Les instruments, la musique dans la Wicca de Scott Cunningham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les instruments, la musique dans la Wicca de Scott Cunningham

Message  Invité le Lun 17 Juin - 7:13

La musique dans la Wicca :

La musique consiste simplement à recréer les sons de la nature. Le vent dans les arbres, le grondement de l’océan qui se jette contre les falaises en dents de scie, le fouettement de la pluie, le crépitement d’un feu allumé par la foudre, le cri des oiseaux et le rugissement des animaux ne sont que quelques-uns des « instruments » de la symphonie de la nature.

Depuis longtemps, la musique, à cause de ses puissants effets, a été associée par les êtres humains aux rituels religieux et magiques. Les chamans se servent du rythme soutenu du tambour pour provoquer l’état de transe. Ce dernier peut également servir à marquer le rythme de la danse magique. Et la musique est aussi reconnue depuis longtemps pour l’influence apaisante qu’elle exerce sur les animaux sauvages – de même que sur les humains *.

La musique peut être intégrée aux pratiques wiccas contemporaines ; Vous pouvez simplement choisir des pièces musicales appropriées dans les répertoires classiques, folk, contemporain, ou ceux des différentes cultures du monde et les faire jouer pendant les rituels. Les wiccas qui ont un talent musical pourront faire de la musique avant, pendant ou après le rituel.

Mes rituels les plus vivants et les plus satisfaisants sont souvent accompagnés de musique. Je me rappelle avoir dissimulé un jour une enregistreuse à cassettes derrière un arbre dans les Laguna montains. Chose étrange, dans ce décor de fleurs sauvages, de pin géants et de chêne vénérables, la musique n’était pas une intruse, mais donnait plus d’intensité à mon rituel solitaire.

Si vous savez jouer d’un instrument, intégrez-le à vos rituels. Flûte traversière, violon, flûte à bec, guitare et autres instruments de petite tille peuvent facilement être incorporés au rituel, tout comme les tambours, les crécelles et les cloches, ou même le verre d’eau que l’on frappe avec un couteau. On pourra enregistrer la musique des instruments plus encombrants pour l’écouter pendant le rituel.

De tels interludes musicaux peuvent être prévus avant le rituel pour créer l’atmosphère souhaitée ; pendant celui-ci, en guise d’offrande à la Déesse et au Dieu ou pour éveiller l’énergie ; et après, pour célébrer dans la joie. Certains wiccas composent un chant qui constitue en fait un rite complet, de la création de l’espace sacré et l’invocation des déités aux remerciements qui leur sont adressés pour leur présence.

A vrai dire, la magie musicale sera ce que vous en ferez.

Il existe quatre différents types d’instruments doté de pouvoirs spécifiques.

Le tambour, la crécelle, le xylophone et tous les instruments de percussion (à l’exception du sistre) sont sous l’influence de la terre. Par conséquent, ces derniers peuvent être employés pour obtenir la fertilité, des gains en argent, un emploi, etc.

Il est possible en outre de les utiliser pour invoquer la Déesse pendant le rituel ou pour « appeler » l’énergie afin de la transmettre à la terre.

La flûte traversière, la flûte à bec et tous les instruments à vent sont sous la domination de l’air, l’élément intellectuel, et peuvent donc être utiles pour accroître la force mentale ou le pouvoir de visualisation, découvrir une sagesse et un savoir antiques, développer les facultés psychiques et invoquer le Dieu.

Le feu règne sur les instruments à cordes tels que la harpe celtique, la harpe classique, la guitare, la mandoline, la guitare hawaïenne, et ainsi de suite. Les instruments de ce genre peuvent être utilisés au cours des invocations ou des rites concernant la sexualité, la santé et la vigueur physique, la passion et la volonté, le changement, l’évolution, le courage et l’élimination d’habitudes nocives.

Les instruments en métal sonore, tels que les cymbales, le sistre, la cloche et le gong représentent l’élément eau. Comme la guérison, la fertilité, l’amitié, les pouvoirs psychiques, l’amour spirituel, la beauté, la compassion, le bonheur et les autres énergies similaires sont du domaine de l’eau, les cloches, les gongs ou les cymbales peuvent figurer dans les rites ou les sortilèges de cette nature. Le sistre d’Isis nous rappelle que la sonorité métallique invoque la Déesse.

Les sortilèges musicaux (par opposition aux sortilèges simplement verbaux) peuvent être simples et opérants. Vous avez besoin d’argent ? Habillez-vous de vert, puis asseyez-vous et frappez lentement un tambour. Imaginez que vous ramassez de l’argent à pleines mains tout en invoquant la Déesse en sa qualité de dispensatrice d’abondance.

Si vous vous sentez déprimé, procurez-vous une cloche au son agréable que vous frapperez ou agitez rituellement. Sentez les vibrations sonores effacer votre dépression et relever votre moral. Vous pouvez également porter une clochette.

Lorsque vous avez peur, il est recommandé de jouer de la guitare à six cordes oud ‘écouter un enregistrement musical de cet instrument en vous imaginant rempli de courage et de confiance. Invoquez le Dieu sous son aspect cornu, combatif, protecteur.

Le chant, qui allie la parole à la musique, peut-être facilement intégré aux rituels wiccas. Certains wiccas mettent en musique les récitatifs et les invocations, ou chantent, chaque fois que l’envie leur vient de le faire pendant le rituel.

Le domaine de la magie musicale demeure inexploré pour plusieurs wiccas qui se contentent de passer des enregistrements musicaux en fond sonore pendant leurs rituels. C’est très bien, mais la musique que l’on crée soi-même (aussi simple soit-elle) peut se révéler beaucoup plus efficace lorsqu’elle est intégrée au rituel, l’essentiel étant d’aimer cette pièce musicale.

On trouve aujourd’hui un certain nombre de cassettes(ou CD) wiccas ou païennes préenregistrées. Si elles varient énormément en qualité, il vaut la peine de s’en procurer quelques-unes chez les fournisseurs de sciences occultes. Certains chants peuvent être utilisés pendant le rituel, mais il vaut mieux écouter la majorité d’entre eux en nous préparant au rituel ou après, pendant que nous nous détendons.
Lorsqu’elle est incorporée au rituel et bien choisie, la musique peut magnifier l’expérience de la Wicca.

*Le onzième chapitre du roman High Magic’s aid de Gérald Gardner (Weiser, New York, 1975) renferme une description fort intéressante de la magie musicale.

Source : La Wicca, Guide de pratique individuelle de Scott Cunningham.


Blessed Be !


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum