L'échec en magie

Aller en bas

L'échec en magie  Empty L'échec en magie

Message  Adamis le Mar 18 Juin - 0:38

Bonjour à tous, bonjour Arti,

Dans un de tes posts où tu parles des conditions requises pour le développement magique, tu évoques le danger de l'échec en magie
Cela m'interpelle.

Veux tu dire par là, faire par exemple une évocation qui n’atteint pas sa cible et va au contraire attirée des entités préjudiciables, ou bien manquer d'assiduité, ou bien avancer de manière déséquilibrée et donc prendre le risque d'avoir un développement magique trouble ?

Ci dessous le message originel

L'échec en magie est dangereux car il tend à créer une personnalité "élémentaire", avec un "vice" très concentré dans le cas de l'échec (correspondant au(x) défaut(s) sur le(s)quel(s) on a échoué). Ce genre de personnalité est comparable par certain côtés avec une coque ou un élémentaire.il sera très difficile de reprendre le chemin du développement magique, car la partie de la personnalité qui en nous aura chuté aura atteint un grand niveau de ruse, de manipulation... juste pour dire qu'une fois l'échec atteint, il est très dur de revenir. Donc d'un simple point de vue de la perte de temps, il vaut mieux y aller lentement et progressivement, mais être sûr de réussir, que de vouloir aller vite et laisser s'installer en soi, au niveau du corps astral une sorte d'élémental, rusé et fourbe qu'on aura le plus grand mal à purifier... (on aura du mal à le purifier, car déja on ne voit même pas pourquoi on doit le faire : ce genre d'élémentaire/conscience est à l'origine de pensées où on se sent plus intelligent que tout le monde, on se voit en surhomme, bref, au début on ne voit même pas pourquoi on devrait changer. Puis généralement un drame arrive qui permet une prise de conscience et là le retour vers l'esprit commence vraiment, car on prend conscience de cette horreur qu'on a laissé pousser en nous et qu'il faut extirper pour pouvoir espérer reprendre le chemin du développement magique...)


Adamis

Adamis

Messages : 20
Date d'inscription : 30/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

L'échec en magie  Empty Re: L'échec en magie

Message  Tryskel le Mar 18 Juin - 20:37

Adamis a écrit:Bonjour à tous, bonjour Arti,

Dans un de tes posts où tu parles des conditions requises pour le développement magique, tu évoques le danger de l'échec en magie
Cela m'interpelle.

Veux tu dire par là, faire par exemple une évocation qui n’atteint pas sa cible et va au contraire attirée des entités préjudiciables, ou bien manquer d'assiduité, ou bien avancer de manière déséquilibrée et donc prendre le risque d'avoir un développement magique trouble ?

Adamis

Bonne question au final... faussement naïve, qu'est ce que l'échec en magie ?... La magie est avant tout une voie de transformation intérieure (maîtrise du microcosme), puis lorsque cette maîtrise est atteinte (ça peut être le travail d'une vie... hein !) , on peut s'attaquer au macrocosme et devenir un mage actif, qui contribue à l'harmonisation du monde et à l'oeuvre divine...

L'échec en magie, c'est lorsque l'on atteint un développement magique réel mais non équilibré (équilibre élémental entre les 4 éléments), un ou plusieurs éléments sont dominants au détriment d'autres, ou un élément est défaillant...  Plus on a accès à des énergies puissantes, plus on doit être équilibré mentalement, psychiquement et physiquement sans quoi l'aimant quadripolaire penchera de plus en plus fort vers la partie déséquilibrée... Les énergies qui vont se déverser abondamment vont amplifier les défauts liés à ce déséquilibre, jusqu'à provoquer la chute de l'aspirant du fait du ou des défauts qui n'ont pas été corrigés pendant le développement magique...

C'est fondamental dans toutes pratiques magiques sérieuses de pratiquer une sérieuse introspection tout au long de sa vie et de se ré-étalonner régulièrement dans son attitude par rapport au monde extérieur pour éviter ce genre de désagréments (si on est devenu puissant et qu'on chute, on chutera puissamment...)
Tryskel
Tryskel

Messages : 112
Date d'inscription : 12/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

L'échec en magie  Empty Re: L'échec en magie

Message  empathry le Mer 19 Juin - 20:12

Tryskel a écrit: La magie est avant tout une voie de transformation intérieure (maîtrise du microcosme), puis lorsque cette maîtrise est atteinte (ça peut être le travail d'une vie... hein !) , on peut s'attaquer au macrocosme et devenir un mage actif, qui contribue à l'harmonisation du monde et à l'oeuvre divine.

Bonjour Tryskel ; ce que tu écris es on ne peut plus exact et je me pose alors logiquement la question suivante "ad hominem" :

- Soit Tryskel a [ou est] effectivement dans la voie de la transformation intérieure et il a expérimentalement observé (toujours aussi logiquement) qu'il s'agissait in fine que d'une maîtrise du microcosme

ou bien

- Tryskel a lu cela dans un ouvrage (ou a compris cela de la lecture de certains ouvrages) et je lui demande dans quel ouvrage est-il question de ce microcosme.

Je précise bien que je ne pose aucune question concernant la formulation : "ce qui est en Haut est comme ce qui est en Bas" dans la mesure où Tryskel a développé implicitement cette formulation en passant du microcosme => au macrocosme.

La seule chose que je désire savoir ; y a t'il des ouvrages qui traitent (magiquement bien sûr) du microcosme-que-nous-sommes ? et avec cette terminologie "microcosme" ?

= = =

Une remarque finale pour rigoler : Deinde, on peut s'attaquer (comme plat de résistance) au macrocosme ... et avec humour, je paraphraserai en ajoutant ... que ça peut également être le travail d'une vie ... hein !    

C'est effectivement un plat de RESISTANCE mais je suis résistant car je suis un Ohm !

Razz

empathry

Messages : 200
Date d'inscription : 20/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

L'échec en magie  Empty Re: L'échec en magie

Message  Tryskel le Mer 19 Juin - 21:13

empathry a écrit:
Bonjour Tryskel ; ce que tu écris es on ne peut plus exact et je me pose alors logiquement la question suivante "ad hominem" :

- Soit Tryskel a [ou est] effectivement dans la voie de la transformation intérieure et il a expérimentalement observé (toujours aussi logiquement) qu'il s'agissait in fine que d'une maîtrise du microcosme

ou bien

- Tryskel a lu cela dans un ouvrage (ou a compris cela de la lecture de certains ouvrages) et je lui demande dans quel ouvrage est-il question de ce microcosme.

La seule chose que je désire savoir ; y a t'il des ouvrages qui traitent (magiquement bien sûr) du microcosme-que-nous-sommes ? et avec cette terminologie "microcosme" ?

Bonjour Empathry,

Je pense que Franz Bardon en parle avec ces mots-là, mais peut-être pas dans le CVIM, plutôt dans la PME, si je me souviens bien... Un livre des plus étranges que cette PME...

CVIM -> maîtrise du Microcosme
PME -> On s'attaque au Macrocosme, et comme tu dis ça peut largement prendre une vie également, voire plus...:p !

Donc oui je l'ai lu, mais lorsque l'on pratique le CVIM et cela dès les premiers degrés (ça devient clair dès le deg 2), on commence à comprendre ce que cela signifie, au-dela de la vague compréhension intellectuelle qui en ressort quand on ne fait que le lire.
Tryskel
Tryskel

Messages : 112
Date d'inscription : 12/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

L'échec en magie  Empty Re: L'échec en magie

Message  artisanfr le Dim 23 Juin - 2:06

Adamis a écrit:Bonjour à tous, bonjour Arti,

Dans un de tes posts où tu parles des conditions requises pour le développement magique, tu évoques le danger de l'échec en magie
Cela m'interpelle.

Veux tu dire par là, faire par exemple une évocation qui n’atteint pas sa cible et va au contraire attirée des entités préjudiciables, ou bien manquer d'assiduité, ou bien avancer de manière déséquilibrée et donc prendre le risque d'avoir un développement magique trouble ?

Bonjour Adamis,
L'échec en magie est facile à définir à partir du moment où l'on conçoit clairement la ligne d'évolution humaine.

La ligne d'évolution humaine consiste à faire la différence entre la réalité et l'illusion et à se détacher de l'attachement aux choses matérielles, que l'on appelle "saisie" dans les enseignements tibétains.

L'échec en magie est simplement le phénomène suivant : le fait que la conscience humaine n'arrive pas à se détacher d'une illusion, d'une saisie, d'un défaut ou d'un état de conscience, à un moment ou dans une situation qui crée une sorte d'état de non retour de sorte qu'on puisse parler "d'échec".

En fait, d'une manière absolue, notre monde n'existe pas vraiment et rien autour de nous n'a d'existence réelle : la seule chose qui existe réellement c'est l'Akasha, l'espace illimité et les consciences qui ont la vie et l'être au sein de cet espace.

Bien sûr, scientifiquement, la nature existe, ainsi que les arbres, les animaux, mais il faut savoir que leurs formes sont une sorte d'accident : elles sont la conséquence de l'ignorance et de la saisie des consciences : parce que la conscience s'expense vers l'extérieure, elle crée le monde, les situations, la terre, les animaux, mais tout ceci est le produit de l'ignorance.
La vraie présence, la vraie âme des choses est dans l'Akasha, et tant que les êtres s'accrochent à des objets extérieurs ils sont comme des images prisonnières de leurs désirs, au sein de l'Akasha : l'homme réel dans le monde réel n'étant que l'ombre de son prototype akashique.

C'est pour cela que la Baghavad-gita dit que celui qui détruirait tous les mondes, en vérité ne détruirait rien : la vraie vie et notre vraie être est dans l'Akasha, nos corps et le monde ici bas n'est qu'une "ombre" et ainsi si on la détruisait, on ne détruirait en vérité rien de spécial, car une ombre n'est q'une ombre, elle n'est pas la vraie personne...

L'échec en magie est donc un état spirituel qui consiste à rester prisonnier d'une illusion, d'un désir, d'un défaut, d'un concept...
Pour le voyant, dans son miroir magique, la personne apparait comme une personne libre au sein de l'Akasha qui se créerai une prison de lui même et qui s'emprisonnerait dedans : prisonnier de ses aprioris, de ses fonctionnements, de ses croyances, de ses défauts...
Prisonnier alors qu'il est libre : c'est pour cela que le bouddhisme parle de libération : en vérité nous sommes toujours libres et libérés : c'est notre conscience qui est entachée de skhandas et de vasanas qui l'emprisonnent ... elle s'emprisonne elle même...

L'échec en magie correspond donc à la situation coquasse où une personne qui est fondamentalement spirituellement libre, s'enferme elle même dans une situation et un cul de sac à cause d'une saisie trop importante d'un défaut, d'un concept, ou d'une idée, d'un a-priori.
Cela arrive lorsque le personnage a trop d'égo, lorsque l'égo est trop fort, il devient une sorte de caricature et alors on peut parler d'échec...

cela arrive lorsque l'on arrive pas à abandonner certains défauts, certains à-priori...

Apres, comment cela arrive? généralement l'augmenttation de l'égo amène des pratiques de plus en plus borderline, jusqu'à ce qu'un problème arrive. l'égo se renforce, et il choisit de mauvaises pratiques qui correspondent à son équilibre élémental (feu eau air terre) .
en fonction de la prédominance des éléments en lui, il choisit progressivement une voie déséquilibrée et quoi qu'il arrive, qu'il y ait un drame ou non, son égo fait que son chemin ne permet plus d'avancer.

la personne peut devenir extrêmement taciturne et fuir tout contact (sorte de misanthrope) ou au contraire devenir une sorte de dictateur... tout dépend de la prédominance des éléments en lui

Bon week end

artisanfr

Messages : 940
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

L'échec en magie  Empty Re: L'échec en magie

Message  artisanfr le Dim 23 Juin - 2:13

Tryskel a écrit:

Bonne question au final... faussement naïve, qu'est ce que l'échec en magie ?... La magie est avant tout une voie de transformation intérieure (maîtrise du microcosme), puis lorsque cette maîtrise est atteinte (ça peut être le travail d'une vie... hein !) , on peut s'attaquer au macrocosme et devenir un mage actif, qui contribue à l'harmonisation du monde et à l'oeuvre divine...

L'échec en magie, c'est lorsque l'on atteint un développement magique réel mais non équilibré (équilibre élémental entre les 4 éléments), un ou plusieurs éléments sont dominants au détriment d'autres, ou un élément est défaillant...  Plus on a accès à des énergies puissantes, plus on doit être équilibré mentalement, psychiquement et physiquement sans quoi l'aimant quadripolaire penchera de plus en plus fort vers la partie déséquilibrée... Les énergies qui vont se déverser abondamment vont amplifier les défauts liés à ce déséquilibre, jusqu'à provoquer la chute de l'aspirant du fait du ou des défauts qui n'ont pas été corrigés pendant le développement magique...

C'est fondamental dans toutes pratiques magiques sérieuses de pratiquer une sérieuse introspection tout au long de sa vie et de se ré-étalonner régulièrement dans son attitude par rapport au monde extérieur pour éviter ce genre de désagréments (si on est devenu puissant et qu'on chute, on chutera puissamment...)

C'est exactement ça, mais avec un bémol : la notion de temps est aussi importante.
c'est à dire que par exemple, certaines personnes ne doivent pas être initiées à la magie, car c'est trop tôt et elles n'ont pas la maturité pour pouvoir supporter le conflit entre les paires d'opposées. (le bien et le mal)

l'échec en magie, c'est une personne qui a eu tout le temps nécessaire pour se former, et qui , au moment de vérité, au moment du "bac", n'arrive pas à se polariser vers le bien, malgré tout le temps qu'il a eu pour travailler sur sa structure.

la minorité qui, par accident ou parce qu'ils ont connu de manière prématurée un(e) ami magicien et qui ont été exposées aux sciences occultes trop tôt, échouent généralement facilement, mais je ne les compte pas dans les échecs en magie : En effet, ce genre de personnes n'auraient pas dû être mis en contact avec la spiritualité si tôt.
ce sont des accidents qui s'expliquent par le fait que ce genre de personnes, d'elles mêmes, se seraient intéressées aux sciences occultes beaucoup plus tard. mais elles ont rencontré un ou une personne intéressé dans l'occultisme et cette personne a éveillé en oeux un interêt dans l'occulte bien plus tôt que cela aurait dû arriver. il y a donc chez ce type de personne des échecs, mais ce n'est pas selon moi un échec définitif et grave, c'est juste le fait qu'on les a mis en contact avec la magie trop tôt.

bon we!

artisanfr

Messages : 940
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

L'échec en magie  Empty Re: L'échec en magie

Message  artisanfr le Dim 23 Juin - 2:20

Salut Empathry & Tryskel

Tryskel a écrit:

Bonjour Empathry,

Je pense que Franz Bardon en parle avec ces mots-là, mais peut-être pas dans le CVIM, plutôt dans la PME, si je me souviens bien... Un livre des plus étranges que cette PME...

CVIM -> maîtrise du Microcosme
PME -> On s'attaque au Macrocosme, et comme tu dis ça peut largement prendre une vie également, voire plus...:p !

Donc oui je l'ai lu, mais lorsque l'on pratique le CVIM et cela dès les premiers degrés (ça devient clair dès le deg 2), on commence à comprendre ce que cela signifie, au-dela de la vague compréhension intellectuelle qui en ressort quand on ne fait que le lire.

Franz Bardon en parle, mais on voit ça aussi dans le système Théosophique. c'est à dire que lorsque l'on sort progressivement de l'illusion, la maya de notre monde, on peut être mur pour servir et on peut donc servir sur cette sphère ou une autre.
cela correspond toutefois à un grand développement spirituel... On commence par des services plus humbles, des égrégores ou des groupes et puis certains Adeptes travaillent occultement sur des nations ou des pays, parfois sur d'autres sphères...

Mais pour cela il faut déjà dépasser la dualité de ce monde, en tout cas son côté séduisant : ce à quoi on est attaché , la saisie...

artisanfr

Messages : 940
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

L'échec en magie  Empty L'échec en magie

Message  Adamis le Mar 25 Juin - 0:16

Bonjour à tous,

Triskel, Empathry, Arti,

J'apprécie vos réponses à cette question si fondamentale,
Si je résume, pour l'éviter il faut :

- un développement équilibré (confere Bardon)
- ne pas céder aux illusions qui nous tiennent prisonnier(e)s et là, oulala !!! c"est difficile mais alors très difficile si on parle du fait de n'attacher de l'importance à aucune ombre... car entre le savoir comme ça intellectuellement et le vivre, il y a un fossé de milliards d'années ! Celui qui est réveillé de cette illusion n'est il pas un maitre ? Celui qui est réveillé de cette illusion dans tous ses atomes, n'a déjà plus besoin de s'incarner non ???
J'imagine qu'il y a des niveaux, dans cette manière de ne pas céder aux illusions de l'existence... à chacun son épreuve en fonction de ses capacités...
- une vigilance par rapport à l'égo qui tend à accentuer tous les déséquilibres et à faire pencher vers le mal.

Avec coeur,
Adamis

Adamis

Messages : 20
Date d'inscription : 30/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

L'échec en magie  Empty Re: L'échec en magie

Message  artisanfr le Dim 30 Juin - 23:47

Bonjour Adamis,

Oui c'est tout à fait ça.

Mais là où, hélas, le problème n'est pas intellectuel, est que ces choses dont nous devons nous détacher ont un grand attrait, un fort magnétisme, sur notre conscience, et non sur notre mental.

On appelle ça, "La maya", l'illusion.

D'une certaine manière, on peut voir notre monte comme une sorte de champ magnétique qui est perturbant pour notre conscience.

Franz Bardon appelle ça "la densité", c'est à dire un taux de vibration bas, c'est ce taux de vibration que notre conscience doit pouvoir supporter, dont elle doit pouvoir se détacher : intellectuellement, cela paraît simple, en pratique, cela prend un temps considérablement long, qui s'étale sur plusieurs rondes.

En effet, cette densité, ce taux vibratoire bas, a une forte influence sur nos émotions, nos pensées, tout notre être : elle nous influence.
Ainsi la densité influence t'elle nos pensées et notre corps mental et favorise la création de justifications mentales ainsi que de théories intellectuelles qui vont dans le sens de nos défauts.

Nos défauts ne sont, in finé, que la matérialisation de l'influence de la densité sur notre conscience non encore capable de la maitriser : notre conscience déséquilibrée.

Des milliers et Millers de vies sont donc vécues de sorte que, "ce qui perçoit" en nous, comprenne l'illusion de ce monde et puisse la dépasser.

Une fois cette expérience dépassée, la conscience ira ailleurs, apprendre d'autre leçons, ou continuera à être présente, ici , pour aider.

Tout cela pour dire que "réaliser l'illusion de la maya" est le programme de tout le cycle actuel humain qui s'étend sur des plages de temps incommensurablement longues. Il ne faut pas se laisser berner par les termes mentaux .

Il est facile de se dire que l'on doit réaliser l'illusion de la maya intellectuellement. En pratique c'est difficile, car ce n'est pas un concept, c'est une vibration : cette vibration de densité fait ressortir tous nos défauts et tous nos manques, et continue de nous attraper par le désir "Tahnha", la "Soif".

C'est lorsque l'on réalise parfaitement, le côté illusoire de la maya, que l'on se libère.
Toutefois ce processus prend énormément de temps, car même le fait d'avoir des fulgurances sur l'illusion de ce monde n'est qu'un premier pas : les prises de consciences sont profondes, mais temporaires : il faut donc les approfondir, encore et encore...

Et puis aider...

L'égo laisse place au service...

Bien à vous

artisanfr

Messages : 940
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum