Dichotomie existentielle

Aller en bas

Dichotomie existentielle Empty Dichotomie existentielle

Message  Invité le Sam 4 Aoû - 7:24

Dans notre vie, il y a ce que l'on voudrait et ce que l'on attire réellement...
Plus ces lignes de vie sont éloignées, plus nous sommes malheureux et plus elles sont proches, plus nous sommes comblés, heureux.
Quand on est très jeune, on a tendance à ne voir qu'une seule de ces directions, je vous laisse deviner laquelle. A moins que le sort ne nous soit particulièrement favorable, une certaine dichotomie s'installe très tôt, et l'écart grandissant, nous sommes bien obligés de nous rendre à l'évidence.
Néanmoins ce constat ne doit pas nous porter vers un certain fatalisme, car l'avantage de connaitre les "règles du jeu", c'est de pouvoir agir en conséquence et se battre jusqu'au bout. Ce n'est et ce ne sera pas facile pour tout le monde, c'est clair, et plus l'écart entre ces lignes est grand, plus il sera demandé un investissement de soi même pour être heureux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Dichotomie existentielle Empty Après le constat, l’action…

Message  Invité le Sam 4 Aoû - 7:27

Présenter un état des lieux de ce que nous vivons est un progrès par rapport à l’ignorance qui la précède, mais dire sur le principe comment nous pouvons améliorer notre qualité de vie, c’est encore mieux. Fort du constat précédent, il n’y a pas 36 possibilités.
Deux grandes alternatives se présentent à nous pour unifier ce que nous voulons et ce que nous attirons réellement.

Soit il nous faut vouloir ce que nous attirons, soit il nous faut attirer ce que nous voulons.

Vouloir ce que nous attirons revient à accepter ce qui nous arrive dans la vie quelle qu’en soit sa nature, car c’est la conséquence d’une volonté à laquelle nous avons choisi d’adhérer. Et cette adhésion doit être totale au risque de provoquer un subtil refoulement.

Et si nous ne pouvons nous y résoudre totalement, alors il nous faudra envisager d’attirer ce que nous voulons. En somme être pleinement responsable et créateur de ce qui entre dans notre vie. Une troisième voie peut être envisagée comme un mixte des deux précédentes. Il n’y a pas d’autres possibilités en vue de solutionner cette dichotomie existentielle.

Je vous ai parlé du principe, l’application de celui ci vous revient.
Cherchez et vous finirez par trouver. Ne baissez pas les bras trop tôt. C’est dans le lâcher prise final, le « à quoi bon ? » que les réponses viennent.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Dichotomie existentielle Empty Re: Dichotomie existentielle

Message  Invité le Lun 6 Aoû - 11:07

Salut Hélionyme, salut à tous,

Je pense avoir bien saisi, en substance, tes propos. J'ai une réflexion là-dessus, j'ai hésité à répondre à la suite de ton message, ou à ouvrir un post dédié. Mais je pense que je ne suis pas totalement hors-sujet.

Ces derniers temps, j'ai eu la chance de rencontrer d'excellents astrologues, et certaines "découvertes" que j'y ai faite m'ont très fortement ébranlé.
Notre thème de naissance impact trés fortement sur nos vies. Ainsi, alors que je me croyais passionné de par mon libre-arbitre par certains domaines, et m'y être destiné professionnellement "par goût", qu'au fait, mon théme astral me prédestiné déjà, à ma naissance, à avoir de l'intérêt pour ces domaines.

Un trés bon ami à moi, qui vit drame sur drame alors qu'il est jeune (perte de sa mère, ses frères, son père, accident de voiture, puis maladie nosocomiale, etc) ne parvient à rien, se tue au boulot et contre la fatalité pour ne pas sombrer, qui comme tu l'expliques, cherche de toutes ses forces à attirer ce qu'il veut ( a des bouquins sur ce théme, pratique la pensée positive, etc), refuse d'accepter la fatalité, eh bien, récemment j'ai fais son thème pour tenter d'y voir clair, et j'ai découvert que son théme de naissance le predispose à "marquer les hommes misérables et malheureux en tout, stériles et causes de maux". Ouch! Ca calme. Et je comprends mieux.


Du coup, quoi? Il subit sa destinée. Alors comment peux-on influer sur celle-ci? Est-ce possible que par des prières, de la médit, même des rituels ou des séances de pmt, ou autres, de contrecarrer l'influence des astres, elles-mêmes ombre du Divin?

Bien évidemment, je n'en lui ai pas parlé. Ca le ferait sombrer pour de bon. Mais ceci, avec bien d'autres découvertes de ce genre, m'ont complétement chamboulé.
Tous ceux, proches ou célébrités sur qui j'ai testé mes toutes nouvelles connaissances astrologiques, s'est révélé d'une justesse impitoyable. Dans le bon, comme dans le moins bon. Et encore là je résume à mort.

Soyons bien claire: ceci n'est pas une critique de ton opinion. C'est un questionnement que je me pose, qui m'obsède, me démoralise presque, et pour lequel, à ce jour, je n'ai pas de réponse.

Une autre. Le mari de ma tante est un homme étrange. Ou plutôt connu pour sa grande débauche. Embrouilles diverses, palais de justice à gogo, condamnations pour escroqueries, soirées orgiaques dans des boites oléolé, scènes de violence parfois. Il lui a déglingué la face dernièrement et elle vient de divorcer. Il m'a servi de cobaye pour tenter de comprendre son être.

Et là, je tombe sur une configuration planétaire particulièrement néfaste, où je cite dans le désordre, "ces sujets sont enclins à l'abondon de la descendance, haïssent leurs familles, destructeurs, rend les corps robustes, fait les êtres solitaires, perfides, nuisibles, injustes, redoutés, butés, actifs". Enfin la configuration de Saturne dans son théme de naissance les rends libertins, enclins à commettre des actes honteux, dépravés". Ouaou. Si ma tante avait su à l'époque où il jouait au fiancé bon et vertueux...

Et ceci me pousse à une autre réflexion. Mon ex-beau-oncle, détesté par ma tante à juste raison pour tout ce que je viens de citer, mérite-t-il vraiment d'être haï??
Que lui reproche-ton? D'agir telle que la nature l'a fait? Reproche-t-on à un tigre d'être féroce? A un requin de croquer des surfeurs?

Alle une dernière, une de mes meilleures amies à un caractère en or. Elle est en outre trés belle, naturellement, réussi brillamment, est douce, ses amies l'aime, son mari l'adore, s'entend trés bien avec ses parents et sa belle-famille, et est vive d'esprit et trés diplomate. Idem. Je fais son théme et je tombe sur une configuration planétaire particulièrement à son avantage.

La question qui va vous choquer: A -t-on le droit de dire ou de penser que mon amie vaut mieux que mon ex-beau-oncle?

A la lumière de ce que je comprends: non.

Si mon amie avait eu la "malchance" de naître lors d'une configuration astrale différente, ben, elle aurait été différente. Et si mon ex-beau-oncle avait eu la chance de naître ailleurs ou à un autre moment, ben, il aurait en étant conforme à sa nature, était fort différent...

Ce qui m'amène au dernier point: pourquoi, si notre libre-arbitre est un leurre, que notre âme est moulée dans une configuration qui l'a dépasse et sur laquelle elle n'a aucune prise, ni conscience, pourquoi, devrait-elle rendre compte de ses actes devant le Divin?
Pourquoi mon ex-beau-oncle devrait aller, suivant les preceptes religieux, en enfer, et mon amie au paradis???
Pourquoi??

Celui qui me répond à cette dernière question aura ma reconnaissance et ma gratitude éternelle...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Dichotomie existentielle Empty Re: Dichotomie existentielle

Message  Dhyân le Lun 6 Aoû - 17:44

Ce qui m'amène au dernier point: pourquoi, si notre libre-arbitre est un leurre, que notre âme est moulée dans une configuration qui l'a dépasse et sur laquelle elle n'a aucune prise, ni conscience, pourquoi, devrait-elle rendre compte de ses actes devant le Divin?
Pourquoi mon ex-beau-oncle devrait aller, suivant les preceptes religieux, en enfer, et mon amie au paradis???
Pourquoi??

Selon ma vision personnelle :
Le Libre Arbitre n'est pas un leurre mais nous avons perdu le "mode d'emploi" depuis des lustres, nous enchaînons vie après vie une somme d'expériences et d'habitudes qui collent comme une sangsue sur notre conscience. Cette Dichotomie est liée avant tout à notre incapacité présente d'être dans le "tout", d'opposer un Moi à autre chose, d'avoir inventer le temps, le bien et le mal...

Lorsque que tu pratiques la Magie tu uses de ton Libre Arbitre et tu peux réellement changer les choses.
Dans la tradition initiatique les Anges du zodiaque ou du Schem-hamephorash, les sphères planétaires, les pentagrammes liés aux éléments ou au zodiaque, les Rituels spécifiques... sont autant de moyens qu'ont inventés les hommes pour corriger un thème Astral défavorable et changer le cours des choses.
Dans la Tradition orientale on pratique aussi les Divinités et des mantras puissants dans ce but.
Mais pour y arriver il faut "savoir, vouloir, oser et se taire" et ce n'est malheureusement pas à la portée de tout le monde pour le moment. Very Happy

En réalité pour ton oncle comme pour le pire des criminels ou la meilleure des personnes : il n'y a ni jugement Divin, ni paradis ni enfer... Pas de justice Divine (car la séparation n'existe que dans notre Esprit ! Comment "Dieu" pourrait-il se juger lui même ?), juste un enchaînement d'habitudes, d'attachements, de causes, de conséquences, de méprises... qui se répètent inlassablement... Personnellement je pense que le thème Astral de la naissance future est définit au moment de la mort et non à la naissance, dés le moment où la conscience primordiale pure ne "s'auto-reconnait" pas et qu'elle s'identifie à autre chose que sa nature essentielle, elle transmigre de vie en vie ou reste bloquée dans les limites d'un plan selon son conditionnement propre... Very Happy



_________________
L'homme de Bien n'exige pas de l'autre qu'il soit parfait. Il l'aide à accomplir ce qu'il a en lui de meilleur. (Lao Tseu)
Dhyân
Dhyân

Messages : 1905
Date d'inscription : 08/12/2010

https://magie-thai.com/

Revenir en haut Aller en bas

Dichotomie existentielle Empty Re: Dichotomie existentielle

Message  Invité le Lun 6 Aoû - 21:28

Bonjour Ayin,

Merci pour tes réflexions pertinentes sur un fond de drame qui ne m'a pas laissé indifférent.

Je vais m'essayer à cette même réflexion. Alors a-t-on un libre arbitre. Oui et non. Oui si l'on considère que l'on peut "se mouvoir" dans les limites imposés par le "Créateur". Et non car le chemin qui est tracé n'est en vérité pas le notre, la destiné universelle conduit finalement les hommes dans des pas quasi-identiques, du moins vers un dessein divin. D'ailleurs le Maître D.K détermine plusieurs possibilités, plusieurs voies en ce qui concerne le devenir humain, au-delà de sa libération des incarnations.

La diversité que nous cultivons donc ici-bas, est alors également exploitée (différemment) dans le royaume des "cieux". La science des 7 rayons essaye d'expliquer le pourquoi des différences humaines et ses nécessités dans et pour l'univers.

Ce qui pousse l'homme à dépasser son statut, son état, c'est la souffrance. Sans souffrance, il n'y aurait aucune motivation à devenir autre chose que ce que nous sommes. Et là, il faut voir au-delà de ce que nous sommes ici et maintenant et nous tourner, plein de supputation, vers le chemin que nous avons, vraisemblablement foulé pour être ce que nous sommes aujourd'hui. Il faut se réfugier dans le changement, dans son inextricable nécessité. D'ailleurs, en passant, nous devrions avoir en tête que le monde n'est pas définitivement acquis tel qu'il est. Malheureusement, les nombreuses occupations humaines prennent trop d'attention pour que l'on s'en rappelle vraiment. Aussi, nous jugeons les uns et les autres, les évènements trop souvent sur pièce et sans aucune portée liée à une nécessité transitoire.

Aussi, l'astrologie apporte de nombreuses réponses. Mais, elle livre les premiers chapitres de chaque nouvelle vie et ne scelle pas pour autant une destinée. Cela étant dit, je pense qu'en tant qu'être humain nous attendons trop des arts occultes. Je pense que nous surestimons son action par rapport à nos attentes. L'effet de l'art occulte est soumis à un rythme. Ce dernier est soumis à l'influence de nombreux éléments. Aussi, est-il normal que ce rythme puisse être parfois chaotique. La vie n'est pas un long fleuve tranquille.

La véritable pensée initiatique révèle ses secrets dans cette considération du rythme permanent. Et donc sur la nécessité de ce que nous sommes ici et maintenant en considérant que ce n'est qu'un passage, et que les énergies seront différente plus tard.

Alors que peut-on dire des personnes qui ont une conscience réduite des choses essentielles ? Sans doute sont-elles sont ce qu'elles doivent être à un moment donné. Peut-être suis-je ce que je suis sensé être et que j'en attends trop, et qu'ainsi je manifeste de la souffrance personnelle. La question est : A quelle super réalité puis-je prétendre dans mon état actuel. Trop souvent dans nos études nous observons les échelons les plus hauts de l'échelle de l'initiation sans avoir pris le temps d’observer les étapes intermédiaires. Aussi, sans doute suis-je ce que je dois être, je me répète.

Cela n'est nullement du fatalisme, c'est considérer un état des lieux et de faire de son mieux au jour le jour dans une direction que la personnalité aura, elle seule, comprise ou interprété. Juste avant que l'âme et la personnalité puisse s'unir dans une union mystique, lorsque la personnalité aura intégrer la même vibration que l'âme, lorsque l'âme et la personnalité ne seront plus qu'une. Dieu impose donc deux vision des choses qui seront amenés à ne devenir qu'une.

Est-ce que ton oncle mérite d'être haï ? Qu'est ce qui hait ? La personnalité en vérité, conduite par l'égo porte à juger de tout et rien pour légitimer son existence. L'âme ne juge pas, elle considère ce qui est et ce qui va advenir. Elle considère le sens à donner à ce qui est en l'état.

Donc chez l'homme il y a deux dimensions. Il y a ce qu'il voudrait (égo) et ce qui est (âme).

Et c'est dans ce même cas de figure que se profile la relation à l'autre. Le jugement d'autrui est extrêmement important pour chacun d'entre nous. Car nous ne considérons pas la nécessité de ce qui est, de ce qui se déroule devant nous (parce que nous ne le comprenons pas - son pourquoi). Nous préférons davantage ce qui est fini, ce qui donne un sens premier à ce qui se passe (qui peut donc apporter une explication rapide et simple). Et nous avons l'orgueil de penser que nous pouvons écarter telle ou telle chose sur notre chemin, ou encore de changer ces choses.

En vérité l'âme ne rend aucun compte, elle vit simplement à travers la personnalité des évènements pourvoyant à son essor. La notion de "punition divine" par exemple est un concept uniquement humain. Cela n'a en réalité aucun sens. Tout comme karma auquel on prête une dimension de bien ou de mauvais. Cela n'a pas plus de sens. Avoir des dettes karmiques, payer son karma sont du même acabit.

Je pense sincèrement que nous manquons de réalisme en matière d'évolution. La grandeur d'âme ne se mesure pas en quantité mais en qualité. Aussi, elle est en rapport direct avec la compréhension de ce qui est.

Je pense également que l'âme a besoin d'une activité qui permet à la personnalité de se mettre en contact avec elle. La personnalité étant changeante, nous avons besoin cycliquement d'activités différentes (de vie en vie, ou au cours de la même vie).

Mais finalement est-ce que l'homme (sa personnalité) est capable d'observer ce qui est EST ? Très certainement, mais de manière très volatile dans un premier temps car des relations sont toujours établies par nature.

Si l'on considère que notre vie est en rapport avec un retour au Père, c'est qu'il existe un chemin précis et balisé pour y parvenir.

Rajout :
En définitive, trop souvent la personnalité se prend pour l'âme. D'ailleurs sans doute, l'âme n'est qu'une demeure transitoire. Un média dit-on entre Esprit et matière. Et le seul but de la vie humaine est sans doute d'unir sa personnalité à l'âme. La maîtrise de la personnalité. Ce qui conduit traditionnellement à la cinquième initiation.

Je ne sais pas si je suis bien clair dans ce que je dis Very Happy


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Dichotomie existentielle Empty Re: Dichotomie existentielle

Message  Dhyân le Mar 7 Aoû - 7:55

Orandum est, ut sit mens sana in corpore sano (« il faut prier afin d'obtenir un esprit sain dans un corps sain »)
Sans travail sur soi rien n'arrive ou certainement pas ce que nous attendions, à force d'attendre sous le ciel on finit par attraper la foudre ! Very Happy

Pour Patrice :
Ta conception de l’Âme est très chrétienne, à mon sens il n'existe pas d’âme indépendante qui présiderait la destinée de je ne sais quoi ou de je ne sais quelle destinée, c'est un leurre... Nous sommes libre ! Mais n'en avons pas conscience...
L'âme est comme la moelle de notre colonne vertébrale : une substance vitale.
Dieu, Bogh, Brammah... représente au niveau macrocosmique la conscience primordiale pure d'où tout émerge (le fameux "Grand Tout") et nous en sommes une infime partie, comme une bulle éphémère au dessus d'un lac, tôt ou tard, nous retrouverons notre nature. Dans sa conception l'homme est un microcosme du Divin, pour un temps, il a sa propre conscience primordiale d'où tout émerge selon sa Volonté comme le "Grand Tout" mais aussi selon son Libre Arbitre mais dans le respect des lois de l'univers (très bien résumé dans le Kybalion ou la table d'émeraude) car nous ne sommes pas seul, il y a des multitudes d'êtres dans une multitude de plans et de dimensions à des rythmes et des temps différents qui participe à la Création.
Pour revenir au sujet : les nouvelles techniques comme la PMT, la guérison quantique, la merkabah... viennent à présent compléter la Tradition et nous montrer que notre pouvoir de création est infini et surtout n'obéit pas au temps, car la conscience primordiale n'y est pas soumis et peut donc modifier immédiatement un situation présente défavorable ou en enclencher une favorable en modifiant le passé (tu as raison le karma devient alors de fait illusoire), nous retrouverons petit à petit le mode d'emploi, la nouvelle ère va nous y aider progressivement. Very Happy



_________________
L'homme de Bien n'exige pas de l'autre qu'il soit parfait. Il l'aide à accomplir ce qu'il a en lui de meilleur. (Lao Tseu)
Dhyân
Dhyân

Messages : 1905
Date d'inscription : 08/12/2010

https://magie-thai.com/

Revenir en haut Aller en bas

Dichotomie existentielle Empty Re: Dichotomie existentielle

Message  Invité le Mar 7 Aoû - 8:41

Mais pour faire bien, il faut trouver ou donner un sens à ce que l'on fait. Et c'est toute l'histoire humaine qui pêche dans ce domaine.

Il faut, de plus, reconnaitre que la vie humaine est structurée autour des groupes, qui influencent énormément l'individu. Que ce dernier se retrouve marqué par les effets de modes, les modes de pensées uniques.

Donc, la première difficulté n'est pas dans "le faire" mais plutôt dans la reconnaissance de sa "nécessité".

Rappelons nous, tout de même, que dans quasiment 100% des vies humaines, il n'y a pas de progrès extraordinaires. Le choses se font à un rythme qui donnent souvent des résultats imperceptibles d'un premier abord.

Beaucoup d'individus partant sur l'idée d'un horizon divin, s'en vont à la dérive. Tout simplement parce qu'ils ne se situent pas dans le mouvement. Ils sont incapables d'inscrire leur être dans une nécessité du moment. Ils voudraient tout et maintenant, considérant que chaque vie humaine peut connaitre la libération dans cette vie, et surtout pas dans la prochaine.

Les faits les remettent rapidement à la réalité. S'en suit de la démotivation, le manque d'envie, la déception.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Dichotomie existentielle Empty Re: Dichotomie existentielle

Message  Invité le Mar 7 Aoû - 8:59

Nous sommes libre !
Pas totalement. Dans les limites attendus par la création. En d'autres termes : On ne créé pas pour créér, mais dans l'attente que la création (dans notre cas, NOUS) atteigne son point de réalisation.

Je ne considère pas que l'âme préside à la destinée. Loin de cette idée. Toutefois, je garde un aperçu humain.

Je considère que l'âme est la trame dont la personnalité s'inspire pour aller plus loin. Tout comme l'âme, sans doute mortelle également, s'inspire d'un schéma plus grand encore (peut être l'esprit). Ce sont les grands échelons de la vie, les points des grandes réalisations.

Concernant la liberté, j'aurais tendance à dire que c'est l'égo qui tend à vouloir être libre - ce qui veut dire qu'il a effectivement le pouvoir de générer un certain nombre de réalisations extraordinaires. Je reste persuadé que les schémas supérieurs ne font que le travail pour lequel ils sont faits.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Dichotomie existentielle Empty Re: Dichotomie existentielle

Message  Invité le Mer 8 Aoû - 14:42


Les influences astrales ne "prennent" que sur les âmes qui ne se connectent pas à leurs êtres profonds.

Quelque part on est "libres" de rester soumis aux influences de notre sphères ou pas. En même temPs pour réussir à se libérer on a besoin de côtoyer non pas les cieux mais le monde créé bien physique.
Pour "monter" il faut descendre!

Donc oui le libre arbitre est un leurre a
Notre niveau d'incarnation physique, mais il est réel pour notre esprit qui, lui est libre de toutes influences. La clé c'est la connexion de notre âme avec notre esprit. À ce niveau, le thème natal quelqu'il soit n'a plus aucune prise sur l'être.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Dichotomie existentielle Empty Re: Dichotomie existentielle

Message  Dhyân le Mer 8 Aoû - 15:22

Selon moi :
Les influences astrales ne "prennent" que sur les âmes qui ne se connectent pas à leurs êtres profonds.
Je suis d'accord avec toi.

Pour "monter" il faut descendre!
Monter ou Descendre ne sont qu'une manière d'appréhender les choses à travers notre Esprit.
L'être profond est notre conscience primordiale pure donc ni blanc ni noir mais l'origine de Tout...
C'est comme un lecteur CD tu peux y mettre du Vivaldi ou du Black métal. Very Happy

_________________
L'homme de Bien n'exige pas de l'autre qu'il soit parfait. Il l'aide à accomplir ce qu'il a en lui de meilleur. (Lao Tseu)
Dhyân
Dhyân

Messages : 1905
Date d'inscription : 08/12/2010

https://magie-thai.com/

Revenir en haut Aller en bas

Dichotomie existentielle Empty Re: Dichotomie existentielle

Message  Invité le Mer 5 Sep - 17:25

Merci beaucoup pour vos avis et points de vue!

Juste une précision: dans mon premier post sur ce thème, j'ai indiqué -un peu trop vite- qu'en "faisant le thème de x ou y" j'ai découvert, etc.
Cela doit venir de mon côté marseillais, cette tendance à l'approximation exagérative. Depuis, on m'a demandé à plusieurs reprises d'étudier des thèmes natals. Alors juste une précision:
Mes connaissances en astrologie sont tréééééééés limitées. Des bribes, en somme. Je suis à des années-lumières de pouvoir faire un thème. Je parle d'un thème véritable, sérieux et précis. Complet. Pas approximatif ou qui relève du charlatanisme.

En vérité, j'aurai dû indiquer: en faisant quelques recherches astrologiques de base, certains aspects ont pu ressortir, etc. C'est plus juste, et plus près de la réalité.

En voulant écrire vite, je fais des raccourcis navrants. Mais promis, je m'attèle à soigner mon côté "grandiloquent". Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum