Le code du Bushido

Aller en bas

Le code du Bushido Empty Le code du Bushido

Message  Invité le Mar 10 Juil - 22:24

La fleur des fleurs est le bourgeon de la fleur du cerisier, le samouraï est l'homme parmi les hommes.

Le Bushido est le respect d'un certain stoïcisme, du mépris du danger et de la mort, d'honneur, de courage, de fidélité absolue à la parole donnée; une philosophie qui s'adresse avant tout au gentilhomme, au Bushi. Au bouddhisme, le guerrier puise un sens de sereine confiance dans le destin, un esprit de soumission à l'inévitable. L'acceptation stoïque du danger et de ses conséquences, le dédain de la vie. Au shintoïsme, le Bushi puise les notions de loyauté envers le supérieur, de vénération des ancêtres, de piété filiale, de passivité et de patriotisme. Clef de voûte de cette mentalité, la rectitude, la justice ou Giri est la vertu la plus importante : c'est le devoir pur et simple. La deuxième vertu est le courage ou la disposition à accomplir ce qui est juste. Vivre lorsqu'il est juste de vivre et mourir lorsqu'il est juste de mourir. Le nasake ou bienveillance, vient ensuite. C'est la magnanimité, la pitié, la sympathie, le tout cultivé par la poésie et la musique. Oser vivre quand la vie est plus pénible que la mort, apprendre à ne point se plaindre, malgré les plaintes de l'âme et les souffrances du corps voilà l'ascèse de celui qui suit le bushido.

Le samouraï se doit de respecter certaines règles qui servent à gagner le respect des autres guerriers, afin d’être parfait sur l’aspect moral, social et martial, pour garder son honneur intact. Toutes ces règles viennent du code appelé « Bushido », qui vient de « Bushi », « guerrier » et « Do », «chemin ou voie », signifiant la voie du guerrier, une discipline mentale très stricte qui consiste à vivre de manière jugée correcte par les samouraïs. Il s’agit en fait de vivre toujours prêt au combat, même en temps de paix. Le Bushido est inspiré par le Bouddhisme Zen et par le Shintoïsme. Le Bouddhisme a inspiré les idéaux de sérénité, d’impassibilité et par l’acceptation de
l’inévitable. Ainsi le Bushi restait insensible au danger et au malheur, car il ne donnait pas une plus grande valeur à la vie qu’à la mort. Cela s’explique par le fait que la mort n’est qu’un passage vers un niveau plus élevé de l’esprit. Le Zen a inspiré une méthode de libération de l’esprit qui permet d’accepter toutes les idées reçues de manière à parvenir à une liberté d’esprit parfaite. Enfin, le Shintoïsme a amené les devoirs de respect envers les ancêtres, de fidélité jusqu’à la mort, de loyauté et de courage. Il inclut aussi la notion de devoir envers les ancêtres, le seigneur et la Famille Impériale. Le culte de la nature engendra au Japon un immense amour envers le pays. Et le culte des ancêtres, au fil des générations, unit la nation à la Famille Impériale, qui selon l’histoire japonaise créa cette même nation. Ainsi, l’Empereur est le représentant humain du ciel sur terre, qui est le royaume de leurs Dieux et des esprits de leurs ancêtres. Le Shintoïsme apporte en fin de compte le caractère patriotique et loyal du samouraï.



Un samouraï doit améliorer continuellement :

→ ses talents de combattant et son éducation :
Il se devait de maîtriser les différentes formes de combat connues et exceller au maniement du katana. Ainsi qu’il se devait d’être instruit dans différents milieux telles que la morale, l’histoire, la calligraphie, …

→ vivre simplement :
Un samouraï ne désirait pas avoir d’argent ; car une fois que l’on a de l’argent on en veut toujours plus et on a peur de le perdre, ce qui fait que l’on s’attache à l’argent et même à la vie, ce qui est bien le pire, car le samouraï pourrait laisser échapper une
chance de mourir dignement.

→ faire preuve de loyauté :
Il doit pouvoir à tout moment donner sa vie pour son empereur, son daimyo (son maître) ou pour son honneur personnel. Le samouraï ne connaît pas le confort ou la sécurité, il doit vivre en se préparant à la mort.



Voici quelques règles du Bushido qui doivent être suivies par tout samouraï, tenant à garder son honneur propre :

→ La Rectitude et la Justice :
Le samouraï se devait d’être droit. L’emploi de procédé tortueux et de manigances était pour lui dégradant, ainsi le courage, s’il n’était pas employé en faveur de la justice, n’était pas digne d’être vue comme une vertu. Le mensonge et le faux-semblant étaient considérés comme de la lâcheté.

→ La Bienveillance et la Compassion :
L’amour, la magnanimité, l’affection, la compassion et la pitié sont les vertus suprêmes. D’après Confucius et Mencius : « La meilleure qualité d’un chef est la bienveillance. ». Et « la miséricorde pour le faible, l’homme à terre, le vaincu fut toujours considérée
comme la vertu même du samouraï. »

→ Le Devoir et la Loyauté :
La vie du samouraï n’était considérée que comme un moyen de servir son maître ; cet idéal était renforcé par le sentiment de l’honneur ! Pendant toute sa vie il va suivre cette règle.

→ L’Education et l’Entraînement :
Les disciplines apprises et perfectionnées par les Bushi étaient : l’escrime, le tir à l’arc, le JuJustu, l’équitation, l’art de la lance, l’art de la stratégie, la calligraphie, la morale, la littérature et l’histoire.
Les enfants étaient élevés dans le mépris de l’argent car ne pas savoir sa valeur était le signe de l’éminence.

→ Le Contrôle de soi :
La force morale, sens scrupuleux de la bienséance qui nous oblige à épargner aux autres toute démonstration de tristesse ou de souffrance. L’absence de toute manifestation sentimentale étant permanente, il n’exprimait pas ouvertement ses sentiments, et
n’embarrasse jamais les autres en le faisant. Un samouraï ne se pardonnerait jamais de susciter de la pitié chez quelqu’un.

Voici quelques beaux sentences ^^ :

Calme Mental : 'L' esprit paisible est comme l'eau calme réfléchissant l'éclat de la lune. Vider l'esprit et vous réaliserez un esprit paisible.' Yagyu Jubei

Sur le Soi : 'Se conquérir soi-même, c'est conquérir l'adversaire' Takuan Soho

Sur la maturité : Le calme du mental et non l'habileté, n'est le signe d'un samouraï mûr. Un samouraï ne devrait ni être pompeux ni arrogant.' Tsukahara Bokuden

La paix : 'Conquérir le mal et non l'adversaire, voilà l'essence de l'homme d'épée' Yagyu Munenori

Grand respect a ses guerriers légendaires king

Vous en pensez quoi?

http://gctm.free.fr/bushido/jpbushido.htm
http://www.alc-world.org/archivesALC/PDF/La%20voie%20du%20samoura%C3%AF.pdf

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le code du Bushido Empty MERCI POUR CE BEAU SUJET.

Message  Invité le Mar 10 Juil - 22:55

Une vie passée au maniement du sabre, laisse des traces indélébiles dans l'Ame,
comme pourrait en témoigner certaine ici.
Le concept de "sabre" devenant qualité d'Esprit ad vitam...
De même les armes magiques doivent ,en tant que "concept materialisé" s'incruster à la longue dans l'Ame du praticien en redevenant qualités et force de caractere:idea: .
Le code du Bushido Katana

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le code du Bushido Empty Re: Le code du Bushido

Message  Invité le Mar 10 Juil - 23:18

Désolé , j'ai pas très bien compris ton message. Donc c'est bien ou c'est mal? ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le code du Bushido Empty Re: Le code du Bushido

Message  Invité le Mer 11 Juil - 6:41

Faire preuve de hautes qualités morales, c'est toujours bien mais je laisse Arathos te répondre. Ton post est très intéressant et c'est un vaste programme.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum