Les débordements émotionnels

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Hydre de Lerne

Message  Et Basta ! le Ven 27 Mai - 11:19


Un vieux post sur le précédent forum à ce propos :

http://frabato.aceboard.fr/166841-177-5295-0-Hydre-Lerne.htm

Et Basta !

Messages : 1098
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débordements émotionnels

Message  Invité le Ven 27 Mai - 11:58

Et Basta, je copie et je te laisse toute la paternité car c'est trop important pour être juste en lien.

L'Hydre de Lerne est une créature de la mythologie grecque, et l'un des douze travaux d'Herakles.
Un monstre écailleux, aux multiples têtes ophidiennes exhalant un poison mortel, vivant dans des marais putrides.
Mais le plus terrible avec l'hydre, c'est qu'en coupant une de ses têtes, il en repoussant plusieurs ! A chaque blessure, le monstre n'en devenait que plus redoutable.
Pour le terrasser, Herakles brûla les moignons des têtes coupées avant que celles-ci ne repoussent, et finit par trouver la tête "maîtresse". La tranchant, le monstre fut enfin abattu.

N'en est-il pas de même avec les larves, schèmes, esprits nauséabonds et formes pensées générées consciemment ou inconsciemment par nous ?
Ces légions de "vampires astraux" ne sont-elles pas semblables aux têtes de l'hydre, toujours repoussant et suintant de poison ?
Mais Herakles nous a montré la marche à suivre :
Utiliser le Feu ! Le Feu de l'Esprit et de l'Action.

Jouons un peu avec les mots ...
"Hydre", comme son nom l'indique, est de nature aqueuse. De l'Eau sale et croupie des sentiments mesquins et des attachements malsains.
"Lerne" est à rapprocher de "to learn" en anglais ou de "lernen" en allemand, les deux verbes signifiant "apprendre". En effet, chaque forme-pensée que nous créons et dont nous prenons conscience n'est-elle pas une forme de leçon sur nous même ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débordements émotionnels

Message  Invité le Ven 27 Mai - 11:59

Et la réponse d'Oniric

"je peux vous donner le passage dont je parlais plus haut, à savoir ce qui me faisait penser à la solution trouvée par Héraklès pour tuer le monstre définitivement, à savoir arracher la "tête mère".

1. Tue l'ambition.
2. Tue le désir de vivre.
3. Tue le désir du bien-être.
4. Travaille comme travaillent ceux qui sont ambitieux. Respecte la vie comme font ceux qui la désirent. Sois heureux comme le sont ceux qui vivent pour le bonheur.
Cherche en ton coeur la racine du mal et détruis-la. Elle vit, féconde, dans le coeur du disciple dévoué comme dans le coeur de l'homme de désir. Seul, le fort peut la détruire. Le faible doit attendre sa croissance, son épanouissement, sa mort. Et c'est une plante qui vit et se développe à travers les âges. Elle fleurit lorsque l'homme a accumulé sur sa tête des existences innombrables. Celui qui veut entrer dans le Sentier du pouvoir doit arracher cette chose de son coeur. Le coeur alors saignera, et la vie de [11] l'homme semblera entièrement dissoute. Cette épreuve doit être subie : elle peut se présenter dès le premier échelon de l'échelle périlleuse
qui mène au Sentier de vie ; elle peut tarder jusqu'au dernier. Mais souviens-toi, ô disciple, qu'elle doit être subie, et concentre sur cette tâche toutes les énergies de ton âme. Ne vis ni dans le présent ni dans l'avenir, mais dans l'éternel. Cette ivraie géante ne peut y fleurir. Pour effacer cette souillure de l'existence, il suffit de la seule atmosphère de l'éternelle Pensée."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débordements émotionnels

Message  Invité le Ven 27 Mai - 12:00

Donc si on s'en réfère à l'hydre de Lerne, on en vient à penser que la peur est une chose dont on ne peut pas triompher, mais avec laquelle on doit cohabiter? Qu'on peut au mieux chercher à l'endormir?

Après en effet, on peut chercher à se détacher de tout, mais les sentiments comme la peur et la colère sont des obstacles à ce détachement. C'est un cercle vicieux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débordements émotionnels

Message  Invité le Ven 27 Mai - 12:03

Et Basta ! a écrit:
Mais Herakles nous a montré la marche à suivre :
Utiliser le Feu ! Le Feu de l'Esprit et de l'Action.

Concrètement, comment ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

peur

Message  Fleur2lys le Ven 27 Mai - 12:29

Si la peur est un aveuglement (éblouissement qui fait qu'on n'y voit plus clair), alors continuer d'aimer et d'agir en ce sens, avec la foi et/ou avec le feu du coeur, c'est ne plus la nourrir.
Peur de mourir en tant qu'égo, peur de perdre ce que soi-disant je possède , peur d'anéantissement, tout cela est un leurre si je garde présent que je suis (dans et par) le feu divin et que j'en émane comme une des étincelles d'un grand brasier éternel.

I love you sunny

N'empêche que les angoissés ils en bavent (pour ne pas dire un mot plus grossier).

jocolor
avatar
Fleur2lys

Messages : 1170
Date d'inscription : 03/02/2011
Age : 56
Localisation : entre Lyon et Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débordements émotionnels

Message  Invité le Ven 27 Mai - 13:06

qui ne comprend pas? et qui en bave?
chuuttt!!...
Dans le silence, Voir... Idea

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

débordements émotionnels

Message  Fleur2lys le Sam 28 Mai - 14:33

Deux messages de plus ont été postés depuis, j'en ai été prévenue par mail, impossible de les trouver. Où sont-ils ? Mon ordi me joue des tours ou bien ? flower
avatar
Fleur2lys

Messages : 1170
Date d'inscription : 03/02/2011
Age : 56
Localisation : entre Lyon et Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débordements émotionnels

Message  fluorikar le Sam 28 Mai - 16:55

Les ordinateurs sont autre chose que ce qu'on pense!..
voir Tron ! bom Je rigole !
......
Le mental peu seulement endormir ou cohabiter avec la peur
et la colère. c'est déjà un bon début.
Mais l'âme (ou/et le coeur) peu vraiment la transformer !
(??)

Ce post m'a inspiré une méditation.
D'Abord, j'imagine que l'eau sale ou boueuse (l'image me
parle bien) quitte mon corps. Ensuite, une lumière jaune
douce et puissante se crée ou entre en moi. Elle empêche
l'eau sale de revenir. Ensuite, j'essaie de sentir qu'est ce
qui dans mon centre "crée" cette eau sale et je transforme
le flux en quelque chose de plus harmonieux.

Je dirais dans un sens ses émotions viennent d'un manque
de conscience à la base de l'âme; on est conscient au
niveau mental mais on oublie que ces choses viennent
d'un centre plus profond.

Mais, il peu être utile de commencer à nettoyer au niveau
du mental car ainsi, on rend plus facile le chemin vers la
source!

On coupe quelques têtes de l'Hydre pour se donner confiance
et pour éclaircir la voie avant de rentrer progressivement dans
un état où l'Hydre nous dit "ok c'est toi le centre, ne me fais
plus peur silteplait ! Je serais ton chevalier vertueux !"
ensuite l'Hydre essayera encore de nous endormir, il faut
rester vigilant, mais je suppose qu'a force c'est de plus en plus
facile.

Enfin l'humour déforme un peu mes propos et surtout, cela reste
expérimentation à vérifier..

Le sourire intérieur de Mantak Chia peu être une aide utile.

http://claire-lumiere.forumgratuit.be/t257-energie-vitale-et-autoguerison-de-mantak-chi

a
Mise en garde néanmoins, si on sent trop d'effet, il faut faire
faire une longue pause. Le corps a besoin de s'y habituer. Puis
Arathos nous a mis en garde contre les exercices de respiration..
Je pense que cet exercice est très doux mais l'abus peu le rendre
dangereux.

Une autre méditation que j'aime bien faire c'est de sentir les
tensions au niveau corporel (et parfois on arrive à les comprendre
au delà du corps et ça débloque des choses; mine de rien le corps
nous donne beaucoup d'information sur nos corps, il est sensible
à tout.) Ensuite, je remonte vers un centre proche du nombril;
j'ai l'impression que dans ce centre il n'y a aucune tension; elles
ne peuvent pas l'atteindre, elles vont presque toujours vers
l'extérieur.
Rien que le fait prendre le temps de les sentir est déjà une
guérison...

Encore beaucoup de travail, mais c'est parfois une joie profonde
et motivante, l'impression de sentir des choses que j'avais oublié
et de découvrir un être plus profond et vrai; et plus relax.


avatar
fluorikar

Messages : 756
Date d'inscription : 08/12/2010

http://evol-ution.forumgratuit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débordements émotionnels

Message  Et Basta ! le Dim 29 Mai - 11:21


Salut,

Ce vieux post sur l'Hydre n'est que de la prose, ce n'est pas si important que ça ! Ha Ha Ha !
J'étais parti sur les formes pensées et les peurs, mais le Camarade Oniric (tiens, que devient-il ?) a recadré justement sur les désirs.

Ce qu'il faut retirer de tout ça, je pense - en toute modestie ! le sujet est vaste et je ne suis qu'un ignorant ! - est parfaitement illustré par la super vidéo présente sur le post :

https://www.youtube.com/watch?v=9l-YYqjhVi4

C'est ce qu'on appelle je crois "couper à la racine".
Plus on lutte contre ses pensées en méditation ("Put* ! Reste calme ! Respire ! Pense pas à ça !"), plus elles viennent avec vigueur. Vous connaissez tous ça. La solution est ailleurs, dans le lâcher-prise et le détachement - ce qui n'est pas mollesse, au contraire.

Couper toutes les têtes à l'Hydre, c'est couper à la racine.
Se tenir immobile sereinement dans la source plutôt que de se battre contre le courant.

Et j'y vais de mon vieux leitmotiv : plus facile à dire qu'à faire ! Ha Ha Ha !


Et Basta !

Messages : 1098
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

la moelle epiniere de l'hydre

Message  Invité le Dim 29 Mai - 12:08

Le geniteur de l'hydre, c'est celui qui lutte ...c'est celui qui abdique , c'est celui qui pense, c'est celui qui croit,c'est celui qui medite , c'est celui qui sait.

<<--- Je vois la méditation
comme le pilier d'une montagne, le Nirvana comme un
cauchemar en plein jour.>> What a Face Bouddha.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débordements émotionnels

Message  Et Basta ! le Dim 29 Mai - 12:15


Yep.

Eckhart Tolle l'a très bien dit avec cette simplicité fulgurante dans la vidéo qu'avait posté Dhyân il y a quelques temps :

La quiétude, la paix, la sérénité sont là, toujours là, présente, en nous et maintenant. C'est l'état naturel de l'esprit.

Ce qui fout le bordel, c'est tout le cinoche que se fait le mental ! Du cinoche, du vent, de la fumée, du songe, des craintes illusoires, fifrelins et confettis !

Bon, c'est bien joli, mais faut que j'aille bosser. On reprendra plus tard.


Et Basta !

Messages : 1098
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débordements émotionnels

Message  Invité le Dim 29 Mai - 12:30

Bonjour à tous,

Jésus à dit "Soyez Passant"... Il n'y a rien d'autre à faire.

Il ne faut pas, dans la mesure du possible, laisser le Mental s'enivrer des choses phénomènales du monde. Le Mental est un créateur d'illusion, il est la source même de toutes les discriminations, un univers où chaque pensé retrouve son opposition et de là, nait les troubles que nous connaissons bien. Le Mental ou Ego, gère les énergies comme un catalyseur et selon la nature et l'intensité de ces énergies, il y a ce que l'on pourrait appeler, des "Débordements", qui sont d'une certaine manière "Captés et récupérés" par le corps émotionnel, qui absorbe ce surplus d'intensité et comme tout flux implique un reflux, ce dernier est exalté vers l'extérieur sous la forme "Emotionnelle" (EX: Colère). Quand le corps émotionnel ne peut plus contenir lui-même le flux Mental à son niveau, c'est le corps physique qui prend le relais dans l'exaltation du reflux (Ex: Violence). C'est le principe de la fontaine à champagne, quand les verres du haut sont remplies, le débordement fait qu'ils remplissent ceux d'en dessous et ainsi de suite jusqu'à qu'ils soient tous pleins... et à ce stade, c'est le débordement "Psychique/Emotionnel/Physique".

Être passant... exprime le fait, que la charge Mentale soit inhilée dès sont apparition, devenir le spectateur silencieux des évenements spéculés par le monde phénomènal. Renvoyer l'expression du Mental dans la pure conscience... Le SOI.

Je vous transmet un texte de "Seng Ts'an" sur le "Sin Sin Ming ou Traité de l'Esprit non-duel"

La grande Voie n'est pas difficile,
il suffit d'éviter de choisir.
Si vous êtes libre de la haine et de l'amour,
elle apparaît en toute clarté.

S'en éloigne-t-on de l'épaisseur d'un cheveu,
un gouffre sépare alors le ciel et la terre.
Si vous voulez la trouver,
Ne tentez pas de suivre ni de résister.

La lutte entre le pour et le contre,
voilà la maladie du cœur !
Ne discernant pas le sens profond des choses,
vous vous épuisez en vain à pacifier votre esprit.

Perfection du vaste espace,
il ne manque rien à la Voie, il n'y a rien de superflu.
En recherchant ou en repoussant les choses,
nous ne sommes pas en résonance avec la Voie.

Ne pourchassez pas le monde soumis à la causalité,
ne vous perdez pas non plus dans un vide de phénomènes !
Si l'esprit demeure dans la paix de l'Unique,
cette dualité disparaît d'elle-même.

En cessant d'agir pour trouver la tranquillité,
celle-ci ne sera qu'un surcroît d'agitation.
Recherchant le mouvement ou le repos,
comment pourrions-nous connaître l'Unique ?

Quand on ne comprend pas la non-dualité de la Voie,
le mouvement et le repos sont faux.
Si vous repoussez le phénomène, il vous engloutit ;
si vous poursuivez le vide, vous lui tournez le dos.

À force de paroles et de spéculations,
nous nous éloignons de la Voie.
Coupant court aux discours et aux réflexions,
il n'est point de lieu où nous ne puissions pénétrer.

Revenir à la racine, c'est retrouver le sens ;
courir après les apparences, c'est s'éloigner de la Source.
Dans l'instant, en retournant notre regard,
nous dépasserons le vide des choses du monde.

Si le monde paraît changer,
c'est à cause de nos vues fausses.
Inutile de rechercher la vérité,
abandonnez seulement les vues fausses.

Ne vous attachez pas aux vues duelles,
veillez à ne pas les suivre.
À la moindre trace de bien ou de mal,
l'esprit s'embrouille dans les complexités.

La dualité n'existe que par rapport à l'Unité ;
ne vous attachez pas à l'Unité.
Pour un esprit qui ne fabrique pas,
les dix mille choses sont inoffensives.

Si une chose ne nous trouble pas, elle est comme inexistante ;
si rien ne se produit, il n'y a pas d'esprit.
Le sujet disparaît à la suite de l'objet ;
l'objet s'évanouit avec le sujet.

L'objet est objet par rapport au sujet ;
le sujet est sujet par rapport à l'objet.
Si vous désirez savoir ce que sont ces deux entités,
sachez qu'à l'origine elles sont vides de substance.

Dans ce vide unique, les deux se confondent
et chacune contient les dix mille choses.
N'essayez pas de distinguer le subtil du grossier ;
comment prendre parti pour ceci contre cela ?

L'essence de la grande Voie est vaste ;
il n'y a rien de facile, rien de difficile.
Les vues restreintes sont hésitantes et méfiantes ;
plus on pense aller vite, plus on va lentement.

Si nous nous attachons à la grande Voie, nous perdons la justesse ;
dans l'intention, nous nous engageons sur un chemin sans issue.
Laissez-la aller et toutes choses suivront leur propre nature ;
l'essence ne se meut pas ni ne demeure en place.

Écoutez la nature des choses et vous serez en accord avec la Voie,
libre et délivré de tout tourment.
Lorsque nos pensées sont fixées, nous tournons le dos à la vérité ;
nous nous embrouillons et sombrons dans le malaise.

Ce malaise fatigue l'âme :
à quoi bon fuir ceci et rechercher cela ?
Si vous désirez suivre le chemin du Véhicule unique,
N'ayez aucun préjugé contre les objets des six sens.

Quand vous ne les repousserez plus,
alors vous atteindrez l'illumination.
Le sage ne poursuit aucune tâche ;
le sot s'entrave lui-même.

Les choses sont dépourvues de distinctions ;
c'est notre attachement qui leur en confère.
Vouloir comprendre et utiliser l'Esprit,
n'est-ce pas là le plus grand de tous les égarements ?

L'illusion engendre tantôt le calme, tantôt le trouble ;
l'illumination détruit tout attachement et toute aversion.
Toutes les oppositions
viennent de la pensée.

Rêves, illusions, fleurs de l'air,
pourquoi s'exténuer à vouloir les saisir ?
Gain, perte, vrai et faux
disparaissent en un instant.

Si l'œil ne dort pas,
les rêves s'évanouissent d'eux-mêmes.
Si l'esprit ne se prend pas aux différences,
les dix mille choses ne sont qu'une unique Réalité.

En nous donnant au mystère des choses en leur réalité unique,
nous oublions le monde de la causalité.
Lorsque toutes les choses sont considérées avec équanimité,
elles retournent à leur nature originelle.

Ne cherchez pas le pourquoi des choses :
vous éviterez ainsi de tomber dans le monde des comparaisons.
Lorsque la tranquillité se meut, il n'y a plus de mouvement ;
Lorsque le mouvement s'arrête, il n'y a plus de tranquillité.

Les frontières de l'Ultime
ne sont pas gardées par des lois.
Si l'esprit est illuminé par l'identité,
toute activité cesse en lui.

Une fois les doutes balayés,
la vraie confiance luit, forte et droite.
Rien à retenir,
rien à se remémorer.

Tout est vide, rayonnant et lumineux par soi-même :
n'épuisez pas les forces de votre esprit.
L'Incomparable n'est pas mesurable par la pensée,
la Connaissance est insondable.

Dans la Réalité telle qu'elle est,
il n'y a ni autrui ni soi-même.
Si vous désirez vous y accorder,
une seule parole possible : non-deux !

Dans la non-dualité, toutes choses sont identiques,
il n'est rien qui ne soit en elle.
Les visionnaires en tous lieux
y ont accès ainsi.

Le principe est sans hâte ni retard ;
un instant est semblable à des milliers d'années.
Ni présent ni absent
et cependant partout devant vos yeux.

L'infiniment petit est comme l'infiniment grand,
dans l'oubli total des objets.
L'infiniment grand est pareil à l'infiniment petit,
lorsque l'œil n'aperçoit plus de limites.

L'existence est la non-existence,
la non-existence est l'existence.
Tant que vous ne l'aurez pas compris,
vous demeurerez agités.

Une chose est à la fois toutes choses,
toutes choses ne sont qu'une chose.
Si vous pouvez seulement saisir cela,
il est inutile de se tourmenter au sujet de la connaissance parfaite.

L'esprit de confiance est non duel ;
ce qui est duel n'est pas l'esprit de confiance.
Ici les voies du langage s'arrêtent,
car il n'est ni passé, ni présent, ni futur.


Bien à vous
Mihaël

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débordements émotionnels

Message  Invité le Mar 31 Mai - 11:05

Mihaël a écrit:
Jésus à dit "Soyez Passant"... Il n'y a rien d'autre à faire.
Il ne faut pas, dans la mesure du possible, laisser le Mental s'enivrer des choses phénoménales du monde. Le Mental est un créateur d'illusion, il est la source même de toutes les discriminations, un univers où chaque pensé retrouve son opposition et de là, nait les troubles que nous connaissons bien. Le Mental ou Ego, gère les énergies comme un catalyseur et selon la nature et l'intensité de ces énergies, il y a ce que l'on pourrait appeler, des "Débordements", qui sont d'une certaine manière "Captés et récupérés" par le corps émotionnel, qui absorbe ce surplus d'intensité et comme tout flux implique un reflux, ce dernier est exalté vers l'extérieur sous la forme "Emotionnelle" (EX: Colère). Quand le corps émotionnel ne peut plus contenir lui-même le flux Mental à son niveau, c'est le corps physique qui prend le relais dans l'exaltation du reflux (Ex: Violence). C'est le principe de la fontaine à champagne, quand les verres du haut sont remplies, le débordement fait qu'ils remplissent ceux d'en dessous et ainsi de suite jusqu'à qu'ils soient tous pleins... et à ce stade, c'est le débordement "Psychique/Emotionnel/Physique".
Être passant... exprime le fait, que la charge Mentale soit annihilée dès sont apparition, devenir le spectateur silencieux des événements spéculés par le monde phénoménal. Renvoyer l'expression du Mental dans la pure conscience... Le SOI.

Bonjour Mihaël,
Tout ces propos me parlent beaucoup.
Etre passant, juste passant... oui, c'est indubitablement la solution.
Mais le mot "débordement" exprime bien le fait qu'on est "débordé". Partant de là, annilher la charge mentale dès son apparition veut dire la reconnaître dès cette apparition. Comment ?
et merci



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débordements émotionnels

Message  Invité le Mar 31 Mai - 15:29

Bonjour Annapurna,

Mais le mot "débordement" exprime bien le fait qu'on est "débordé".
Alors, il faut se poser les questions suivantes, à savoir... Qui est débordé, qui éprouve le sentiment d'être débordé, qui peut identifier cela ? Il faut chercher le "Penseur" et d'où proviennent les pensées... Qui est le créateur de cela ?

Celui qui perçoit le débordement face aux pensées, émotionnelles ou pas, ne peut être que celui qui est en mesure de constater cet état, donc l'observateur... Mais si ce dernier, devenait un "Observateur" silencieux, passif, voire "Passant", il n'y aurait au final plus personne pour observer et à partir de là, plus rien à observer. Au lieu de renvoyer les énergies de la pensée, vers l'extérieur (A savoir le monde phénomènal), il faut au contraire, les observer et les laisser se dissoudre d'elles mêmes à l'intérieur du SOI, sans leurs donner de "Corps" substantiel, c'est un état sans état (A savoir, ni ceci - ni cela). Quand l'objet même de la pensée est annilhée à sa source, il n'y a plus de sujets à débattre qui ne puissent être débattus, car il ne peut y avoir de sujet sans objet. Il faut donc, vider la pensée de son contenu illusoire et avec le temps, "Lasser" le Mental. (On ne détruit pas le Mental, on le "Lasse", on le fatigue, jusqu'à qu'il lache prise).

Partant de là, annilher la charge mentale dès son apparition veut dire la reconnaître dès cette apparition. Comment ?
Il faut identifier le "Penseur", celui qui pense et observer sa nature... Dans la "Pure Conscience", il n'y a rien qui apparaît ou ne disparaît, rien de nouveau n'est créé, car tout ce qui est créé, sera inévitablement détruit, c'est la définition même de l'illusion... La Maya.

Bien à toi
Mihaël

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débordements émotionnels

Message  Invité le Mar 31 Mai - 15:42

Tu vas sans doute me trouver idiote mais celui qui pense, c'est moi ! C'est peut-être trop basique comme réponse et surtout ne te moque pas. je cherche, je cherche.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Débordements et N O M même ...

Message  Fleur2lys le Mar 31 Mai - 17:00

J'ai bien l'impression que les réponses et commentaires ici sont complémentaires aux réponses et commentaires à N.O.M
I love you
avatar
Fleur2lys

Messages : 1170
Date d'inscription : 03/02/2011
Age : 56
Localisation : entre Lyon et Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débordements émotionnels

Message  Invité le Mar 31 Mai - 18:11

...Mais celui qui pense, c'est moi !
Oui, mais qui est ce "Moi" ? Où se trouve son commencement et où se situe sa fin ?

Tu peux réfléchir sur cela...
Logion 5.
1 Jésus a dit :
2 Connais Celui qui est devant ton visage,
3 et ce qui t’est caché te sera dévoilé :
4 car il n’y a rien de caché qui ne se manifestera.
Mais aussi, celui-ci...

Loggion 87.
1 Jésus a dit :
2 Misérable est le corps qui dépend d’un corps,
3 et misérable est l’âme qui dépend de ces deux.
Je te laisse méditer profondément sur cela et on en reparle... Very Happy

Bien à toi
Mihaël

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débordements émotionnels

Message  Invité le Mer 1 Juin - 8:22

1 Jésus a dit :
2 Connais Celui qui est devant ton visage,
3 et ce qui t’est caché te sera dévoilé :
4 car il n’y a rien de caché qui ne se manifestera.

"Après le lavage des pieds, Jésus dit à ses disciples "vous êtes purs". Le don de la Pureté est un acte de Dieu. C'est Dieu incarné (Jésus) qui nous purifie. En résumé, Dieu descend vers nous et nous rend purs."
Benoît XIV Jésus de Nazareth (je précise que l'ordre des phrases n'a pas été respecté comme dans le livre).

Celui qui est devant mon visage, ce n'est pas moi mais Jésus. Ainsi ce login prend tout son sens.

Je vais m'occuper maintenant du second login que tu as proposé.

Hier encore j'ai vécu l'épreuve, victime d'une injustice j'ai failli me mettre en colère. Puis, j'ai réfléchi, j'ai prié et j'ai trouvé ma solution. Je vais écrire une lettre montrant que je ne suis pas d'accord mais je ne serai ni agressive, ni percutante. Après tout chacun fait selon sa conscience. Il me faut juste prévenir l'émetteur des faits qu'il agit mal.

Fraternité et Paix

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débordements émotionnels

Message  Invité le Mer 1 Juin - 11:51

Bonjour Annapurna,

Complément d'explication du Logion 05.

- "Connais Celui qui est devant ton visage..."

Jésus connaissait celui qui était devant (Avant) son visage, c'était celui du Père et le Fils connait le Père parce qu'il s'est identifié à lui... "Le Père et moi sommes UN" et c'est ainsi que tout lui a été remis et ce qu'il a reçu, c'est pour nous le donner... "Je dispose pour vous du Royaume comme mon Père en a disposé pour moi".

Cela veut dire, que tu dois connaître celui qui est devant ton visage, c'est à dire, celui qui "Est" Eternellement Présent, avant même l'apparition de ton visage physique. Ce n'est pas Jésus qui se tient devant Toi, mais le Père, car il n'y arien d'autre que le Père. Tout comme Jésus, le Père t'a donné son Royaume pour que tu puisses en disposer. Donc, ce Royaume n'est pas l'extérieur (Même s'il est partout et en chaque chose), mais en Toi, mais tu ne peux en disposer, car il y a le voile de la Maya devant tes "Yeux", ce visage physique auquel chaque être humain s'identifie... "Le faux-soi". Comprends qu'il ne peut y avoir "Deux" dans "UN", ce qui sous-entend, qu'il ne peut y avoir de dualité dans le Royaume.

- "... et ce qui t'est caché te sera dévoilé..."

Quand tu identifieras ton vrai visage, alors tu sauras qu'il ne peut y avoir deux "Soi" et que le Mental (Ego) usurpe le rôle de la Pure Conscience, celle de UN... Car avant même tes sens, le Père se tient. Le Gnostique "Hermétique" de bonne volonté, sait que celui qui veut vraiment atteindre "UN", doit retrouver son Esprit d'enfance, lequel se situe en amont de la dualité. Alors, ce qui est caché sous les sédiments du Mental est dévoilé.

Voici ce que dit l'Evangile de Philippe...

"Il est impossible que quelqu'un voit la réalité immuable, à moins qu'il devienne comme elle. Il n'en est pas ainsi dans le monde de l'homme... Il voit le soleil, bien que n'étant pas le soleil... Mais Toi, tu as vu quelque chose de ce lieu là, et tu es devenu cela. Tu as vu l'Esprit, tu es devenu Esprit ; Tu as vu le Christ, tu es devenu le Christ ; Tu as vu le Père, tu deviendras le Père" (N.H.11.03.61.20-32)

La vision ne peut être perçue, que si le Mental est réduit au silence. Or l'histoire, qui donne à l'ego le sentiment de la réalité continue, est illusoire (Emile Gillabert - L'Evangile de Thomas)

On ne peut voir le Père avec les "Yeux" du Mental, seul le regard de l'Âme peut cela.

- ... Car il n'y a rien de caché qui ne se manifestera"

Le père est en chacun de nous et nous n'avons pas à le chercher ailleurs qu'en nous-mêmes, au fond de nos entrailles. Nous n'avons pas à chercher le Père dans le ciel ou dans les nuages... Il est ici et maintenant, présent en chacun, dans le "Cœur" spirituel... Il n'y a rien à l'extérieur, qui ne soit pas à l'intérieur, il n'y a pas deux SOI, car le Père est UN. Alors, quand cela sera absorbé au delà du Mental, tu découvriras que le Père ne t'a jamais quitté et qu'il n'y avait rien de caché, mais le voile de la Maya, brouillait la réalité et ton Âme fut alors misérable de n'avoir point retrouvé le Père.

Voilà ce qu'il pouvait être rajouté.

Bien à toi
Mihaël


Dernière édition par Mihaël le Mer 1 Juin - 17:27, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débordements émotionnels

Message  Invité le Mer 1 Juin - 11:59

Jésus et le Père, c'est pareil Smile

Jésus EST le Père

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débordements émotionnels

Message  Invité le Mer 1 Juin - 12:54

L'origine de la peur, la peur primordiale, ne serait-ce pas celle de ne plus avoir d'existence propre, peur de l'annihilation?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débordements émotionnels

Message  Invité le Mer 1 Juin - 14:21

Jésus et le Père, c'est pareil

Pour que ta phrase soit juste, il faut dire : "Jésus le "Vivant" et le Père, c'est pareil". A ce stade, il faut comprendre que ce n'est plus le personnage "incarné" qui est mis en exergue, mais l'Esprit-Saint "Vivant", qui était en lui. Le Père, le Fils et le Saint-Esprit ne font qu'Un, là nous sommes d'accord.

Bien à toi
Mihaël

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débordements émotionnels

Message  Invité le Mer 1 Juin - 14:41

Bonjour Graindesable,

L'origine de la peur, la peur primordiale, ne serait-ce pas celle de ne plus avoir d'existence propre, peur de l'annihilation?

Qu'entends-tu, par "Existence propre" ?

Seul le Mental a une "Existence", puisqu'elle est relative à la durée de vie du corps physique. Le mot "Existence" sous entend une dualité, à savoir celle de la non existence et cette dualité n'est pas compatible dans l'Unité, car de UN on ne peut faire Deux, même si c'est bien cela qui s'est produit, dans la génèse de l'homme... "Vous avez fait de "Un" deux, après que ferez-vous ?".

Il n'y a pas de peur dans le pure SOI, seul le Mental peut éprouver les peurs, puisqu'il se sait "Mortel", à contrario du SOI qui est Eternel (Le SOI = Le Royaume du Père ou Esprit Vivant), pourquoi le SOI aurait-il peur ? Puisqu'il se situe au delà de toute observance du monde phénomènal.

Bien à toi
Mihaël

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débordements émotionnels

Message  Invité le Mer 1 Juin - 17:07

Salut Mihaël Smile

Le Gnostique "Hermétique" de bonne volonté, sait que celui qui veut vraiment atteindre "UN", doit retrouver son Esprit d'enfance, lequel se situe en amont de la dualité.

Ca sonne tellement Vrai... retrouver son esprit d'enfance vis à vis du Maitre Intérieur (que j'aurai pu appeller PERE), car lui seul sait guider véritablement l'enfant...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débordements émotionnels

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum