Frôler l'abime

Aller en bas

Frôler l'abime

Message  Invité le Sam 6 Oct - 21:32



Cesser de frôler l'abime.



Qu'en est-il de ceux qu'on laisse sur la route? À un moment donné, la question se pose.

Avancer peut-être douloureux. Certaines réminiscences se réveillent. Mais étaient-elles endormies? Lorsqu'on est "rattrapé" par les temps anciens, et que le passé revient vous rafraichir la mémoire. Que croit-on? Qu'un karma s'aplatit par la seule bonne volonté de l'Etre? Quelle bonne blague! Que faire? Les satisfaire revient à retomber dans d'anciens travers, travers dont l'issue est connue, reconnue, vécue et expérimentée. Imprimé et intégré. Les effluves d'une angoisse incommensurable reviennent à la conscience, des flashs d'un autre temps, l'errance et les limbes, la souffrance de vibrations impossibles à traduire. Ou lorsque l'indicible prend forme. Oui, l'enfer existe, en doutiez-vous? Notre Enfer est Notre réalité! Les tentations sont fortes, l'attraction irrésistible. L'abime se profile. La conscience en a conscience. Mais, et alors? Bis repetita?

Parceque oui. L'attraction est là, elle est terriblement présente, elle se fait maître de chaque pore, de chaque atome de votre être. C'est un trip mental aussi puissant que destructeur. Le temps d'un instant, on comprend ce que l'héroïnomane ressent juste avant la piqure, ou ce que la gloire est à l'Ego en tant que pure vibration. L'Amour ultime pour un plan vibratoire. L'énergie aspire à retourner à Sa source. Parmi les Siens. Mais est-ce cela sa Source? Ou une illusion? Un leurre? Ce simulacre est-il possible? Ou le poison a-t-il tant fait son effet que l'on confonde les sensations avec l'Etre?

La raison réclame de ne pas basculer. Mais qu'est-ce que la raison face à l'Essence? Et pourtant, on s'étonne soi-même à se contenir et à lâcher prise. La raison sait que pour avancer, il faut "lâcher" . Maître? Mais est-on maître de Soi-même avant de se croire maître d'autrui?
Là la croyance, l'espérance sont primordiales. L'Amour d'un Etat vibratoire que l'on ne connaît même pas! Et l'on expérimente alors l'incroyable: comment l'aspiration vers le Divin est plus impérieuse, plus vitale que tout ce que l'on doit traverser.
Tourner le dos à d'ultimes vestiges d'un passé désormais révolu, avec tout ce que cela comporte de déchirement, de souffrance indesciptible, et ... de le savourer, le déguster, s'en imprégner, s'en nourrir, et... être heureux.

La Voie continue... Quoi? Tout cela n'était qu'un petit obstacle? Ce que l'on avait pris pour une agonie sans fin, n'était au final qu'un soubresaut infime de l'âme...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Frôler l'abime

Message  Invité le Sam 6 Oct - 21:37


L'examen ne sera véritablement "passé" que lorsque certaines énergies seront libérées. Malgré elles, s'il le faut. Un peu comme un oiseau qui pousse du bec ses oisillons, malgré tout le déchirement que cela implique, car c'est ce qu'il faut faire, les pousser vers l'envol; leurs envols. C'est la Vie, l'exigence de l'Evolution.

Le sacrifice, n'est-ce pas là la clé de l'Amour? Le vrai, l'ultime?

N'est-ce pas le prix à payer pour se libérer soi-même de ces réminiscences? Les libérer et se libérer. Le temps viendra...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Frôler l'abime

Message  Invité le Sam 6 Oct - 21:45


Bonsoir;
Oui juste une étape douloureuse ...qui éventuellement se representera plusieurs fois...
Souvent nous sommes avertis que cette epreuve va venir... mais nous n'avons d'ouie ouverte pour en tenir compte ...
. Alors personne n'est laissé sur la route , sauf momentanément quand cette epreuve arrive...
un temps d'éloignement est alors nécessaire car à ce moment nous pouvons devenir "contagieux" et polluer l'entourage malgrés nous ...dans le jeu d'une double personnalité se débattant dans les douleurs de l'enfantement...
Ombre ...quand tu nous tient ça fait mal...
Mais ça ne dure pas, si l'on met avec perspicacité ce qu'il convient de sacrifier sur l'autel. Rolling Eyes


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

RE: FROLER L'ABIME!

Message  Invité le Mer 24 Oct - 17:30

Bonsoir,

Je relis souvent ce texte d'Ayin et les commentaires. Nous tous, nous nous y reconnaitrons un jour ou un autre. Mais que de souffrances avant qu'on decide finalement d'y tomber ou bien de lui tourner le dos et marcher vers la lumiere! Helas, ce processus peut durer des y des annees sinon une vie ou des vies. La priere et les mantras aident beaucoup.

Bien a vous,

Pelerin

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Frôler l'abime

Message  Invité le Mer 24 Oct - 21:16

Ayin a écrit:L'examen ne sera véritablement "passé" que lorsque certaines énergies seront libérées.
C'est une façon de voir les choses, qui n'est pas fausse. J'ai une autre lecture qui conduit à la même conclusion. Je pense que la véritable libération vient du fait que les énergies erratiques n'ont plus d'emprise sur nous, plus rien sur quoi se raccrocher. Elles ne sont pas libérées, elles existent continuellement mais sans emprise. Nos voisins, nos amis, nos connaissances subissent également leurs influences, ces courants d'énergies ne cessent jamais, ils se raccrochent non pas sur ce qui les tentent mais sur ce qui les invitent.

Ce qui m'amène sans doute également à reconsidérer la notion du karma sous un autre angle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Frôler l'abime

Message  Invité le Jeu 25 Oct - 11:14

Bonjour,

Le concept d'évolution est une illusion, même si cela est ressentie et interprété par notre mental comme tel. Beaucoup perçoivent l'évolution comme une marche en avant, comme s'il y avait une chose à atteindre au delà de notre position actuelle et au delà de ce que nous sommes. Tant que l'Impétrant s'idenfiera au corps physique, sa vision sera érronée, car on ne peut enfermer sa nature véritable dans la chair. Ce qu'il faut comprendre, c'est qu'il n'y a pas de but extérieur, rien à atteindre qui serait extérieur à notre êtreté ici est maintenant et tant qu'il aura un "Moi" et un "Je", il y aura une division entre le "Soi" et le "Faux-Soi".

Le principe d'évolution n'est valable qu'au sein de notre propre sphère mentale, où l'Homme a tendance à cristaliser les images pour en faire des points de repères, qui sont certes nécessaires au sein d'une incarnation, mais qui reste néanmoins, un réel handicap dans un cheminement de retour au sein de notre véritable nature. Tant que nous nous identiferons au monde, nous serons ce monde. En faite, il ne s'agit pas d'aller vers une évolution "En avant", mais de retourner "En arrière" au coeur même de notre source originelle et à partir de cette évdence, nous ne pouvons plus parler d'évolution, mais de régression.

L'erreur de l'Homme, c'est de croire que le Divin lui est extérieur... Comme le Père, le Fils et l'Esprit Saint (Je passe là, la théorie des Anges, Archanges et autres Dévas), comme s'il fallait acquérir des qualités nouvelles ou des prédispositions particulières pour "Avancer"... Cela est un leurre. Tout est déjà là, présent ici est maintenant... Il n'y a rien d'autre à chercher en dehors de ce que nous sommes déjà, nous sommes déjà cette lumière qui siége en nous... Mais pour "Être" conscient de cela, il nous faut d'abord chasser la brume mentale qui obstrue notre lucide clairvoyance.

Tout ce que nous vivons sur terre, est une grande pièce de théatre et nous en sommes tous les acteurs, ceci n'est qu'un rôle que nous enchainons et renouvelons au grès de nos différentes incarnations, comme pour éprouver notre Posture, au sein de nos multiples qualités innées... Mais vient un jour, où le mental se lasse de cette farandole, il lache prise et se détache de sa propre source, celle de l'illusion, pour se fondre dans l'unité.

Le propre de l'Homme "Mental" est de créer des illusions, puisqu'il est lui-même, rataché aux différentes sphères manifestées par le monde phénomènal... Même la "Magie" dont se réclame les Hommes... n'existe pas ! Car il n'y a rien dans le mot "Magie" que l'Homme puisse s'approprier en son nom, puisqu'il n'est en soi, qu'un véhicule. L'homme à besoin du groupe, mais il recherche sans cesse, les différents artéfacts qui pourrait le différencier ce celui-ci et ce en créant des discriminations comme : Les riches, des pauvres ; les forts, des faibles ; les intellos, des idiots et bien évidemment, les "Mages", qui seraient eux-mêmes dotés de grand pouvoir, face à un monde profane qui en serait dépourvu... Finalement, l'homme a besoin du groupe pour être "Individuellement" reconnu sur le haut de son piedestale. Alors je le dis tout net et avec beaucoup de respect... Que les "Mages" ou autres prétendu comme tel fassent attention, car il n'y a pas plus grand "Blasphème" que d'emprisonner l'Esprit "Vivant" dans les sphères de l'égo... Attention à ceux, qui interpréteraient et utiliseraient les "Qualités de l'Innée" en leur nom et en leur bénéfice, car il n'y a rien de caché qui ne saura être découvert Le monde de l'extra-ordinaire, du subtil ou du Divin n'appartient pas à l'Homme, même si ce dernier en est parfois le prolongement physique, il ne peut et ne doit, revendiquer cet état au sein de sa propre existence, comme individu incarné.

Bien à vous
Mihaël

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Frôler l'abime

Message  Invité le Jeu 25 Oct - 12:03

Patrice a écrit:
Ayin a écrit:L'examen ne sera véritablement "passé" que lorsque certaines énergies seront libérées.
C'est une façon de voir les choses, qui n'est pas fausse. J'ai une autre lecture qui conduit à la même conclusion. Je pense que la véritable libération vient du fait que les énergies erratiques n'ont plus d'emprise sur nous, plus rien sur quoi se raccrocher. Elles ne sont pas libérées, elles existent continuellement mais sans emprise. Nos voisins, nos amis, nos connaissances subissent également leurs influences, ces courants d'énergies ne cessent jamais, ils se raccrochent non pas sur ce qui les tentent mais sur ce qui les invitent.

Ce qui m'amène sans doute également à reconsidérer la notion du karma sous un autre angle.


Angle d'approche très intéressant... A méditer... sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Frôler l'abime

Message  Palcebard le Jeu 25 Oct - 17:04

Bonjour Mihaël,

En lisant ton intervention, il m'est venu une suite de mots : « Advaïta Vedanta ».

Sais tu qu'Adi Sankara le "fondateur" de l'Advaïta Vedanta a bien explicité qu'il fallait avoir atteint, un "haut niveau" spirituel pour se permettre de réduire le chemin spirituel à une peau de chagrin ? Si ce n'est pas le cas, alors il ne faut surtout pas hésiter à utiliser parallèlement le cortège des pratiques yoguiques : mantras, nyamas, yamas, etc, afin de « préparer le terrain ».

Dans le Dzogchen, il existe ce que l'on appelle les « pratiques préliminaires ». La majorité de ces pratiques sont tantriques.

Dennis Waite, dans son excellent livre "L'Advaita Vedânta, Théorie et pratique", éditions Almora 2011, condamne avec vigueur un new age de la non-dualité apportant torpeur et inertie chez le pratiquant si l'instructeur n'est pas réalisé et donne de mauvais conseils ou des conseils insuffisants pour une évolution spirituelle bien ordonnée et cohérente. En effet, certains maîtres auto-proclamés (qui sont souvent occidentaux ceci-dit en passant) nient même l'utilité de la méditation. En fait, il est très facile de leurrer un occidental, en lui faisant croire qu'il n'y a « rien à faire » : il suffit tout simplement de prendre comme racine son intellect rationaliste.

J'ai maintenant une petite question personnelle à te poser : as tu déjà assisté à un pûja mené par un véritable maître de l'Advaïta Vedanta ?
avatar
Palcebard

Messages : 167
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frôler l'abime

Message  Et Basta ! le Jeu 25 Oct - 17:47


Je me faisais cette même réflexion en lisant un passage de Krishnamurti tout à l'heure.
Il va trop haut, trop loin et trop vite !
La personne "non-évoluée", le débutant, l'individu lambda a besoin de pratiques, de prières, de techniques ... Qu'ils délaisseront victorieusement peut-être à la Fin !

Et Basta !

Messages : 1098
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frôler l'abime

Message  sathiam le Jeu 25 Oct - 20:00

Tout à fait d'accord avec toi Palcebard, la majorité des instructeurs qui s'inspirent de ce courant initiatique et particulièrement de Poonja prêchent une caricature de l'Advaita Vedanta qui leurre les occidentaux en quête d'éveil instantané, c'est le nouveau "MC DO" new-age.
Dans notre société consumériste ou l'on veut tout tout de suite , il n'est pas étonnant que fleurissent de telles odes à la paresse qui aboutissent le plus souvent à un état de torpeur assimilé à la Libération.

avatar
sathiam

Messages : 37
Date d'inscription : 28/05/2012
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frôler l'abime

Message  Invité le Mar 30 Oct - 16:47

Mihaël a écrit:Le concept d'évolution est une illusion, même si cela est ressentie et interprété par notre mental comme tel. Beaucoup perçoivent l'évolution comme une marche en avant, comme s'il y avait une chose à atteindre au delà de notre position actuelle et au delà de ce que nous sommes.

C'est une position philosophique juste mais en pratique tu fais quoi ? Tu t’assois sur une chaise et tu attends que çà vienne ?

Tant que l'Impétrant s'idenfiera au corps physique, sa vision sera érronée, car on ne peut enfermer sa nature véritable dans la chair. Ce qu'il faut comprendre, c'est qu'il n'y a pas de but extérieur, rien à atteindre qui serait extérieur à notre êtreté ici est maintenant et tant qu'il aura un "Moi" et un "Je", il y aura une division entre le "Soi" et le "Faux-Soi"

Bien sûr qu'il n'y a rien à atteindre, le Soi est toujours là. C'est la pratique d'Atma Vichara", l'investigation constante sur le Soi. Mais il faut savoir s'y préparer, cela prends des fois du "temps". Des fois même il faut une vie entière... mais le plus souvent çà prends encore plus de "temps", des vies et des vies entières dans le "Time Space Illusion", en effet, il est plus rassurant d'adopter la philosophie que tu soulignes que de penser qu'il faut tant de "temps"...

En faite, il ne s'agit pas d'aller vers une évolution "En avant", mais de retourner "En arrière" au cœur même de notre source originelle et à partir de cette évidence, nous ne pouvons plus parler d'évolution, mais de régression

Pourquoi tout d'un coup tu utilises un langage temporelle alors que le Soi existe en-dehors du temps ?

L'erreur de l'Homme, c'est de croire que le Divin lui est extérieur..

C'est faux, tous les Maîtres disent "en cœur" que le Divin est en nous.

comme s'il fallait acquérir des qualités nouvelles ou des prédispositions particulières pour "Avancer"... Cela est un leurre. Tout est déjà là, présent ici est maintenant...


Comment pourrais-tu rester à l'état de l'homme des cavernes et réaliser le SOI ? Nous avons tous été un jour hommes des cavernes à manger et à nous reproduire comme des bêtes. Alors pourquoi ces hommes ne se sont pas libérés puisque nous sommes là ? Tout simplement que nous devons développer et connaître les Trois Attributs Divins (Volonté, Amour/Sagesse et Intelligence) et les expanser par la Conscience. Plus ces Qualités seront reconnues et Incarnées par l'être, plus le Quotient de Lumière s'intensifiera. Il y aura donc passage d'un état à un autre. Le nier est prendre le risque de tomber dans l'absurde. Parce que c'est le Chemin de TOUS. Tous les Maîtres prennent ce Chemin, avancent et un jour découvrent en eux leur nature de Bouddha.

Il n'y a rien d'autre à chercher en dehors de ce que nous sommes déjà, nous sommes déjà cette lumière qui siége en nous... Mais pour "Être" conscient de cela, il nous faut d'abord chasser la brume mentale qui obstrue notre lucide clairvoyance.


Là, tu reconnais "qu'il faut d'abord chasser la brume mentale" N'est-ce pas là un concept temporel alors que tu disais qu'il n'y avait rien à chercher ? encore moins l’utilité d'avancer ?

Même la "Magie" dont se réclame les Hommes... n'existe pas !

Les Lois Universelles dont se réclament la Magie existeront toujours dans le Triple Monde de la Manifestation. Ces Lois sont éternelles et à chaque fois relancées après chaque Pralaya ou Sommeil Cosmique !

Que les "Mages" ou autres prétendu comme tel fassent attention, car il n'y a pas plus grand "Blasphème" que d'emprisonner l'Esprit "Vivant" dans les sphères de l'égo... Attention à ceux, qui interpréteraient et utiliseraient les "Qualités de l'Innée" en leur nom et en leur bénéfice, car il n'y a rien de caché qui ne saura être découvert Le monde de l'extra-ordinaire, du subtil ou du Divin n'appartient pas à l'Homme, même si ce dernier en est parfois le prolongement physique, il ne peut et ne doit, revendiquer cet état au sein de sa propre existence, comme individu incarné.

Là, ici, Mihael, tu deviens grandiloquent et je pense surtout que tu parles d'une Science Divine que tu ne connais pas ou mal. Maintenant les histoires d'égo que l'on soit mage ou autre chose, c'est une autre histoire mais s'il-te-plaît, ne jette pas le bébé avec l'eau du bain.

VDC

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Frôler l'abime

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum