Processus du sommeil

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Processus du sommeil

Message  Invité le Mer 6 Juin - 9:21

Bonjour,

Cela fait plusieurs fois que je vis le déroulement du processus du sommeil. Bien souvent, le soir, on s'allonge puis inconsciemment on s'enlise dans le sommeil sans bien savoir comment.

Plusieurs fois, j'ai pu observé le début d'un processus entraînant le sommeil. En réalité, cette perception sensible est très tranchée. D'un coup et d'un seul, le corps physique vibre totalement différemment. On sent bien que la manière dont l'énergie circule dans le corps est vraiment différente. Je ne sais pas comment dire, c'est comme si d'un coup sec on était étourdi. Des picotements commencent à inonder le corps physique et je ressens clairement une pulsation au niveau du corps et notamment à la hauteur du cœur.

Ce sont des sensations assez surprenantes car elles sont non volontaires et ne font l'objet d'aucune attention propre à les déclencher.

Ce message pour vous faire part d'un témoignage qui ne révolutionne pas le monde, j'en convient. Néanmoins il est peut être intéressant de savoir si quelques uns d'entre vous ont observé également ce basculement énergétique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Processus du sommeil

Message  Invité le Mer 6 Juin - 11:29

Salut Patrice,

intéressant... Perso, je ne ressens pas d'"avant-aprés" de manière aussi nette... Si j'essaie de me concentrer sur le processus (et ça tombe bien, je l'ai fait juste cette dernière nuit! Very Happy ), cela se déroule toujours de la même manière.

Je ressens une baisse significative de la chaleur corporelle. A ce stade, mon corps s'engourdit, les pensées échappent à mon contrôle... Puis phase 2, toujours, je capte les conversations non physique (ondes téléphoniques, scape, talkie walkie parfois, radios...), c'est un brouhara terrible, puisque le tout en même temps... Mais parfois aussi, une voix plus proche de moi, se distingue des autres nettement, et c'est le moment où les énergies du bas astrales communiquent avec moi... Parfois je les écoute et je n'y prette pas attention (c'est souvent des menaces, des idioties, des paroles sans queues ni têtes, parfois des demandes ou des requêtes,etc), et c'est le dernier stade où j'ai encore conscience de ce qui se passe. Puis... Off. L'endormissement totale. La dernière sensation avant le off final, c'est cette même "pesanteur" mais moi c'est au niveau du torax, bien au milieu...Je ressens le coeur, mais c'est parcequ'il réagit plus fortement à cette sensation, mais aprés m'être à de multiples reprises bien concentré, je le situe plus chez moi au niveau du coeur mais plus au milieu, plus "centré"...

Je remarque que les phases 1 et 2 sont identiques qu'il s'agissent de l'endormissement ou des "sorties". Seul le 3 varie.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

temoignage

Message  Invité le Mer 6 Juin - 22:27

bonsoir les amis;
Interressant cette initiative!
Alors j'y ajoute ma pierre. Smile
Bon ,si je suis epuisé par le travail, je peux tomber comme une "masse "dans le sommeil profond en quelques secondes Sleep
parfois je dors consciemment si je puis dire.
Je sens , je sais ,que je dors.(je m'entend ronfler quand je suis enrhumé)
mon corps pese une tonne mais mon esprit est vif...
Mon esprit reste vigilant dans le sommeil, c'est dur à expliquer...
je dormais profondément et soudain je me reveille en état de vigilance accrue... quelqu'un ,de nuit ,venait de franchir la limite de ma propriété ( grande fût sa surprise de me voir surgir comme ça d'un coup pour lui demander ce qui voulait...
Etonnemment , comme Ayin, j'ai fais une experience la même nuit, pour observer mon endormissement.
Comme souvent je suis en conscience ,un peu avant l'endormissement comme "à côté de mon moi qui dort"... parfois il m'est arrivé au moment de l 'endormissement d'entendre des bruits secs et courts,comme un drapeau qui claque dans le vent, de tonnerre ,de tambour ou de trompettes, ceci de façon tres intense.
Il m'est arrivé aussi,un peu avant de sombrer dans le sommeil profond de me voir au dessus de mon corps et de partir les pieds en avant (vers où?)
Parfois , malgre une fatigue de surface , mon corps reste eveillé et frais , une partie de la nuit . Et si je dors cela reste un sommeil "electrique"...
Parfois je reprends conscience alors que je dors et je me vois voler , ou respirer sous l'eau, ou bien changer de plans theosophiquement parlant (je ne maitrise pas du tout le voyage astral).
Néanmoins, malgrés cela, l'attaque occulte la plus terrible que j'ai connue fût alors que je dormais.
Et c'est dans un demi sommeil, toute technique occulte de protection étant paralysée, que je dù utiliser ma seule volonté humaine, , qui était tout ce qui me restait.
frat.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Processus du sommeil

Message  Invité le Mer 6 Juin - 23:07



Ah oui! Pareil en ce qui me concerne! Les "attaques" les plus terribles ont toujours été, à plus de 99% durant cet état de demi-sommeil!
A croire que l'on est plus vulnérable...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Attaques Nocturnes

Message  Et Basta ! le Mer 13 Juin - 20:10


Bonsoir,

J'ai également été "attaqué" par DIEU sait qui (esprits malveillants ? Mes propres énergies erratiques ?) dans ces états de demi-veille suscités par un mauvais sommeil ou l'épuisement.
On sent très nettement la différence avec un cauchemar classique !
Une fois particulièrement effrayante, j'ai eu la sensation que des mains s'enfonçaient dans mon crâne pour littéralement m'arracher les yeux de la tête. Je pense que c'est à mon corps éthérique que l'on s'en prenait. Atmosphère oppressante garantie au réveil, j'ai gardé la lumière allumée comme un gamin !

En cette occasion particulière, je n'ai eu moi aussi que ma propre volonté (ou quoi qu'il pût s'agir, un morceau de conscience ...) pour lutter.
D'ordinaire en pareils cas (pas si fréquents, DIEU merci !), le "rêve lucide" se met en place et je peux agir : tracés de pentagramme, Noms divins, tout qui dans mon esprit peut avoir valeur d'exorcisme.

On m'avait conseillé par le passé en cas de cauchemar, dans ce petit intervalle où l'on sait qu'on rêve à l'orée du réveil, d'y "retourner" volontairement et de balancer un kameha ou un high kick au méchant de l'histoire. C'est aussi une forme d'exorcisme !


Est-ce une histoire de vulnérabilité, ou est-ce que notre conscience était sur un plan moins élevée et plus propice, du fait de la fatigue ou autre, à ces attaques ?


Et Basta !

Messages : 1098
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Processus du sommeil

Message  Palcebard le Mer 20 Juin - 15:48

Bonjour,

La tradition tibétaine considère qu'il y a 6 bardos, bardo en tibétain, signifiant "intervalle". Nous sommes actuellement dans le bardo de la vie situé entre la conception dans la matrice et la mort. A l'intérieur de ce bardo de la vie, il y a entre autre le bardo du rêve (ou du sommeil), bardo dont nous faisons l'expérience de l'instant où nous nous endormons à celui où nous nous réveillons. Les textes précisent que ce bardo du rêve et du sommeil est l'état le plus proche de la mort et qu'en conséquence si nous sommes incapable de rester Conscient durant notre sommeil, nous n'avons aucune chance de le rester lors du processus difficile de la mort. Il existe au tibet et ailleurs des pratiques permettant de rester lucide durant le sommeil (svapna yoga ou autres ...). De mon point de vue, ces moyens habiles ont beaucoup plus de "valeur" que les diverses techniques de projection astrale puisqu'ils visent directement la libération de l'être.
avatar
Palcebard

Messages : 167
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Processus du sommeil

Message  Invité le Mer 20 Juin - 15:57



Ouaou. Super intéressant...

Accepterais-tu de nous en dire plus sur ces 6 bardos? Et si possible, en nous recommandant des lectures ou des auteurs.

¨Je m'aperçois en vous lisant que la sagesse tibetaine à beaucoup à nous apprendre, et je commence à avoir envie d'approfondir leurs savoirs. Aussi, je te serai trés reconnaissante si tu pouvais nous conseiller quelques livres pour "débuter".

Merci,

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Processus du sommeil

Message  Invité le Mer 20 Juin - 20:45

Juste un détail:

qu'en conséquence si nous sommes incapable de rester Conscient durant notre sommeil, nous n'avons aucune chance de le rester lors du processus difficile de la mort.

Pour avoir eu la chance d'"assister" à une dislocation, j'ai été étonné de voir que la personne qui donc quittait son corps était bien consciente, même si, et cela m'a beaucoup étonné, je n'ai percu chez elle aucune émotion, même vis à vis de ses enfants, présents dans la pièce. Un masque "figé", même si elle était consciente, et regardait autour d'elle...

De même, pour avoir également "assister" à distance cette fois à la désincorporation du père d'un ami, j'ai nettement ressenti sa tristesse intense (non de la mort, mais c'était comme s'il avait "vu" que son fils se comporterait mal, et était déçu de savoir cela, comme si un de ses espoirs s'était éteint, alors même qu'il venait de quitter son corps. Non seulement il n'a perdu conscience, mais en plus il éprouvait des émotions, était capable de discernement et de déplacement (puisqu'il est instantanément venu à moi, alors même que je le connaissais trés peu, ne l'avait jamais vu en vrai, juste parler brièvement au télephone une seule fois...)
Je n'ai pas "vu" que son fils se comporterait mal, c'est lui qui a eu cette information, et à travers lui, j'ai perçu cette même information. Je ne sais pas si j'ai été claire...

Tout cela m'amène à penser, vu qu'aucun des deux n'étaient des "initiés", ni même croyant pour le second, que ce passage de ton message palcebard est sujet à caution...

J'attends vos avis et opinions sur la question...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Processus du sommeil

Message  Invité le Mer 20 Juin - 21:16

je pense que ce dont parle palcebard c'est qu'en fait selon le Bardo , bien sûr que l'on est conscient et qu'on a des "sensations" et des pensées lors du "dernier voyage" mais il se passe que si l'on ne réalise pas la prise de conscience ultime , une sorte de "satori du mort " on retourne dans un cycle de réincarnation . et selon ses attachements , on peut renaître dans l'un des 6 mondes intermédiaires . Et il y a peu de temps , quelques jours voir une dizaine de jours pour le passeur pour guider le défunt vers la libération naturelle par la compréhension des mondes intermédiaires ( bardo todol )

et moins le sujet a développé une vie spirituelle ici-bas , plus il lui sera difficile de se guider, de comprendre si un passeur est là pour l'aider et de ne pas recommencer une réincarnation . Dans ce cas, au mieux il pourra choisir ses conditions de renaissance

( et les jours n'ont pas la même durée selon les plans comme vous savez) -

un peu comme un rêveur , on se voit mort et on réalise que ce que l'on voit sont ses propres projections , satori --> nirvana , libération du cycle

un petit peu trop schématique mais bon , la préparation au rêve lucide doit permettre effectivement une bonne préparation pour voyager dans la barque funéraire




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Processus du sommeil

Message  Invité le Mer 20 Juin - 21:28

Je suis un peu de l'avis de Placebard. Je pense notamment que la majorité des décédés sombrent peu à peu dans un état d'inconscience.

Ceci sous-entendant que tout le processus entrainant à une nouvelle vie se déroulerait selon un processus automatisé dont les aspects se jugent en matière de qualité d'énergie de l'être.

Cela sous-entend également qu'un entrainement est important du temps de notre vivant pour devenir un participant actif dans cet état subtil au-delà de la mort physique.

D'ailleurs le maître Tibétain professait un enseignement en ce sens, en encourageant les disciples à surveiller consciemment le passage de l'état de veille à celui du sommeil. Considérant par là-même que le sommeil entrainait simplement le départ d'un autre travail tout aussi important, mais sur des plans plus subtils.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

le sommeil

Message  Invité le Mer 20 Juin - 21:41

Avant de tomber de sommeil, l'homme est à l'etat de veille.Sa conscience se porte à la tete. ( ou au monde exterieur).
Etendu , sa conscience disparait. Il ne reste plus que le coté vegétatif. L'energie qui circule permet au corps de vivre.
En ce moment, des que je m'etend ma conscience disparait.Ma conscience apparait en action dans un autre monde; souvent avec des gens que je ne connais pas.Ensuite je suis etendu dans mon lit.
Parfois je suis somnambule.
Un matin, alors que je dormais à coté d'une amie; je ne la vis plus. Je me levais en la cherchant et la retrouvais étendu dans la cuisine. Elle y avait dormi.
Je lui ai demandé pourquoi elle avait fait cela. Elle m'avait répondu :
Dans la nuit, tu m'a réveillé. Tu faisais du yoga sur le lit.Je t'ai demandé sj je te derangais et tu m'as repondu; oui.
Alors je suis parti dormir dans la cuisine.
A 16 ans, une nuit je me suis réveillé debout , face à la porte de ma chambre. Neutral

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Processus du sommeil

Message  Invité le Mer 20 Juin - 21:46

Merci beaucoup pour vos opinions... Mais dans ce cas, je crois alors que j'ai mal compris ce passage de Palcebard. Parceque moi, lorsque je lis que nous ne pouvons pas être conscient lors du processus de la mort (si on ne réussit pas à l'être durant le sommeil), je comprends alors inconscience. C'est à dire aucune activité de conscience, un légume psychique quoi!

Et là, je ne suis pas trop d'accord. Car mis à part les écrits des uns et des autres, la littérature spirituelle en somme, je parle surtout de ce que j'experimente... A savoir que tous les décédés que j'ai eu à "rencontré" étaient tout à fait conscients, pas toujours du fait qu'ils étaient "mort", certes, mais bel et bien conscient. Ils réagissaient aux stimulis, si j'ose dire...

Par contre, si par inconscience cela signifie ce dont vous parlez Zuz et Patrice, à savoir par exemple, qu'on ne sera pas forcément conscient de notre mort, ou comme le dit Patrice, qu'ils subiraient un processus automatisé selon les qualités de l'être, alors oui, je comprends.

Encore une fois je ne suis pas certaine d'avoir était claire dans mes propos... C'est assez dur à expliquer.

Tiens, par exemple (pour éclaircir mon propos). Un jour, j'étais au ski en vacance, alors que je m'étais -vachement- éloigné des autres, sur une piste un peu hard, j'ai senti une âme qui me tournait autour avec insistance. Le lendemain, j'y suis retourné, mieux disposé, pour répondre à ses sollicitations, car elle m'avait paru perdu, "paumé". Je suis alors tombé nez à nez, avec l'âme désincarné d'une jeune femme, accidenté quelques temps plus tôt et morte dans un vulgaire accident de ski. Elle n'arrêter pas de répeter "personne ne me vois, me vois-tu, toi?". Elle était paniqué car selon ses perceptions, elle croyait que l'accident venait de se dérouler, et que depuis les secours tardés. En gros, elle croyait qu'elle était en vie, et était un peu confuse dans son esprit. Or, cet accident avait eu lieu plus de 4 mois auparavant (je me suis renseigné, c'était même paru dans le journal...). Lorsque je lui ai fait comprendre qu'elle était morte, et son corps rapatrié, et qu'elle fallait qu'elle "ouvre" son esprit pour monter, elle s'est mise à paniquer et était furieuse "non, non! je ne peux pas être morte, où sont les secours, ils vont arriver...etc" (non verbalisé, je traduis). Plus que furieuse même, en colère!
Donc dans ce cas, moi je dis que cette jeune femme est consciente (bien que confuse et n'ayant pas conscience de sa propre mort).

Mais selon vous (et palcebard je crois), elle n'est pas consciente du processus de mort effectué. Est-ce bien cela?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

conscience or not conscience

Message  Invité le Mer 20 Juin - 21:58

j'aime beaucoup cette phrase ( je ne sais pas d'où elle vient)
" je n'ai pas conscience de n'avoir pas été "
en fait, je crois que la conscience est toujours présente. Cependant, elle se déplace.
Nous pensons que notre vie véritable est içi bas. Alors que notre origine est ailleurs. Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Processus du sommeil

Message  Invité le Mer 20 Juin - 22:51

pour reprendre une petite citation de Tchouang Tseu pour Rubisartista Smile

" un jour je me suis endormi et je rêvais que j'étais un papillon . Depuis je ne sais plus si je rêve que je suis un papillon qui rêve qu'il est un homme ou un homme qui rêve qu'il est un papillon "


Oui Ayin je pense que c'est cela enfin en ce qui me concerne , tellement attaché qu'on est illusioné par cet attachement et qu'on ne réalise pas


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

les passeurs...

Message  Invité le Jeu 21 Juin - 10:04

Salut brothers and sisters.
Interressant vos posts.
Je vois où manque la synthese qui vous réunirait, d'autant que vous avez tous et toutes raison; et que vos dires tiennent la route de par vos vécus.
Voilà mon exposé.(relatif)
Au moment de la mort il y a un sas qui s'ouvre durant un instant
juste un très bref, instant!

Ce sas permet d'atteindre la libération.
Mais!
Il faut à ce moment précis,très bref, que la conscience soit pleinement , extraordinairement presente .
si c'est le cas, LES LIMITES PERSONNELLES EXPLOSENT...l'unité est atteinte.
Si ce n'est pas le cas...(ce que nous avons tous connus ...)
S'ensuit une perte totale "momentanée" de la conscience , une sorte d'assoupissement dû à la mort cérébrale.
Heureusement, quelques temps aprés (quelques jours ) les corps subtils, completement dégagés(pas forcément détachés des liens affectifs avec l'ancienne enveloppe) s'ouvrent à leurs plans vibratoires respectifs, en général au degré de lucidité acquis dans cette vie .(ils sont donc conscients, mais dans la dualité la séparativité.)
Je dis , en général, car certains defunts étaient de leur "vivant" des guides "cachés" dans leur famille et retrouvent cette pleine lucidité une fois dans les mondes interieurs.
La plupart de nos chers disparus recréent un monde qui leur ressemble, sur le plan astral.
Certains restent , longtemps tres longtemps sur ce plan.(esclaves des souvenirs ou bien pour apprendre, ou bien pour attendre une ame soeur , veiller sur la famille ou bien pour servir de guides (ce ne sont pas les plus fiables a cause de l'identification a leur nature astrale comme ils l'étaient de leur corps physique sur terre)
Ensuite ils montent ,symboliquement parlant ,vers des spheres plus educatives au sujet des causes et des effets de leur incarnation écoulée.
L'eveil ne s'étant pas réalisé,
le plan "b" pour le developpement spirituel "de masse" , consiste à aller de classe en classe, de plans vibratoires en plans vibratoires, apprendre, assimiler, servir, renaitre sur terre, etc...etc...
en une suite infinie de morts et de renaissances censées s'orienter vers la lumiere dans une spirale ascensionnelle aux spires innombrables...
le tout sur fond d'amnesie qu'il va falloir consummer par le developpement de la conscience.
Le developpement de la conscience se fait de deux façons sur terre présentement.
1-Par la rudesse des chocs de la vie humaine sur terre.
En bref par la douleur.

Ceux ci agissent ,par la loi de cause et d'effet, en tant qu' agents corrosifs de la torpeur et de l'ignorance.
provoquant un eveil lent , extrêment lent du potentiel spirituel.(la naissance dans un corps de chair nous enveloppant de tenebres qui nous font oublier par là même, notre identité profonde...)
2- par la voie spirituelle consciente, donc par l'initiation.
Celle ci se réalisant de nos jours extrêmement rarement en une vie comme il était possible par le passé,
mais en vitesse nettement superieure à l'ascension de masse de l'espèce cependant.
----------------------------------------
Personnellement pour les raisons évoquées, je pense qu'il n'y pas plus grande heresie que de penser qu'il faille utiliser le temps terrestre et l'energie vitale accordée, pour "jouir" pendant qu'il est temps et "profiter" .
C'est sûr il faut se detendre et les excès font du bien aussi en tant qu'exhutoire..
Mais je parle d'une ignorance globale, du sens de la vie, qui est cause d'immenses regrets une fois de l'autre côté du fleuve... Idea
-------------------
L'entrainement à l'endormissemnt conscient tout au long de sa vie est un passage incontournable.
Menant à cette capacité à rester conscient au moment de l'ouverture fugace du sas précédemment cité. ----------------ne sachant pas a quel moment il se presentera.
C'est une des raisons qui motive plusieurs écoles initiatiques, a insister sur l'attention à l'instant Present car ,ce sas dans sa fulgurance, est l'équivalent de l'intervalle ou suspension du souffle naturel, qui existe entre l'inspir et l'expir.... Idea
c'est si rapide, combien d'entre nous en sont conscients au long du jour?
De plus l'entrée dans le sommeil ,par analogie reproduit ce phenomène du sas.
Et le dedoublement astral se fait à ce moment.(et ça rappelle des mauvais souvenirs parfois, d'où un arrêt brutal dans le processus ou son impossibilité consciente, puisqu'il s'agit d'un abandon , d'un oubli du moi, ) processus qui se deroule inconsciemment chaque nuit pour tous les gens.
La methode que Franz Bardon propose très difficile car basée sur la volonté est faite pour s'habituer à une entrée consciente dans"l'au delà" Idea
Ce n'est pas tout à fait le même voyage astral que celui communément admis .
ce ne sont pas les mêmes conditions de"vol".
car il s'agit là de l'entrainement à la mort consciente et d'agir lucidement sur la ceinture astrale terrestre en tant que Mage en partie réalisé (d'où la position éloignée de cette discipline dans le cvim) .

La difference est dans le deplacement conscient du centre respiratoire.
Ce dernier reste naturellement dans le corps chez tous les gens.
Il s'agit de le deplacer dans le corps astral ce qui necessite un "arrachement etherique partiel" *
qui necessite une volonté surhumaine et beaucoup de courage.
*Typique du style de l'école Rose+Croix (celle d'en haut , la vraie!)

De plus est mis en jeu dans la methode BARDON l'eveil trés developpé de la conscience qui permet de s'approcher enfin des plans supraconducteurs du haut astral "le vrai"... )
Là il s'agit d'utiliser une faculté (certains ici ont déjà les bases ) mais de la hisser à des fins initiatiques de haut vol ....(si je puis dire)
La majorité des voyages nocturnes astraux de l"humanité se déroule dans un plan en grande partie illusoire.
la conscience de veille étant obnubilée par les cinq sens, au long des jours ne permet pas une lucidité accrue pendant le sommeil.
Je me souviens de ces nuits où je vais à l'école des mysteres, entouré d'autres chercheurs(ma conscience se réallume parfois) je sais aussi que le decor est emprunt d'illusion , maya étant reine du plan astral.
C'est le "sens" de ce qui est entendu , perçu ,au delà du monde symbolique environnant,qui compte .





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Processus du sommeil

Message  Palcebard le Jeu 21 Juin - 15:09

Bonjour ayin, bonjour à tous,

Nous pouvons en simplifiant grandement le processus de la mort considérer que la mort "définitive" s'effectue en 2 temps : dégagement de l'enveloppe charnelle et dégagement de l'enveloppe astrale. Puisqu'elle englobe ces 2 parties, la tradition tibétaine (et indienne), considère que le processus énergétique de la mort peut durer en moyenne d'un instant à 3 ou 4 jours (voir un petit peu plus suivant les variantes de ces traditions). Ce délai comme l'a signifié Patrice est grandement soumis à la préparation effectuée durant la vie de la personne concernée. Passés ces quelques jours (variables donc), le Soi quitte définitivement la partie du Moi restante, c'est à dire le corps astral et tombe en catalepsie s'il n'a pas réussit à passer. Ensuite, soumis aux vents karmiques, le Soi "attend" sa prochaine incarnation. Le corps astral du décédé (ou Moi restant) continue quand à lui d'exister sur son propre plan et entame alors un processus de putréfaction beaucoup plus lent que celui du corps physique. Celui-ci devient alors ce que les anciens appelaient une "ombre" ou encore un eidolon (εἴδωλον), c'est à dire un être qui a tous les souvenirs et tout le caractère de l'ancienne personne mais qui n'est plus cette ancienne personne. Pour survivre, cette créature qui est en réalité un élémental a besoin d'être alimenté. Il peut l'être par les émotions des proches, par leurs sollicitations, par magie ou par d'innombrables autres moyens. De plus, s'il trouve une source de nourriture qui lui convienne, il peut sans problème survivre des siècles.

Vu que j'ai cru comprendre qu'il y a des théosophes sur le forum, voici un petit passage du glossaire théosophique relatif aux matérialisations à mettre en relation avec ce qui a été dit plus haut :

MATERIALISATIONS. Dans le spiritisme le mot désigne l'apparence objective des soi-disants "Esprits" des décédés, qui occasionnellement se revêtent de matière, c'est-à-dire qu'ils forment pour eux-mêmes et à partir des matériaux qu'ils ont sous la main, que l'on trouve dans l'atmosphère et dans les émanations des personnes présentes, un corps temporaire qui revêt l'image humaine du défunt tel qu'il apparaissait alors qu'il était vivant. Les théosophistes acceptent le phénomène de "la matérialisation", mais rejettent la théorie suivant laquelle elle est produite par les "Esprits", c'est-à-dire, les principes immortels des personnes désincarnées. Les théosophistes soutiennent que lorsque le phénomène est authentique – et c'est un fait d'une occurrence plus rare qu'on le croit généralement – il est produit par les larves, les "eidolons" ou revenants kâmalokiques des personnalités mortes. (Voir "Kâmadhâtu", "Kâmaloka" et "Kâmarûpa").

Afin d'éviter cette pollution et ce parasitage ou même l'incorporation du corps astral du décédé par des entités malignes, il existe des solutions. Jetez un œil dans "La lumière sur le Royaume" d'A. Moryason au chapitre intitulé "Comment meurt un Initié". Vous aurez là un exemple de remise des éléments. Dans quelques cas, fort rares, certains Initiés laissent volontairement leur corps astral actif afin qu'il aide les humains : c'est le cas de certains Saints par exemple. Entretenu par la ferveur et la piété des fidèles, ces corps astraux deviennent de véritables batteries énergétiques capables de réaliser ce que l'on nomme vulgairement un "miracle".
avatar
Palcebard

Messages : 167
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Processus du sommeil

Message  Invité le Jeu 21 Juin - 17:12

Excellente explication Palcebard avec laquelle je suis en parfait accord.

D'ailleurs ayant eu recours à l'écriture automatique il y a quelques années, j'ai bien noté une rupture de contact avec un décédé au bout d'1 jour ou 2. Comme si un faisceau de communication était brisé, alors qu'en vérité cela traduit le changement d'un état.

Néanmoins, il arrive parfois qu'un individu soit tellement attaché à la matière ou qu'il meurt de mort violente et ainsi continue à "hanter" certains lieux propices et avec lesquels ils ont un lien.

Ce sont des phénomènes relativement rares. Ces cas sont un peu le pendant d'un NDE, c'est à dire d'une erreur de routage temporaire.

La maison "habitée" dans laquelle j'avais enquêté en décembre dernier, traduit parfaitement ce cas. Un individu désincarné, sans doute un homme, était réfugié dans la cave de la maison qui avait d'ailleurs été curieusement mûrée par les propriétaires. Un voix fut d'ailleurs enregistrée nous demandant plusieurs fois "Qui es-tu" ?

Tout cela pour dire que si effectivement il existe un processus précis de fin de vie, il arrive également que des accidents de parcours se fassent jour et même dans les mondes subtils.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Processus du sommeil

Message  Invité le Jeu 21 Juin - 19:41

Salut Pat .
et qu'avez vous fait ensuite pour l'entité?

qu'est il advenu des gens qui habitent là?
vas y, raconte nous svp.
frat Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Processus du sommeil

Message  Invité le Ven 22 Juin - 0:53

....


Dernière édition par AltaMajor le Ven 2 Nov - 12:31, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Processus du sommeil

Message  Invité le Ven 22 Juin - 4:26

C'est curieux qu'il ne soit pas question de sortie par le Chakra Laryngé (gorge) ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Processus du sommeil

Message  Invité le Ven 22 Juin - 4:42

Salut Anna;
Ici, Il s'agit plus "d'ejection" de la conscience au moment de la mort et ce, par des portes de sorties précises..
Dans certaines pratiques orientales , on commence de son vivant à travailler à cela, et c'est le "Powa".
l'ejection de la conscience.
Un signe de la réussite de cette pratique est une perle de sang au niveau du sommet du crâne.
pour les portes de sorties astrales,
Le peu que j'ai réussi a faire quant a la sortie astrale sous contrôle,ou par le sommeil , travail qui n'est pas une priorité majeure pour le moment chez myself, s'est toujours fait par l'ensemble du corps et non par un chakra particulier .
Et vous?
On voit bien grâce aux interventions sur le forum, que les deux sujets sont liés (sommeil -voyage astral et trépas -ejection de la conscience) Idea

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Processus du sommeil

Message  Invité le Ven 22 Juin - 5:15

Sortie assez systématique et aisée par le Chakra laryngé. D'ailleurs les "expulsions" se font par là aussi (et par la bouche qui en est le prolongement).

Bonne journée Arathos, que d'insomniaques nous sommes Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Processus du sommeil

Message  Invité le Ven 22 Juin - 11:21

....


Dernière édition par AltaMajor le Ven 2 Nov - 12:31, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Alta

Message  Invité le Ven 22 Juin - 12:15

je parierai que ceux qui ont du mal à sortir ont un corps ethérique tendu. Puisque le corps éthérique qui nous empêche d'avoir accès directement à l'astral est comme une cote de maille, ou un filet à poisson, si celui ci se tend il sera plus difficile de sortir

j'en étais venu en m'observant, à suspecter fortement qu'il en fût ainsi au sujet du corps etherique .
tu me confortes dans cette opinion,tu as raison, j'en suis sûr! Idea
la relaxation est donc le facteur fondamental pour les gens ayant un corps etherique "dur"
le temperament colerique ( a ne pas confondre avec "colereux")maintient une forte cohésion (adherence) dans le couple; corps vital- corps physique.
cela se traduit par une plus grande appréhension inconsciente, de la séparation.(je rejoins ici le gars Patrice)
Cela avantage certaine experiences et en pénalisent d'autres. Rolling Eyes
Question ;
<< les amis avez vous entendu parlé ou experimenté le dedoublement astral avec les yeux ouverts?
,
et pour les doués en ce domaine, comme Ayin , Annapurna, et Alta major vous arrive t' il de rester aussi conscients dans le corps physique simultanément.?
vos réponses m'interressent pour ma recherche actuelle;
merci .


Dernière édition par Arathos le Ven 22 Juin - 13:22, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Processus du sommeil

Message  Invité le Ven 22 Juin - 12:40



vous arrivent il de rester aussi conscients dans le corps physique simultanément.?
vos réponses m'interressent pour ma recherche actuelle;
merci .


En ce qui me concerne, je distingue les sorties "involontaires" ou je n'ai aucune conscience de mon corps physique, rien, exactement comme là, on est dans notre corps physique sans nous rendre compte de notre corps astral. Le corps astral paraît naturel, et je ne pense même pas que j'ai, quelque part, un corps physique.

Les sorties "volontaires" trés différentes et nécessitant beaucoup de relaxation, où je ne perd jamais totalement conscience de mon corps physique.... C'est quelque chose que j'avais experimenté enfant, où j'étais à la fois, là, physiquement, et "ailleurs" differemment.
Par l'entraînement, on réussit à relaxer son corps, mais on ne le "perd" pas... Généralement, je m'aperçois que je suis parvenu à "sortir" que lorsque je "reviens" et que je "perds" le souvenir de ce que j'ai fais. C'est pourquoi l'état de relaxation avant est important, mais surtout APRES, pour "condenser" et integrer le vécu astral dans ma mémoire, celle du corps physique.

C'est pas evident à expliquer, j'espère avoir réussi à me faire comprendre...

Bien à toi, Arathos

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Processus du sommeil

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum