Vivre la Wicca au quotidien de Scott Cunningham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vivre la Wicca au quotidien de Scott Cunningham

Message  Invité le Mer 2 Jan - 7:07

J’ai déjà mentionné que l’idéal serait que tous les aspects de l’existence soient influencés par la religion. Il est préférable de vivre selon la Wicca, même lorsque nous ne sommes pas occupés à allumer des chandelles ou à projeter des cercles.
La vie elle-même peut être envisagée comme un rituel en hommage à la Déesse et au Dieu.







Cependant, plusieurs éprouvent de la difficulté à découvrir le caractère sacré de leur existence quotidienne. Nous pouvons facilement être fasciné par le miroir déformant derrière lequel la société cache ses pièges et ses leurres ; de même, notre vie personnelle, notre emploi, les factures à régler et les autres préoccupations de la vie quotidienne peuvent nous accabler au point que nous en arrivions à nous demander si nous avons jamais eu la moindre perception spirituelle.

La solution ne consiste pas à multiplier les rituels, mais à détacher subtilement notre attention des seuls forces et objets physiques pour la focaliser sur l’essence spirituelle de toute chose.

Une activité comme le lavage de la vaisselle peut se transformer en une exploration des pouvoirs de l’élément Eau.
Toute forme de travail représente une occasion de ressentir l’énergie d’autrui. les travaux d’entretien de la cour offrent de précieux enseignements sur les saisons. Il nous est même donné d’appliquer (et espérons-le, de développer) notre esprit en fréquentant l’école et il peut s’avérer très inspirant d’envisager les cours d’un point de vue spirituel.

A vrai dire, la vision wicca peut nous aider à traverser les temps difficiles, tout comme l’appartenance à n’importe quelle autre religion. Cependant, pour être en mesure de puiser à cette source de paix, nous devons d’abord prendre conscience que la Wicca ne se limite pas aux rituels, à la prière et à la magie. La Wicca est autant un art de vivre qu’une religion.

Le procédé le plus simple pour intégrer la Wicca à notre vie quotidienne consiste à mettre en application ses principes dans notre monde. Les idées qui suivent ne sont que des suggestions, vous pouvez leur donner un sens différent.



Ne blesser personne : Pensez à ces trois mots quand une personne vous coupe la route en auto, « vole » votre espace de stationnement, se montre impolie envers vous ; ou lorsque votre conjoint, votre famille, vos amis ou vos collègues de travail vous font vivre toutes sortes de difficultés. Le simple rappel de cette règle nous aide à surmonté notre colère, notre jalousie et notre haine, et même à transformer ces émotions potentiellement destructrices en énergies positives. Cet exercice nous donne en outre l’occasion de prendre soin de nous même en luttant contre le stress. (Je suis le premier à reconnaître que cela est plus facile à dire qu’à faire.

La réincarnation : nous rappelle que la vie nous offre plus d’une chance. Ce concept exclut le recours au suicide comme solution aux problèmes de l’existence, puisque tôt ou tard, nous reviendrons affronter les difficultés qui nous semblaient trop pénibles à supporter dans cette vie. Le concept de la réincarnation peut en outre nous aider à traverser les périodes de deuil et nous affranchir de la peur de la mort.

Le karma : Suivant ce concept, l’action juste est payée de retour par une énergie constructive et l’action négative, par la négativité. Le karma nous renvoie au précepte « ne blesser personne » et nous rappelle d’agir de façon positive. De plus, il nous permet de comprendre que l’action juste (positive, bénéfique) est par essence un acte spirituel.

Certains wiccas avancent un concept légèrement différent auquel il donne le nom de « loi du triple ». Cette loi affirme que tout ce que nous faisons nous revient multiplié par trois. Par conséquent, une simple attention nous sera rendue sous la forme d’un acte généreux posé à notre endroit par une autre personne. Une vengeance mesquine pourrait nous causer un grand tort. La loi du triple est tout simplement une variante de la loi du karma

La magie :
nous rappelle que nous sommes réellement les maîtres de nos vies. Si notre existence ne nous satisfait pas, nous pouvons recourir à un rituel positif pour la transformer.
D’autre par, la magie nous enseigne également la patience : le contenu d’un chaudron placé sur le feu n’entre jamais immédiatement en ébullition, et la magie n’opère pas instantanément.
Il est possible que nous arrivions à discerner les petites touches que la magie applique sur la toile de notre existence quotidienne – et cela peut être réconfortant.

La réflexion : nous enseigne que les pensées sont vivantes, c’est-à-dire qu’elles produisent et libèrent de l’énergie. Si elles sont répétées volontairement, les pensées peuvent se transformer en de puissantes sources d’énergie. par conséquent, en apprenant à contrôler nos pensées négatives, nous nous forgeons une existence meilleure. Le simple fait de refuser une pensée négative et de passer d’un point de vue négatif (« je suis complètement fauché ») à une perception positive (« j’ai de quoi manger ») peut produire des effets spectaculaires. Donc, parce que nous avons la possibilité d’améliorer notre vie et de ne blesser personne en conservant une attitude positive, même nos pensées peuvent devenir l’expression de la spiritualité.

La sauvegarde de la terre :
(l’amour de notre planète) compte au nombre des concepts primordiaux de la Wicca. Abattre un arbre ou remplir une poubelle sans rien recycler ne sont pas des indices d’une profonde spiritualité – ces deux actions bafouent les principes de la Wicca.

Cependant, le lavage et la réutilisation des bocaux, la récupération du papier, des canettes d’aluminium, des bouteilles de plastique et de verre sont des actions à caractère spirituel, car nous nous préoccupons de notre planète. De la même manière, des gestes comme planter un arbre, cultiver un jardin, offrir des plantes vertes en cadeau, refuser d’utiliser des pesticides chimiques, soutenir par nos dons des mouvements de défense de l’environnement, rédiger des lettres en faveur de la protection des espèces animales en voie d’extinction et de leurs habitats (forêts, marécages et autres écosystèmes fragiles) constituent autant d’expressions de l’amour de la Wicca pour notre planète. Même l’action politique peut poser ses fruits spirituels lorsqu’elle débouche concrètement sur la préservation accrue des milieux naturels terrestres.

La pratique de la présence de la Déesse et du Dieu est un autre enseignement fondamental de la Wicca. Si nous sommes sur terre, nous sommes en compagnie de la Déesse et du Dieu.

Aucun aspect de notre être ou de notre vie n’est séparé d’eux, sauf si nous croyons que c’est le cas. La Déesse et le Dieu sont présent au coeur des métropoles bruyantes, dans les silences des vallées perdues, dans l’auto – caravane brûlée par le soleil du désert. Ils sont présents au bureau, à l’école, chez le marchand du coin, mais aussi en pleine heure de pointe au milieu de la circulation, dans les files d’attentes à la banque, dans les fleurs et les plantes qui poussent sur le rebord de notre fenêtre.

La conscience de l’omniprésence de nos déités n’est pas le fruit de l’exaltation spirituelle ; c’est une réalité. La terre n’est pas un symbole de la Déesse, elle fait partie d’elle. la Déesse est partout, de même qu’elle vit en nous, tout comme le Dieu.
Par conséquent, peu importe ce que nous faisons et où nous allons, que nous nous rendions à l’épicerie du coin ou à un concert dans le parc, ils sont présents. Encore une fois, en ayant ce fait à l’esprit, il est possible de découvrir le caractère spirituel de maintes situations.








ENRICHIR LA SPIRITUALITÉ QUOTIDIENNE
: Faites chaque jours une offrande à la Déesse et au Dieu ( offrandes, prières, etc…). Accordez-vous tous les jours un « moment sacré » d’une durée minimale de cinq minutes qui peuvent être consacrées simplement à la réflexion sur le rôle de la Wicca, sur le sens de votre vie, où à l’accomplissement d’activités ayant un lien direct ou indirect avec la Wicca ?

(Encore une fois, le moment sacré ne peut être consacré à la lecture).

Voici quelques exemples d’activité à accomplir :







Méditation du matin et du soir
Création artistiques ou artisanales sur un thème wicca
Écoute de pièces musicales classiques ou païennes
Jardinage ou plantations
Bénévolat
Récupération
Rédaction d’un journal sur votre engagement wicca
Correspondance avec d’autres wiccas
Méditation (ou harmonisation psychique) avec les pierres
Conception de nouveaux rituels
Expérimentation de nouvelles méthodes de divination
Cueillette d’herbes magiques
Promenade dans les jardins ou les parcs
Communication avec les animaux
Lecture de contes de fées païens (il n’existe pas vraiment d’autre genre de contes) à vos enfants


Cette liste est loin d’être complète. En fait, lorsque nous commençons à mesurer l’influence de la Wicca sur notre vie, le choix des activités à accomplir au cours de ce moment sacré apparaît très vaste.
Ce chapitre se voulait une introduction à diverses méthodes qui permettent de donner une plus grande place à la Wicca dans notre vie. L’action et la réflexion jouent un rôle d’égale importance dans la poursuite de cet objectif.






Soyez bénis. sunny




Dernière édition par Sitting Bull le Lun 20 Mai - 7:35, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivre la Wicca au quotidien de Scott Cunningham

Message  Invité le Dim 6 Jan - 20:35

Merci Sitting Bull

Ton texte fait du bien à lire ! sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum