La respiration des éléments

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La respiration des éléments

Message  Dhyân le Dim 12 Déc - 8:34

L' équilibre des Éléments dans le corps astral doit être établi, grâce à l'introspection et à la maîtrise de soi afin que soit évité tout problème ultérieur. Dès que l' on a, donc, la certitude qu'aucun des Quatre Éléments n'est en prédominance par rapport à l'un ou au trois autres, on peut aborder les exercices relatifs aux Eléments; cependant, on doit poursuivre le travail sur la purification de son psychisme
(1'ennoblissement de son caractère).

Ces exercices tendent à l'acquisition des propriétés fondamentales de chaque Élément et à produire celles-ci à volonté dans le corps puis à les dissoudre.

I -Le Feu

Le Feu recèle, en raison de sa propension à s'étendre dans toutes les directions, comme
propriété spécifique la chaleur; il est, par conséquent, représenté par une sphère. Il convient donc d'acquérir en premier lieu cette propriété puis de la produire à volonté dans les corps astral et physique.

A) Accumulation.

En ce qui concerne le corps physique, choisissez une position que vous pourrez maintenir facilement et sans être incommodé. Les Hindous appellent cette position "âsana". Afin que tous les vocabulaires concordent, nous emploierons dès lors aussi ce mot.
Adoptez donc une "âsana" et projetez vous en pensée dans le Centre Cosmique de l'Élément Feu qui, en forme de sphère, contient tout l'Univers. Imaginez que tout ce qui est autour de vous, le Cosmos même dans sa totalité, est fait de Feu.
A présent, inspirez par le nez et, simultanément, par les pores de la peau (respiration cutanée) l'Élément Feu. Respirez toujours profondément, sans pression de l'air et sans effort des poumons. Les corps physique et astral doivent ressembler à un vaisseau vide dans lequel l'Élément est absorbé à chaque inspiration. La chaleur du Feu doit augmenter et être concentrée dans les corps à chaque inspiration. A chacune de celle-ci, la chaleur doit devenir plus ardente, sa force d'expansion de plus en plus grande, la pression ignée de plus en plus forte, de sorte qu'à la fin vous vous sentiez vous-même en pleine incandescence.
Tout le processus d'inspiration de l'Élément Feu est évidemment un phénomène essentiellement lié à la visualisation et il doit être produit par la représentation visuelle et sensitive de cet Élément de la façon.1a plus exacte possible.
Commencez par sept inspirations et ajoutez une inspiration à chaque nouvel exercice. En
moyenne, 20-30 respirations suffisent. Seuls les élèves de constitution robuste et qui ont une
force de volonté peuvent, à discrétion, dépasser ce nombre. Afin de ne pas avoir à compter les
inspirations, servez-vous de nouveau de la chaînette de perles ou du cordon de noeuds en
avançant d'une perle à chaque inspiration.
Au début, la chaleur reproduite par visualisation ne sera ressentie que psychiquement, mais à
chaque nouvel exercice, elle deviendra de plus en plus intense et sur le plan psychique et sur
le plan physique; elle pourra s'élever au-dessus de la température normale du corps, faire
éventuellement transpirer et atteindre même celle de la fièvre. Si l'élève a établi auparavant
l'équilibre des Quatre Éléments dans le corps psychique, pareille accumulation d 'un seul
Élément ne peut en aucun cas causer de dommages.

B) Rejet.

Lorsque vous avez accompli cet exercice d'accumulation du Feu et que vous en ressentez la
chaleur et la force d ' expansion, exercez-vous alors au processus inverse, au rejet.
Inspirez normalement par la bouche et en expirant, rejetez par la bouche et le corps
(expiration cutanée) l'Élément Feu dans tout l'Univers.
Le nombre des expirations doit être le même que celui des inspirations. Si on commence, par
exemple, par sept inspirations, il faut ensuite effectuer le rejet par sept expirations. Cela est
très important car après cet exercice, l'élève doit sentir qu'aucune particule de l'Élément n'est
restée en lui et la sensation de chaleur doit avoir disparu. C'est pourquoi il est recommandé de
se servir de la chaînette de perles ou du cor- don de noeuds, non seulement pour l'inspiration
mais aussi pour l'expiration.
Les exercices sont à effectuer au début avec les yeux fermés, ensuite les yeux ouverts. ,
L'exploratrice du Tibet, Alexandra David-Neel, a décrit ! dans ses livres un procédé employé
par les Lamas et qui ressemble à celui qui vient d'être expliqué; il est, cependant, très
incomplet quant à la pratique, surtout lorsque celle-ci s'adresse aux Européens; il ne peut donc
être recommandé à l'élève en Magie.
En Orient, il existe des Initié qui pratiquent l' exercice que nous venons de décrire (il est
appelé "sâdhanâ") pendant des années; ils peuvent condenser à ce point l'Élément Feu qu'ils
vont nus et sans chaussures en plein hiver sans être importunés par le froid et ils arrivent à
sécher en peu de temps des linges humides portés à même la peau. Par l'emmagasinement du
Feu, ils agissent sur leur environnement et, de ce fait, directement sur la nature: ils font fondre
la neige et la glace non seulement à quelques mètres de distance mais à des kilomètres (1).
L'Européen peut aussi produire de tels phénomènes, s'il consacre le temps nécessaire à la
maîtrise du Feu.
Le développement magique nécessite, cependant, la maîtrise non pas d 'un seul Élément mais
de tous les Quatre. En cela consiste la véritable Magie.
1)NdT. Lorsqu'ils possède/Il une telle maîtrise du Feu (Tummo), les Initiés reçoivent le titre de "Répa".
Milarépa, le Grand Boddhisatva Tibétain du Xlle siècle s'appelait en fait "Mila le Répa" , celui qui a maîtrisé (entre autre!!!) le Feu

II –L'air

Prenez la même position, commode pour votre corps physique. Fermez les yeux et projetezvous
en pensée dans le Centre d'un espace rempli d'Air et contenant tout l'Univers. Vous ne
devez plus rien percevoir de votre environnement matériel et pour vous, rien d'autre ne doit
exister que l'espace plein d'Air et renfermant la totalité du Cosmos. Accumulez cet Élément
dans vos corps psychique et physique, qui sont comme des vaisseaux vides, en inspirant par le
corps entier (poumons et pores).
Chaque souffle apporte de plus en plus d'Air et emplit le corps entier. Imaginez qu'à chaque
inspiration votre corps accumule tant d'Air qu'il devient semblable à un ballon. Éprouvez en
même temps la sensation que votre corps devient de plus en plus léger, aussi léger que l'air .
La sensation de légèreté doit être si intense qu'à la fin vous ne sentez plus votre corps.
Procédez, pour l'Élément Air, comme vous l'avez fait pour l'Élément Feu: avec sept
inspirations et sept expirations. Quand l'exercice est, terminé, vous devez avoir la certitude
qu'aucune particule d'Air n'est restée dans le corps et vous sentir, par conséquent, dans le
même état où vous étiez avant de faire cet exercice.
Afin de ne pas avoir à compter, servez-vous du cordon de noeuds. D'un exercice à l'autre,
augmentez le nombre des inspirations et des expirations mais ne dépassez pas le nombre de
quarante.
Par la pratique continuelle de cet exercice, des Initiés réussissent à produire des phénomènes
de lévitation, comme, par exemple, marcher sur l'eau, s'élever dans les airs, se déplacer en
frôlant le sol sans le toucher, etc. Cependant, nous, les Mages, nous ne nous contentons pas de
phénomènes car tel n'est pas notre but. Nous voulons approfondir encore plus la
Connaissance, posséder encore plus de maîtrise et obtenir d'elles de grandes réalisations.

III-L'eau

A présent, nous allons décrire la pratique liée à l'Élément Eau.
Prenez votre position habituelle. Fermez les yeux et oubliez votre environnement Imaginez
que l'Univers entier est semblable à un Océan infini dans lequel vous vous projetez en pensée.
Chaque inspiration (poumons et pores) vous remplit d'Eau. Vous devez d'ailleurs en sentir la
froideur dans tout le corps Dès que celui-ci est, après sept inspirations, empli de cet Élément,
expirez de nouveau sept fois. A chaque expiration, rejetez de votre corps l'Eau afin qu'à la dernière expiration il n'en reste aucune particule.
Aidez-vous de votre cordon de noeuds et, à chaque répétition de l'exercice, ajoutez une respiration. Plus vous effectuerez ces expériences, plus vous ressentirez la froideur de cet
Élément et votre corps tel un bloc de glace.
Chaque exercice ne doit pas dépasser vingt minutes. Avec le temps, vous devez pouvoir
aisément rendre votre corps froid comme de la glace, même en plein été. En Asie, des Initiés
maîtrisent tellement bien cet Élément qu'ils sont en mesure de produire immédiatement de
grands phénomènes. fis peuvent, selon leur fantaisie, par le temps le plus chaud et le plus sec,
faire surgir la pluie ou arrêter cette dernière, chasser les orages, calmer la mer agitée, maîtriser
les poissons, etc.. Pour le Mage authentique de tels phénomènes sont facilement explicables.

IV -La Terre.

il nous reste donc encore à décrire le dernier Élément, la Terre.
Prenez la même position physique qu'auparavant. Représentez-vous l'Univers entier comme une masse terreuse, au milieu de laquelle vous êtes assis. Ne l'imaginez pas cependant comme
une matière épaisse. Les propriétés spécifiques de la Terre sont la densité et la pesanteur. Par l'inspiration nasale et cutanée, remplissez vos corps physique et astral de cet Élément.
Procédez ainsi sept fois, au début puis, à chaque nouvel exercice, ajoutez une inspiration.
Vous devez pouvoir concentrer tant de Terre dans votre corps au point que celui-ci vous soit aussi lourd qu'une masse de plomb et comme paralysé par la pesanteur.
L'expiration suit le même processus que celui qui a été précédemment décrit. L'exercice terminé, vous devez vous sentir dans le même état où vous étiez avant de l'avoir commencé.
Sa durée maximale est de vingt minutes.
Cet exercice (sâdhanâ) est le plus fréquemment pratiqué au Tibet par beaucoup de Lamas.
Ceux-ci commencent par méditer sur un bloc de terre glaise qu'ils mettent ensuite en pièces et sur lequel ils méditent de nouveau. Le véritable Mage, ce- pendant, sait appréhender cet
Élément de manière plus directe, quant à son essence, et sait donc travailler avec lui sans recourir à des procédés de méditation aussi contraignants.

V -La Couleur de chaque Élément.
La couleur de chaque Élément facilite la visualisation: rouge pour le Feu, bleu pour l'Air, bleu-vert pour l'Eau, jaune, gris ou noir pour la Terre. La visualisation des couleurs est facultative, elle n'est pas d'une nécessité absolue; néanmoins, elle peut être pratiquée dès le
commencement de ces exercices si elle allège la tâche.
En réalité, seule la représentation des sensations est d'une grande importance. Après s'être donc suffisamment exercé, chacun doit pouvoir produire, en travaillant par exemple sur l'Élément Feu, une chaleur telle qu'une température de fièvre puisse être attestée par un
thermomètre.
Ces exercices préliminaires tendant à la maîtrise des Éléments sont indispensables. En conséquence, il faut leur consacrer la plus grande attention. Les types de phénomènes que l'initié peut produire avec l'élément terre sont nombreux et chacun peut méditer sur ce sujet.
La maîtrise des éléments est le domaine le plus voilé de la magie et dont on à très peu parlé jusqu'à nos jours parce qu'il renferme le plus grand arcane. Elle est par conséquent de la plus
grande importance et celui qui ne la possède pas ne réussira pas à réaliser quoi que ce soit en Magie.

Tiré du Chemin de la Véritable Initiation Magique
avatar
Dhyân

Messages : 1859
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 46
Localisation : Toulon

http://www.magie-thai.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum