Question de l'être

Aller en bas

Question de l'être Empty Question de l'être

Message  Invité le Ven 7 Déc - 16:47

Bonjour,

Souvenez-vous du discours de l'abbé Pierre :


L'abbé Pierre accuse alors les hommes de pouvoirs d'être des personnes condescendantes (je passerais les détails, la vidéo transmet trés bien les idées). De la même manière, ces grands êtres "spirituels" de notre présent, ne sont-ils pas, encadré par leurs cohortes de disciples serviles, vivant une vie confortable, dans un même délit de condescendance ? N'est-il pas alors plus facile de fustiger l'homme de développement moyen quand on est capable de vivre dans un environnement propre à l'image qu'une population peut se faire d'une vie mystique ?

Ne croyez-vous pas que ces gens "éclairés" puissent entrainer la populace plus dans "l'avoir"" que dans 'l'être". Lorsque l'homme n'est pas en mesure de "saisir" l'essence de la sagesse, à quoi sert-il d'en discourir ? A quelle sagesse répond t-on alors ?

La question de l'être, peut-elle réellement être débattue ? Trouve t-elle une raison d'être dans son partage ?

Patrice - remueur de consciences Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Question de l'être Empty Re: Question de l'être

Message  Invité le Ven 7 Déc - 18:38

Patrice a écrit:Bonjour,



L'abbé Pierre accuse alors les hommes de pouvoirs d'être des personnes condescendantes

De la même manière, ces grands êtres "spirituels" de notre présent, ne sont-ils pas, encadré par leurs cohortes de disciples serviles, vivant une vie confortable, dans un même délit de condescendance ? N'est-il pas alors plus facile de fustiger l'homme de développement moyen quand on est capable de vivre dans un environnement propre à l'image qu'une population peut se faire d'une vie mystique ?


Patrice - remueur de consciences Wink


Salut Pat',

Je vois bien ce que tu cherches à soulever. Mais il me semble que tu as choisi le mauvais exemple... L'abbé pierre appartenait à l'ordre de saint françois, connu pour leur niveau de vie très simple, pour ne pas dire dépouillé. L'abbé pierre ne possédait rien, et jusqu'à la fin de sa vie, il dormait et travaillait au même endroit, un minuscule bureau encombré de livres. Les gens qui l'ont côtoyé témoignent de sa grande humilité, humilité qu'il gardera jusque dans la mort ayant choisi d'être enterré dans un endroit discret entouré de ses compagnons de saint françois, dans la tombe la moins couteuse possible, à savoir un tas de gravier sous un christ récupéré dans une décharge... Conscient des résultats mitigés de son combat, sa seule "demande" fût qu'on inscrive sur sa tombe "pardon d'avoir échoué"...
Donc, à la limite, j'accepte volontier la condescendance des personnes aptes à se le permettre de part leurs modes de vie exemplaires.

Passons aux disciples. Je ne m'avancerai pas sur le côté "mouton" des gens qui le suivaient, mais en dépassant le cadre du personnage, la nature humaine est ainsi faite qu'elle a toujours besoin d'un guide auquel se référer. Il y a eu les rois, les présidents, les papes, et lorsqu'on n'en trouve pas assez, on invente les prophètes et les saints.

Ton questionnement -très pertinent du reste- soulève surtout la question du fonctionnement humain...


Bien à toi,

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Question de l'être Empty Re: Question de l'être

Message  Invité le Ven 7 Déc - 18:50

Oui, l'abbé Pierre n'est ici qu'un prête nom pour mon argumentation. C'est bien plus ses propos qui me frappent.

Je cherche les leurres, quelqu'en soient les formes. Elles existent sur plan humain à tous les niveaux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Question de l'être Empty Re: Question de l'être

Message  Xenon le Ven 7 Déc - 19:04

le problème de tout cela se résume a un besoin psychologique fondamentale : la sécurité l'homme et surtout son égo a besoin de sécurité psychologique que celle ci vienne de la religion, de l'argent, ou de dévotion en x ou y l'égo a besoin de cela.
"Ne croyez-vous pas que ces gens "éclairés" puissent entrainer la populace plus dans "l'avoir"" que dans 'l'être". Lorsque l'homme n'est pas en mesure de "saisir" l'essence de la sagesse, à quoi sert-il d'en discourir ? A quelle sagesse répond t-on alors ?"
la populace entant que collectif évolue a un rythme plus lent (elle a besoin de se sentir protéger, la religion protège l'homme d'une certaine manière .....le besoin de discourir et tout cela est avant un besoin psychologique .....cela n'apporte rien de plus ...juste mon avis
Xenon
Xenon

Messages : 383
Date d'inscription : 02/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum