !
Mais est-ce pour autant qu’avoir Bardon à côté de Soi est indispensable ? Non !
C’est un élément motivant, et un gagne-temps !
Des personnes qui ont terminé le CVIM (si on peut employer le terme « terminer »), il y en a. Et sans Bardon !

Après, l’homme est un animal social, et on aime tous la compagnie de nos paires qui partagent les mêmes centres d’intérêts que nous… Aller en cours permet une plus grande réussite au bac, c’est bien connu ! Pourtant, il y en a qui ont le bac en solo, et qui le réussissent ! (moi, par exemple, Razz )
Donc c’est un élément facilitateur, le fait de voir le prof, de lui parler, le questionner, juste socialement déjà, on est comblé. Alors que seul, il faut se motiver, chercher ses bouquins, faire et refaire les exos pour comprendre ses erreurs, il faut vaincre l'ennui qui s'installe, se rememorer pourquoi on le fait, trouver l’Envie jusqu’au fond de ses tripes ! Ca demande une plus grande force mentale.

Aprés, perso, j'ai choisi à un moment donné de trouver des "Enseignants" alors que j'y avais été réfractaire durant des années. Et je suis ravie de l'avoir fait. Donc, pas d'hypocrisie. Ce que j'ai écrit est une série de remarques générales, rien de plus! Very Happy

Voilà c’est juste pour rebondir sur ce point, je n’aborderai pas le reste du sujet concernant l’Eveil, etc, car je ne parle pas de ce que je ne connais pas. Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite du hors-sujet sur le sujet de l'incorporation.

Message  Hélionyme le Ven 1 Juin - 0:02

Salut Ermite,

Aujourd'hui, les livres, les grandes lectures me gonflent généralement. Dès qu'un texte est trop long, je zappe! Very Happy
Ce ne serait pas un peu l’hôpital qui se fout de la charité ?! Very Happy

Mais tout dépend de notre attitude, si l'on gobe tout et n'importe quoi ou si l'on se sert de notre discernement.
Dans certaines écoles comme celle du Xi-Tchan, garder sa lucidité était un préalable. Lorsque l'instructeur demandait à l'étudiant s'il était prêt à accepter comme vrai sans examen tout l'enseignement qu'il recevrait. S'il répondait par l'affirmative, l'instructeur le raccompagnait à la porte... car "un aveugle volontaire ne pourrait jamais voir un jour la Lumière" (à peu de chose prés selon leur phraséologie).

J'ai récemment lu sur le Dzogchen, qu'il y avait par exemple une "réalisation du corps arc en ciel" ou un truc dans le genre, qui était très rare... Donc ça prouve bien qu'il y a autre chose que Rigpa.
C'est le maintien de l'esprit dans son état naturel (Rigpa) qui provoque à terme - selon le Dzogchen - la réalisation du corps arc-en-ciel.

Amicalement.
avatar
Hélionyme

Messages : 207
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 48
Localisation : Vietnam

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite du hors-sujet sur le sujet de l'incorporation.

Message  Invité le Ven 1 Juin - 0:53

Salut Hélionyme!

Ce ne serait pas un peu l’hôpital qui se fout de la charité ?!


ha! ha! En effet! Laughing Embarassed Very Happy .... Vu la longueur de ce que j'écris dernièrement! Razz De la tartine en veux tu, en voilà! SVP vous savez pas où il est le bouton "OFF"? lol! Si ça continue j'vais sortir un bouquin! rabbit

Plus sérieusement, par rapport aux lectures, je ne regrette pas le fait d'avoir lu quelques livres, au final il en est sortit une certaine experience "livresque". Mais au bou d'un moment je me suis rendu compte qu'il me fallait surtout de la pratique, et une pratique adaptée à ce que je suis, car dans ce que j'avais essayé jusque là dans les exercices proposé par les livres, il y avait généralement toujours un petit truc qui me correspondait pas trop, je me disais que quelque chose cloche. Quelque part j'ai donc lâché un peu les systèmes, les méthodes, pour écouter simplement ce qui était dans l'instant. Et je trouve que l'instant peut être remplit d'informations enrichissantes et adaptées à notre structure. Après je ne dis pas que je ne lis pas par ci par là d'autres enseignements, de nouveaux horizons. Mais j'ai tendance dernièrement à lire surtout des choses assez courtes, les livres ne m'attirant plus trop. Car j'ai lu comme meme quelques livres traitant de sujets divers, et il y a pas mal de choses qui se répètent parfois. Mais si je tombe sur un livre qui m'interesse, bien sur que je vais le lire. Smile

Dans certaines écoles comme celle du Xi-Tchan, garder sa lucidité était un préalable.


Oui, j'ai vu ça sur Frabato.aceboard je crois, dans un lien sur le Tchan (ou Xi-Tchan?). Je trouve que c'est une bonne approche. Pas mal la phrase sur l'aveugle! Smile

C'est le maintien de l'esprit dans son état naturel (Rigpa) qui provoque à terme - selon le Dzogchen - la réalisation du corps arc-en-ciel.


Ah ok! Merci d'avoir éclaircis ce point. J'aurais du m'informer un peu plus... study Bon, comme je l'ai dis, j'y connais vraiment rien de toutes ces traditions, à part les quelques petites citations que j'ai pu trouver par ci par là. Very Happy Une vraie quiche quoi! Donc n'y faites pas trop attention... lol!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite du hors-sujet sur le sujet de l'incorporation.

Message  Hélionyme le Ven 1 Juin - 10:46

Coucou,

Ah Ermite, la Quiche'attitude ! ^^

Bon, comme je l'ai dis, j'y connais vraiment rien de toutes ces traditions, à part les quelques petites citations que j'ai pu trouver par ci par là.
Ce n'est pas bien grave. Ce n'est pas indispensable pour être heureux.

Allez a++ bonne journée les gars et mesdames aussi,
Hélionyme
avatar
Hélionyme

Messages : 207
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 48
Localisation : Vietnam

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite du hors-sujet sur le sujet de l'incorporation.

Message  Palcebard le Ven 1 Juin - 12:15

Salut Hélyonime,

(Nous ne parlons peut-être pas de la même chose...)

Je trouve ta remarque très sage et à mon sens s'interroger de cette manière devrait être préliminaire pour chacun d'entre nous.

L'amour inconditionnel est l'acceptation totale de ce qui est, c'est à dire de ce qui se présente dans notre vie (personnes, situations, événements...).
C'est un état de non-résistance qui permet l'éveil, ce n'est pas juste une acceptation intellectuelle des choses, ni un sentiment d'une partie de nous même, ou pour une partie du Tout. C'est l'attitude de non opposition qui conduit à la reconnaissance que : Tout est un, "de l'intérieur".

Certaines voies en Orient comme en Occident se concentrent principalement sur cet aspect là, citons le bhakti yoga ou encore les voies Christiques par exemple. Ensuite pour ta seconde remarque, tout dépend en fait de ce que tu appelles l'"Intellect" : si c'est l'Intellect (Agent) de l'hermétisme on se rapproche de l'aspect Clarté des voies tibétaines. Selon moi l'Amour est une condition sine qua non pour atteindre l'Eveil mais comme je l'ai mentionné plus haut, je ne pense pas à titre personnel que cela soit suffisant. Dans le Dzogchen, la Compassion (ou nous pourrions dire l'Amour avec un grand "A") est associée à la Vacuité et la Clarté (ou l'Intellect avec un grand "I" si nous poursuivons ce rapprochement) à la Sagesse.

"Le statut de moine est selon la culture tibétaine, le statut qui a le plus de chance de te permettre d'obtenir la libération."
Non !! Excuse moi Palcebard au cas où tu accorderais de l'importance à cette croyance, mais il s'agit d'une vision passéiste du processus de Libération. Qui suis je pour prétendre cela ? Peut être l'avis d'un maître Tibétain aura t elle plus de poids ? Djwal Khul a dit - par Alice Bailey - que le salut du monde viendrait cette fois d'occident et non d'orient.

Là, tu évoques Djwal Khul et donc l'Ere du Verseau. Je ne sais pas si tu as quelques compétences en astrologie (moi si), mais saches si ce n'est pas le cas que cette Ere n'aura lieu que dans plusieurs siècles. Ma démarche (personnelle) se contente de l'instant présent. Enfin, pour répondre à ton questionnement, je ne me base pas sur une "croyance" mais sur des informations qui peuvent être chiffrées et vérifiables là tout de suite, c'est à dire sur les registres et les annales des monastères qui continuent au moment même ou je te parle d'être mis à jour.
Enfin, que le salut vienne de l'Occident cette fois-ci et pas de l'Orient, c'est bien possible en effet. D'ailleurs nous pourrions même rebondir sur l'exil théocratique du Tibet en Occident, pourquoi pas ? Non pas que le salut vienne directement de cet aspect là mais qu'il y participe bien entendu.

Alors qu'est ce qui nous pousse à la recherche d'une mystique en générale et orientale en particulier ? Ce sont des mémoires que nous réactivons par ce type d'expériences. Elles n'ont pas pour objet d'être pérennes. Mais elles nous offrent l'opportunité - je pense - de mobiliser toutes nos ressources en vue de nous réaliser à travers un processus créateur.
Comment reconnaît on ce genre d'expérience ? A l'attrait et la familiarité qu'exerce sur nous une culture, une tradition...etc.
Et à mon avis, sauf exception, c'est l'expérience que tu suis, et c'est très bien comme ça.

Je ne peux parler pour les autres biensûr, mais je peux au moins le faire pour moi. Je n'ai eu personnellement au départ aucun attrait particulier pour les voies tibétaines. Je cherchais juste un système efficace et à te dire la vérité, j'en ai essayé plusieurs avant de m'arrêter sur celui là. D'ailleurs, le Shivaïsme du Cachemire a bien faillit l'emporter. C'est mon contact avec les Maîtres de cette Tradition (leur gentillesse, leur modestie, …) ainsi que les résultats obtenus qui m'ont convaincu, tout simplement.

"Je te rappelle qu'un Eveillé ne fait plus aucune saisie sur quoi que ce soit. Aussi, je ne suis pas certain qu'avoir une femme, des enfants et tout le toutim soit la meilleure façon d'y parvenir."
Ceci confirme ce qui est dit plus haut à propos de cette approche de la libération.
Et que vaut un tel éveil, qui ne saurait se maintenir en présence d'un conjoint(e), d'un enfant et des diverses responsabilités familiales et socio-professionnelles ?.

Attention, ce n'est pas parce que l'on choisit de s'isoler pour parvenir à son but que la vie est ignorée. N'oublions pas qu'un monastère, c'est une vie communautaire avec son lot de responsabilités, de joies, de peines, etc. De plus, même si les passions sont diminuées par le régime de la vie monacale, ce n'est pas pour cela qu'elles sont anéanties. Elles ont juste moins de force, ce qui permet et c'est le but de les chevaucher plus facilement. Aussi étrange que cela puisse paraître, la vie monacale est un équilibre. Être moine d'ailleurs, n'est ce pas faire un compromis entre le laïc immergé complètement dans le monde et le yogi perdu dans une grotte au milieu des montagnes et qui lui s'en écarte totalement ?

Très intéressant ce que tu racontes à propos de cette découverte de "physique occulte". C'est fou les possibilités de traitement à distance qu'on pourrait entrevoir, mais aussi les risques inhérents à un mauvais usage. Peux tu en dire davantage ? Sur le principe physique ou hyper-physique sur lequel repose cet appareil par exemple ? C'est ma curiosité scientifique qui est piquée au vif!

On peut en discuter bien entendu Hélionyme. Il faudrait juste ouvrir un autre topic.
avatar
Palcebard

Messages : 167
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite du hors-sujet sur le sujet de l'incorporation.

Message  Invité le Sam 2 Juin - 4:10

Petite modification quant à ce que j'ai écris:

Vacuité ça me parle, car dans l'état naturel, ce qui auparavant remplissait notre esprit (pensées, identifications de toute sorte, attachements), laisse place au vide


Je me rend compte que je me suis mal exprimé, et tant que je perçois mon erreur, vaut mieux la rectifier. Smile Car ce n'est pas comme ça que je perçois la chose. On peut penser qu'avec ce que j'ai écris, cet état naturel requiert de ne pas penser... Mais non, pas du tout. Pour moi, comme nous en avons déjà parler sur le forum, la différence réside surtout dans l'identification à son mental, l'attachement à celui ci. Tant que l'on identifie ce que nous sommes seulement à notre mental, à nos pensées, à nos experiences, il se créera des liens contraignants pour notre experience terrestre. C'est souvent la source d'ailleurs de la plupart des souffrances humaines, l'humain s'identifie à son mental, il se limite à cela, et il tombe dans tout un tourbillon de souffrance à cause de pensées négatives qu'ils se repasse en boucle... Mais le truc c'est qu'il n'est pas cela ou pas seulement cela, notre être est au dela de ça. Souvent tout ces doutes internes sont illusoires. Le truc justement c'est de lacher prise à toute ces identifications illusoires, à toutes ces résistances internes (ressentis physiquement dans l'energie), de s'ouvrir à l'instant, meme avec les pensées si il y en a, et de juste laisser couler ce qui se passe, se libérer de ces attachements limitatifs.

On se rend compte que l'on ne créé pas nos pensées, elles viennent (les pensées négatives étant souvent dus justement à nos résistances internes... qui quelque part modifie en quelque sorte la pureté de ce que l'on reçoit), tout arrive, l'unité de l'experience. Et donc pour moi ce vide, cette vacuité, apparait à ce moment là dans cette désidentification. Car dans tout ce que l'on a cru être auparavant (mental, pensées etc...), l'on constate que nous ne sommes pas tout ceci à la base, et l'on experimente la manifestation des phénomènes (pensées, actions, matière etc...) mais avec un certain état de vacuité... Du moins c'est ce que j'expérimente, c'est comme si la base de ce que je suis était vide, ou peut être prend racine dans le non manifesté, au delà de la forme. Car lorsque l'on est identifié à nos pensées, à la matière, on voit qu'on est "plein", qu'on est en quelque sorte palpables, matériel... Mais lorsque nous constatons que tout ceci ne forme pas réellement notre essence, alors c'est comme si on était vide... Mais ce n'est bien sur pas un réel vide, c'est une certaine manière de voir la chose, sous un certain angle.

Comme l'a dit Arathos d'ailleurs, il y a diverses approches, "je suis cela" ou "néti néti" par exemple... Donc y a des voies qui mettrons l'accent sur le vide et d'autres sur le tout... Ce sont deux points de vues différents, mais qui cependant se rejoignent. Pour ma part c'est un peu comme si ce vide rejoignait en fait le tout. Car cette vacuité se remplit du tout, se remplit de tout ce que l'on perçoit... Je me dis qu'il est possible que ma conscience soit en quelque sorte comme une petite graine invisible qui contient en essence l'univers. Enfin, voilà, juste un avis.

Ce n'est pas bien grave. Ce n'est pas indispensable pour être heureux.


Tout à fait d'accord. Quelque part n'oublions pas non plus l'essentiel... C'est à dire se sentir bien, nous meme et les autres. Donc à ce que nos pratiques avancent vers une vie plus abondante...


Bien à vous!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite du hors-sujet sur le sujet de l'incorporation.

Message  Palcebard le Lun 4 Juin - 16:35

Bonjour ayin,

Je ne dis pas que l'on ne peut apprendre l'astrologie seul. Par contre, je puis t'assurer que l'on ne devient que très rarement astrologue en étant autodidacte. C'est possible, je ne le nie pas, mais c'est exceptionnel selon moi. Je crois qu'étant au début de tes études dans l'art d'uranie (je le sais puisque ton professeur et moi même avons étudié cet art ensemble), tu n'as aucune conscience de la complexité de la discipline. Sais tu qu'en Inde par exemple, il n'y a que deux possibilités sérieuses pour étudier l'astrologie : soit tu l'apprends auprès d'un Brahmane (astrologue de père en fils), soit tu vas à l'université. Sais tu également qu'en France, l'astrologie était enseignée dans le cadre des études supérieures jusqu'au XVII ème siècle ? L'université de la Sorbonne à Paris possédait en effet sa chaire d'astrologie. C'est Colbert (le gros vilain …) qui en 1666 a décrété que l'astrologie n'était pas une science, prouvant une fois de plus que le siècle dit des lumières fut en réalité un siècle d'obscurantisme. Pour revenir à l'Orient, l'on peut souligner également que l'astrologie est enseignée dans le cadre des études monastiques au Tibet (dans la tradition Bön par exemple, elle fait partie en tant que chasen tegpa d'un des neuf véhicules). Figures toi que là bas si tu leur dis : "J'apprends l'astrologie seule" et bien ils vont te regarder en ouvrant grands les yeux et tu vas tout d'un coup te retrouver crois moi face à un groupe de hiboux tibétains ! Shocked

Pour moi, si l'autodidacte se base sur les textes classiques (Paulus Alexandrinus, Vettius Valens, Dorotheus de Sidonis, … pour les auteurs occidentaux par exemple) il a une petite chance d'y parvenir. S'il se base par contre sur des auteurs modernes comme Denis Labouré qui font un mélange de tout et qui n'arrivent pas à se décider pour un système et bien je lui souhaite bon courage. Pour la petite histoire, une amie m'avait offert il y a trois ans une consultation chez Denis. J'ai pu constater son incompétence par un plantage royal concernant en premier lieu la description de mon caractère et ensuite par ses "prévisions" complètement erronées sur l'année qui venait. Un contraste énorme qui n'avait rien à voir avec quelques consultations effectuées avec d'autres astrologues étrangers une petite dizaine d'années auparavant qui s'étaient révélées elles éblouissantes.
avatar
Palcebard

Messages : 167
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite du hors-sujet sur le sujet de l'incorporation.

Message  Invité le Mar 5 Juin - 0:15

.......


Dernière édition par AltaMajor le Ven 2 Nov - 12:29, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite du hors-sujet sur le sujet de l'incorporation.

Message  Invité le Mar 5 Juin - 9:02

Les enseignants donnent "LEURS" clés. Sont-ce également les "MIENNES" ?

Toutefois, les propos de Palcebard sont justes. Du moins, c'est ce qui se vérifie le plus sur le terrain.

Maintenant, que de gens de nos sociétés parviennent seuls à obtenir un savoir et un savoir faire seul, cela reste relativement rare. Non pas parce que c'est impossible, mais que les gens aiment bien s'entourer pour se rassurer. La société cocoone, d'une certaine manière, ses citoyens. Et l'on aime vivre dans cette impression de confort personnel.

Mais sans doute qu'il y a des étapes à gravir et que la démarche globale passe obligatoirement par un accompagnement avant d'avoir les épaules solides pour parcourir le reste du chemin seul.

C'est d'ailleurs peut être à ce stade que sont arrivés ceux qui cheminent seuls aujourd'hui.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite du hors-sujet sur le sujet de l'incorporation.

Message  Invité le Mar 5 Juin - 10:25

Patrice a écrit:les gens aiment bien s'entourer pour se rassurer.

Comme tu as raison ! C'est d'ailleurs mon cas. Un Guide, un Maître... ce que vous voulez mais seule, je me sens bien... seule ! Very Happy

Bonjour Patrice Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite du hors-sujet sur le sujet de l'incorporation.

Message  Invité le Mar 5 Juin - 11:23

Bonjour Annapurna,

Bon retour parmi nous.

Oui d'ailleurs concernant le fait de s'entourer, il n'y a rein de péjoratif là dedans. Je cherche sans doute mon guide également mais sans doute je fais tout ce qu'il faut pour que les choses n'arrivent pas. Un vrai paradoxe chez moi !


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite du hors-sujet sur le sujet de l'incorporation.

Message  Invité le Mar 5 Juin - 12:45

Il faut juste savoir le reconnaître mais crois-moi quand on le croise, on ne le rate pas, on peut éventuellement résister à l'évidence quand on a un côté rebelle développé mais... c'est totalement "contre-productif" Smile

J'en ai croisé 3 dans ma longue vie et je les ai immédiatement reconnus Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite du hors-sujet sur le sujet de l'incorporation.

Message  Invité le Mar 5 Juin - 13:11

C'est que je ne l'ai pas encore rencontré dans ce cas ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite du hors-sujet sur le sujet de l'incorporation.

Message  Invité le Mar 5 Juin - 14:39

Salut les ami(e)s,

Contrairement à vous, je suis une allergique aux termes de « maître » ou de « guide »… J’ai beau temporisé, rien n’y fait… Je déteste ces termes, et je ne les crois pas adapté à nos mentalités d’occidentaux.

Après, cela vient peut-être du fait de tous ceux que j’ai rencontré qui se prétendaient tel, trois ou quatre (déjà !), je n’ai reconnu en eux que dans les meilleurs des cas des prétentieux farfelus, et dans les pires, des frustrés ratés et dangereux…
Donc mon avis est relatif…

Ceci dit, dans mon cheminement, j’ai eu la chance de rencontré des personnes extrêmement compétentes dans leurs domaines respectifs… Certains d’entre eux avaient des personnes qu’ils voyaient régulièrement pour leur enseigner. Au fait, c’est le terme que je préfère, « enseignant »…

Après, même pour les personnes ayant des capacités magiques extraordinaires, et j’en ai vu, il n’en demeure pas moins qu’elles restaient avant tout des personnes humaines, avec leurs qualités, mais aussi leurs défauts (et parfois des gros !).
Aussi, je pense que l’on peut arrondir les angles de sa personnalité avec beaucoup de travail et une surveillance de Soi de tous les instants, mais un taureau continuera à manifester les mauvais côté du taureau, un lion, les mauvais côté du lion, un verseau les mauvais côté du verseau, etc, fussent-ils allégés… Sinon, ils ne seraient pas incarnés sur notre plan…

Donc les « maîtres » tels qu’on les voit dans certains films exotiques, qui méditent à longueur de journée, mangent trois pois chiche une fois tous les 10 ans, ne sont que maîtrise, connaissance et perfection, je ne pense pas que cela existe. Et à attendre la rencontre avec ces « anges » incarnés, vous risquez d’attendre longtemps…
Après qu’il y ait des gens qui se rapprochent de ces traits de caractères, certes cela doit exister.
Mais dans ce cas, je serai trop impure pour les comprendre ou même les supporter… Lorsqu’on a soi-même cent mille défauts, il est difficile de côtoyé la perfection, on n’est pas au même degré d’évolution…

Enfin, l’attitude passive, qui consiste à attendre qu’un miracle se produise et que l’on soit « contacté » un beau jour par un de ces maîtres pour enfin avancer, ne me semble pas la bonne…
Il y a ceux qui mettent de côté tout travail en « attendant que », ou ceux qui passent leur temps à « appeler » intérieurement que le messie viennent leur botter le c…. pour enfin entreprendre quelque chose...
« Aide-toi et le Ciel t’aidera », non ? Il faut se bouger le derrière, travailler seul lorsqu’on connaît personne, aller à la rencontre des gens quitte à se faire jeter, c’est comme ça qu’on avance…

Une blague de circonstance : Un gars rêvait à longueur de temps de gagner au Loto… Il priait tous les jours, matin, midi et soir, pour que Dieu le fasse gagner au loto. Il répétait inlassablement cette litanie « Oh Bon Dieu, fais-moi gagner au loto, s’il te plaît, s’il te plaît »… Cent fois dans la journée, jour après jour, mois après mois, année après année…Un jour, Dieu en eut assez, Il n’en pouvait plus d’entendre cette même supplication, il avait atteint le summum de l’exaspération ! Alors, il envoya un ange porté un message au prieur invétéré. L’ange descendit, et alla vers le prieur, et lui dit : « Dieu t’a bien entendu, mais pitié, il te dit : Joue d’abord !!!!! » lol… Razz

ATTENTION : ce message ne reflète que mon humble avis, résultat de mon court cheminement… Aussi, je suis consciente et ouverte sur le fait que je peux parfaitement me tromper sur une partie, ou sur tout. Mais à l’heure où je l’écris, c’est vraiment ce que je pense…




Dernière édition par ayin le Mer 6 Juin - 11:20, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite du hors-sujet sur le sujet de l'incorporation.

Message  Invité le Mar 5 Juin - 14:49

Bonjour Palcebard,

En effet, je ne suis qu’au touuut début de mon apprentissage de l’astrologie, et déjà, le peu que j’en sais me paraît bien compliqué… Razz
Donc, si tu dis qu’il est préférable de côtoyé un véritable astrologue confirmé pour véritablement avancer, je te crois de tout cœur…
Qui plus est, je ne savais pas que l’astrologie avait été enseignée à l’université… Je pensais que c’était seulement le cas dans les écoles orientales ou de l’extrême orient… Comme quoi…

Quant à Denis Labouré, je suis consciente que ces bouquins sont truffés d’erreurs, mais il est diplômé d’une prestigieuse école d’astrologie indienne, aussi je me tâtais pour tester par moi-même, et je comptais attendre le jour de ma paie, aujourd’hui, pour prendre rendez-vous pour une consultation… Aussi ton message n’aurait pas pu mieux tombé ! Tu viens de me faire économiser 90 euros ! lol… Sois-en grandement remercié !



Dernière édition par ayin le Jeu 7 Juin - 10:44, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite du hors-sujet sur le sujet de l'incorporation.

Message  Invité le Mar 5 Juin - 15:06

Tant mieux si ça t'a permit de faire des économies Ayin Very Happy Mais malheureusement, combien d'hommes et de femmes jouent ce rôle de pseudo enseignant sans les épaules ni les connaissances pour les porter ? Il y en a une flopée (peut être 90%).

Je prie pour que les membres de ce forum et d'autres ne fassent pas de l'ésotérisme et de l'occultisme leur principale source de revenu.

Car, je pense que c'est dans cette relation de survie financière que l'art est sali et que le mensonge commence à poindre afin de faire perdurer un niveau de vie. On surenchérit, on créé de la nouveauté où il y en a pas, tout est bon pour répondre à l'esprit vagabond de l'espèce humaine.

L'art est un don, il est fait pour être transmis et non pour être vendu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite du hors-sujet sur le sujet de l'incorporation.

Message  fluorikar le Mar 5 Juin - 16:30

Néanmoins, il ne faut pas trop se juger car ça reste subjectif.
Peut-être que le maître estime que vous vous débrouiller bien
ainsi. L'ego attaque dans les deux sens, il ne faut jamais trop
le prendre au sérieux ! clown
Puis pour ma part, je crois en de grands maîtres, mais j'estime
que sur la terre on s'est tous plantés et donc un peu eux aussi..
L'esprit est si complexe, j'ai l'impression que d'atteindre la vérité
est encore bien plus rare qu'on ne le pense. Ce qui n'empêche
pas de nombreuse personne à être de très bon guides.
Mais nous sommes tous des Dieux donc tout est encore possible!
avatar
fluorikar

Messages : 756
Date d'inscription : 08/12/2010

http://evol-ution.forumgratuit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite du hors-sujet sur le sujet de l'incorporation.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum