Pratique alchimique de Cagliostro(texte)

Aller en bas

Pratique alchimique de Cagliostro(texte) Empty Pratique alchimique de Cagliostro(texte)

Message  Invité le Lun 23 Déc 2019 - 10:31



sources:
https://fr.scribd.com/document/396254480/artephius-detient-le-Secret-de-la-Franc-Maconnerie-Egyptienne-pdf

<<Cagliostro prétend qu'après une régénération morale, c'est-à dire psychique, durant laquelle il aura décuplé ses facultés, un initié est prêt à se régénérer physiquement. L'objectif final des deux quarantaines est évoqué subtilement dans le catéchisme de compagnon ; O. Quel est l'usage et pourquoi dois-je toujours porter un habit talare? R. l'homme s'étant régénéré moralement et physiquement, il recouvre le grand pouvoir que la privation de son innocence lui avait fait perdre. Ce pouvoir lui procure des visions spirituel/es et dans la première, il reconnaît que le vêtement physique de tout mortel consacré à l'Éternel doit être l'habit ta/are. Tel est celui que, dans toutes les religions et dans tous les temps, ont porté · les sacrificateurs, les prêtres ou les hommes dévoués à Dieu.
Le programme de cette retraite de quarante jours figure dans le catéchisme de maîtresse du rite égyptien d'adoption. Elle s'inspire de celle que fit Moïse sur le Sinaï à sa sortie d'Egypte, pour la régénération et l'immortalité physique. Lors de cette seconde quarantaine susceptible d'être renouvelée tous les cinquante ans, l'adepte tente de devenir physiquement [et non plus seulement moralement] parfait. Par la première quarantaine, il atteint
une perfection virtuelle, morale. Il passe à l'immortalité, sans devenir effectivement immortel. Avec la seconde quarantaine, il devient effectivement immortell. Il évite ce passage obligé qu'est la mort corporelle. L'immortalité est conquise pendant la vie physique.
Quelle immortalité ?
Parler de la mort pour ces maçons régénérés n'a pas de sens. Ils demeurent en ce monde tant qu'il plaît à Dieu.
Il ne s'agit encore là que d'une prolongation de la vie corporelle. Cette prolongation n'a qu'un but :donner à l'adepte le temps de substituer un corps glorieux à son corps charnel, comme ce fut le cas pour Ënoch et Ëlie. Nous l'avons vu :Cagliostro définit cet état final où le corps se transfigure pour devenir pure lumière. Un état dans lequel l'homme est identifié à Dieu au point de pouvoir affirmer à son tour : Ego sum qui sum. Pour atteindre un tel état, les techniques de toutes sortes deviennent inutiles. Cagliostro ne confie aucune indication sur les moyens de parvenir à cet état glorieux autres que la prière et l'intervention des hiérarchies angéliques2.
Le régime alimentaire
Reprenons la description de Pa ni : Celui qui y aspire [à rajeunir et à devenir physiquement parfait] doit se retirer avec un ami à la campagne lors de la pleine lune; là, enfermé dans une chambre et alcôve, il lui faut subir quarante jours durant une diète exténuante faite de rares aliments consistant en soupes légères, légumes tendres et rafraîchissants, laxatifs, et pour la boisson en eau distillée ou eau de pluie du mois de mai, faisant cependant en sorte que toute restauration commence par du liquide (donc par la boisson) et se termine par du solide qui pourra être un biscuit ou une croûte de pain. Au printemps, lors de la pleine lune de mai, l'initié s'isole pour
1 Cette procédure est une allégorie, dangereuse pour qui la suivrait à la lettre. Si on en croit la Vie de Balsamo (page 206. 1791 ). Cagliostro lui-même aurait affirmé n'avoir jamais ni expérimenté ni réussi cette cure. Je préciserais : sous cette forme-là. La seconde quarantaine prescrile par Cagliostro est étrangère aux doctrines du Régime de Naples. Dans le christianisme, auquel Cagliostro se réfère, il existe un ensemble de techniques qui contribuent à passer du corps charnel au corps de lumière. Je les ai décrites dans Alchimie du feu céleste, Rafael de Surtis, 2001. Si le cherchant ajoute à cet ouvrage celui de Rémi Boyer, Le quadrant de l'éveil, paru chez le même éditeur en 2000, il disposera des outîls nécessaires pour entreprendre le travail.
Les pratiques de la Haute Maçonnerie égyptienne
entreprendre son opération. Accompagné d'un ami, il s'enferme dans une maison ayant une chambre dont les fenêtres sont au midi. A la campagne, par souci de tranquillité et pour se procurer aisément des aliments frais. li s'astreint à un régime dont l'objet est la purification de son organisme par les procédés alors connus; régime alimentaire particulier, saignées, eau pure, bains, sudations. Pendant les seize premiers jours, la nourriture consistera en des soupes légères et des herbages, tendres. L 'initié sortira toujours de table avec un peu d'appétit. Il boira la rosée de mai, recueillie sur les blés en herbe avec un linge de lin pur et blanc. Il commencera le repas par un grand verre de rosée et le finira par un biscuit ou une simple croûte de pain.
Enferme l'arbre et le vieillard dans une maison pleine de rosée; ayant mangé du fruit de l'arbre, il se transformera en jeune homme.
Des gouttes blanches à la composition inconnue
Au dix-septième jour de la retraite, après un petit écoulement de sang, il commencera à prendre certaines gouttes blanches dont on ne s'explique pas la composition, en prendra six au matin et six au soir, augmentant chaque jour de deux la dose jusqu'au J2eme jour. On opère alors un nouveau petit écoulement de sang au crépuscule ...
La Matière Première
le jour suivant, il se met au lit pour ne plus se relever avant la fin de la quarantaine, et il commence à y prendre le premier grain de Matière Première qui, au dire de ce livre, est ce même grain que Dieu créa pour rendre l'homme immortel et dont l'homme par le péché a perdu la connaissance et ne la peut reconquérir que par grande faveur de l'tternel et par les travaux maçonniques.
Puis il commence l'absorption de la materia prima qui n'est ici ni le cinabre ni la potasse. li s'agit de la materia prima dont Cyliani parle quelques décennies plus tard dans Hermès dévoilé. Ou encore Grillot de Givry lorsqu'il reprend la phrase de l'apôtre Paul: ... tous ont bu le même breuvage spirituel-ils buvaient en effet à un rocher spirituel qui les accompagnait, et ce rocher c'était le Christ1• La substance absorbée est chauffée par ce four, cette source de feu continue qu'est le corps. Le corps d'Hiram était dans un état avancé de putréfaction lorsqu'il fut ressuscité. De même, les matériaux du Grand Œuvre doivent être dissous (solve), décomposés pour libérer leur puissance.
Pour que la matière délivre son essence, l'initié ingère à partir du dix-septième jour quelques gouttes de baume d'azoth, un mélange de soufre et de mercure (il ne s'agit ni du soufre ni du mercure vulgaires), intimement et inséparablement unis, qui fait le mercure philosophai. Ainsi débarrassée de son enveloppe grossière, l'essence obtenue est assimilée au sang. Dès lors, elle tisse, elle alimente la construction (Coagula) d'un corps particulier incorruptible, le soma psychikon, le vêtement d'or des noces2 qui remplace la tunique d'esclavage revêtue par Adam lors de la chute.
[……]
La Matière Première, le Lapis Philosophorum, est identifiée au fruit de l'arbre de vie du Paradis terrestre. Ce fruit devait conférer l'immortalité à l'homme 1• Il se trouvait au milieu du paradis, à côté de l'arbre de la connaissance du bien et du ma12. Le fruit de cet arbre de vie était représenté par la pomme et identifié à la Première Matière ou Agent Universel. Sur le sceau de Cagliostro, cette pomme est tenue dans la bouche d'un serpent dessiné en forme de 5.11 est transpercé par le milieu d'une flèche qui atteint par ses extrémités la tête et la queue du serpent, les réunissant de cette façon.
Le sceau de Cagliostro Un serpent en forme de S transpercé d'une flêche, pointe en bas. Ce serpent tient dans sa gueule un fruit indentifiable à une pomme. La flêche, dont l'empennage passe derrière la tête du serpent et la pointe s'abaisse au-delà de la queue, blesse la partie centrale du corps où une effusion sanguine est visible. Autant qu'on puisse en juger, le fond représente un ciel nuageux dans lequel plane un (ou deux) oiseau(x). Léger affleurement du sol avec un arrière-plan montagneux. Selon les reproductions connues, ce sceau affecte une forme ovale, ronde, carrée ou rectangulaire. Il était apposé sur le manuscrit original du Rituel de la maçonnerie égyptienne, au commencement du premier feuillet et à la fin du dernier. L 'usage semble en avoir été exclusivement maçonnique (Renseignements Bruno Marty).
--------
Selon Cagliostro, Moise, Enoch, Elie, David, Salomon, Je roi de Tyr et bien d'autres personnes aimées de la divinité sont parvenus à connaître, et à jouir de la Matière Première, cette substance que l'on absorbait pendant la seconde quarantaine et qui assurait la régénération physique.
Les transformations du corps
Ce grain pris, celui qui doit être rajeuni perd connaissance et l'usage de la parole pendant trois heures; mis en convulsion, il se libère en grandes transpirations et évacuations. Revenu à lui, et après avoir changé de lit, il doit être restauré avec un consommé d'une livre de bœuf sans gras, assaisonné de plusieurs herbes rafraichissantes. Si cette restauration lui fait du bien, le jour suivant on lui donne un deuxième grain de Matière Première dans une tasse de consommé qui occasionnera, en plus des effets constatés pour le premier grain, une forte fièvre accompagnée de délire, lui faisant perdre sa peau et tomber dents et cheveux. Le jour suivant (3Se), si le malade a des forces, il prendra un bain d'une heure, ni chaud ni froid. Le trentesixième jour, en un verre de vin vieux et généreux, il prendra son troisième et dernier grain de Matière Première qui le fera s'assoupir en un sommeil doux et tranquille ; c'est alors que rena1t le poil, que repoussent les dents et que se reforme la peau. Revenu à lui, il doit se plonger dans un nouveau bain aromatique, et rester immergé le 3eme jour en un bain d'eau ordinaire où trempe du salpêtre, à la suite duquel il commence à s'habiller et à se promener à travers la chambre. li prend le trente-neuvième jour dix gouttes de ce Baume du Grand Maitre dans deux cuillères de vin rouge et, le quarantième jour, il abandonne la maison déjà rajeuni et parfaitement recréé.
Le dix-septième jour, au lever de l'aurore, le candidat à la régénération devra se faire tirer une palette de sang, c'est-à-dire une saignée légère. Dans la médecine de l'époque, la saignée sert à évacuer du corps les humeurs viciées. Elle favorise le renouvellement d'un sang de qualité saine.
A partir de ce jour, il prendra des gouttes blanches de baume d'azoth, six le matin et six le soir, en augmentant la dose de deux gouttes par jour jusqu'au trente-deuxième. • Le trente-troisième jour, après le même régime, il restera au lit jusqu'à la fin de la quarantaine. li prendra un grain de Materia Prima. Au premier réveil, après la saignée, il absorbera un premier grain de médecine universelle, prise qu'il renou
vellera les jours suivants. Après un évanouissement de trois heures, puis des convulsions, des transpirations et des évacuations considérables, il changera de linge et de lit. li prendra ensuite un consommé de bœuf sans graisse, assaisonné de plantes rafraichissantes et laxatives.
• Le jour suivant, second grain de médecine universelle.
• Le jour d'après, il prendra un bain tiède.
• Le trente-sixième jour, troisième et dernier grain de médecine universelle. Un sommeil profond suivra. Les cheveux, les dents, les ongles et la peau noirciront et se renouvelleront.
• Le trente-huitième jour, bain aux herbes aromatiques ci-dessus nommées.
• Le trente-neuvième jour, il avalera, dans deux cuillerées de vin rouge, dix gouttes de l'élixir d'Acharat.
• Le quarantième jour, il retournera chez lui rajeuni et parfaitement recréé. Grâce aux forces ainsi acquises, l'homme régénéré pourra propager la vérité, anéantir le vice, détruire l'idolâtrie et étendre la gloire de l'Éternel. >>Fin de citation.
-----------------------------
Avis perso;
comme le dit P.Bouchet, il n'est pas certain que Nicolas Flamel ai quitté sa ville pour un Compostelle géographique, donc il n'est pas sur également qu'il faille aller "là bas"dans une maison avec un ami...mais aller "ici" dans une maison avec un ami…Idea
encore une fois le style allusif est fort dans le texte ci dessus, ainsi en est il dans l'ouvrage "la très sainte Trinosophie"
Arathos


bonne étude! Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum