Les Films de Sabre

Aller en bas

Les Films de Sabre

Message  Et Basta ! le Dim 4 Nov - 17:35


Salut,

J'avais déjà écrit un message à ce sujet sur le précédent forum.
Comme celui-ci a disparu, me voici à le reprendre !

J'aime beaucoup les films de sabre japonais. Allez savoir pourquoi.
J'ai juste envie de partager ici quelques vues sur quelques films. Ce n'est pas exhaustif, et certainement pas canonique !
Il y a différents "styles" et "écoles" : chambara, jidai geki ... Ne compliquons pas. Cela n'a aucun intérêt, à part pour le critique pointilleux.


LE film à voir, c'est Les Sept Samouraïs de Akira Kurosawa.

Un village de paysans au 17ème siècle est la cible des rapines d'une bande de brigands. Pour se protéger, les malheureux décident de recruter des samouraïs.
Tout est là. Si vous n'aimez pas, inutile d'en essayer d'autre. Vous aurez reconnu peut-être l'intrigue des "Sept Mercenaires" de John Sturges !
Akira Kurosawa, vous connaissez, au moins de nom. Il s'agit du cinéaste nippon le plus connu. C'était un perfectionniste, un tyran sur les plateaux, un fidèle (il prenait toujours les mêmes acteurs qu'il connaissait bien, les mêmes équipes ...).
Dans ce film, l'acteur Toshiro Mifune se taille la part du lion. C'était l'acteur fétiche de Kurosawa, avant qu'ils ne se brouillent. Je trouve qu'il a une présence extraordinaire, bien qu'à la base il n'était pas du tout comédien (il a été recruté juste après la Seconde Guerre Mondiale, durant laquelle il était instructeur de kamikazes !).

La Forteresse Cachée est un autre classique de A.K. (Akira Kurosawa), également avec Toshiro Mifune (T.S. ; je ne vais pas me taper les noms à chaque fois.)
Deux paysans un peu voleurs vont aider bien malgré eux les rescapés d'un clan en guerre à trouver refuge.
Le personnage de T.S. inspirera Georges Lucas pour Obi Wan Kenobi !

Yojimbo et Sanjuro, toujours de A.K. avec T.S.
Les aventures d'un rônin (samouraï sans maître) hâbleur, fainéant, mais redoutable au sabre et épris de justice.
Ces deux films donneront la Trilogie du Dollar, qui en est un remake.
J'ai une préférence pour Sanjuro, plus comique et plus humain. T.S. est magnifique en rônin dépenaillé. Dès qu'il apparaît, il éclipse tout le monde !
Le duel final est incroyable. T.S. y affronte Tatsuya Nakadaï, un autre grand acteur japonais qui était lui plutôt second rôle ou bad guy.

Même si ce n'est pas à proprement parler un film de sabre, je vous conseille le un peu long Barberousse, de A.K. avec T.S, toujours royal.
Dans un minable quartierde Edo au 19ème siècle, un jeune médecin orgueilleux est affecté dans un dispensaire de pouilleux tenu par un médecin aux allures bourrues, "Barberousse". A travers le fil conducteur de l'éveil du novice à la compassion, des scènes très émouvantes et humaines qui se succèdent, malgré des longueurs.
Sans oublier, au milieu du film, une incroyable scène où T.S. rosse à mains nues toute une bande de yakuzas ! Mifune était instructeur militaire, comme je l'écrivais précédemment. Il payait de sa personne sur les tournages en cascades et bagarres. Tatsuya Nakadaï raconte d'ailleurs dans une interview qu'à cet époque du cinéma, au Japon, c'était la norme. Un acteur qui n'aurait pas joué des scènes d'action ou qui se serait fait doubler connaissait le déshonneur.

Moins de duels mais des couleurs flamboyantes dans Kagemusha de A.K., cette fois avec Tatsuya Nakadaï en premier rôle (le réalisateur s'était brouillé avec T.S. après "Barberousse".)
Moins de duels et de bagarres, mais une reconstitution épique (le fameux jidai geki, "film historique") d'une période troublée du Japon. Si l'histoire nipponne vous intéresse ...
Anecdote : les chevaliers jedi de Star Wars ont trouvé leur nom grâce au jidai geki, Georges Lucas est fan de A.K. et du cinéma nippon.


Même si Akira Kurosawa est le maître du genre, d'autres réalisateurs ont su donner de bons films.

Rebellion de Masaki Kobayashi. Un de mes préférés, et avec Toshiro Mifune !
Toshiro Mifune y joue un samouraï doué au sabre, mais sans grande ambition ni volonté. Il a un poste un peu minable, il est soumis à sa femme acariâtre, dit "amen" à tout. Le mariage de son fils avec une femme exceptionnelle va le secouer un peu : pour des raisons politiques, sa bru doit épouser un seigneur qui l'a délaissée auparavant. Devant la douleur du couple amoureux, T.S. se révolte. Ca met du temps à se mettre en place, mais le dernier tiers du film est très sympa. De beaux combats.

Les Onze Guerriers du Devoir de Eiichi Kudo. Une reprise de la célèbre histoire des Quarante Sept Rônins.
Pour ceux qui ne la connaissent pas : suite à l’exécution injuste de leur seigneur, quarante sept samouraïs restés fidèles à sa mémoire vont le venger de façon spectaculaire.
http://fr.wikipedia.org/wiki/47_r%C5%8Dnin

Goyokin de Hideo Gosha. Avec Tatsuya Nakadaï (je sais, ce sont souvent les mêmes !)
Un rônin va reprendre les armes et retourner dans son clan pour empêcher un cruel complot d'avoir lieu.
Les combats sont très biens, l'amateur de sabre y trouvera son compte.
Mais ce film est remarquable surtout pour sa photographie exceptionnelle (les scènes de neige) et sa mise en scène.

La Guerre des Espions de Masahiro Shinoda.
Des histoires de ninjas, ambiance "Guerre Froide".
En 1600, deux grands factions se partagent le Japon : les Hideyoshi et les Tokugawa. Leur affrontement final à la bataille de Sekigahara sera un acte fondateur du Japon qui restera unifié pour la première fois depuis des siècles et pour longtemps sous la férule des Tokugawa.
Mais avant Sekigahara, il convient de s'assurer l'alliance des clans majeurs. Espionnage, trahisons, assassinats, contre-trahisons, agent double ou triple ...
Ce film est un peu le "Faucon Maltais" du cinéma japonais !

Plus contemporain, Le Sabre de Kenji Misumi.
L'histoire d'un jeune homme incompris et entier, dévoué totalement à son art du sabre.
Pour les fans de kendo et d'esprit martial.

Nous avons la "trilogie du Samouraï", de Hiroshi Inagaki.
C'est l'histoire du célèbre maître Miyamoto Musashi, inspirée du grand roman feuilleton de Eiji Yoshikawa "La Pierre et le Sabre".
Et c'est Toshiro Mifune qui joue Musashi !

Pour finir, deux films "modernes" :

Ghost Dog, de Jim Jarmush avec l'impeccable Forest Whitaker.
De nos jours, un tueur à gages de la mafia applique le code des samouraïs et suit les préceptes du Hagakure.
Des longueurs, mais le mélange hip-hop / mafia / samouraï rend très bien.

Zatoichi, de et avec Takeshi Kitano.
"Zatoichi", c'est un peu le Zorro ou le Robin des Bois du Japon. C'est un masseur itinérant, aveugle, mais maître du sabre et justicier.
Ce personnage mythique a été décliné sous bien des formats : romans, feuilletons télé ...
Takeshi Kitano s'en empare et s'en tire très bien. Il le réactualise, s'amuse avec les clichés des films de sabre sans s'en moquer ... Une réussite.

Voilà.
Si cela a su intéresser quelques un(e)s d'entre vous, j'en suis ravi.
Je pourrais également vous parler de livres et romans de samouraïs ... Mais laissons cela pour le moment !

La plupart des films sont disponibles en dévédés chez "West Side Video", collection les "Introuvables".



Dernière édition par Et Basta ! le Dim 4 Nov - 22:11, édité 1 fois

Et Basta !

Messages : 1098
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

ICHI, la femme samouraï

Message  Invité le Dim 4 Nov - 20:02

Merci Et Basta pour les infos.
Je voulais juste parler d'un petit film de Samouraï récent qui n'est pas dans ta liste et que j'ai trouvé sympa surtout pour deux raisons: l'actrice japonaise principale (Ayase Haruka) est vraiment craquante ... La deuxième raison et qui m'a fait venir vers ce film et la BO de Lisa Gerrard car je suis fan de cette artiste. Le film est agréable si on met de côté les inévitables caricatures dans le jeu des acteurs asiatiques, des fois c'est un peu "too much".... (On trouve le film entier sur Dailymotion je crois).


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Films de Sabre

Message  Et Basta ! le Dim 4 Nov - 20:21



Si c'est celui-ci, je l'ai vu.
Divertissement honnête, mais je lui préfère Zatoichi dont il reprend des éléments.
En effet, les acteurs cabotinent volontiers. Mais je crois que c'est le cinéma asiatique qui veut ça ...

Et Basta !

Messages : 1098
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

film de samourai?

Message  Invité le Dim 4 Nov - 20:48

Ok !
moi c'est "Apres la pluie" scenario de Kurusawa
le plus profond que j'ai vu jusqu'ici ;
illustre le pur esprit du "Ronin"...
http://www.kurosawa-cinema.com/films/japonais/apres_la_pluie/

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Films de Sabre

Message  Et Basta ! le Sam 24 Nov - 13:05


Salut,

Je suis en train de me faire la presque intégrale de Zaitochi, des récits ayant pour héros le bretteur aveugle et justicier dont j'ai déjà parlé plus haut.
Pas mal du tout. La collection comprend 26 (!) téléfilms pour la télévision japonaise sur une période de plusieurs années dans les années 60 et 70.
Bien qu'ayant le même héros, les films ne constituent pas une série et sont indépendants les uns des autres.

L'intrigue est souvent la même : Zatoichi est un aveugle et un vagabond. Il arrive dans une ville ou un village, s'y fait rapidement des ennemis ou est poursuivi par d'autres en quête de vengeance. Il dézingue à tour de bras des méchants / yakuzas / bandits / félons et s'en repart sur les routes sans goûter les honneurs.
Plusieurs réalisateurs se sont emparés de ce personnage dans cette suite de films. Ce qui malgré la trame souvent répétitive assure des films différents.



Shintaro Katsu

Par exemple, certains se livrent à des expériences "modernes" pour l'époque : mouvements de caméras, des mises en scène audacieuses, les premières apparitions de scènes de violence "crues" (tête ou membre coupés) ...
D'autres, comme Kenji Misumi (qui a ma préférence) sans négliger la forme privilégieront le fond : Zatoichi est confronté à des drames sociaux, à des cas de conscience, à ses tourments. Cela donne une appréciable profondeur à ce justicier invincible.
Le héros est interprété dans tous ces films par Shintaro Katsu. Son allure bonhomme et pataude cachent un grand acteur. Même si Takeshi Kitano dans sa version plus récente de 2003 s'en sortait bien ; à présent pour moi Zatoichi ne peut être que Shintaro Katsu comme Zorro ne pouvait être que Guy Williams.


Et Basta !

Messages : 1098
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Films de Sabre

Message  Earth le Sam 24 Nov - 21:40

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
EB visiblement ça ne passe toujours pas

Earth

Messages : 204
Date d'inscription : 07/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Films de Sabre

Message  Et Basta ! le Dim 25 Nov - 0:32


C'est agaçant.
Sans doute un truc à déverrouiller dans les paramètres de l'administrateur.

Et Basta !

Messages : 1098
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

désolé.

Message  Invité le Dim 25 Nov - 3:09

Salut ,
j'ai essayé de deverrouiller les fichiers joints , et images jointes.
Apparemment le problême viendrait du site hebergeur si je comprends bien... Neutral

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Films de Sabre

Message  Et Basta ! le Lun 26 Nov - 10:45


Hier, en me pointant au boulot, j'ai été étonné de trouver une casquette abandonnée dans un burlingue avec "KATSU" brodé en gros dessus.

Et Basta !

Messages : 1098
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Films de Sabre

Message  Invité le Lun 26 Nov - 19:54

sans doute un clin d'oeil de ton ancienne patrie Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Films de Sabre

Message  Et Basta ! le Mar 27 Nov - 13:42


Va savoir !

Et Basta !

Messages : 1098
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Films de Sabre

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum