Être et rôles

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Être et rôles Empty Être et rôles

Message  Invité le Lun 30 Juil - 16:33

Bonjour,

Entendu que l'homme est voué à jouer plusieurs rôles au cours de sa vie (rôles social, familial, professionnel ...) - d'ailleurs toute son éducation, le modèle social le pousse à aller ainsi -, pensez-vous que ce dernier a encore la capacité d'être, simplement ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Être et rôles Empty Re: Être et rôles

Message  Invité le Lun 30 Juil - 17:00


Qu'il en ait la capacité, sûrement. Encore faut-il qu'il en ait la volonté...


Dernière édition par ayin le Lun 30 Juil - 20:07, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Être et rôles Empty Re: Être et rôles

Message  Et Basta ! le Lun 30 Juil - 18:54


Parmi tous ces visages, ces masques et ces personnages dont je me pare à longueur de journées, lequel est le mien véritable ?
Un moine zen dirait : tous et aucun, car tout est KU.

C'est aussi ce que Nathalie Sarraute décrivait dans son livre "Tropismes" : au milieu de toutes ces extensions de MOI, qui est finalement MOI ?

J'ai l'intuition que la réponse à la question de Patrice est non dans l'accumulation des rôles, mais au contraire dans le dépouillement.



Et Basta !

Messages : 1151
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Être et rôles Empty Re: Être et rôles

Message  Invité le Lun 30 Juil - 19:37

J'adore ta réponse Et basta !

Une bonne réflexion s'impose Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Être et rôles Empty Re: Être et rôles

Message  Et Basta ! le Lun 30 Juil - 21:37


En effet.
Afin d'être tous au diapason, définissons d'abord.

Qu'entends-tu Patrice par "être, simplement" ?
"Être soi-même", quoi que cela puisse signifier ?

Au milieu de tous ces MOI, qui est le MOI véritable ? La somme de tous, la racine ? Plus encore ?
Les conventions sociales et les devoirs que nous avons les uns envers les autres (filiaux, familiaux, professionnels, envers l’État ... und so weiter) nous forgent des masques (personae) que nous entretenons, consciemment ou non.
Peut-on assumer tous ces rôles sans pour autant s'identifier à l'un d'entre eux ?

Et Basta !

Messages : 1151
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Être et rôles Empty Re: Être et rôles

Message  Invité le Lun 30 Juil - 22:19

Oui Et basta ! C'est exactement là où je voulais en venir.

L'ensemble de ces rôles constituant un conditionnement global et culturel puisque transgénérationnel.

Depuis, le temps pris à occuper ces rôles tend à se rallonger avec les années, si bien qu'on finit par courrir fréquemment. Ce qui est d'autant plus vrai lorsque l'on a des enfants.

Comment l'homme peut-il alors s'accorder le temps nécessaire à être ? À méditer, à chercher l'union "mystique" etc...

Peut-on assumer tous ces rôles sans pour autant s'identifier à l'un d'entre eux ?
Tu lis dans mes pensées Very Happy

Je pense que le modèle de pensée sociale qui détermine des rôles précis tend à dominer sur toute volonté d'exister intérieurement. Même si effectivement certains d'entre nous parviennent à s'extraire des chamboulements permanents quelques instants, il n'en est pas de même pour la masse.

N'est-il pas alors utopique de penser qu'un jour l'humanité pourra être "sauvée" ? Un complotiste pourrait sans doute conclure en affirmant qu'on occupe l'homme le plus possible pour qu'il conserve sa position d'"esclave".

Autre question ? C'est quoi le bon canevas personnel pour adopter un développement personnel efficace ? Pas de vie de famille, pas d'enfants, pas de responsabilités professionnelles prenant du temps ... ????

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Être et rôles Empty sans ambage

Message  Invité le Mar 31 Juil - 10:21

(eu egard au messages recents ici ou là sur le forum; https://www.claire-lumiere.com/t1570-que-se-passe-t-il;
apparemment nous traversons tous des crises existentielles , initiatiques et ce de façons reccurentes, cycliques.
C'est le passage "naturel" pour tout être humain sur le chemin .
Patrice; la quarantaine sonne, plus une nouvelle orientation professionelle radicale et donc une réorientation totale de tes horizons .
Pour peu que tu sois dans une crise spirituelle cyclique il est tout naturel que tu sois legerement "maussade" (comme on dit en Israel... lol! ) pendant un instant .
Seulement cette epreuve, ne doit pas nous dedouaner de la vigilance quant à cette tendance à projeter vers l'exterieur nos criteres "en révision" dans toutes les disciplines de l'AME dont l'accès difficile laisse un goût Amer et légèrement teinté de fiel.( ce qui n'est pas un jugement juste un ressenti d'après la lecture et au prisme relatif de mon caractere)
.
Autre question ? C'est quoi le bon canevas personnel pour adopter un développement personnel efficace ? Pas de vie de famille, pas d'enfants, pas de responsabilités professionnelles prenant du temps ... ????
Allons! allons!...tu le fais exprès j'espere ?
Le yoga de l'Action , c'est quoi?
Amicalement.
----------------
Ayin, sister, j'ai lu que tu te sentais "vide" ou "creuse" mais idem , avec tout ce que tu fais , même ta pêche naturelle s'épuise...
Comment sortir de cette impasse qui se representera encore et encore?
En général il faut lacher du lest...
abandonner des choses...
simplifier sa vie...
les nuages se dissippent , l'energie de l'ame afflue.
Mais le plus dur c'est lorsqu'il faut abandonner derriere soi, celui que nous avions toujours crû être
(c'est celui là qui empêche l'acces du cvim en profondeur ou l'arrivée de la sagesse transcendante)
On est tous concerné par une chose et le temps que cela dure , n'est pas une question de quantité mais de qualité de vision de la conscience.
Nous sommes à une époque du monde où la recherche sincere de la voie est automatiquement récupérée par l'égo.(plus précisément par un idéal de soi compensateur, un second rôle , une vie de seconde main etc...)
De fait à un moment donné , à une sorte de croisée des chemins on se sent vide , abandonné car le soi en nous le "vrai mage, le vrai sage" ne veut plus de cet usurpateur que nous sommes .
De fait le repère ancien qui est c e"moi" auquel on tenait tant commence a se disloquer...
soit on "meure au passé écoulé " et on avance régénéré moins "égocentré" vers une paix accrue, jusqu'a la prochaine étape; soit le moi moribond va essayer de se raccrocher a de nouvelle branches , on peut dire aussi que l'hydre refait pousser une tête , en s'associant à un nouvel idéal, qui peut être la poursuite effrénée (avant la chute) de nombreuses voies , ou bien de s'appeller arathos et de stimuler croit 'on les autres. Laughing
Ce dernier idéal trouvé, rafraîchissant et stimulant le cerveau, par sa nouveauté, sera sous l'emprise totale de l'ego qui se regenerera.
To be or not to be ?
that is "the "question...
Il est dur mais salutaire de voir qu'on s'est planté et tout recommencer...mais pas avec le même que nous fûmes jusque là Idea
frat.
Être et rôles 16%20Maison-Dieu_1


Dernière édition par Arathos le Mar 31 Juil - 11:05, édité 4 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Être et rôles Empty Re: Être et rôles

Message  Invité le Mar 31 Juil - 10:26

Arathos, je ne comprends pas ce que tu veux dire. Ce n'est pas réellement mon cas personnel que je souhaite traiter dans mes messages.

J'essaye de trouver des excuses ou du moins de comprendre qu'est ce qui pousse l'humanité à être si médiocre par rapport à son potentiel. Et savoir si finalement on ne lui a pas créé des entraves délibérément en créant de systèmes sociaux qui ne se montrent pas adaptés.

Donc, il ne faut pas trop raccrocher ces questionnements à ma personne.

Le yoga de l'Action , c'est quoi?
Bonne question oui, c'est quoi en fait ? Encore quelque chose subjectif, où on en comprend ce que l'on veut comprendre en l'appliquant comme on pense qu'il est mieux de l'appliquer.

Pour moi cela reste plein de prétentions, rempli d'un beau papier d'emballage. Derrière cela, on ne peut qu'espèrer qu'un écrin brille de mille feux, ailleurs que dans son monde personnel. En tout cas, ce n'est pas ma définition ni mon monde. Donc sur ce point précis, nous aurons des difficultés à nous entendre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Être et rôles Empty Re: Être et rôles

Message  Invité le Mar 31 Juil - 10:54

Tu parlais de toi il me semble...(ha oui je precise que je parle de tes messages un brin coup de"blues" recents.
Encore quelque chose subjectif, où on en comprend ce que l'on veut comprendre en l'appliquant comme on pense qu'il est mieux de l'appliquer.

Pour moi cela reste plein de prétentions, rempli d'un beau papier d'emballage.

Franchement je te plains alors.
Laisse ce "patrice" et "son monde "(c'est là le probleme ,""ta definition"" au gré de tes filtres cognitifs) ) au bord de la route et sois dans chacun de tes gestes...
chacun de tes souffles .
"voir c'est croire , mais sentir c'est être sûr" dit l'adage.
Le reste c'est de la bouillie pour le cerveau.(des ratiocinations infinies)
Fais attention à l'aigreur et pries pour moi qu'elle m'épargne aussi .
Cordialement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Être et rôles Empty Re: Être et rôles

Message  Invité le Mar 31 Juil - 11:30

Non, ce qui m'agaces surtout c'est ton jugement basé sur je ne sais quel pressentiment. Il suffit que j'ecrives un message pour faire de l'interprétation derrière.

Donc oui, ça m'agace un peu.

Le Yoga de l'action c'est ton truc Arathos, pas le mien. Et ça ne veut rien dire pour l'humanité. C'est sur ce point focal que je destinais le déroulement de la discussion et non pas sur un jugement de valeur sur ma personne.

Ce qui est intéressant dans le premier sujet, selon moi, c'est de développer sur la notion de groupe et de la relation personnel/groupe. Les influences et les limites des unes et des autres.

"voir c'est croire , mais sentir c'est être sûr"
De nombreux escrocs sûr de leur aptitudes ont sentis ardemment également avant que la chute ne les rattappe. La vérité humaine ne s'est jamais tissé sur de la soie ou alors c'est entretenir une vision bien illusoire.

Et le ressenti reste avant tout subjectif.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Être et rôles Empty Re: Être et rôles

Message  Invité le Mar 31 Juil - 12:18

Et ça ne veut rien dire pour l'humanité

waow! le mec !quelle prétention dans la généralité!
c'est juste ton point de vue man, juste ta vision des choses.

j'ai appris à rire de mon ego et de mon orgueil et les gens qui feignent de ne pas avoir un gros ego ou un orgueil intellectuel bien planqué...m'attirent... Twisted Evil
beaucoup d'égologie sur le forum c'est derniers temps, je me suis retenu...
Et le ressenti reste avant tout subjectif.

pour le penseur sans doute.
Mais dans ce monde ci, celui auquel on se refere sur ce forum, pour contrer les propos sur l'unité et qu'on évince des que la contradiction nous dérange, la chair existe, elle à des nerfs et elle ressent.
Si je te mets un coup de marteau sur le pouce vas tu me dires "c'est subjectif !"
Sentir pour être sûr c'est la base du Chi kung, la perceptivité corporelle.


Dernière édition par Arathos le Mar 31 Juil - 12:31, édité 3 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Être et rôles Empty Re: Être et rôles

Message  Invité le Mar 31 Juil - 12:26

Prouve moi le contraire, maintenant. Entre également dans le concret et ne te sers pas de la spiritualité "subtile" comme seule valeur refuge.

Vas-y, et je suis sur que ça va être chaud pour trouver des arguments. Je te lance le défit Very Happy

Je laisse TON égo, que tu perçois si bien chez les autres, répondre.

Very Happy

Ps : J'ai un égo (gros peut être), je ne m'en suis jamais caché. Et après !!!?? (jusque là rien d'anormal chez l'espèce humaine).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Être et rôles Empty Re: Être et rôles

Message  Invité le Mar 31 Juil - 12:35

je n'ai ai rien à te prouver car je ne dois rien mon ami.
je suis seul maitre du moment du partage de mon experience.
On ne peut prouver l'existence d'une baleine à qui n'en à jamais vu, tu le sais bien.
Ce qui est concret pour moi peut n'être qu'un idéal fictif pour toi,tant que tu n'en a pas fait l'experience
de fait les quiproquos sont steriles.
------------------------------------
le Yoga de l'action fait partie du patrimoine spirituel et initiatique de l'humanité et dans cette assertion je ne defends pas de point de vue personnel.
Le concret, je crois que c'est ce qui te manque.
------------------------------------
sauf ton respect bien sûr .
-------------


Dernière édition par Arathos le Mar 31 Juil - 12:40, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Être et rôles Empty Re: Être et rôles

Message  Invité le Mar 31 Juil - 12:38

Si je te mets un coup de marteau sur le pouce vas tu me dires "c'est subjectif !"
Tu dérives Arathos, cela n'a rien à voir avec le ressenti issu des processus mentaux qui ont été initiés dans les messages précédents.

De plus, pour ce qui est de la perception corporelle, elle est propre à la conscience volontaire.

Mais que tu retournes les choses dans un sens ou dans un autre, le ressenti est subjectif. Trouve moi deux personnes qui peuvent ressentir la même chose en tout point. Cela viendrait à dire que ces personnes sont des clones, avec un même vie, une même expérience, de mêmes réactions ...

La spiritualité n'est pas exempte de bon sens également (égo majeur en manifestation Razz )


Dernière édition par Patrice le Mar 31 Juil - 12:42, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Être et rôles Empty Re: Être et rôles

Message  Invité le Mar 31 Juil - 12:40

je n'ai ai rien à te prouver car je ne dois rien mon ami.

Dans ce cas Arathos, on peut dire tout et n'importe quoi à tout le monde et presque passer pour un messie (je ne te vises pas, c'est une idée générale).

L'invisible a ses commodités, on ne peut le montrer ou le prouver. Il faut effectivement le ressentir, mais quelle part de vérité alors suis-je prêt à révèler au monde ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Être et rôles Empty Re: Être et rôles

Message  Invité le Mar 31 Juil - 12:46

L'invisible a ses commodités, on ne peut le montrer ou le prouver. Il faut effectivement le ressentir, mais quelle part de vérité alors je révèle au monde ?
Pat, pour "moi" tu,vehicules cette part de vérité relative, dans l'authenticité que tu exprimes ici et maintenant, dans ce que ce que tu es,entierement ombre et lumiere.
J'ai bien dit Ombre et Lumiere.
La part d'ombre qu'on manifeste au quotidien , y'a pas pus concret non? Wink
-------------------
J'adore les joutes musclées,quand le respect mutuel est affiché et maintenu, comme ici.
je te salue de la main de la tête et du coeur, frère de vie .

frat.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Être et rôles Empty Re: Être et rôles

Message  Invité le Mar 31 Juil - 12:50

Le Yoga de l'action fait partie du patrimoine spirituel et initiatique de l'humanité et dans cette assertion je ne defends pas de point de vue personnel.
Je te parle de l'humanité concrète. Pourquoi en sommes nous tous presque tapis dans l'ombre pour parler de tout ça, sur des forums spécialisés. Cachés souvent sous des pseudos, dans lequels on essaye de ne pas être reconnus par nos proches ...

C'est bien qu'il y a un souci avec la pensée humaine en générale (humanité).

Dans beaucoup de discours, je trouve que bien souvent on s'élève dans nos petites sphères personnelles sans prendre connaissance du terrain à ensemencer. Je trouve cela trop facile. Car dans bien des cas (moi y compris) nous n'assumons pas ce que nous sommes face au monde.

Pour ce qui est de la joute, ce n'était pas vraiment le but initial recherché. Mais il y a sans doute quelques choses à y glaner.

PS : nous sommes tous ombres et lumières.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Être et rôles Empty Re: Être et rôles

Message  Invité le Mar 31 Juil - 12:52

Car dans bien des cas (moi y compris) nous n'assumons pas ce que nous sommes face au monde
là on est d'accord.
Le tout est de differencier le vrai temoin de nos vies ,du faux acteur.(je te parle de l'humanité actuelle)
Nous sommes devenus des "rôles" le tout est de sortir du theatre.
C'est un des but du yoga précité qui est vraiment fait pour la civilisation actuelle, concrète...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Être et rôles Empty Re: Être et rôles

Message  Invité le Mar 31 Juil - 12:56

Là aussi tout a fait d'accord, on a fini par y arriver.

Sur ce, j'y vais quelques courses m'attendent.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Être et rôles Empty Re: Être et rôles

Message  Invité le Mar 31 Juil - 12:59

merci de l'échange. Idea

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Être et rôles Empty Une Petite Tartine pour le Midi

Message  Et Basta ! le Mar 31 Juil - 14:07


Je pars quelques heures, et voilà, ça chicane ! Ha Ha Ha.

Reprenons le fil.
Qu'est-ce qui constitue véritablement notre identité profonde, notre essence, qui est MOI ? dans ce ballet de masques que nous arborons à longueur de journée ?
Ces masques sont-ils choisis ? Imposés par la nécessité (comme dans le cas d'une paternité, par ex. Et encore, on transmet en général l'éducation que l'on a reçue ...), ou par d'autres ?
On rejoint là les vues de l'Advaïta Vedanta ou de Krishnamurti : on ne fait que reproduire le passé sans jamais rien créer d'inédit. La pensée, c'est le passé, l'appris, la société.

La question finale, si j'ai bien saisi, est de savoir si l'humanité est si misérable par atavisme (un défaut de fabrication) ou si cela est sciemment entretenu par le modèle social, lui-même entretenu par ce que l'on appelle à tort "l'élite".
Je pense pour ma part que nos dirigeants entretiennent sciemment la médiocrité et la lutte comme modèle de vie (du moins en Occident). Cela se répercute à toutes les échelles : individuelle, familial, relations de travail, amoureuse, économique, politique, entre les nations mêmes et les continents.

Alors, où est l'échappatoire ?

Je sens confusément (pas d'arguties sur le subjectif ou le ressenti : si toute expérience est individuelle avant tout, "chaque homme porte en lui l'humaine condition" et peut par empathie ou réflexion en esquisser les contours) ; je sens confusément écrivais-je qu'il y a en chacun de nous un noyau inaltérable qui est notre essence propre. Appelons le "Trinité Divine", "Esprit Immortel", "Étincelle de DIEU" ...
Cette nature profonde sera le miroir sur lequel se déroule la sarabande des masques.

Nos différentes pratiques spirituelles et techniques de méditation doivent avant tout nous permettre de "vivre" cet état de fait : le contrôle du mental est indispensable afin de nous rendre compte de la vacuité intrinsèque de nos petites vies. Et que la Vie, la Vraie, est à portée de main et pourtant si âpre à conquérir !
De belles paroles, parce que je suis bien loin du compte. Mouarf Arf Arf !

Pour apporter ma réponse à une autre question du fil de discussion, je pense que l'on peut occuper sciemment un rôle tout en connaissant sa nature vide mais nécessaire, sans s'y attacher, et qui plus est le faire bien.
Pour parler de moi (mais ai-je fait jamais autre chose ? Ha Ha Ha !) par exemple, mon travail m'oblige à être dur, et brutal parfois, cruel d'apparence, ce qui est pourtant à l'encontre du "masque" que j'arbore en privé et que je pense le plus proche de ma "véritable" personnalité quelle qu'elle soit : celle qui est spontanée, sans artifice ni calcul (du moins conscients).
Là, on touche à des notions de devoir, et peut-être même de Service. Laissons cela de côté pour le moment.

J'aimerais cependant rebondir sur des propos d'Arathos :
Je suis en plein dans ce qu'il décrit : on collectionne les idées, les pratiques, les voies ... ce qui n'aboutit qu'à faire endosser une autre jolie panoplie à l'ego triomphant.
Je suis un pratiquant curieux mais médiocre. Mes maigres succès me poussent toujours à chercher ailleurs, car la nouveauté s'essouffle vite et je pense toujours trouver mieux. L'herbe est toujours plus verte à côté !
Il est impératif alors de prendre "un bon bol d'air" et d'envoyer paître tout ça, ne serait-ce que momentanément.
La vraie spiritualité, je l'ai senti confusément, est au-delà des étiquettes et des pratiques, et peut d'ailleurs très bien s'en passer.
C'est le genre d'assertion que l'on RESSENT, intuitivement, qui n'a pas besoin d'être prouvée à soi, et qu'on a toutes les peines du monde à mettre en mot. Qui plus est, les mots sont limitatifs et toujours susceptibles d'être compris de travers.

Il vaut dans ces cas là encore mieux se taire, et sourire tranquillement.



Et Basta !

Messages : 1151
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Être et rôles Empty Re: Être et rôles

Message  Invité le Mar 31 Juil - 16:45

Bonjour E.Basta.
Je me permet ces "joutes" avec Pat, que je cotoie depuis plusieurs années now, sur les fofos, car cela nous rapproche au final, et amincit les differences entre hommes que peuvent faire naitre des "réalités virtuelles" scratch
-------------------------------
En lien avec ce que tu évoques,
on collectionne les idées, les pratiques, les voies ... ce qui n'aboutit qu'à faire endosser une autre jolie panoplie à l'ego triomphant.

Je me souviens que tu avais "tilté" jadis sur le mythe de L'Hydre de LERNE... on ne peut couper une tête , elle repousse...
-------------
Nous sommes, engagés pour la plupart sur ce forum dans des situations de responsabilités professionnelles, associatives,estudiantines, socio-économiques,parentales, stressantes.
De plus en plus stressantes.
(pour ma part la période 201O-2012 ne fût pas banale,mes capacités d'adaptations socio-professionnelles furent poussées au maximum de mes capacités et aujourd'hui elles le sont encore et je me sens tout petit par rapport aux défis de la vie parfois.
Mais je relève toujours le gant...
Donc quand des jeunots ou des jeunettes veulent nous apprendre la vie réelle, je rigole!)
Aussi pour l'occidental (et l'oriental desormais) pris dans le tourbillon de la pression sociale,(et du faux rôle de super -moi qu'elle incite a jouer dans la competitivité salvatrice nous eduque t'on à penser) la voie doit se pratiquer en lieu et place,n'importe où , dans les affres du quotidien, au milieu du chantier, en pleine réunion, en pleine revolte, dans la salle d'attente du docteur dans les embouteillages et les ennuis sans fin dans l'execution des travaux dans les délais.
La vie moderne est un bon dôjô ou bien sentier de perdition ,c'est selon...
La Vie moderne, par le stress, nous apprend la necessaire maitrise de soi et du lacher prise, à refusionner le profane et le sacré .
c'est un défi de taille .

Je pense que je developperai ( avec l'aide de certains)sans doute bientôt ce sujet du yoga de l'action dans la société actuelle.
C'est un sujet que je connais fort bien ,par immersion .
( Patrice m'ayant motivé)
bien à toi,
bien à vous .


Dernière édition par Arathos le Mar 31 Juil - 19:43, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Être et rôles Empty Re: Être et rôles

Message  Et Basta ! le Mar 31 Juil - 18:28


Dans une des versions du mythe, pour tuer l'hydre invincible, Hercule la maintint au-dessus de sa tête afin qu'elle ne bénéficiât plus des miasmes putrides du marais.
L'air pur la tua. Un bel exemple de métaphore filée, avec mon histoire de "bol d'air" !

Alors que je suis plutôt un cérébral et un rêvasseur, la Vie m'a poussé vers un surprenant destin où j'ai dû apprendre les rudiments du Karma Yoga, dirons-nous.
On a beau collectionner les initiations, les rites ou les méthodes, c'est quand même Elle qui a le dernier mot.




Et Basta !

Messages : 1151
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Être et rôles Empty Re: Être et rôles

Message  Invité le Mer 1 Aoû - 10:04

........


Dernière édition par AltaMajor le Ven 2 Nov - 12:23, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Être et rôles Empty Re: Être et rôles

Message  Et Basta ! le Mer 1 Aoû - 12:39


Salut,

Comment s'aligner sur l'Âme et ses desiderata ?
Comment être sûr qu'il ne s'agisse pas de désirs vains de la personnalité triomphante ?

Et Basta !

Messages : 1151
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum